Discussions entre clients > Forum de discussion top reviewers

Vos meilleures répliques de films d'action ou policier?


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-25 sur 147 de cette discussion.
Publié le 9 nov. 14 22:39:35 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 12 nov. 14 15:16:30 GMT+01:00
Alatriste dit:
Dialogue entre le marshall Strickland et le hors-la-loi Bufford"Mad dog" Tannen extrait de "Retour vers le futur III"

Tannen-"Souriez, Marshall, c'est la fête après tout ce soir"
Strickland- "La seule fête où tu me verras sourire, Tannen, ce sera celle qui sera donnée en l'honneur de ta pendaison"

Publié le 5 nov. 14 21:49:07 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 5 nov. 14 22:29:19 GMT+01:00
Alatriste dit:
"L'arrogance de l'homme a toujours été de croire qu'il contrôlait la nature, alors que c'est l'inverse qui se produit" (Godzilla version 2014)

Publié le 23 août 14 11:53:26 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 26 août 14 09:15:27 GMT+02:00]

Publié le 22 août 14 17:59:43 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 22 août 14 18:24:53 GMT+02:00]

Publié le 23 mars 14 16:21:22 GMT+01:00
[Supprimé par l'auteur le 22 août 14 18:25:59 GMT+02:00]

Publié le 21 mars 14 21:22:09 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 22 mars 14 10:24:47 GMT+01:00
SatPrem les sept Amours en Hindi et Sanscrit,
très intéressant!!!
Om naamah shivayah,
Éric

Publié le 21 mars 14 11:22:40 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 21 mars 14 11:31:44 GMT+01:00
Bonjour Amatsu :-)

Oui, tous ces primevères qui surgissent simultanément avec cette fragile couleur jaune pâle qui éclot sur les talus ; c'est incroyable cet éveil collectif qui accompagne chaque année le passage de l'écliptique ; à la façon d'un coeur innombrable pour paraphraser Anna de Noailles, dont tu nous as livré un de ses magnifiques poèmes...

"Ceux-là marchaient vers un port
dans la poussière de la saison qui brûle ;
ils étaient bruns doré,
parce qu'ils avaient longtemps chauffé au soleil,
leurs yeux étaient vivants comme la lumière au fond d'un puits ;
ils marchaient en procession serrée,
roulant leur farde et des songes,
vêtus d'étoffes blanches tels des seigneurs,
ou nus comme des bronzes de leurs temples ;
ils allaient vers le port
dans une odeur de bâtonnets d'encens et de buffles qui fientent ;
c'était en ce temps-ci ou là,
sous le vol courbe des milans ;
c'était en ce pays où le soleil fait éclater les âmes
comme la cosse du tamarin."

La Rue, Satprem
PAR LE CORPS DE LA TERRE ou LE SANNYASIN. HISTOIRE PERPETUELLE.

En réponse à un message antérieur du 20 mars 14 18:45:21 GMT+01:00
[Supprimé par l'auteur le 8 mai 14 17:46:44 GMT+02:00]

Publié le 14 mars 14 15:29:20 GMT+01:00
j'aime cet esprit archéologique dans l'intemporel car tu sais boucler les infinis donc rester dans l' Om comme pour Aatman qui ne fait que rêver de ce que nous voyons comme une réalité vouée à changer ou disparaitre comme dans nos propres rêves lorsque nous en changeons. ce que nous croyions réel en rêvant perd sa substance de réalité et devient une pure histoire à raconter, mais, tout de même pendant le rêve on y croyais nom d'un petit bonhomme !! Ha çà !!
om Namah Shivayah
Éric

En réponse à un message antérieur du 14 mars 14 14:32:56 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 14 mars 14 18:32:39 GMT+01:00
Salut Eric :-)

A l'échelle de l'infiniment grand, tu as bien raison, la terre n'est qu'un point perdu, égaré, serait plus juste, dans une ronde quelque peu hypnotique autour d'une étoile elle-même égarée parmi d'autres étoiles, situées à la périphérie d'une galaxie spirale qui file elle-même en direction d'Andromède à la vitesse de 110 km/s.

Impact prévu dans 4 milliards d'années.

En durée, c'est approximativement ce qui nous sépare, ici, chez nous, de l'apparition de la vie.

La vie, qui, dorénavant on le sait, est très vraisemblablement un passage obligé quand certaines conditions physiques (chimiques, climatiques, environnementales, etc.) sont remplies dans cet écosystème très particulier qu'est une planète tellurique telle que la nôtre.

