Profil de Philippe COLIN > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Philippe COLIN
Classement des meilleurs critiques: 1.156.065
Votes utiles : 250

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Philippe COLIN

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Gunfighter Ballads And Trail Songs
Gunfighter Ballads And Trail Songs
Prix : EUR 12,18

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 un chef d'oeuvre de la country, 23 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gunfighter Ballads And Trail Songs (CD)
"Gunfighter Ballads and Trail Songs" est l'un des seuls albums que j'ai usés à force de l'écouter... Cette édition remasterisée propose 15 pistes, toutes absolument excellentes, parmi lesquelles deux versions du grand hit de Marty Robbins, "El Paso", une reprise des Sons of the Pioneers ("Cool Water"), ou encore le fameux "Big Iron". Marty Robbins a été à la musique ce que John Ford a été au cinéma : un artiste de génie capable de transformer le Far West en pays mythique, terre de grandes épopées et de duels brûlants. Un album indispensable.


L'Echine du  Diable - Édition Digipack 2 DVD
L'Echine du Diable - Édition Digipack 2 DVD
DVD ~ Eduardo Noriega
Proposé par [mediapromo]
Prix : EUR 16,99

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un drame gothique d'une beauté fulgurante, 23 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Echine du Diable - Édition Digipack 2 DVD (DVD)
Si vous n'avez pas encore entendu parler de Guillermo del Toro, sachez que c'est la nouvelle coqueluche d'Hollywood. Et pour une fois, je ne peux que me ranger à l'avis des majors : del Toro possède une incroyable maîtrise visuelle, un sens inné de l'organisation spatiale, sans compter une culture fantastique qui touchera la corde sensible de pas mal d'amateurs.
Après 'Cronos', relecture inspirée du mythe du vampirisme, réalisé avec trois francs six sous et qui démontrait pourtant d'indéniables qualités, puis un 'Mimic' un peu trop "parasité" par les exigences des producteurs, del Toro a enfin réalisé le film auquel il tenait avec 'l'Echine du Diable', un huis-clos gothique et oppressant à souhait. Mention spéciale à un double DVD "bien sous tous rapports", beau digipack avec livret, excellent transfert et son 5.1 bien équilibré. Le commentaire audio intéressera les amateurs, de même que les différents bonus sur le disque 2.
'L'Echine du Diable', ceci dit, n'est pas un film tout public : trop lent pour certains, trop effrayant pour d'autres, le film est destiné avant tout à ceux qui aiment Ann Radcliffe, Edgar Allan Poe et les vieux films de la Hammer. Il y a beaucoup de poésie dans le personnage de Santi, à la fois fragile et terrifiant. Fable morale, drame fantastique, 'l'Echine du Diable' est tout cela à la fois. Mais c'est avant tout un film gothique (donc lent) d'une beauté fulgurante, à mille lieues de 'Blade 2' que del Toro réalisera par la suite.


Virtua Fighter 4
Virtua Fighter 4
Proposé par dvdpromo
Prix : EUR 39,50

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une durée de vie tout simplement infinie !, 11 mai 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Virtua Fighter 4 (CD-Rom)
Les vieux comme moi se souviennent encore de la sortie de Virtua Fighter premier du nom, et pour cause : c'était le premier jeu de combat en 3D de l'histoire. Avec cette quatrième mouture, Sega démontre avec une classe incomparable que la recette VF a su évoluer jusqu'à aujourd'hui pour devenir le jeu de combat le plus complexe de l'histoire.
Certes, les graphismes ne sont pas au top (sans être catastrophiques, loin de là). Certes, l'esthétique des personnages est parfois un peu contestable. Certes aussi, le jeu n'est certainement pas à conseiller aux débutants. Mais si vous prenez la peine de vous y entraîner régulièrement et sérieusement, vous en comprendrez petit à petit l'étourdissante richesse. C'est bien simple, j'ai déjà dû passer une bonne vingtaine d'heures sur ce jeu et je n'ai encore pris qu'un seul des treize personnages disponibles au début...
Tout dépend donc de votre conception du jeu de combat. Si vous êtes de ceux qui préfèrent les sensations immédiates sans avoir besoin de passer par des heures d'apprentissage, vous risquez d'avoir du mal à vous faire au gameplay particulier de Virtua Fighter 4. Si vous êtes d'un naturel plus patient (ou si vous connaissez et appréciez déjà cette série), il ne peut que vous combler de bonheur de par l'incroyable tension qui rêgne lors de chaque combat. Voilà enfin un jeu dans lequel vous vous sentirez véritablement progresser, comme si vous vous entrainiez réellement aux arts martiaux. Voilà des années que j'attendais cela. Merci Sega !


