undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Duprey Daniel > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Duprey Daniel
Classement des meilleurs critiques: 777.136
Votes utiles : 24

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Duprey Daniel
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1
pixel
Official Release Series 1-4
Official Release Series 1-4
Prix : EUR 25,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Neil Young est GRAND !, 30 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Official Release Series 1-4 (CD)
Effectivement le packaging laisse à désirer mais on est là au coeur de l'émergeance d'un géant de la musique folk-rock, même créativité que Dylan, bien meilleur musicien, sans doute moins éclectique quoique...Ecouter comment par ces 4 albums Neil Young s'est accompli est le grand plaisir de cette réédition. Malgré le clin d'oeil de "The Emperor of the Wyoming" et les riffs de guitare et le rythme chaloupé du second (cowgirl in the sand est un must) j'apprécie ce type qui prends son temps et étire ses solos uniques.
Je suis particulièrement friand des deux derniers opus "After the gold rush" qui est un vrai voyage dans l'univers de Young puis "Harvest". Contrairement au grand public ce n'est pas "heart of gold" qu'il faut retenir sur ce chef d'oeuvre (cette "masterpiece" pour rappeler le Grand Bob) mais le premier titre : "Out on the Weekend" dont le rythme lancinant vous envoûte et une "petite" chanson toute simple qu'apprennent les débutants guitaristes : "the needle and the damage done" dont le texte est bouleversant parce qu'il parle d'amitié, d'aiguille et de la façon de gâcher son talent, de foutre sa vie en l'air...puis de la perdre. J'aime ce type.


Good Morning England (2 CD - B.O.F.)
Good Morning England (2 CD - B.O.F.)

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 DJ Pirate en mer du Nord : notre rêve à tous, enfants des sixties., 11 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Good Morning England (2 CD - B.O.F.) (CD)
C'est d'abord un mythe : le DJ Radio. Pas besoin d'être beau, ni même brillant, il suffit d'être passionné et un peu dingue quand même pour aller s'enfermer à 20 ans dans de vieux cargos rouillés, secoués par la houle et le son du Pop-Rock.
La vie d'un DJ peut être passionnante et dangereuse si on en croît les performances de Clint Eastwood ("Play Misty for me" son premier film comme réalisateur), Robin Williams (Good morning Vietnam ! Tiens, tiens...), et bien sur l'inoubliable Wolfman Jack d'Américan Graffiti (autre compil' que je recommande sur les 50').
En réalité celle de nos amis est plus soft (si on excepte le naufrage final)entre love, sex & Rock'n'roll, le tout dans un very british style ; mais vous avez vu le film ou vous irez de toute façon si vous aimez cette musique et sa légende : il est incontournable.
Quelques regrêts néanmoins sur cette BO : même si les 35 ou 36 titres sont extras (il en existe 2 versions : ça dépend si vous avez choisi celle avec ou sans le titre du générique final "Lest's dance" de Bowie -un peu anachronique non?- car "avec" c'est plus cher), il en manque quand même 22 autres(problèmes de "droits" sans doute) dont des Stones, Them, Sandy Shaw(la chanteuse aux pieds nus), Yardbirds, Small faces, Lulu, les Young Rascals, Donovan et aussi "notre" Françoise Hardy -in"all over the world"- qui était culte à l'époque outre-manche ; néanmoins on se console facilement avec le double CD qui ouvre très vite sur le "All day and all of the night" des Kinks et "Elénore" des Turtles...Citons aussi quelques "rarities" : Crimson & Clover de Tommy James & the Shondells, Jeff Beck,les Troggs, Paul Jones en solo sans les Manfred's, les Easybeats,le premier Cream, et Gary Brooker le "son" de Procol Harum...Juin 67, elle s'appelait Françoise et je frimais avec mes disques "imports" englais : elle avait dit je sors avec le premier qui me mets ce disque et je suis arrivé trop tard ; Sergent Pepper's est sorti peu après assez opportunément, mais c'est une autre histoire, car comme le chante Chris Andrews(également producteur de Sandie Shaw)toujours dans la BOF : I'm her yesterday man!...et laissons à Mike Jagger le dernier mot :"Who wants Yesterday's paper, who wants yestrerday's girl" or man?


Songs Of Leonard Cohen
Songs Of Leonard Cohen

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 The rock machine turns you on !, 4 février 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Songs Of Leonard Cohen (CD)
Je n'étais pas méfiant à l'écoute de cette compîl'promo des artistes CBS de l'époque, d'autant qu'un titre de Dylan y figurait aussi et si j'ai bonne mémoire les Zombies, à la fin de la face A, la voix grave et chaude de Léonard me ceuillit et ma vie changea. "Sisters of mercy" était l'extrait qu'avait choisi CBS pour introduire Léonard, pas Suzanne déjà chantée par d'autres, ni "So long, Marianne" somptueuse mélopée, mais cette anecdote de triolisme, rêve d'inspiration pour tous les poêtes...comme l'écrivit l'auteur plus tard: "au matin, elles dormaient encore et ma chanson était finie". Personne ne sait, comme Cohen, unir la poésie, le sexe et l'esprit religieux dans des textes d'une ironie aussi élégante que désespérée. Ses albums rythment ma vie depuis ce jour de 1969 où j'ai découvert "The songs of Leonard Cohen". J'envie tous ceux qui ont encore cette découverte à faire et je les plains pour avoir attendu si longtemps.


Page : 1