Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

A la courbe du fleuve Poche – 1 mai 1995


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 3,77
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 30,00

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé



Détails sur le produit

  • Poche: 381 pages
  • Editeur : Editions 10/18 (1 mai 1995)
  • Collection : Domaine étranger
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2264021586
  • ISBN-13: 978-2264021588
  • Dimensions du produit: 17,8 x 10,9 x 2,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 327.850 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

Format: Poche
Intense et percutant, comme toujours Naipaul. Vive intelligence de l'auteur, vive compréhension d'une période donnée où l'on reconnaît toutes les touches tragiques qui composent l'Afrique. Celle de toujours, et celle de l'ère Mobutu dans ce territoire qui était devenu le Zaïre. Sa connaissance intime des peuples marchands qui ont composé avec le continent, surtout à l'Est, et sur des siècles, et l'ont marqué ponctuellement, l'approche des mentalités, l'approche de l'esclavage tel qu'il n'a pas fini d'être et dont peu de gens connaissent la teneur, donne au narrateur une profondeur et une compréhension de la (des) situations (s) qui dans la réalité doit être rare. Le commerçant issu de ces lignées d'indiens musulmans (ou d'autres confessions) installés puis bousculés sévèrement en Afrique de l'Est (années 60, 70) n'a pas, à son comptoir ou derrière la table qui en tient lieu, cette intelligence de l'observation. Il est beaucoup plus lapidaire et préfère ne pas raisonner : sa survie dépend d'une attitude, il est le roseau qui plie mais ne casse pas, il ne donne pas dans l'esprit, il est davantage le Mahesh de l'histoire que le Salim conteur. Naipaul a, pour chacun de ses documents ou roman documentaire, à mon sens, la vision la plus vraie du monde en ascension-déliquescence ....
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?