EUR 14,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 4 à 5 semaines.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 3,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

La danse contemporaine, une révolution réussie ? Broché – 6 juin 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,50
EUR 14,50 EUR 33,90

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

La danse contemporaine, une révolution réussie ? + Le Langage chorégraphique de Pina Bausch
Prix pour les deux : EUR 32,50

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Jusqu'à la fin des années soixante en France, la danse classique est le seul style chorégraphique à bénéficier de subventions publiques. Le Ballet de l'Opéra de Paris draine l'essentiel de l'aide de l'État, et les troupes rattachées aux maisons d'opéras de province sont principalement financées par les municipalités. À cette époque, les aspirations au changement exprimées par les mouvements sociaux de mai 1968 sont aussi très vives dans le milieu de la danse, où se multiplient les démarches innovatrices. Portées par des artistes dissidents du monde académique mais aussi par des militants de longue date, ces démarches d'une très grande diversité s'appuient généralement sur l'héritage de deux courants majeurs de l'art chorégraphique au XXe siècle : la danse moderne américaine et la danse d'expression allemande. D'abord rassemblées sous les termes de danse moderne, elles s'approprient progressivement le qualificatif de contemporain à partir des années soixante-dix.
Comment expliquer le retournement de l'administration culturelle en faveur de ces démarches iconoclastes et son intérêt marqué pour un style chorégraphique dont certains représentants opèrent une véritable révolution par rapport aux codes académiques ? L'étude des raisons et des modalités de ce soutien suppose à la fois une réflexion globale sur la place de la danse dans les politiques culturelles et une interrogation sur la façon dont évolue la répartition des aides entre la danse classique et les autres techniques. Les acteurs du monde chorégraphique stigmatisent généralement le peu de place fait à leur discipline considérée comme le parent pauvre des politiques culturelles. Ainsi que le déclare le chorégraphe Dominique Dupuy dans un colloque organisé en 2003 à Avignon, «la danse est toujours placée dans les points de suspension qui suivent l'et cetera», à la fin d'une énumération de domaines soutenus. Défenseur de la première heure des nouvelles formes d'expression chorégraphiques, Dominique Dupuy occupe entre 1989 et 1991 un poste d'inspecteur au sein de la direction de la Musique et de la Danse du ministère de la Culture, et il insiste sur l'opiniâtreté qui a été nécessaire «pour que le «et de la danse» ne passe pas à la trappe». Cette rhétorique talentueuse, plaçant la danse dans les points de suspension des politiques culturelles, renvoie à la réalité d'un art qui dépend effectivement d'autres disciplines, à la fois dans l'organisation du ministère, où la danse est rattachée à la musique depuis le milieu des années soixante jusqu'en 1998, et dans l'exercice concret des activités de création et de diffusion. Les troupes de ballet intégrées aux maisons d'opéra sont tributaires de décisions accordant la priorité à l'art lyrique ; la diffusion de la danse moderne s'effectue principalement dans des établissements d'abord consacrés au théâtre et dans les conservatoires dirigés par des musiciens, assimilant l'enseignement de la danse à celui d'un instrument parmi d'autres.

Biographie de l'auteur

Patrick Germain-Thomas est professeur d'économie et de gestion à Novancia, établissement de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris. Dans le cadre d'une thèse de doctorat en sociologie, soutenue en 2010 à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), il a mené durant plusieurs années une enquête de terrain au sein du milieu chorégraphique.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 3,00
Vendez La danse contemporaine, une révolution réussie ? contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 3,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?