Capcom vs. SNK 2 : Mark of the Millennium 2001
Capcom vs. SNK 2 : Mark of the Millennium 2001

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une longue attente bien récompensée, 15 décembre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Capcom vs. SNK 2 : Mark of the Millennium 2001 (Jeu vidéo)
Pour être capable de bien jouer à Capcom vs. SNK2, il vous faudra passer des dizaines d'heures car le nombre de subtilités est proprement hallucinant. Coups spéciaux, super coups spéciaux, super combos, combos de dernière chance mais aussi plusieurs parades différentes, contre-attaques, contre-attaques de super combos...Pour ce qui est des personnages, c'est là encore un vrai régal : plus de 50 personnages issus des jeux Capcom et SNK ! Parmi les nouveaux de cette seconde mouture, on notera Haohmaru et Nakoruru de Samurai Shodown [sic], Chang et Choi les Laurel & Hardy de King Of Fighters (que vous dirigerez cette fois ensemble...), Kyosuke de Rival Schools, Rock de Garou: Mark of the Wolves, Yun de Street Fighter 3... Les amateurs seront aux anges. Les décors utilisent de nombreux effets 3D du meilleur goût, à la manière de Marvel vs. Capcom 2. Capcom vs. SNK 2 pourrait bien être l'un des derniers grands représentants du dernier style 'old school' encore représenté.


Burnout
Burnout
Proposé par sam94sam
Prix : EUR 29,94

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellent ? Oui. Parfait ? Non., 22 novembre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Burnout (CD-Rom)
Tout le monde s'est extasié sur ce jeu, en vantant ses carambolages spectaculaires, son gameplay, les sensations incroyables qu'il procure. Sans contredire toutes ces qualités, je voudrais quand même signaler que 'Burnout' n'est pas exempt de défauts.
La première chose que l'on constate en voyant le jeu tourner, c'est l'aliasing. Les tests que j'ai lus disaient souvent 'ça scintille, mais c'est beau quand même'. Mouais. C'est beau, mais ça scintille quand même.
Autre point négatif : il est impossible de choisir le découpage de l'écran lors du jeu à deux. Le programme propose une option 16.9, pourquoi dans ces conditions doit-on jouer forcément avec un écran scindé horizontalement ?
Voilà pour les défauts. Je reconnais néanmoins que ceux-ci sont très vite rattrapés par les innombrables qualités du jeu : support des nouvelles technologies (60Hz, 16.9, Dolby Digital, GT Force), gameplay parfait qui fait de ce jeu une véritable drogue, circuits longs et variés (quel pied de se taper Paname dans les embouteillages à 150 à l'heure !), immersion dès la première partie (même la première voiture avale le bitûme comme le monstre que vous conduisez dans vos rêves les plus fous), difficulté savamment dosée... Voilà donc un jeu qui n'est pas parfait, mais qui procure suffisamment de sensations pour que l'on veuille bien oublier ses défauts. Ceci dit, en matière de jeux de voitures riches en accidents, je préfère GTA 3 qui est beaucoup plus long et varié, mais ces deux jeux sont difficilement comparables et si votre budget le permet je vous conseille de posséder les deux.


Flying Dagger
Flying Dagger
DVD ~ Tony Leung Ka Fai
Proposé par aweiss75
Prix : EUR 12,00

11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Hong-Kong a déjà fait mille fois mieux !, 20 novembre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Dagger (DVD)
Tout était pourtant réuni pour faire de 'Flying Dagger' un film réussi : casting alléchant (Maggie Cheung, Tony Leung, Man Cheung, Jimmy Lin), chorégraphe hors pair (Ching Siu Tung), scénario prétexte à une avalanche de scènes d'action et de gros gags... Mais ici la sauce ne prend pas et le film est sans saveur (et deux métaphores culinaires à la suite, deux !). L'humour est encore plus gras que d'habitude (et de trois !), les scènes d'action pédalent dans la semoule (bon, ça va, j'arrête). Le tout est réalisé sans inspiration par un certain Kevin Chu, inconnu au bataillon.