Or, il y aurait, aux dernières estimations, des milliards d'exoterres habitables, ne serait-ce que dans notre propre galaxie. Et il y a des milliards de galaxies. Et peut-être une infinité de mondes parallèles imbriqués dans le nôtre comme de la pâte feuilletée, tout comme un nombre incalculable de fois où l'univers se serait succédé à lui même, au terme d'une suite interrompue de big bangs, de big crunchs, de big-bangs suivi encore de big-crunchs, dans ce que l'on appelle désormais un univers en rebond.

Là-dessus, la particule homo-sapiens - qui, elle-même, est une particule perdue parmi d'autres particules à la surface de ce point sphérique infinitésimal qui file en direction de la galaxie d'Andromède -, se prend pour iznogoud, le vizir à la place du vizir.

Le vizir étant cette représentation ampoulée, enflée, démesurée, qui sert de modèle à iznogoud, celui qui désire prendre la place du vizir, sans savoir que cette représentation démesurée n'est que sa propre image indéfiniment démultipliée par la loupe calée - lovée serait plus juste - dans le cadre sphérique de son propre nombril.

Donc, on peut effectivement comprendre qu'Atman qui suit sûrement tout cela de bien loin, hors de l'univers duel, n'accorde qu'un intérêt très limité à cette créature dotée de cette anomalie structurelle, au même titre qu'à ces créatures démesurées qu'étaient les dinosaures à qui il a fini par se résoudre à leur expédier une météorite afin de faire place nette pour permettre à d'autres créatures de se déployer en toute quiétude, enfin du moins en théorie.

Pour ce qui concerne la créature à la loupe en mode-auto dans le nombril, Atman ne se fait pas trop de bile, point besoin d'expédier une météorite, la dite créature, avec beaucoup d'application, s'ingéniera à faire cela elle-même en circuit fermé.

Pat.

L'humanité disparaîtra, bon débarras !

Publié le 14 mars 14 13:23:42 GMT+01:00
Salut Patrick,
VU et vrai mais ce ne serait empoisonné que pour l'humain
donc ne changerait rien au cours des choses rêve de Aatman,
n'est il pas? ;-))
Éric

Publié le 14 mars 14 12:41:44 GMT+01:00
"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement vous découvrirez que l’argent ne se mange pas."

Adage d’un vieil indien creek

En réponse à un message antérieur du 28 févr. 14 10:18:20 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 28 févr. 14 11:51:12 GMT+01:00
@ Amatsu Svaryam,

On faisait fréquemment permuter, autrefois, VITRIOLUM avec son diminutif VITRYOL dont l’anagramme caché était " L’Or y vit", ce qui rejoint de manière concrète le sens donné à VITRIOLUM.

Vitryol était également une manière de désigner la matière première des alchimistes, soit une substance proche du sulfate de fer en langage moderne, mais pas identique, à partir de laquelle s’élaborait, patiemment, durant de longues années sous certaines conditions, et en particulier environnementales, l’huile de soufre, soit une forme d’acide sulfurique colorée en rouge par un sel s'apparentant à de l'oxyde ferrique colloïdal, d’où étaient successivement extraits, le soufre, le mercure et le sel alchimiques dont la réunification lors de la coction finale, par voie humide, donnait la Pierre.

"Le creuset se fissure, c’est le signe. La pierre, qui au milieu des cendres apparaît alors à l’artiste, est accomplie. Il a devant lui la pure des pures. Refroidie, la matière offre une texture cristalline, faite, semble-t-il, de petits rubis agglomérés, rarement libres, toujours de forte et brillant éclat… Elle paraît en effet constituée d’une sorte de noyau cristallin et translucide, à peu près sphérique, de couleur semblable à celle du rubis balai, enfermé dans une capsule plus ou moins épaisse, rousse, opaque, sèche et recouverte d’aspérités… nommée par les Anciens la terre damnée de la pierre. Ce résidu, facile à séparer, n’est d’aucune utilité et doit être séparé… Il en prélève un petit fragment pour en tester l’efficacité, et voici que le noir saturne se transforme en soleil. Il ne reste à l’Adepte qu’à accroître le pouvoir de sa gemme, qu’à la rendre assez puissante pour assurer sa propre transmutation."

Fulcanelli Les Demeures philosophales et le symbolisme hermétique dans ses rapports avec l'art sacré et l'ésotérisme du grand oeuvre - 2 volumes.

Léon Fould. 28 juin 1839, Paris. 25 Décembre 1924, Paris. Henri Loevenbruck, Le mystère Fulcanelli.

Bien à toi :))

Pat.

En réponse à un message antérieur du 28 févr. 14 10:12:39 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 28 févr. 14 11:04:44 GMT+01:00
Salut TGV, Audiard était un sacré dialoguiste, mais l’inverse est-il vrai ?

Un intellectuel qui marche… ok… ça peut se concevoir…
Mais un con assis qui pense… ?

et puis peut-être que la brute en marche n'était pas aussi conne que cela...

