undrgrnd Cliquez ici KDPContest Cloud Drive Photos nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles7
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 mai 2010
Avec ce nouvel opus de la série, on retrouve avec plaisir la jeune Enola Holmes. Le style est toujours aussi alerte et pétillant, l'intrigue menée tambour battant, et le personnage principal toujours aussi attachant ! Je reconnais qu'il y a en outre une vraie recherche au niveau du vocabulaire, et quand on sait que cette série est avant tout destinée au jeune public, c'est un plaisir de voir que le vocabulaire n'est pas sacrifié au profit d'une simplicité sans originalité ! J'ai littéralement dévoré ce tome et j'espère que Nancy Springer n'a pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin. La vive et intelligente Enola Holmes n'a en effet rien à envier à Sherlock, son grand frère détective, et a encore de beaux jours devant elle pour nous ravir dans des enquêtes fines et non dénuées d'humour !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2011
Quel est le point commun entre la guerre de Crimée, Florence Nightingale et Mrs Tupper ? Enola Holmes, bien entendu. Il s'agit déjà de l'avant-dernier tome de la série, ça sent la fin, moi je vous le dis... D'abord c'est un roman plus court que les précédents, seulement 190 pages, avec une intrigue policière intéressante mais un poil moins excitante que dans les dernières aventures. Ceci dit, je demeure incontestablement sous le charme, cette série possède un grand nombre de qualités, elle est bien écrite, de fort bon goût, et même les couvertures françaises, illustrées par Raphaël Gauthey, soulignent le charme et l'élégance de la série d'Enola Holmes !

Nous en sommes donc au cinquième volume, les présentations n'ont plus cure, Enola vit seule à Londres depuis la disparition de sa mère et ne veut pas tomber entre les mains de ses frères, qui souhaitent l'enfermer dans un pensionnat pour jeunes filles de bonne famille. Nous n'avons toujours aucune nouvelle de lady Eudoria, d'où une certaine surprise de ma part car j'imaginais que l'auteur allait procéder à un virage en douceur pour nous ramener vers l'élément déclencheur de la série (disparition de la maman = émancipation de la jeune fille de quinze ans = début de carrière d'apprentie détective). Hélas non. Aucune trace. Toujours rien. Le calme plat. Oh, peut-être un babillage de ladies surpris par le plus grand des hasards, c'en est même trop beau pour être vrai. Mais niet. Même la correspondance par petites annonces en langage codé s'est évaporée depuis belle lurette ! C'est peut-être là mon microscopique sentiment de manque.

Dans L'énigme du message perdu, Enola cherche à aider sa logeuse, la vieille Mrs Tupper. Celle-ci a reçu d'étranges menaces via un billet anonyme. Quelques jours après, Mrs Tupper est kidnappée, sa maison mise à sac. Enola Holmes prend cette affaire criminelle très à coeur, pourquoi s'en prendre à une veuve sans le sou, dont la seule richesse semble être une robe de crinoline en soie bleu de Prusse. D'ailleurs, n'est-ce pas un vêtement trop chic pour une femme comme Mrs Tupper ? Il faut alors fouiller le passé de la dame, chercher à rencontrer la célèbre Florence Nightingale et recroiser Sherlock avant de prendre la fuite. Et tout ça en moins de 200 pages ! (Oui, c'est trop peu. Trop court.) Faible lueur d'espoir dans les dernières pages. Notre grand détective comprendrait-il que le bonheur de sa petite soeur n'est pas à ranger dans une case pour convenir à la tradition de l'époque (Londres, 1889) ? Attendons le dénouement dans Métro Baker Street !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2010
Avec ce 5ème livre, l'intérêt ne se dément pas.
L'action est toujours vive, et l'atmosphère est
fidèlement recréée. Résultat : on ne quitte pas le livre
pour savoir la suite, et il en reste de plus l'impression
agréable d'avoir visité Londres en fin du 19ème siècle.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comment la pauvre Mrs Tupper, la logeuse d'Enola, pourrait-elle se souvenir d'un message secret qu'elle aurait dû délivrer trente ans plus tôt, en pleine guerre de Crimée? Cette lettre anonyme qui la menace ne peut être qu'une mauvaise plaisanterie!
Pourtant, quand la vieille dame est enlevée et sa maison dévastée, Enola se lance dans l'enquête au risque de tomber entre les griffes de son célèbre frère.
Je retrouve mon âme d'enfant en lisant avec délices les enquêtes d'Enola Holmes, la soeur de Sherlock, même si de nombreuses situations sont totalement invraisemblables.
Dans celle-ci, on découvre avec intérêt le personnage historique de Florence Nightingale, et, si j'en crois les documents que j'ai consultés, Nancy Springer est assez fidèle à la réalité.
Donc, j'aime bien et je lirai encore les suivants.
22 commentaires|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2015
Livre très bien écrit, on s'attache facilement à cette jeune héroïne se rebellant contre la hiérarchie familiale et les conventions sociales. Affaire à suivre donc!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2015
très bon livre avec des intrigues digne du vrai sherlock holmes. Il convient non seulement au ados mais les adultes y trouveront aussi leur compte.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2013
Très bon livre pour ceux qui aiment les enquêtes - livre s'adressant à un public adolesent
Livre reposant et facile à lire
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €