undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Discussions entre clients > Forum de discussion top reviewers

Le principe du plagiat, et son antonyme.


Trier par: Le plus ancien en premier | Le plus récent en premier
Afficher les messages 1-25 sur 28 de cette discussion.
Message initial: 30 août 14 19:20:24 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 31 août 14 01:01:26 GMT+02:00
Le principe du plagiat, pris dans son sens large, est inséparable de ce qui anime, structure notre existence.

Pourquoi copie-t-on ?

D'où peut bien venir cette aptitude à imiter ?

Ce besoin de s’accaparer et de pasticher ce que d'autres ont exprimé, fait, réalisé ?

Dans un tout premier temps, lorsque le monde nous paraît bien vaste et incompréhensible, cette imitation est indispensable, vitale, pour acquérir un certain nombre d'automatismes qui nous permettent de trouver notre place, notre autonomie, nos repères.

Cette activité siège au c½ur des neurones miroirs où vont s'enregistrer, jour après jour, le comportement de nos proches que l'on va s'ingénier à imiter pour acquérir petit à petit un comportement social, une intégration de la cellule familiale, du groupe, et, plus tard, de la société.

Très tôt, les expressions telles que les mimiques que le tout petit s'exerce à copier de manière spontanée ; puis les intentions qui sous-tendent les attitudes corporelles, les paroles en fonction de ce qu'elles ont d'avenant, de chaleureuses, d’affectueuses ; ou de déplaisantes, d’inamicales, voire de menaçantes ; intentions qui modèlent petit à petit la topographie d’un territoire neuf, avec les courbes de niveaux d’un paysage familial où se dessinent ce qui est permis et ce qui est interdit, où se sculptent ce qui est réalisable et ce qui ne l'est pas, car rien n’est au préalable inscrit, la pâte à modeler est vierge, prompte à se laisser façonner, malaxer, graver et ciseler, afin de combler un insatiable besoin de devenir.

Arrive l’épisode tumultueux de la séduction, avec son kit de parures ostentatoires, son lot de masques enjôleurs, sa panoplie d'attitudes provocantes, son catalogue mouvant d’expressions aguicheuses, dont on va retirer les tenues suspendues aux cintres de l’immense dressing des neurones miroirs, pour s’en travestir la peau, latex sur épiderme, afin de subjuguer, assujettir, troubler, conquérir cet autre, cette pièce de puzzle manquante, appelée il ou elle, dont l’assourdissante absence façonne en permanence les gestes, oriente les attitudes, aimante les pensées, stimule l’ostentation, magnifie le paraître ; tous les moyens sont bons.

Appartenir au clan ; faire partie de la tribu ; s’inscrire dans le courant où voguent il ou l’autre ; mais avec cet indispensable zeste de singularité qui cherche avant tout à rendre le paraître plus flamboyant que le paraître dont on s’inspire. Paraître lui-même pastiche d’un précédent paraître qui plagie à son tour un pastiche dont l’original se perd loin, très loin, au-delà on ne sait où, par delà dans les limbes, dans la caverne de l’être.

Se fondre tout en se démarquant ; devenir vague distincte dans l’océan ; vague en quête de lumière, et qui cherche à se l’accaparer plus que les autres, pour briller et devenir le point de mire ; moment rendu éphémère par d’autres vagues en quête du même vouloir ; vagues infatigables qui cherchent à se hisser toujours plus haut au point de devenir scélérates et de tout culbuter sur leur passage.

Mais les vagues scélérates n’ont qu’un temps ; juste le temps du bruyant déferlement où la volumineuse masse du paraître tourbillonne et se brise, pour s’éparpiller dans l’écume du manque, et se niveler dans l’informe pesanteur océane où se tapit l’ennui.

L’ennui dans les abysses où les pastiches s’amassent, s’agglutinent doucement, réforment je en un autre, transforment je en tant d’autres ; font de je un paraître ; un chineur de guirlandes ; un camelot de lustres.

Un simulacre de l’être.

Mais lové tout au fond, hanté par les lamproies, l’être rêve. Il rêve à la saveur du miel, la couleur du pollen.