"Néandertal n’a pas attendu Sapiens pour tresser des cordes." Emilie Rauscher.

En réponse à un message antérieur du 27 févr. 14 08:48:56 GMT+01:00
[Supprimé par l'auteur le 21 avr. 14 16:51:31 GMT+02:00]

Publié le 26 févr. 14 21:49:22 GMT+01:00
Aach c'était pourtant beaucoup plus joli comme ça.

En réponse à un message antérieur du 26 févr. 14 17:31:22 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 27 févr. 14 14:02:32 GMT+01:00
AO dit:
@ TGV
Si vous vouliez faire un bon mot, essayez donc d'etre exact en citant vraiment l'auteur, c'est un respect minimum a observer, surtout si vous vouliez faire passer votre commentaire au compte d'un cinéphile averti :

"François Gensac/Maurice Biraud :

Je crois, Docteur, que l'homme de Neandertal est en train de nous le mettre dans l'os.
Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche."

Un taxi pour Tobrouk, Michel Audiard.

Un Taxi pour Tobrouk [Blu-ray]

...les "zautres" Audiard préférait les mettre sur orbite...pour qu'ils n'en finissent plus de tourner ...

Le Cave se rebiffe

Ginette Leclerc :

"Dire qu'il suffit de mettre un gigot au feu pour voir s'amener les em§§§§§deurs !"

Le Cave se rebiffe Michel Audiard

Mission à Tanger

Raymond Rouleau, Louis de Funès :

Le Général espagnol :
"Je vous dispense de faire de l'esprit.

George Masse :
Je vous dispense bien d'en avoir, moi !"

Mission à Tanger, Michel Audiard

En réponse à un message antérieur du 26 févr. 14 16:22:26 GMT+01:00
[Supprimé par Amazon le 26 févr. 14 16:46:05 GMT+01:00]

Publié le 26 févr. 14 09:40:22 GMT+01:00
« Un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche. »
Michel Audiard
"Un taxi pour Tobrouk"

Il aurait pu ajouter "derrière son clavier"

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 14 17:56:40 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 25 févr. 14 20:41:13 GMT+01:00
AO dit:
Visita
Interiora
Terrae
Rectificando
Invenies
Occultum
Lapidum

Est ce que "la pierre celeste du vaste monde" est le socle d'un nouveau moi rendu incandescent par le buisson ardent devenu Shemesh par la musique des 22 vibrations ?

Auquel cas tu sera : Te ra hiti-arii aivanana'a FA'AARATA'I...

"Soleil levant du roi savant qui guide..."

mais je continuerai a t’appeler juste Tera... si tu veux bien...;-))

Bien à toi
Svaryam...

Publié le 25 févr. 14 13:04:32 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 26 févr. 14 09:50:17 GMT+01:00
Nous ne sommes qu'une partie du rêve de Atman,
un genou ce n'est qu'une partie du corps partie du rêve,
Le rétablissement est partie du rêve que le corps peut faire et réaliser.
Om nama Shivaya,
;-)
Éric

Publié le 25 févr. 14 13:00:21 GMT+01:00
Le genou, aïe... Je te souhaite un bon rétablissement, Eric.
Om nama Shivaya,
Pat.

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 14 12:53:53 GMT+01:00
Salut Pat,
Merci pour ta question,
le voyage était prévu pour partir le 7/3/2014,
malheureusement annulé pour une prochaine fois,
genou cassé impossible de voyager.
Mais bon,
j'ai des tonnes à lire et 'vu' que je ne lis pas vite cela me laisse le tps.;-)
Om nama Shivaya,
Éric

Publié le 25 févr. 14 12:24:46 GMT+01:00
Dernière modification par l'auteur le 25 févr. 14 13:59:39 GMT+01:00
Salut Eric :))

On peut aussi préciser qu'un mâle dominant ignorant est un mal appris, et quand en sus, il s'écorche les lèvres à déblatérer ça devient un mal au tru.

Et ce voyage en Inde ?

Pat.

En réponse à un message antérieur du 25 févr. 14 11:28:17 GMT+01:00
इस पेज के लिए धन्यवा;द, Merci pour cette page,
Je dirais plutôt le Mal dominant?
एरिक Éric
‹ Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant ›
[Ajouter un commentaire]
Ajouter votre propre message à la discussion
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Aller s'identifier
 


 

Cette discussion

Participants:  34
Nombre de messages :  147
Message initial : 14 déc. 10
Dernier message :  9 nov. 14

Nouveau ! Soyez notifié par e-mail lorsque de nouveaux messages sont publiés.
Suivi en cours par 6 clients

Rechercher parmi les discussions des clients