Discussions entre clients > Forum de discussion Kindle

lire un livre Amazon avec une autre liseuse que kindle


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-25 sur 30 de cette discussion.
Message initial: 27 nov. 12 21:40:14 GMT+01:00
Comment faire pour lire des livres Amazon avec une liseuse Sony ?
Dois-je me résoudre à ne jamais plus acheter un livre Amazon parce qu'on m'a offert un matériel Sony ?

Publié le 27 nov. 12 22:50:48 GMT+01:00
graphoced dit:
En gros vous avez compris la situation : les livres Amazon étant au format AZW (décliné avec DRM du mobi) et la liseuse Sony ne lisant pas ces fichiers, vous n'avez d'autre choix que d'acheter vos livres dans une boutique qui vend de l'ePub, ou de télécharger les livres et d'enlever les DRM (faites une recherche internet pour cela) et de convertir les livres au format ePub mais c'est se compliquer la vie...mieux vaut acheter des ebooks compatibles.

Publié le 27 nov. 12 23:15:15 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 27 nov. 12 23:15:32 GMT+01:00
D'autant qu'ils seront partout au même prix. Vous ne perdrez rien, et avez donc tout intérêt, à ne pas acheter chez amazon.

Publié le 28 nov. 12 12:38:53 GMT+01:00
Chan-tal dit:
Bonjour,
Il faut de toute façon télécharger une application pour lire les livres. Donc vous aurez un peu de choix, il y a aussi la possibilité de convertir en pdf.

Publié le 28 nov. 12 13:19:56 GMT+01:00
graphoced dit:
Tant qu'à convertir, autant éviter le PDF pas du tout approprié pour les eBooks. Le logiciel Calibre permet de convertir vers l'ePub que lira parfaitement la liseuse SONY (il faut régler bien entendu la question des DRM avant de convertir)

Publié le 28 nov. 12 13:47:53 GMT+01:00
Chan-tal dit:
Perso je lis aussi les ebook pour kindle sur calibre :) Et sans aucune conversion.

Publié le 28 nov. 12 14:04:17 GMT+01:00
graphoced dit:
Oui mais là l'auteur initial veut lire les livres achetés sur la boutique Amazon avec sa liseuse Sony et pour cela il faudra qu'il convertisse ses eBooks amazon dans un format accepté par sa liseuse (ePub en l'occurence) et ça ne peut se faire qu'en faisant sauter la protection des eBooks (DRM). Il y aussi des livres sans DRM chez Amazon bien sur (mais rarement des ouvrages édités dans le circuit classique auteur>éditeur>amazon)

Publié le 28 nov. 12 19:05:48 GMT+01:00
Vous avez à peu près tous compris
Prisonnier du DRM et de la stratégie Amazon (Pourtant je suis client depuis pas mal de temps !)
Réduit à devenir Pirate ou prisonnier
Le plus inique est qu'Amazon ne prévient pas que son offre est fermée sur elle même
Pourquoi sinon permettre la lecture sur PC, chose on le sait très inconfortable, et pas sur d'
autres liseuses que la sienne ?
Si ce n'est pas la vérité, messieurs d'Amazon, dites comment faire dans mon cas!

Publié le 28 nov. 12 19:09:28 GMT+01:00
graphoced dit:
Toutes les grandes librairies en lignes (amazon, fnac...) vendent des livres majoritairement assortis de DRM, donc rien de neuf sous le soleil et comme on vous l'a suggéré, achetez vos eBooks ailleurs, les offres sont très comparables dans les grosses boutiques.

En réponse à un message antérieur du 28 nov. 12 19:52:10 GMT+01:00
Ce n'est pas contre le DRM que je m'insurge mais contre les pratiques commerciales douteuses où tout l'art est de faire prisonnier le client dans une relation "pot de fer contre pot de terre".
Qu' achetez vous? Un livre ou une arnaque ?
Le but du DRM c'est quoi ? Protéger l'auteur ou enfermer les clients dans une nasse ?
Devons nous être des moutons ?