Aux fragrances inconnues, aux notes inattendues.

Dans la fosse de l’oubli, sa mue est en suspens.

Chrysalide pétrifiée, piégée dans le paraître, l’être attend ce sursaut qui déchirera l’ennui.

Fendra le sortilège.

Publié le 30 août 14 20:20:44 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 13 janv. 15 11:14:34 GMT+01:00]

En réponse à un message antérieur du 30 août 14 20:26:39 GMT+02:00
Le loup dit:
Bonsoir Laura, bonsoir Patrick heureux de vous relire..
Quelle inspiration Patrick....

En réponse à un message antérieur du 30 août 14 21:09:03 GMT+02:00
Amatsu dit:
Je me joins aux concert des amis pour savourer ce tres joli texte...avec metaphores oceaniques...
Tous bien contents de te retrouver sur les ondes...
Bizhoux ;-))

En réponse à un message antérieur du 30 août 14 21:51:48 GMT+02:00
Moi aussi suis-je ton ami AO?

En réponse à un message antérieur du 31 août 14 00:40:15 GMT+02:00
Bonsoir à tous, merci d'avoir laissé ces jolies lignes. Je vous souhaite une douce nuit :))

Publié le 9 sept. 14 17:02:02 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 9 sept. 14 17:02:42 GMT+02:00
Calasanz dit:
..accaparer n'est pas un verbe pronominal .On accapare , et non on s'accapare...Faute de plus en plus courante ...Hélas , comme la disparition de l'accord du participe passé avec avoir ..ou ceux qui écrivent la "gente" féminine ..alors qu'il n'existe que" la gent" (voir La Fontaine).Merci .

En réponse à un message antérieur du 10 sept. 14 00:25:42 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 10 sept. 14 12:59:06 GMT+02:00
Oui, j’en conviens cher ami, les chausse-trappes sont nombreuses. Prenons en exemple un petit extrait de votre sympathique commentaire : « Il faut arrêter de tricher… c’est pas bien ! » ; sans doute eût-il été plus logique d’écrire : « votre description des cartouches est exacte (encore que leur nature soit sujette à caution) en lieu et place de : « votre description des cartouches est exacte (encore que leur nature est sujette à caution) ; du moins pour rester dans l’esprit de la règle du subjonctif présent ; comme ce curieux parti pris d’uniformiser les espaces encadrant chaque signe de votre ponctuation ; le même petit espace strict, parfaitement symétrique, se répétant avant et après la virgule, le point, le point-virgule, le point d’exclamation, d’interrogation, dont la singularité est de fragmenter visuellement le texte ; alors que les minuscules nuances spatiales propres à chaque signe ont été voulues et codifiées pour rythmer, moduler le rythme des phrases à l'intention de celui qui les lit ; vous avez raison : tout fout le camp, hélas. Couper un cheveu en huit dans le sens de la longueur. A partir du bulbe ou de la pointe, tel est le dilemme.

Merci d’être passé.

Pat.

En réponse à un message antérieur du 10 sept. 14 13:38:44 GMT+02:00
Gabriel. dit:
Petite parenthèse.
''S'accaparer'' fait tout à fait partie des ''constructions pronominales'' en français et donc ne saurait faire
partie de ''ces'' incorrections de langages écrits ou parlés. Quant au participe passé avec avoir il n'existe
pas qu'une seule et unique règle de grammaire mais deux et il suffit d'un moment d'inattention...
N.B. ''La gente féminine'' pourrait aussi bien exister en poésie: ''féminine'' se transformant en dénomination.

Cela dit, comme on dit, la perfection n'est pas de ce monde! Et puis les règles de grammaires sont fonction
des époques, de ''qui'' pense, écrit ou parle etc.!

<< Merci d'être passé.>>

Billy.

En réponse à un message antérieur du 10 sept. 14 15:22:33 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 14 sept. 14 12:10:27 GMT+02:00
Salut Billy,
Heureux de te lire :))

Oui, tu as raison de le souligner, « s'accaparer » sous la forme pronominale est entrée dans les moeurs.
Depuis la réforme de 90, on a comme on le sait simplifié, rectifié, modifié bon nombre de mots ou de règles grammaticales pour les adapter à l'usage.

