undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

62
4,5 sur 5 étoiles
Les deux messieurs de Bruxelles
Format: BrochéModifier
Prix:20,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

33 sur 33 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je ne ferai pas un résumé de ces nouvelles car il est difficile de le faire sans en dévoiler la fin ce qui serait dommageable. Les thèmes abordés sont d'actualité, et par leur traitement donnent une vision originale sur la société d'aujourd'hui.

Ecrire des nouvelles est assurément un des exercices de style les plus difficiles. Il faut en quelques pages arriver à croquer les personnages, développer une intrigue, la rythmer et faire en sorte que lorsque vous finissez les quelques pages il vous reste une grande saveur. Et bien vous trouverez tout cela dans ce recueil de nouvelles, sans parler de la qualité d'écriture, de celle de l'humour, de la grande sensibilité de l'auteur et de l'intelligence avec laquelle sont abordés les sujets, et je ne vous parle pas des caractères des personnages particulièrement bien croqués ! Oui vous le devinez je suis sous le charme de ce recueil et je pense que vous le serez aussi si vous le lisez. Un cadeau à faire aux approches de Noel à ceux qui aiment les nouvelles.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 19 décembre 2012
Je renoue avec l'écrivain Eric-Emmanuel Schmitt dont j'avais lu de nombreux récits il y a quelques années. Ses fictions et en particulier ses nouvelles trouvent un certain écho. Je me souviens avoir apprécié Odette Toulemonde puis La rêveuse d'Ostende avec un intérêt constant. Même si je ne m'étais pas promis de relire Schmitt, j'ai tout de suite replongé à la suite de sa plume, ancrée dans ses histoires. Il a un réel talent de conteur, c'est indéniable !

Cinq nouvelles composent ce recueil et toutes m'ont intriguée car elles s'appliquent à disséminer l'amour, la vérité et la relation à l'autre. Je tiens d'ailleurs à saluer l'initiative de Schmitt de mettre à la fin de son ouvrage son "journal d'écriture" qui l'a accompagné dans l'écriture de ce présent recueil. Ainsi on approfondit les histoires, on leur voit d'autres éclairages et on comprend ce qui les lie.

La première nouvelle, qui donne son nom au recueil, traite de l'histoire parallèle de deux couples : l'un officiel, Geneviève et Eddy, s'unit à l'église, l'autre officieux se dit "oui" dans l'ombre du premier. Alors que le premier couple s'installe et commence à avoir des enfants, le deuxième continue à garder le lien, à observer ces gens qui leur ont permis de "concrétiser" leur amour. J'ai aimé l'élément qui vient rapprocher pour de bon les quatre personnages. Alors que tout permettait de croire que la vie les tiendrait éloignés les uns des autres, un deuil permettrait bien de reconstituer le puzzle.

La deuxième nouvelle, "Le chien", m'a permis de faire la connaissance avec un autre couple tout autant indissociable. Il s'agit d'un homme, Samuel Heymann, et de son chien, Argos, un beauceron. Lorsque le chien meurt, son propriétaire est dévasté comme si une autre histoire, plus fusionnelle les liait que celle d'un animal et de son maître. Que se cachait-il derrière cette histoire d'amitié indéfectible?

Dans "Ménage à trois", je crois que ce qui m'a le plus marquée, c'est sa chute qui m'a fait l'effet d'une bombe. Si le titre est assez révélateur du contenu, c'est surtout le dénouement qui donne consistance à cette relation étrange entre un homme, une femme et... son défunt mari. Le premier semble admirer l'ex-amant de sa femme et lui vouer une intrigante passion. La femme, dans ce trio, est comme éclipsée de l'"amour" pour l'autre homme.
Comment se fait-il que ce premier mari ait tant d'influence sur le second?

"Un cœur sous la cendre" se place dans un pays que je rêverais de visiter, l'Islande. Malgré ça, je crois que c'est la nouvelle la plus faible du recueil. J'ai eu du mal à m'intéresser à cette histoire où les relations familiales s'imbriquent mais sont faussées par un événement tragique.