Publié le 28 nov. 12 20:16:51 GMT+01:00
Laure dit:
Lorsque je me suis penchée sur la question il y a un an et demi avant d'acheter ma liseuse, j'ai fait le tour du web (enfin une bonne partie ;-) et compris ces histoires de captivité de clientèle etc. J'ai fait un choix que je pensais alors le plus libre possible (Sony) mais l'on voit aujourd'hui que Sony avec son dernier modèle (la PRS-T2) s'attache à la librairie Chapitre. Elle lira toujours tous les epub mais la démarche va dans le même sens que Kindle et Kobo. J'ai fait à l'époque un choix en connaissance de cause, mais ce qui est en effet scandaleux, c'est le manque d'information (délibéré ou non) sur cette captivité. Combien de vendeurs de ces grandes surfaces spécialisées pour vous dire que mais oui bien sûr vous pourrez acheter partout, et combien de clients désabusés sur ces forums. Qui n'avaient pas compris, qui ne savaient pas, qui ne s'étaient pas renseigné avant, ou plus grave, qui avaient tout simplement cru ce que leur avait dit un vendeur.
Mais pour en revenir à l'achat de livres, je ne vois pas vraiment le problème : je trouve en numérique la même offre ailleurs, au même prix (loi française oblige), donc si je continue à utiliser Amazon pour un tas de choses, ça ne me gêne absolument pas de ne pas y acheter mes ebooks. Amazon n'est pas un dieu que j’idolâtrerais, c'est une grosse machinerie qui rend bien des services que j'apprécie, et pour ce que je n'apprécie pas, je le prends ailleurs... (ceci dit s'ils se décidaient à vendre aussi du epub, ils y gagneraient encore plus, donc si on ne veut pas que tous les autres meurent tout de suite, c'est peut-être pas plus mal ;-) )

Publié le 28 nov. 12 20:18:08 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 28 nov. 12 20:18:56 GMT+01:00
graphoced dit:
C'est donc bien les DRM qui sont à l'origine de votre coup de gueule puisque ce sont ces lignes de code qui vous interdisent d'utiliser un ebook avec un autre appareil que celui pour lequel il a été conçu. En même temps, lors de l'achat de la liseuse SONY il devait bien être indiqué que celle-ci n'acceptait pas les formats venant d'amazon et pour le Kindle il est spécifié que le format ePub n'est pas lisible, on est donc prévenus. Encore une fois, seuls les DRM posent problème puisque ce sont eux qui bloquent la conversion d'un format à un autre.

En réponse à un message antérieur du 28 nov. 12 20:42:50 GMT+01:00
Ce n'est pas un problème de format la liseuse que l'on m'a offerte est compatible avec beaucoup plus de format que la kindle .
De toute façon traduire un format dans un autre est facile et légale .
Le problème est que l'utilisation du DRM initialement conçu pour protéger les droits d'auteur est détournée pour rendre les clients captifs.
De plus c'est un pousse au crime pour le piratage puisque la seule façon de s'en sortir est de deplomber ses achats
Je suis d'accord avec Laure Amazon n'est pas une oeuvre de bienfaisance et les autres font pareil (où presque)
Faut il pour autant se laisser faire et ne pas essayer d'infléchir le courant?

Publié le 28 nov. 12 20:51:04 GMT+01:00
graphoced dit:
Il me semble que les SONY lisent globalement les mêmes formats que les Kindle, la grosse différence se trouve dans la lecture de l'epub d'un côté et du azw de l'autre. C'est donc bien un problème de format, et ce problème existe surtout parce que les formats sont protégés par des DRM sans qui on ferait ce qu'on veut des livres.
Je suis résolument contre les DRM (par contre si amazon veut que sa liseuse ne lise pas d'epub ça ne me gène en rien) mais je ne vois pas comment infléchir la donne.. si amazon était le seul à proposer des ebooks DRMisés, on pourrait tous acheter chez le concurrent mais ce n'est pas le cas, loin de là. On est donc bloqués : soit on lit des ebooks et on se plie à leur règle, soit on n'en lit pas et ils arrêteront de produire des liseuses.

Publié le 28 nov. 12 21:04:47 GMT+01:00
Je suis tout comme vous tous contre les DRM, mais il m'est venue à l'instant une réflexion que je souhaite partager. L'enfermement de la clientèle est très à la mode. Apple en tête, et pas que pour les ebooks.
Mais ça ne date pas d'hier.
Regardez vos machines à café: senseo, tassimo, nesspresso... Il me semble que pour cette dernière, les dosettes de marques concurrentes de café ne doivent leur existence qu'à une faille dans le brevet (à vérifier).
Regardez la sodastream et sa bouteille brevetée non interchangeable. Toujours pas de concentrés "génériques" en rayon...
Et les imprimantes et leurs cartouches?

A partir du moment ou un produit fonctionne avec des consommables, on se fait plus ou moins enfermer.

Publié le 28 nov. 12 21:27:49 GMT+01:00
MystereK dit:
Bravo Charline, oui, des qu'un vendeur le peu, il rend son client captif, et pas que dans l'informatique !