Mais on peut effectivement toujours remonter en amont, au Littré entre autre, où la forme pronominale du verbe accaparer n'existe pas encore.

Du Littré, on peut filer quelques siècles encore en arrière, et retrouver Mézeray, secrétaire perpétuel de l'Académie Française, qui, en 1673, déclarait avec un petit air de déjà vu, déjà entendu : « L’ancienne orthographe qui distingue les gens de lettres avec les ignorants et les simples femmes ».

François Eudes de Mézeray, misogyne accompli, et contemporain de Jean de La Fontaine, notre génial fabuliste, dont on peut présumer que, si, pour le fun, à l'heure de l'apéro, l'on devait emprunter quelques unes de ses délicieuses tournures de phrases tombées en désuétude, sans doute - et toujours pour le fun -, ne manquerait-on pas de le faire en portant une splendide et monumentale perruque toute en cascade de bigoudis.

Et si cela devait contribuer à rendre la tournée du pastis plus gaie et conviviale ; alors oui, pourquoi pas.

Amitié.

Pat.

En réponse à un message antérieur du 10 sept. 14 16:11:26 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 11 sept. 14 01:30:25 GMT+02:00
M. F. Phan dit:
...
la sonorité et le sens profond décuplé par la "signification"+
de ... s' !! accaparer ,avec ce petit supplément de... ... "texture" ; avec
ce "s" vous trouverez donc un point d'appui , bien plus solide , en matière de signifiance ... signifiance , non par ""génération spontanée"" , mais par un ajout ce "s" ... apostrophe ...
S' :-)))
Avec la formulation " accaparé" non précédée du "s'" il y a très "en substance" , il me semble , un très léger moindre positionnement significatif ...
les poètes sont coutumiers du fait d'imposer !! ... volontairement ... de petites volutes , qui peuvent parfois surprendre de prime abord ...
l'effet est souvent immédiat ... :-))) et parfois dilué , prenant alors sa force en une lecture plus attentive ...
...une densité supplémentaire ... ainsi ...
comme il en serait d'un fluide ... ... marcher sur un fluide :-))) ???
Oui comme cela est bien possible ...
Ce petit supplément est donc incontestablement imprimé dans "s'accaparer" , jouant ainsi dans la force globale du signifiant .

Il y a aussi : ... les temps et les usages ...
Entre le Roy ou le Roi , ... bien que l'analogie soit d'un ordre , différent .

j'espère avoir complété , l'avis de Billy , dont je trouve qu'il est robuste .
J'aimerai aussi cher Pat ! :-))) te saluer ,
alors que les deux formes apparaissent :-))) très naturellement convenir .
... les deux formes , conviennent donc , à parts égales , il me semble . Comportant , l'une et l'autre une dynamique véritable , chacune sa nuance particulière et sa force expressive .

Amitiés à Cher Billy :-))) Amitiés à Cher Pat :-))) , et meilleures salutations à calasanz"
Fred

Publié le 10 sept. 14 17:07:15 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 10 sept. 14 17:12:59 GMT+02:00
Gabriel. dit:
Bonjour Patrick.

En fait je me sens tel un fantôme ici sur Amazon et j'ai demandé que l'on me ''gomme'' de ce classement après ce saccage
de mes mises en pages et parce que je ne me demande pas à quoi riment ces guerres, je dis bien ces guerres et ces
''évaporations'' à la dérobée vers combien de comptes que l'on ne peut plus identifier?! Mais je pense comme ''lui'' et je ne changerai pas:
<< Quand on se fait entendre, on parle toujours bien,>> etc. Certes, mieux vaut faire du bon travail -évidemment- mais,
et tu le sais, ''il'' résume TOUT ainsi génialement: << Un sot savant est sot plus qu'un sot ignorant.>> Le reste c'est... ''chut!''

En souvenir de ce passé qui déplaît tant...! Amitiés.

Billy.

