Profil de Yann > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Yann
Classement des meilleurs critiques: 329.520
Votes utiles : 7

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Yann

Afficher :  
Page : 1
pixel
Redshirts
Redshirts
par John Scalzi
Edition : Broché
Prix : EUR 19,00

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Grosse déception pour un prix Hugo, 23 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Redshirts (Broché)
J'ai toujours fait confiance au jury du prix Hugo pour récompenser des livres captivants. Je n'avais jamais été déçu jusque là.

Ce livre est présenté comme un space opera humoristique. Il n'en est rien. Du space opera, il ne voit que la toile de fond d'un scénario alambiqué sur la dualité entre l'auteur et son "oeuvre". De l'humour, on ne voit que quelques situations qui auraient pu être cocasses si elles n'avaient été ratées (soyons honnêtes, il m'est arrivé de sourire 2 ou 3 fois) et des "blagues" genre pipi-caca-vomi-sexuel niveau collège.

L'histoire arrivant péniblement à son terme au bout de 250 pages (il a fallu se forcer pour en arriver là!), l'auteur en rajoute une seconde couche en parlant de lui même (ou de son alter ego) ainsi que de 2 autres personnages sous la forme d'un exercice de style à la première, deuxième puis troisième personne du singulier. Désespérant.

En fait, ce livre n'a dû remporter le prix Hugo que parce qu'il traite d'un thème qui doit plaire aux auteurs, une sorte de private joke qui laisse le simple lecteur que je suis sur la touche. Ou alors, il s'agit d'un renvoi d’ascenseur entre membres du jury Hugo et Nebula (dont l'auteur est le président), allez savoir. On est bien obligé de se demander ce qui a pu pousser le jury à décerner le prix à une histoire aussi pathétique.

Pour terminer, je cite les derniers mots de l'histoire (rassurez vous je ne dévoile rien):

"Mais non, je déconne.
Ils vécurent tous heureux jusqu'à la fin de leurs jours.
Sans rire"

Je confirme...


Passagers du vent tome 6
Passagers du vent tome 6
par Francois Bourgeon
Edition : Relié

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un album authentique, 3 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Passagers du vent tome 6 (Relié)
Cet album est remarquable à tous points de vue:
Au niveau du graphisme: on sent vivre les personnages sous la crayon de l'auteur. Les regards se font tour à tour curieux, amoureux, effrayés... On devine le caractère de chaque acteur (ils ont l'air tellement vivants!), même des figurants, dès la première image.
Le sens du détail donne de l'authenticité à l'histoire: les objets, les comportements, les vêtements, les bâtiments, ... tout est étudié.
L'histoire se construit au fur et à mesure. Elle commence sous la forme d'un reportage (sur l'époque, le lieu, l'esclavage, la condition féminine, ...) puis s'étoffe d'elle même, petit à petit. les indices fusent, prometteurs, et si le récit n'est pas intense, il ne nous tient pas moins en haleine.
Le vocabulaire, réfléchi, adapté aux personnages, ajoute encore plus de véracité au récit. Le multilinguisme peut sembler déroutant, cependant il était de mise à l'époque.
Enfin, certain ne voient en cet album qu'une suite des passagers du vent. Cependant 20 ans ont passé. Si le graphisme n'avait pas évolué, on aurait dû se poser des questions. Oui, le coup de crayon est différent. Et c'est heureux!


Page : 1