undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

100
3,6 sur 5 étoiles
L'Art d'avoir toujours raison
Format: PocheModifier
Prix:2,60 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

96 sur 101 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mars 2006
... il doit s'y joindre une sorte de sens."

Après une excellente introduction qui tente de justifier l'affirmation légèrement dérangeante que la dialectique est une escrime intellectuelle visant à avoir toujours raison dans la controverse, sans se préoccuper du côté dans lequel la vérité semble se trouver, Schopenhauer décrit 38 stratagèmes dialectiques, autant d'armes pour faire triompher son point de vue ou la mauvaise foi, suivant le côté dans lequel on se place.

Certains sont relativement naturels, comme par exemple l'attaque ad hominem, attaque personnelle plutôt que sur le raisonnement, mais leur analyse permet de les repérer et de les démonter plus facilement ; d'autres sont manifestement malhonnêtes, comme celui qui consiste à faire comme si on avait prouvé notre affirmation en prétendant que la déduction que l'on voulait prouver par une controverse, bien qu'elle n'en résulte aucunement, n'en est pas moins démontrée, et à le proclamer triomphalement, ou bien tout simplement potentiellement contre-productives (affirmer des choses fausses en pariant sur l'ignorance de ses auditeurs).

On appréciera le style alerte de Schopenhauer ("Chez la plupart des hommes, la vanité innée est accompagnée d'incontinence de langage et d'une malhonnêteté native.") ; la question à laquelle il faut encore répondre est la suivante : est-on vraiment sûr de vouloir renforcer sa propre mauvaise foi par la lecture de ce traité ? On vous avait prévenu...
N'oubliez pas : "La vérité objective d'une proposition et la valeur de celle-ci, telle qu'elle apparaît dans l'approbation des opposants et des auditeurs, sont deux choses différentes."
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
92 sur 98 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 août 2003
Ce petit livre au titre fracassant répertorie 38 astuces pour vaincre un adversaire. À la lutte ? Non, dans un débat. Schopenhauer présente ici ce qu'il appelle la « dialectique éristique », ou l'éloquence considérée comme un combat. Il faut en effet, selon lui, distinguer la vérité d'une proposition et sa validité aux yeux d'un auditoire.
On peut lire ce livre à plusieurs niveaux : venir y glaner des astuces rhétoriques, admirer des constructions intellectuelles tour à tour raffinées et grossières (il y a d'authentiques passages drôles), apprendre à reconnaître les ficelles des orateurs. On peut aussi, si l'on est pessimiste comme l'était l'auteur, constater que, si tous les moyens sont bons pour remporter la victoire dans une controverse, cela veut dire que tout débat public est vain.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
67 sur 72 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 décembre 2006
Ne vous faites pas avoir par les citations grecques et latine parsemées dans le texte, pour moi c'est fait exprès. Schopenhauer délaisse un peu son boulot de philosophe (enfin pas totalement) pour parler de la dialectique. Sa thèse est qu'un être lors d'un débat qui défend une thèse avec des arguments ne cherchera pas un point d'accord, une vérité qui est l'objet du débat avec son concurrent , mais il cherchera simplement à gagner. Schopenhauer, cynique, balance comme ça que l'homme est mauvais par nature et que les stratagèmes qu'il donnera dans son livre ne servent uniquement qu'à faire gagner un débat. Ainsi nous avons le droit à un échantillon de méthode accès su la perversité, l'hypocrisie et le tromperie pour faire passer sa thèse, même si celle-ci se révèle fausse.

On reconnaîra volontiers des stratagèmes dont nous avons été les victimes, mais également d'autre dont nous nous sommes servis. Plaisant, cynique, et même didactique, je le recommande.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
91 sur 100 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 février 2004
Eternel Schopenhauer qui décrypte en 38 stratagème "l'art" des dialecticiens. Ce livre est d'autant plus utile aujourd'hui que la télévision incite ceux qui s'y produisent non pas à dialoguer mais à montrer qu'ils ont raison coûte que coûte.
Ce livre est un excellent manuel d'analyse du mode de communication des politiques, journalistes et autres "spécialistes" qui viennent à la télévision, nouvelle arène remplaçant les amphithéatres où sévissait Schopenhauer.
Indispensable dans sa bibliothèque.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
182 sur 201 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 septembre 2003
J'ai toujours été impressioné par ces gens qui savent "vous embrouiller l'esprit", qui donne l'impression de gagner alors que dans le fond, ils ont tort. C'est énervant et en même temps de fins stratagèmes.
C'est le principe de ce livre, peut importe de savoir le fond du sujet, ce qui est vrai ou faux, qui a tort ou raison : l'important et le "combat" verbal, les stratégies pour attaquer ou parer les arguments.
Certaines techniques sont efficaces, d'autres amusantes, certaines lâches... a vous de faire le tri. L'auteur part parfois dans des explications philosophiques un peu tordues mais illustrées toujours d'un exemple qui vaut mieux que toutes les explications du monde.
Pour le prix du livre et l'intérêt de son contenu, il mérite aisément ces 5 étoiles.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
15 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 juin 2009
Schopenhauer ne donne pas la recette miracle pour les raclures de cadres, vrp, politiciens et tout autre baveux qui sonne aux portes pour vendre des vérités sophistiquées ; ou pour comment faire taire tout détracteur en moins de deux attaques ad hominem ; ou encore pour avoir confiance en soi et comment se faire des potes au bureau! lool, nan, mais, franchement...
Il dénonce la dialectique éristique, et nous tous qui en faisons usage - généralement - inconsciemment...
Que la philosophie nous en préserve.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 juillet 2009
Un livre qui est très utile pour ceux qui aiment avoir raison qui trouveront ici des astuces parfois bien, parfois bien trop lâches et au contraire pour ceux qui, avides de vérité, pourront dejouer les pieges et dénoncer ceux qui s'eloignent de cette franchise et même parfois du sujet.
Un livre fort pratique qui ne coûte vraiment pas grand chose pour ce qu'il peut vous apporter. Mais attention tout de même, il s'agit d'un livre d'un philosophe ; le vocabulaire y est donc difficile à comprendre : un bon niveau de français est necessaire à la comprehension de ce livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 août 2009
Le summum du mode opératoire de la mauvaise foi. Très drôle en cours de lecture de se rappeler certaines situations vécues. Assez impressionnant de voir à quel point l'auteur a réussi à tenir la distance sur un sujet dont il semblerait a priori facile de faire le tour en une dizaine de pages.
Evidemment fort bien écrit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 octobre 2010
Un débat est comme une violente bataille. Peu importe qui a raison, il est essentiel de survivre. Ne vous est-il jamais arrivé de débattre d'un sujet que vous croyiez clôs? Tandis que votre interlocuteur parvient à vous donner tord, vous savez en votre for intérieur que vous avez raison. Par la suite, des éléments nouveaux viennent étayer votre cause mais vous avez perdu le débat faute d'arguments valables.

Arthur Schopenhauer donne une liste exhaustive de 37 stratagème qui, lorsqu'il seront compris et maîtrisés, vous permettront de ne plus tomber dans le panneau. Certains stratagèmes demande une telle ingéniosité et une telle habileté que votre interlocuteur ne comprendra pas ce qui lui arrive. D'autres, par contre, sont une mise en avant pure et simple de votre mauvaise foi ou encore le conseil de hausser la voix au bon moment pour que l'adversaire "s'écrase" avant la conclusion qui vous appartient.

Vous pourrez reconnaitre des personnes de votre entourage et même votre propre mauvaise foi.

A lire et à relire sans modération
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
80 sur 91 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Redoutable car vous allez reconnaitre dans ce livre toutes les recettes employées par ceux qui l'emportent indument dans les débats avec de faux arguments ou des moyens éhontés. On rit franchement devant le ton faussement pédant de Shopenhauer (connu pour des ouvrages plus sérieux).
Au point de vue pratique, à travers ces trucs et astuces, ce sont surtout des moyens de les reconnaitre en action et de les contrer.
Mon préféré : affirmer quelque chose de résolument faux mais que votre interlocuteur ne pourra contredire sans s'enliser loin du débat originel!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


L'art de se faire respecter : Exposé en 14 maximes
L'art de se faire respecter : Exposé en 14 maximes de Ludger Lütkehaus (Poche - 13 novembre 2008)
EUR 6,20