On peut ajouter les GPS. Pourquoi une carte n'est-elle aps compatible sur plusieurs GPS ? Et pouquoi le HD-DVD n'était-il pas compatible avec le Blu-Ray ? S'il le pouvais, les vendeurs ferait des cheminées compatible avec une seule marque de buches, des bougie qui ne pourrait s'allumer qu'avec une marque d'allumette spécifique, des lampes qui n'accepterai qu'une ampoule précise, etc....

On doit vivre avec ce monde et il y a assez de ePub de par le marché hors Amazon que l'on peut convertir en Mobi et lire sur, d'après moi, la meilleure liseuse du marché : le Kindle (j'en ai eu d'autres).

Publié le 28 nov. 12 21:39:44 GMT+01:00
Sauf à faire savoir qu'elle est leur stratégie et essayer de les faire fléchir.
Certe avec un espoir faible , mais point n'est besoin d'espérer pour ...
Il y a eu des cas où le consommateur à été gagnant; jamais quand il s' est laissé faire.
Pour ce qui est du DRM, être totalement contre c'est ignorer les droits d'auteur et/ou la juste protection d'un travail. Le sujet est plus compliqué. Le problème c'est l'utilisation qui en est fait et que la loi ne protège pas le consommateur, mal l'auteur et favorise le plus fort : le distributeur.

Publié le 28 nov. 12 22:09:43 GMT+01:00
graphoced dit:
Je suis totalement contre les DRM et pourtant je n'ignore pas les droits d'auteurs puisque ça me permet de gagner ma vie. Depuis que les fichiers numériques protégés existent, ces protections n'ont jamais réellement protégé l'auteur du piratage de ses oeuvres mais ne font qu’empêcher l'utilisateur de bonne foi d'utiliser en toute liberté les fichiers pour lequels il a payé. Les films sont protégés et pourtant les plus vendus sont aussi les plus piratés, idem pour les jeux vidéo ou la musique. Mais bien sur, ceux qui téléchargent illégalement se fichent des DRM comme de leur première couche-culotte et c'est bien en cela que ce système est ridicule : il ne s'attaque qu'à ceux qui paient, incitant même certains d'entre eux à télécharger illégalement des fichiers, non pas pour ne pas payer ou pour les redistribuer mais juste pour les passer d'un de leurs appareils à un autre. J'ai par exemple de nombreux DVD que j'ai craqués pour pouvoir diffuser les films qu'ils contiennent sur autre chose que ma platine DVD. Et pourtant j'ai payé et il n'est pas question que je paye à nouveau parce qu'il se trouve que je trouve plus pratique d'avoir un serveur relié à la platine multimedia du salon qui regroupe tous mes films. Autant je comprends qu'on puisse protéger par DRM un film lorsqu'on le loue pour ne pas permettre de constituer facilement une vidéothèque (d'ailleurs je n'ai jamais copié de DVD que je louais au vidéoclub et pourtant j'en ai loué pas mal) mais quand on paie plus cher pour avoir la possibilité de voir à l'infini le film, livre... je trouve insupportable que le changement d'appareil implique parfois de devoir repayer.

Publié le 28 nov. 12 22:23:26 GMT+01:00
Nous sommes d'accord, entre gens honnêtes!
Mais ...

Le DRM existe et comme il est, il est néfaste; alors quelle est l'autre voie si ce n'est d'essayer de faire pression pour le faire évoluer; au moins dans son utilisation ? Cela passe par l' information du consommateur. Dur labeur !

Publié le 28 nov. 12 22:39:44 GMT+01:00
graphoced dit:
D'accord pour dire que les éditeurs ont peur qu'enlever les DRM favorise l'échange de livres, films... mais comme de toute manière ces DRM ne gênent que les clients qui paient et qui peuvent légitimement se dire qu'ils se font couillonner, c'est un peu le serpent qui se mord la queue

Publié le 28 nov. 12 22:50:14 GMT+01:00
Lorsque nous devons expliquer les histoires de drm sur ce forum, j'emploie toujours le terme de verrou. Il est simple à comprendre pour l'acheteur potentiel, et il explique bien à quoi il sert: à pas grand chose. J'ai beau fermer ma porte à double tour, si quelqu'un veut me cambrioler, il se fiche de mon verrou comme de l'an quarante. C'est la même chose pour les ebooks. (Et puis qui dit verrou dit enfermement)
Exemple récent: le cybook de ma mère est en train de rendre l'âme. Comment lui éviter de perdre ses livres? En lui achetant une autre liseuse ePub. Mais ce n'est pas au programme. Les transférer sur mon kindle et le lui prêter? Argh, incompatibilité de formats. Elle a pourtant acquis le droit de lire ces livres à vie. Bref, moi qui suis de bonne fois, soit je laisse ses livres se perdre, soit je me mets dans l'illégalité.
L'histoire fini bien: la très grande majorité de ses livres est du domaine public, récupérée sur google books ou la BNF. Je n'ai donc pas de drm à craquer.