En réponse à un message antérieur du 10 sept. 14 17:22:03 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 10 sept. 14 17:33:01 GMT+02:00
M. F. Phan dit:
Mon Cher Billy tu es Billy the Billy :-))) you are
"not Fantôme of anything" you are a good Friend , Dear Billy , Amitiés ,
we could sing thousand songs about your kind spirit :-)))
just sometimes , you feel sad and hopeless ,
Hope the best for you , sincerely , F
Do you remember about that nice nice record from the 90's
Paul Mc Cartney " Off the Ground " wonderful melodies
i will .. and also you will .. probably comment it one day , perhaps .
:-)))
ton Ami Fred

En réponse à un message antérieur du 10 sept. 14 17:53:19 GMT+02:00
Gabriel. dit:
I like you Fred and you know it perfectly.

En anglais! Et au diable les ultranationalistes!!

Billy.

En réponse à un message antérieur du 10 sept. 14 18:52:40 GMT+02:00
Hi ! Ces angles d'analyse qui n'appartiennent qu'à toi Fred ; ces pensées pointillistes qui font lifter les mots, yes :)))

En réponse à un message antérieur du 10 sept. 14 18:59:22 GMT+02:00
Dernière modification par l'auteur le 11 sept. 14 01:11:23 GMT+02:00
M. F. Phan dit:
Très bonne soirée à toi Cher Pat , O que c'est un vif compliment :))) ,
et venant de toi qui plus est !!! Ami à la plume si fine et dont les écrits et nombreux développements sont ..... de grandes envolées ,
réfléchies et en devenir ... fortes et souples ... les domaines des espérances ne t'échappent pas , et les domaines des connaissances scientifiques attisent ta curiosité , ... pour de vrai ... et c'est beau
Vraiment !!!
Ainsi ... pour exemple : Les "rovers" , "Curiosity" and "Opportunity" quels beaux projets spatiaux ... AhAhAh !!! "Big Things"
"so much to discover about sciences" :))) hein ?? !!! :)))
Fin admirateur des découvertes , tu es :)))
+ réflexions .... :)))
Merci à toi Merci beaucoup :)))

Publié le 16 sept. 14 14:11:24 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 16 sept. 14 14:12:04 GMT+02:00]

Publié le 16 sept. 14 14:14:55 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 17 sept. 14 10:02:58 GMT+02:00]

Publié le 16 sept. 14 16:21:51 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 18 sept. 14 17:53:06 GMT+02:00]

Publié le 17 sept. 14 00:27:30 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 17 sept. 14 00:27:50 GMT+02:00]

Publié le 17 sept. 14 10:02:15 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 17 sept. 14 10:02:31 GMT+02:00]

Publié le 17 sept. 14 18:45:42 GMT+02:00
[Supprimé par l'auteur le 19 sept. 14 22:40:52 GMT+02:00]

Publié le 18 sept. 14 12:47:27 GMT+02:00
J'ai été voir le profil de WE, quelqu'un pourrait me dire qui est l'homme et qui est la femme svp car je vois 2 blondes aux cheveux longs à coté d'un Schtroumfps?

En réponse à un message antérieur du 19 sept. 14 00:18:24 GMT+02:00
Ça y est! J'ai trouvé! sur la photo de WE, c'est Kurt Cobain et Courtney Love! Si si vérifiez par vous-mêmes

En réponse à un message antérieur du 19 sept. 14 04:57:08 GMT+02:00
Le loup dit:
Bonjour à tout le monde, ben oui, logique ils ne vont pas mettre leur photos...
‹ Précédent 1 2 Suivant ›
[Ajouter un commentaire]
Ajouter votre propre message à la discussion
Pour insérer un lien produit, utilisez le format : [[ASIN:ASIN titre-produit]] (De quoi s'agit-il?)
Aller s'identifier
 


Discussions récentes sur Forum de discussion top reviewers (221 discussions)

 

Cette discussion

Participants:  10
Nombre de messages :  28
Message initial : 30 août 14
Dernier message :  19 sept. 14

Nouveau ! Soyez notifié par e-mail lorsque de nouveaux messages sont publiés.
Suivi en cours par 6 clients

Rechercher parmi les discussions des clients