Qui connaît Madame Royal? (Documents Français) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Qui connaît Madame ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par Blessia
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Expédition dans les 24 heures, tranche légèrement abimée
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Qui connaît Madame Royal ? Broché – 20 mars 2007


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,90
EUR 3,09 EUR 0,01

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Eric Besson, voterez-vous Ségolène Royal à l'élection présidentielle ?

Non. Je ne voterai pas pour Ségolène Royal. Ni au premier, ni au second tour de l'élection. Sauf, évidemment, si elle était opposée à Jean-Marie Le Pen.

Il y a quelques semaines, vous faisiez encore campagne pour elle...

Il y a quelques semaines, je n'étais pas encore libre. Et sans doute pas mûr dans ma tête. J'étais secrétaire national du parti socialiste, en charge de l'économie. J'étais un camarade dirigeant, «dévoué et travailleur», qu'on envoyait au front des médias pour défendre la cohérence d'un programme qui s'élaborait au gré des inspirations de la candidate ou de son entourage. Je faisais mon travail et je masquais mes doutes. J'étais dans une histoire, dans un parti pris de fidélité à mon parti et à la candidate qui avait été choisie.

Comment le dévoué camarade devient-il un traître ?

Traître à quoi ? Si j'étais un traître, je n'aurais pas soutenu François Hollande si longtemps ! Et je n'aurais pas gardé une relation de fidélité et d'amitié avec Lionel Jospin ! J'ai toujours, au contraire, fait très attention à ne jamais lâcher des gens que j'aimais, ou que j'estimais... J'ai travaillé avec Jean-Marie Messier à Vivendi. Quand il est tombé, j'étais député socialiste, et, croyez-moi, être un proche de Messier n'était pas spécialement fait pour me rendre populaire. J'ai revendiqué publiquement notre amitié, alors même que, par les hasards de la vie, nous nous voyions moins. Il était hors de question que mon «lâchage» se joigne au lynchage... Désolé. Je me vois plutôt comme quelqu'un de très patient, qui est allé jusqu'au bout de ce qu'il pouvait accepter. C'est l'amitié pour François qui m'a retenu si longtemps.

Présentation de l'éditeur

Qui connaît Madame Royal ?

«Je pense, en conscience, que Ségolène Royal ne doit pas devenir Présidente de la République. Je ne le souhaite pas pour mon pays. Je le redoute pour mes enfants. Je le dis sans passion aucune, calmement mais fermement : ce que construit Ségolène Royal dans cette campagne présidentielle est mensonger et dangereux, pour la gauche et pour la France.»

L'auteur de ces lignes, Éric Besson, est député socialiste de la Drôme, et il occupait au sein du PS les fonctions de secrétaire national à l'économie jusqu'à sa démission, le 14 février 2007.
Interrogée sur cette démission, Ségolène Royal lâchait alors devant les caméras un «Qui connaît Monsieur Besson ?» dévastateur qui, suivi d'attaques personnelles en provenance de son parti, contraignit Éric Besson à sortir du «devoir de réserve» qu'il s'était imposé.
Ce livre est sa réponse implacable et argumentée à une candidate qui, selon lui, dénature une certaine idée de la politique.

Claude Askolovitch est grand reporter au Nouvel Observateur.


Détails sur le produit

  • Broché: 164 pages
  • Editeur : Grasset & Fasquelle; Édition : Grasset (20 mars 2007)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246726514
  • ISBN-13: 978-2246726517
  • Dimensions du produit: 19 x 1,5 x 12 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 412.595 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

34 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile  Par papi-mormès le 27 mars 2007
Format: Broché Achat vérifié
Raccourci trop facile et par là trop injuste.

Après le livre d'Ev. Pathouot, la parution de celui d'Eric Besson, celà commence à faire désordre mais est révélateur quant à la personalité de Ségolène Royal, même si la teneur de celui-çi ne procède pas du même discours.

Il y a Malaise.

Eric Besson (secrétaire nationale au PS) est chargé du chiffrage des propositions de la campagne de S. Royal et celà de façon souvent contradictoire avec les décisions collégiales, dans l'imprévu et toujours dans l'urgence.

Déçu et las de ces pratiques, il va rompre avec le PS. Il ne peut plus supporter, en silence, un procéssus qu'il juge dangereux.

A l'en croire l'énorme bulle médiatique, au profit de Ségolène, a jeté le Parti dans un profond désarroi, un grand désordre et pris de court les "éléphants". - "Avec l'aventure Royal on est entré dans le royaume de l'improvisation, de l'amateurisme et de l'apparence.".

