et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus


ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pau... sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté [Broché]

Jean-Christophe Sarrot , Bruno Tardieu , Marie-France Zimmer , Dominique Baudis
4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 5,00
Prix : EUR 4,75 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 0,25 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Habituellement expédié sous 11 à 13 jours.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 2,99  
Broché EUR 4,75  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

12 septembre 2013 SOCIAL ECO H C
Plus la crise économique et sociale s'accentue, plus les idées reçues sur les pauvres se répandent. Plus cette crise est présentée comme une catastrophe naturelle, plus ils sont convoqués au tribunal de l'opinion publique : s'ils sont pauvres, ce serait «de leur faute». «S'ils sont à la rue, c'est qu'ils l'ont choisi.» «S'ils font des enfants, c'est pour les allocations familiales.» «Ce sont des assistés qui coûtent cher à la société.» «D'ailleurs, s'ils voulaient vraiment chercher du travail, ils en trouveraient.» «De toute manière, on gagne plus au RSA qu'avec le SMIC.» «Ils perçoivent des allocations alors qu'ils élèvent mal leurs enfants.» Dans ce flot de discours, les étrangers sont particulièrement visés : «Ils peuvent profiter facilement des minima sociaux qu'ils ne perçoivent pas dans leur pays.»
Ce livre répond point par point à plus de 80 de ces idées reçues sur la pauvreté. Alors que l'on accuse les pauvres d'être des assistés et des fraudeurs, il révèle par exemple que le montant des aides sociales non réclamées par ceux qui y ont droit s'élève à plus de 11 milliards d'euros par an !
Accessible à un grand public, cet ouvrage défait la chape de plomb du fatalisme. Il invite à briser les murs de l'apartheid social qui s'est instauré en France et à vivre une rencontre libératrice : sortir des préjugés où les uns sont bons et les autres mauvais, se connaître au lieu de s'ignorer pour inventer ensemble une société où la misère n'aura plus droit de cité.

Jean-Christophe Sarrot est rédacteur en chef du mensuel Feuille de route Quart Monde.
Bruno Tardieu est Délégué national d'ATD Quart Monde en France.
Marie-France Zimmer est membre de la Délégation nationale d'ATD Quart Monde en France.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté + En finir avec les idées fausses propagées par l'extrême droite
Prix pour les deux : EUR 9,50

L'un de ces articles sera expédié plus tôt que l'autre.

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

DES IDÉES HÉRITÉES QUI PERPÉTUENT L'EXCLUSION SOCIALE
par Bruno Tardieu

«La misère n'est pas une fatalité» et «La misère est l'oeuvre des hommes, seuls tes hommes peuvent ta détruire», rappelait Joseph Wresinski, fondateur d'ATD Quart Monde. Ces deux affirmations ont un impact irréversible. En construisant une autre approche de l'exclusion sociale, il a montré que la misère n'était pas la seule affaire des plus démunis, ni de leur seule responsabilité. Elle est un dysfonctionnement entre nous, citoyens. Elle l'est aussi entre les institutions et appartenances que nous construisons et certaines personnes que nous considérons hors du monde. «La misère, c'est ne compter pour personne.»
Le rejet des plus démunis est probablement aussi ancien que L'humanité. Mais, en même temps, le refus de ce rejet a toujours existé. Car, contrairement aux autres espèces, l'espèce humaine a survécu en protégeant les plus faibles et en développant une intelligence nouvelle. L'humanité est incontournablement interdépendante et il ne peut y avoir de sauve-qui-peut individuel.
Les sciences humaines révèlent que le stéréotype est une fonction naturelle de l'humain et rien ne sert de tenter de le nier. Les seules personnes avec qui nous dépassons les stéréotypes sont celles avec qui nous entrons en relation personnelle, intime, celles dont nous pouvons percevoir la complexité, les dilemmes, les multiples appartenances, l'histoire, celles avec lesquelles nous pouvons reconnaître la qualité d'être humain, non déterminé, libre, ayant une vie intérieure avec des combats, des joies, des peines, exactement comme nous-même.
Or, nous vivons dans un tel apartheid social qu'il n'y a pratiquement pas d'opportunité de rencontres libres, profondes et à égalité avec les personnes en situation de grande pauvreté. Les rencontres qui existent sont le plus souvent non libres : relation de mendicité, relation de bienfaiteur à bénéficiaire (que Wresinski qualifiait de relation de bienfaiteur à «obligé»), relation de mise en échec : les populations qui font échouer mon école, mon centre social, ma médecine, mon pays des droits de l'Homme. Quand ce ne sont pas carrément des relations fantasmatiques avec des personnes transformées en allégories du Moyen Âge : coupables de tous les maux, figures même du mal, ou victimes de tous et de tout, figures même du bien. Dans un cas comme dans l'autre, ces caricatures rendent les personnes concernées inhumaines et empêchent de reconnaitre la nature humaine de la personne en situation de misère.