Nous ne sommes pas les seuls à pester. L'union Européenne se pencherait sur la question. Le secteur de la musique a pas mal revu sa copies (souvenons-nous avec émotion de ces cd qui ne passaient plus sur aucune platine...). Espérons que le monde de l'édition fera de même, ou qu'elles seront interdites parce qu'à la fois désuettes et handicapantes pour l'utilisateur lambda.

En réponse à un message antérieur du 28 nov. 12 22:55:12 GMT+01:00
Soyons honnêtes, au moins intellectuellement, si il n'y a aucune protection c'est la mort de l'édition et des auteurs.
Le problème est que la loi ne protège que les éditeurs sans se soucier du consommateur.
Si elle faisait obligation de permettre au client de disposer de son achat, et c'est possible techniquement, le DRM aurait son utilité.
C'est une question d'équilibre de droits. En l'état il profite au plus fort (l'éditeur) et au plus malinnête (mot valise pour malin/malhonnête)

En réponse à un message antérieur du 28 nov. 12 22:59:39 GMT+01:00
graphoced dit:
@Charline DAVID (bonne nouvelle pour les majuscules...) : la grosse différence entre votre histoire de verrou et les DRM c'est que votre verrou ne vous gène pas en tant qu'utilisateur de bonne foi et ne gène que les éventuels cambrioleurs qui, s'ils ne sont pas bien outillés seront au moins ralentis pour entrer chez vous. Les DRM ne gènent eux que les utilisateurs de bonne foi puisque les pirates savent passer outre sans problème. C'est donc tout l'inverse du verrou posé par vous mais au contraire c'est comme si vous le serrurier posait un verrou à votre porte mais conservait la clé.

Publié le 28 nov. 12 23:05:46 GMT+01:00
graphoced dit:
@Pere de famille : je ne pense pas que supprimer les DRM signifie forcément la mort de l'édition et des auteurs. D'abord il y aurait moyen d'installer des DRM qui se contenteraient de signer numériquement le livre acheté au nom de l'acheteur, ce qui ne l'inciterait pas à le diffuser. Ensuite, je rappelle que parmi tous les livres qui s'échangent de manière illégale, nombreux sont ceux qui étaient verrouillés par DRM au départ, ce qui démontre bien que ça ne gène en rien le piratage et qu'au contraire ça incite à pirater. Je connais pas mal de personnes qui téléchargent des fichiers illégalement parce qu'ils ne peuvent accepter que le fichier soit limité en nombre de copies et qu'ils ont, comme pas mal d'entre nous, de nombreux appareils électroniques susceptibles de diffuser de la musique, des livres, des films... et qu'il est abhérent de penser que quelqu'un de normalement constitué va payer pour son livre sur sa liseuse A et repayer quand celle-ci sera morte parce qu'il aura choisi une autre marque meilleure au moment du remplacement de la liseuse. Je ne dis pas que les DRM sont une arnaque puisqu'on est prévenus. Je dis juste que c'est inefficace contre la cible visée et gênant pour les clients honnêtes.

Publié le 29 nov. 12 07:39:09 GMT+01:00
L'analogie du verrou fonctionnait très bien quand ma voisine voulait me ramener un appareil de cuisine emprunté ou arroser mes fleurs pendant mes vacances, me ramener un courrier déposé chez elle par erreur...
Ma voisine, elle me veut que du bien, mais elle peut pas rentrer. Mon cambrioleur, il fait bien ce qu'il veut. Que ce soit simplement pour regarder mes DVD en mon absence, ou piquer toute ma stéréo, il peut le faire malgré le verrou.
‹ Précédent 1 2 Suivant ›
[Ajouter un commentaire]
Ajouter votre propre message à la discussion
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Aller s'identifier
 


 

Cette discussion

Participants:  7
Nombre de messages :  30
Message initial : 27 nov. 12
Dernier message :  1 févr. 14

Nouveau ! Soyez notifié par e-mail lorsque de nouveaux messages sont publiés.
Suivi en cours par 1 client

Rechercher parmi les discussions des clients