• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le dernier homme de Fukus... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le dernier homme de Fukushima Broché – 7 mars 2013

4.9 étoiles sur 5 9 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,90
EUR 17,90 EUR 9,98

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le dernier homme de Fukushima
  • +
  • Fukushima : dans la zone interdite : Voyage à travers l'enfer et les hautes eaux dans le Japon de l'après-séisme
  • +
  • Fukushima: Récit d'un désastre
Prix total: EUR 31,55
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Je suis Matsumura !

1er juin 2011. Le rendez-vous avait été pris à l'intérieur de la zone interdite, où le temps s'est arrêté au lendemain du séisme. Il y vivait depuis plus de deux mois dans un désert humain et une atmosphère toxique. Il est le dernier habitant de Fukushima. Pour des raisons d'honneur, il a refusé d'évacuer la zone rouge et défie Tepco, le géant de l'industrie nucléaire et opérateur des centrales accidentées. Dans un acte insensé de résistance, motivé par une légitime colère, il a choisi les radiations plutôt que la soumission. Il est devenu malgré lui l'ermite de Fukushima, le porte-drapeau de la résistance japonaise face au désastre nucléaire, et une icône mondiale. Son nom est Naoto Matsumura. J'avais donc rendez-vous avec le dernier homme debout.
Dans certains journaux étrangers, on parlait de ces rares fermiers qui refusaient l'évacuation des lieux, malgré l'air malsain que l'on y respire. Loin de considérer que seules les causes naturelles avaient provoqué la catastrophe, Naoto Matsumura pointait la responsabilité de Tepco et affirmait son refus d'abandonner sa terre. Sa détermination et son courage avaient été rapportés par une dépêche de l'agence Associated Press. Naoto Matsumura, parmi d'autres agriculteurs aux propos plus mesurés, y exprimait ouvertement son courroux à l'encontre de la compagnie d'électricité. «Tepco disait : Il n'y aura aucun accident, jamais ! Tout le monde a été trompé. Alors, je me suis rendu au siège de Tepco, à Tokyo, pour exiger des comptes. Tout ce que les dirigeants ont su dire, c'était répéter à l'infini "sumimasen, je suis désolé".» De l'avis de Matsumura, la compagnie mortifère ne devait pas l'emporter à moindres frais ni enfouir ses fautes dans un lieu déserté, à l'abri du regard des hommes. Son refus d'obéir aux autorités et de se soumettre au silence était un choix humain - un choix pour l'humanité.
«Dans le shinto [la religion née il y a des millénaires au Japon], aucune espèce n'est supérieure à une autre. Toutes les choses, tous les êtres sont égaux parce que la nature contient une dimension sacrée qui mérite notre déférence et respect. Nous devrions tous posséder l'intuition, et comprendre que nous sommes une humble partie de ce délicat tissu de relations que l'on appelle la vie, et au grand jamais son exploiteur ni son destructeur», disait Naoto Matsumura.
Dans l'histoire du Japon et par-delà sa Constitution démocratique, son choix s'inscrit dans une tradition profonde du sacrifice. À chaque grande crise, certains Japonais font preuve d'abnégation, comme ce fut le cas des kamikazes durant la Seconde Guerre mondiale. À la teneur des propos de Matsumura, je compris que son combat le plaçait dans la catégorie bien particulière de ceux qui pensent par eux-mêmes. Dans ce pays où l'on ne prononce jamais un mot plus haut que l'autre, ses propos tranchants m'avaient convaincu de braver la radioactivité et, un moindre mal, la police nippone.

Présentation de l'éditeur

Ce récit est l'histoire vraie d'un homme exceptionnel, d'un personnage de légende. Naoto Matsumura, tel un samouraï sans maître, a refusé en mars 2011 d'évacuer la zone interdite autour de la centrale explosée de Fukushima. Malgré le tsunami et l'apocalypse nucléaire, malgré les réacteurs qui, deux ans après, continuent de cracher de la radioactivité, il a choisi de rester sur la terre de ses ancêtres, dans sa ferme, auprès des quelques animaux encore vivants. Il est aujourd'hui le dernier habitant de Fukushima.

Par cet acte de résistance, le fermier manifeste sa colère face à Tepco, le géant de l'industrie nucléaire, mais préserve aussi son honneur en refusant le sort des habitants évacués des zones contaminées, condamnés à l'errance aujourd'hui et demain aux maladies certaines, pour finir tels des parias. Dans son combat, Matsumura porte toute l'humanité de celui qui refuse de se soumettre à la bureaucratie, à la finance et au lobby nucléaire, dont les choix sont d'abord économiques : sauver le pays de la faillite à n'importe quel coût humain, y compris le sacrifice des enfants.

À travers le lien qu'il maintient entre l'homme et la nature, le respect et le soin qu'il doit aux pierres, aux plantes et aux bêtes, il incarne la lutte de la terre contre le nucléaire, le jour après l'apocalypse. Matsumura est bien plus qu'un militant écologiste ; pour trouver la force de survivre, et sauver sa ville, il puise dans le Japon de la religion et des philosophies ancestrales.