Revue de presse

Les idées reçues, ces lieux communs qui stigmatisent telles ou telles catégories de personnes, touchent particulièrement les pauvres. "S'ils sont à la rue, c'est qu'ils l'ont choisi", "S'ils font des enfants, c'est pour les allocations familiales", "Ce sont des assistés qui coûtent cher à la société"... autant de clichés que s'attache à démonter l'ouvrage publié conjointement par les Editions de l'Atelier et le mouvement ATD Quart Monde...
Alors que la dernière enquête de l'Insee témoigne d'une nouvelle progression des inégalités, ce manuel nous incite à regarder d'une autre façon les 8,7 millions de personnes, soit 14,3 % de la population, qui vivaient en 2011 sous le seuil de pauvreté, c'est-à-dire avec moins de 977 euros mensuels. (Catherine Rollot - Le Monde du 3 octobre 2013)

Détails sur le produit

  • Broché: 188 pages
  • Editeur : Coédition Editions de l'Atelier (12 septembre 2013)
  • Collection : SOCIAL ECO H C
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2708242296
  • ISBN-13: 978-2708242296
  • Dimensions du produit: 18 x 12,1 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.126 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.8 étoiles sur 5
4.8 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Aivlys
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
J 'ai été très intéressée par l'ensemble des points abordés. La réalité est exposée par des personnes de terrain, à l'appui de chiffres, et de constats officiels; l'ensemble met des mots, sur ce que je vis, ce que je vois, me permet de comprendre, de déculpabiliser, et de ce fait d'argumenter de façon plus éclairée et avec plus d'aplomb face aux personnes que je rencontre dans les administrations, par exemple, dans les services dit sociaux, dans la famille;
Je me laisse moins impressionner par cette forme de.. condescendance.. que ceux qui soit disant savent,
affichent sans connaitre.
Un livre qui est pour moi un outil extrêmement précieux, pour tendre vers un rétablissement de communication sur des bases réelles, et de tendre vers le respect de vécus différents.
Merci, aussi, pour le prix : du bon travail!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Clair, précis, vigoureux, jamais polémique 22 décembre 2013
Par Renaud+D.
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Un petit bouquin admirablement fait... Sans jamais polémiquer, avec calme, précision, factualité, il est ... parfaitement impitoyable avec les idées reçues sur les personnes en situation de pauvreté. Néanmoins charitable avec leurs supporters, il montre, exemples à l'appui - toujours - que ces âneries ne datent pas d'hier! Un "must read" comme disent les Anglais!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Il porte bien son nom 27 novembre 2013
Par Molle
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Très bon ouvrage, bien construit et qui permet chiffres à l'appui de déconstruire un certain nombres de vérités que l'on entend tous les jours sur les "assistés" bénéficiaires du RSA ou sur les Rom
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 echapper au discours ambiant 21 janvier 2014
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
Merci de remettre quelques vérités debout pour nous permettre de sortir de nos communautarismes et de la peur de l'autre. Un ouvrage court et utile.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 J'ai acheté 20 janvier 2014
Par Pierre
Format:Broché|Achat authentifié par Amazon
en plusieurs exemplaires ce livre pour le donner autour de moi.
Et je souhaite qu'il soit lu par le plus de personnes possible.
On n'est jamais assez informé sur la misère.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa8c4dca8)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?