Cannibal Holocaust [Import anglais]
Cannibal Holocaust [Import anglais]
DVD ~ Robert Kerman

44 internautes sur 49 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 tout sauf un navet, 17 novembre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cannibal Holocaust [Import anglais] (DVD)
L'infinie majorité des films de cannibales perd tout intérêt dès lors qu'ils passent au moulinet de la censure. Soyons francs, personne ne va regarder un film comme 'Cannibal Ferox' pour la richesse de ses dialogues ou les talents de composition de ses acteurs.
'Cannibal Holocaust' est l'exception qui confirme la règle. Le voir en version censurée, comme ici est un plaisir fascinant et hypnotique ; en version intégrale, une expérience dont on ne ressort pas indemne. Oui, le film 'uncut' est véritablement choquant, avec ses scènes de castration, d'empalement, etc... à tel point que le réalisateur a à plusieurs reprises été accusé d'avoir tourné un snuff movie (film dans lequel un acteur est véritablement tué). Il n'en est rien, mais les scènes de massacre d'animaux sont elles absolument véridiques et ont à juste titre déclenché un tollé chez toutes les SPA de la planète.
En version censurée, ce film reste très conseillable grâce à sa trame scénaristique très bien structurée (on déplorera quand même une ou deux scènes de remplissage très 'cheap' faites de toute évidence avec des rushes d'animaux), une maîtrise incontestable de la photographie prouvant qui plus est que 'Blair Witch' n'a rien inventé, et les superbes paysages naturels de l'Amazonie. On s'aperçoit alors qu'en dépit de la fascination morbide qu'il provoque 'Cannibal Holocaust' n'est pas un film d'horreur, mais plutôt un film d'aventures à la frontière du document anthropologique. Le film possède même une portée philosophique, embryonnaire certes, mais louable. Qui sait, peut-être Deodato a-t-il lu Montaigne...


Red Faction
Red Faction

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 un 'oubli' impardonnable, 11 novembre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Red Faction (Jeu vidéo)
Rapacité de Sony ou énorme oubli de la part des programmeurs ? Le clavier et la souris USB officiels de Sony n'étant pas encore sortis, rares sont les jeux qui proposent cette option, et Red Faction ne fait pas exception. Résultat : le jeu ne peut se jouer qu'à la manette... et si ce défaut n'est pas trop grave pendant les cinq premières heures, les choses se corsent ensuite sérieusement quand vos ennemis entrent en possession du 'fusil électromagnétique', capable de vous tuer d'un seul coup ! Vous passerez donc le reste du jeu à lutter avec le stick en essayant désespérément de toucher vos ennemis avant qu'ils ne vous touchent. Dans les pires endroits, vous devrez pour vous en sortir sauvegarder toutes les dix secondes et recommencer inlassablement après vous être fait tuer cinq fois de suite par le même ennemi qui vous a eu d'un seul coup à cinquante mètres (essayez toujours de l'avoir avec le stick à cette distance...).
Pour avoir testé le jeu sur PC, je peux vous dire qu'avec un clavier et une souris les choses sont beaucoup plus simples et le jeu devient prenant du début à la fin. Outre ce gros défaut, en effet, Red Faction est très sympathique. C'est un doom-like qui, sans être révolutionnaire, apporte sa petite touche personnelle avec la possibilité de détruire le décor pour vous frayer un passage. La promotion du jeu s'est axée en grande partie sur cette innovation ; si elle est amusante, elle n'est en revanche effective que sur certaines parois, contrairement aux dires des programmeurs. Elle permet en tout cas de rendre le jeu moins linéaire en vous donnant plus d'autonomie. Pour ce qui est du scénario, Red Faction emprunte dans les grandes largeurs à 'Half-Life', en y ajoutant des passages d'infiltration ou encore la possiblité de conduire divers engins (sous-marin, jet, jeep, blindé, foreuse...)
En résumé, Red Faction est un doom-like prenant mais le manque de précision du mode de contrôle vous fera lacher la manette de rage après une poignée d'heures. Je trouve aberrant que des programmeurs osent sortir des doom-like ne supportant pas les périphériques USB. Sur PC, à jeu égal par ailleurs, Red Faction vaut pourtant bien cinq étoiles.