Antonio Pagnotta, photoreporter pour des news français et étrangers, est un habitué des zones interdites. A partir d'avril 2011, il est entré à plusieurs reprises dans la zone rouge de Fukushima. Sans parler des risques liés aux radiations, toute personne qui pénètre la zone risque une amende ou un mois de prison, ou les deux.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
8
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Roro TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 septembre 2013
Format: Broché Achat vérifié
Le journaliste Antonio Pagnotta , habitué des terrains minés , part rejoindre le dernier homme de Fukushima , dans la zone irradiée , entourant les centrales.
Pagnotta dénonce ouvertement la politique de l'autruche du gouvernement , qui minimise la radioactivité , et le géant de l'industrie nucléaire , TEPCO , niant toute responsabilité : " un accident n'arrivera jamais ", tel était son leitmotiv...
Pagnotta décrit posément la mise en place de la catastrophe, du tremblement de terre ,à la création du tsunami ,les explosions des réacteurs , en passant par la catastrophe humaine : exode , embouteillages monstres, appels à la population, hélicoptères sillonnant le ciel ,désastre écologique irrémédiable,évacués traités comme des parias, scénario d'apocalypse ...
Naoto Matsumura, le Héros de ce livre , véritable Figure résistante et personnalité extrêmement attachante, attaché à sa ferme natale , décide de rester sur les lieux , malgré la sommation de quitter les terres contaminées. A ses côtés , Pagnotta découvre l'étendue de la tragédie ...dont les premières innocentes victimes sont les animaux. Le gouvernement a interdit leur évacuation.
Les habitants n'ont donc pas pu emmener les animaux de compagnie , abandonnés sur place, livrés subitement à eux-mêmes. Matsumura nourrit les chiens, chats désemparés, leur prodiguant caresses et nourriture.
Lire la suite ›
30 commentaires 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
quel ouvrage !
au début, il y avait le reportage du photojournaliste antonio pagnotta, frappant, qui a été suivi d'un récit bien construit, solide,documenté, polémique, déchirant, autour de ce personnage hors norme qu'est naoto matsumura, seul homme resté à fukushima après l'accident nucléaire :
seul Homme car seul représentant de l'espèce homme sapiens, et seul "homme" de par son courage tranquille ,sa conscience et et sa compassion...

"Dans le shinto, [la religion née il y a des millénaires au Japon], aucune espèce n'est supérieure à une autre. Toutes les choses, tous les êtres sont égaux parce que la nature contient une dimension sacrée qui mérite notre déférence et respect. Nous devrions tous posséder l’intuition, et comprendre que nous sommes une humble partie de ce délicat tissu de relations que l’on appelle la vie, et au grand jamais, son exploiteur, ni son destructeur. »

le livre et l'homme sont à connaitre .
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Arrivée en très bon état de cet excellent livre que je recommande à tout ceux qui veulent comprendre la philosophie et l'ancestralité japonaise adaptées à l'actualité et l'incongruité moderne.
La lutte d'un homme -avec toutes les conséquences pour sa santé- pour l'entretien et la survie des animaux de Fukushima abandonnés à leur sort alors que leurs propriétaires ont été évacués d'urgence... car les infos ont totalement oublié de préciser que cette région était aussi la première fournisseuse en viande du pays.
C'est tendre, corrosif, révoltant et touchant à la fois, excellemment bien renseigné (avec les liens en fin de livre) loin des clichés manichéens, même si on vient à en conclure soit-même certaines choses.
Edifiant !
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Depuis les années 70, les entreprises japonaises sont à la pointe du développement industriel grâce à leurs compétences technologiques et à leur grand sens des affaires. Dans l’éventualité d'un accident nucléaire, on s’imagine pouvoir faire confiance aux ingénieurs nippons pour gérer la situation au mieux ; ils semblent bien plus compétents que ceux de la plupart des autres pays. Ce livre raconte le catalogue d'erreurs flagrantes et la gestion irresponsabilité de la centrale nucléaire de Dai Ichii, bien avant le désastre, et il dévoile comment la culture japonaise a rendu les responsables et travailleurs incapables de réagir rapidement et de façon adéquate lors du tsunami.
Au cœur du récit, l'auteur décrit le parcours d'un homme, Naoto Matsumura qui est resté seul dans la zone radioactive pour sauver les animaux de sa ferme et ceux abandonnés lors de l’évacuation. Il est devenu l’icone de la lutte contre la compagnie d’électronucléaire Tepco allié de fait du gouvernement japonais et de leur propagande sans scrupule. L’auteur qui est photo reporter raconte le désastre humain des milliers d'habitants évacués, des animaux d’élevage abandonnés à la mort et la dramatique catastrophe environnementale qui va durer plusieurs générations. Passionnant et très bien écrit, c’est un récit formidableLe dernier homme de Fukushima.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?