Le programme de S. Royal, au grés de son inspiration, s'invente au fur et à mesure de la campagne. Et il faut sans cesse improviser, rattraper, expliquer, à posteriori ces louvoiements .

E. Besson a quelques mots très durs. De déception certainement. - "Devenir candidat à la Présidence de la République... simplement en caressant les foules, et en alignant des platitudes morales, on ne l'avait jamais fait !".
- " Ce refus permanent de déplaire qui l'anime, la conduit à tout galvauder."
Et cetera... et cetera...
Lire la suite ›
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par titou le 2 février 2014
Format: Broché Achat vérifié
à chier!..... sans commentaire, ce livre n'apprend rien, on a l'impression d'un règlement de compte , si quelqu'un est interessé je lui donne de bon cœur, à se débarrasser
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
27 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philippe BELLIER le 10 mai 2007
Format: Broché
Le principal intérêt de cet ouvrage, maintenant que l'élection présidentielle est passée, est de comprendre non pas la personnalité de Ségolène Royal mais celle d'Eric Besson. Dans ce livre, il montre qu'il croit à une action politique fondée sur de solides fondamentaux. Il nous montre que son trouble dans la campagne socialiste était la survenance d'idées ou de thèses qui n'étaient pas celles qui avaient été travaillées par les experts. Le point culminant d'achoppement, c'est finalement un point qui a été aussi l'un de ceux au coeur du débat entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy : la position énoncée par la candidate sur les énergies renouvelables (pas crédible selon lui...et les experts) et donc les conséquences de cette position sur la filière nucléaire française.

Au final, cela donne l'impression d'un conflit fondé sur une différence d'approche sur le fond des dossiers face à de la politique fondée sur de la communication événementielle.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stephen (Auvergne) TOP 1000 COMMENTATEURS le 5 septembre 2009
Format: Broché
Le moins que l'on puisse écrire après avoir lu la prose de M. Besson, c'est qu'il n'a guère de talent d'écrivain... Je n'ai pas du tout été convaincu par ses arguments. Car il cherche à noyer le poisson en cherchant telle ou telle tare dans la candidature Royal, et il est vrai qu'elle fut loin d'être parfaite. Si on comprends bien, elle serait démagogue, populiste et arriviste. Parce que son nouveau copain de l'Elysée, il ne l'est pas, démagogue, populiste et arriviste? Cela prête à sourire. Tout comme ce livre, relu aujourd'hui.

En effet, comment accorder la moindre parcelle de crédibilité à un homme qui se présente comme un homme de gauche et participe actuellement à un gouvernement de droite dure comme rarement vu en France, qui avec ses collègues de la pseudo "ouverture" ne fait qu'accompagner cette politique conservatrice sans l'infléchir le moins du monde vers la gauche? Comment peut-on oser se dire de gauche et tomber sans états d'âmes dans les bras de Philippe de Villiers?

M. Besson pourrait nous dire "j'ai changé d'opinion, je ne suis plus de gauche, voilà pourquoi je suis dans ce gouvernement", ça, ce serait hônnete comme démarche. Mais continuer à se présenter de gauche en soutenant une politique de négation totale de la gauche, voilà une bien vilaine imposture.

Mais bien sûr, il est plus facile de se dire "ministre d'ouverture" que d'avouer qu'on va à la soupe...

Une pensée pour les militants socialistes de la Drôme qui ont fait campagne et ont voté pour lui auparavant et doivent se sentir trahis.

M.Besson, écrivez plutôt un livre expliquant pourquoi vous êtes devenu de droite, cela sera beaucoup plus sincère et intéressant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
23 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mr. Michel Volle le 25 mars 2007
Format: Broché
Certains, offusqués, disent que Besson a "trahi". C'est ignorer les règles du rapport entre politique et expert : l'expert parle au politique mais ne décide pas ; le politique écoute l'expert puis décide. Le respect mutuel est nécessaire à leur collaboration.

Quand le politique n'écoute pas, il est normal que l'expert s'éloigne. Et si l'expert s'est convaincu (à tort ou à raison, là n'est pas la question) que ce politique-là représente un danger pour la nation, il a le devoir de le dire.

Ceux qui vitupèrent Eric Besson doivent d'abord prendre le temps de lire et méditer son témoignage, intéressant et fort bien écrit, dans lequel tout expert reconnaîtra des situations familières.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?