Enfin, dans "L'enfant fantôme", c'est la chute qui m'aura le plus marquée. Car la narration nous laisse à penser à une énième histoire de survie en montagne avec sauvetage in extremis qui pourrait renforcer les liens entre les secourus et leur ange gardien. Sauf que... l'histoire ne se situe pas uniquement là !

Les nouvelles sont de taille variable mais, la plupart du temps, elles sont calibrées de la bonne manière, laissant peu de place à l'ennui ou au désintérêt. C'est en cela que Schmitt est un magicien : il dresse le portrait d'hommes, de femmes comme autant de pions servant à esquisser un projet, à réfléchir sur le sens de la vie au travers de situations quotidiennes. Les récits sont fluides et contribuent grandement à rendre ce recueil un véritable page-turner.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce livre est un pur bonheur. A partir de situations "banales", de faits d'actualité, l'auteur, par la magie qui est la sienne, réussit à capter l'attention du lecteur. Pour chaque nouvelle, le schéma narratif est parfaitement respecté et mis en valeur par une situation initiale où le lecteur accepte une certaine stabilité, puis voilà qu'un élément perturbateur sera le déclencheur qui vient rompre cette stabilité ; s'en suivent évidemment de nombreuses péripéties qui pimentent l'histoire sans parler d'un dénouement et d'une situation finale qui se révèlent souvent imprévisibles.

L'écriture y est belle, à la fois sobre et délicate, raffinée. C'est un véritable condensé de bonheur. Pour chaque nouvelle, le lecteur, après avoir été mis en confiance, passe d'une certaine stabilité à la douche froide et c'est aussi en cela que ce livre est vivifiant.
Voilà une lecture qui réveillera en chacun de nous tout son lot d'émotions fortes, de sensations et de sentiments enfouis, de mystères non dévoilés... un amour décliné sous toutes ses formes et à tous les temps.Il s'agit donc d'un recueil de cinq nouvelles dont une donne son titre au livre.
C'est une occasion savoureuse pour le lecteur d'y faire la connaissance de Geneviève Grenier, héritière malgré elle d'un homme qu'elle ne connaît même pas. Vient Samuel Heymann, médecin à la retraite, lequel suscite bien des interrogations quant à l'amour démesuré qu'il porte à son chien Argos.
Nous partirons ensuite à la rencontre de Constance, jeune veuve qui a cruellement besoin d'argent pour nourrir ses enfants, puis c'est Alba qui avouera ne plus supporter son fils, lui préférant son filleul Jonas qu'elle admire et aime tant.
Enfin, Séverine et Benjamin qui ont trop longtemps reporté à demain cette décision de concevoir un enfant.