Rune : Vicking Warlord
Rune : Vicking Warlord
Proposé par dvdpromo
Prix : EUR 39,90

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 un portage gâché, 11 novembre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rune : Vicking Warlord (Jeu vidéo)
Voilà ce qui arrive lorsqu'on se contente de faire du portage PC pur et simple : on part avec un désavantage de taille, la résolution d'un écran de télévision étant inférieure à celle d'un moniteur. Je pensais que l'équipe de Take 2 aurait eu au moins la décence d'optimiser le moteur du jeu pour la console, ce qui n'est pas le cas. Résultat : des ralentissements aberrants qui tiennent plus du P166 que de la PS2. Ajoutez à cela des temps de chargement horriblement longs, un gameplay pas très enthousiasmant, une action très répétitive (les ennemis sont peu diversifiés, de même que les armes, quant aux 'énigmes', c'est l'éternel trouver-le-levier-qui-actionne-la-porte...) et une difficulté si excessive que l'on passe parfois plusieurs niveaux à la suite, le compteur de vie au minimum, sans trouver de kit de soin...
La version PS2 de 'Rune' est donc bourrée de défauts, ce qui est bien dommage car l'ambiance est pourtant au rendez-vous et le jeu propose la trop rare option clavier/souris USB. On a envie d'aller de l'avant mais les défauts du jeu sont trop rédhibitoires pour que l'on s'y accroche véritablement. Quel gâchis...


GTA III
GTA III

44 internautes sur 49 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une surprise de taille !, 10 novembre 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : GTA III (Jeu vidéo)
Les épisodes précédents, bien qu'innovateurs et provocateurs, souffraient d'un énorme défaut : ils étaient vus du dessus, ce qui handicapait gravement leur jouabilité : impossible de savoir ce qui vous arrive à plus de trois mètres... GTA3 est une surprise de taille puisqu'en adoptant une magnifique vue en 3D temps réel, il devient un modèle de jouabilité !
Finis également les graphismes ternes où les personnages et les voitures sont des bouillies de pixels (forcément, vus du dessus...), ici tout est d'un réalisme effarant. La ville dans laquelle vous mènerez à bien vos exactions grouille de vie, chaque piéton a sa personnalité et vous pourrez même assister à des combats, des larcins (astuce : tuez le voleur et prenez son argent !) ou des accidents totalement indépendants de votre volonté ! Le tout est en temps réel, c'est-à-dire que non seulement le jour et la nuit sont gérés mais aussi les conditions climatiques avec notamment de temps à autre un magnifique brouillard.
Pour ce qui est du son, le système de radios des épisodes précédents est conservé, à la différence près que vous pouvez dans chaque voiture choisir votre station (reggae, techno, classique, rock, etc). Quelques clins d'oeil au passage puisque vous aurez le plaisir d'entendre sur 'Flashback 95.6' la BO du film 'Scarface' ! Signalons aussi les publicités et radios libre antenne, à mourir de rire pour tout (très bon) anglophone.
Pour ce qui est des missions, le constat est là aussi sans faille. Chacune (73 en tout, dont de nombreuses missions cachées) apporte son lot de surprises, ses nouvelles armes, etc. Vous devrez pour les accomplir maîtriser chaque voiture, de la benne à ordures à l'incontrôlable Stallion en passant par le camion du marchand de glace, le 33 tonnes, le bus, la limousine de la mafia, etc. D'autres missions vous demanderont aussi de quitter votre véhicule pour jouer du lance-flammes ou encore du fusil de sniper. Vous serez souvent pris en chasse par la police qui sortira parfois le grand jeu avec hélicoptères, barrages routiers et autres surprises à la clé.
Jouabilité sans faillle, graphismes magnifiques, TRES longue durée de vie, GTA3 ne souffre d'aucun défaut à part peut-être un très léger clipping sans gravité. C'est un jeu fabuleux, sans aucun doute l'un des meilleurs de la console, à acheter les yeux fermés si son immoralité ne vous dérange pas.


Page : 1 | 2 | 3 | 4