.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 décembre 2012
Voila encore de bonnes nouvelles sous la plume experte d'Eric-Emmanuel Schmitt, orfèvre en la matière.
Les chutes sont très surprenantes, j'ai été vraiment pris à contrepied dans le ménage à trois.
Mais, évidemment, c'est tout le corps du récit, la peinture vivante des personnages complexes qui donne le sel.
Encore une série de merveilles.... à lire au moins deux fois.
Quel talent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Je ne lis que rarement des romans mais de temps en temps je suis attiré par une couverture plus que par l'auteur car j'avoue ma méconnaissance de Eric Emmanuel Schmitt. La quatrième de couverture nous parle de cinq nouvelles dont la thématique centrale tourne autour de l'amour sous toutes ses formes ; certes mais c'est au sens large, car les nouvelles oscillent entre l'amour ou la fascination d'un couple homosexuel bruxellois pour une femme et sa famille, l'attachement absolu d'un homme vis à vis de son chien et de son incapacité à entretenir des relations sociales , l'histoire d'une veuve et de son remariage ou encore les relations d'un tante et de son neveu en Islande. Comme souvent dans les recueils de nouvelles, je les ai trouvées de valeur inégale. Autant les deux premières sont poétiques laissant place à la nostalgie, autant j'ai trouvé la troisième nouvelle cousue de fil blanc et je me doutais du rebondissement de fin bien avant de l'avoir terminée.
Un point est cependant commun à ces cinq nouvelles, c'est que l'auteur possède une écriture très agréable. Le registre de vocabulaire est simple, ce qui va bien avec la tonalité des différentes histoires. C'est en conclusion, une lecture agréable de sentiments complexes exprimés de manière simple qui m'a procuré beaucoup de plaisir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Deux couples bien différents vivent des vies parallèles. Quand tout espoir paraît perdu, c'est un chien qui donne une belle leçon de vie. Pourquoi ce diplomate danois s'intéresse-t-il autant au premier mari de son épouse? Une greffe de coeur peut-elle causer une éruption volcanique? Faut-il accepter le défi de la vie? (Cette nouvelle pourrait s'intituler « C'est Mozart qu'on assassine »!)
Ce recueil parle d'amour, de secrets, d'espoir, d'humanité. Chaque histoire se déroule dans un endroit et à un moment différents. Chacune recèle une surprise et des rebondissements qui enchanteront le lecteur.
Néanmoins, les deux premières m'ont paru bien supérieures aux autres. Plus détaillées, plus étoffées, plus abouties, elles font figure de courts romans. « Le chien » recèle une leçon philosophique qui m'a particulièrement touchée. J'ai lu le coeur serré et les larmes aux yeux. Ce récit, je le considère comme un petit bijou.
En conclusion, je peux dire que j'ai vraiment beaucoup aimé.
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 18 mars 2014
J'entends parler de cet auteur depuis des années sans jamais avoir lu un seul de ces livres. Voilà c'est fait, mais quelle déception! Je n'aime pas du tout ce format de suite de petites histoires, à peine commence-t-on à pleinement entrer dans l'une qu'elle est déjà finie. Des histoires pour certaines banales ou très bizarres, que j'aurai pu moi-même écrire. Par contre l'aparté du livre à la fin où l'auteur raconte pourquoi il a écrit ces histoires est mille fois plus intéressant, et surtout beaucoup mieux écrit. D'ailleurs on a du mal à croire que c'est le même auteur qui a écrit les histoires et cet aparté! Les deux styles étant tellement différents que je ne sais quoi en penser.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 14 février 2013
Je ne suis d'habitude pas très adepte des nouvelles. J'ai choisi ce livre pour avoir des textes pas trop longs à lire lors d'un déplacement. Je me suis fait surprendre, j'ai été happée par ces nouvelles. En si peu de pages, l'auteur a su me faire prisonnière de ses lignes, je ne pouvais pas le lâcher.

Les nouvelles sont toutes superbement construites, on avance pas à pas vers un dénouement pas forcément surprenant, et d'ailleurs, c'est tant mieux ! J'ai accompagné les personnages en me disant "pourvu que cela se termine comme je le souhaite". Et tout doucement, on y est arrivé.

J'ai adoré ce livre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Cinq histoires, cinq univers, un même thème : l'amour
Quel plaisir de retrouver Eric Emmanuel Schmitt, quel écrivain!!
Sobrement, l'auteur nous fait pénétrer dans le quotidien de ses personnages, dans l'évolution de leur vie et chaque épisode nous amène un rebondissement que l'on ne peut pas anticiper
Mention spéciale pour ce livre et plus particulièrement pour "Ménage à trois" où nous devons attendre la dernière ligne pour comprendre tout ce que nous avons lu précédemment.
Fabuleux!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 13 février 2013
Avec E-E Schmitt on sait à quoi s'attendre au niveau de l'écriture. La plume est légère et efficace. Pas un mot de trop... ce qui le rend incomparable dans la nouvelle et le théâtre. Mais ne nous y trompons pas, l'auteur n'est pas là que pour nous distraire. Il nous fait voir la vie sous divers angles et nous interpelle sur des thèmes souvent insolites. J'aime aussi à sourire au détour d'une phrase bien sentie ou à la fin d'une histoire surprenante. Que demander de plus ? Merci Monsieur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les Deux messieurs de Bruxelles
Les Deux messieurs de Bruxelles de Eric-Emmanuel Schmitt (Poche - 27 août 2014)
EUR 6,90

La Rêveuse d'Ostende
La Rêveuse d'Ostende de Eric-Emmanuel Schmitt (Poche - 3 février 2010)
EUR 6,60

La Femme au miroir
La Femme au miroir de Eric-Emmanuel Schmitt (Poche - 21 août 2013)
EUR 7,60