undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici
Profil de FINET Franck > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par FINET Franck
Classement des meilleurs critiques: 358
Votes utiles : 794

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
FINET Franck (Paris, France)
(TOP 500 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Colline
Colline
par Jean Giono
Edition : Poche
Prix : EUR 4,10

5.0 étoiles sur 5 Trilogie de Pan: Tome 1 !, 2 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Colline (Poche)
Jean Giono (1895-1970) est un écrivain français. Un grand nombre de ses ouvrages ont pour cadre le monde paysan provençal. Inspirée par son imagination et ses visions de la Grèce antique, son œuvre romanesque dépeint la condition de l'homme dans le monde, face aux questions morales et métaphysiques et possède une portée universelle.
"Colline" est publié en 1929. Avec "Un de Baumugnes" et "Regain", ils constituent la trilogie de Pan.

"Un débris de hameau, à mi-chemin entre la plaine ou ronfle la vie tumultueuse des batteuses à vapeur et le grand désert lavandier, le pays du vent, à l'ombre froide des monts de Lure.Ce sont les Bastides Blanches."
Un village des Alpes-de-Hautes-Provence ou le mauvais-oeil s'immisce.
En l'espace de quelques jours, la fontaine se tarit, un chat noir se montre, une jeune enfant se meurt et un violent incendie menace le village.
Janet, l'aîné du village, le sage, celui qui connait les dessous de la Nature vit ses dernières heures.
C'est pourtant lui -tout le monde en est convaincu- qui peut remettre les choses en ordre .
Mais le discours de Janet est incohérent, volontairement provocateur (? )

Une oeuvre incroyable qui mêle Nature, croyances, Fantastique et mythologie.
La Nature est un personnage à part entière,sensible, violent.
Un style simple, fluide et poétique.
Un chef d'oeuvre intemporel !


Frères de sang
Frères de sang
Prix : EUR 12,99

5.0 étoiles sur 5 Uppercut littéraire !, 25 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frères de sang (Format Kindle)
Richard Price (1949- ) est un écrivain, scénariste,acteur et producteur de cinéma américain.
"Bloodbrothers" (Frères de sang) parait en 1976 aux Etats-unis et sera traduit et publié en France en 2010.

Chronique d’une famille italienne dans le Bronx des années 1970.
Tommy De Coco, chef électricien et chef de famille infidèle, vit avec sa femme, l’hystérique Marie.
Ils sont les parents de Stony, 17 ans, et d’Albert, 8 ans, petit garçon fragile et anorexique.
Le quotidien est sans surprise. Après ses journées au chantier, Tommy passe ses soirées à boire avec son frère, Chubby, dans des bars glauques.
Stony est un adolescent qui se cherche, préoccupé par son avenir, les filles et le sort de son frère fragile.
A la croisée des chemins, Stony comprend qu'il ne veut pas reproduire la vie violente et en déliquescence de ses parents.
Chez les De Coco, l'Amour s'exprime par les coups et les insultes car les mots ne sont pas présents.
Stony souhaite s'occuper des enfants et intègre un service hospitalier qui lui confirme que son choix est le bon.
Mais il va falloir s'extirper de destin familial. Chez les De Cocos, on est électricien de père en fils et on ne bifurque pas.

Malgré la crudité des propos, des scènes, ce roman est tout simplement magnifique.
Passées les 100 premières pages, la magie opère par l'Humanité de Stony et la mise à nu des failles de la famille.
L'auteur pose une question universelle : "peut-on échapper à son milieu ? "
La toute dernière page est une réponse qui noue les tripes.

Une oeuvre noire, puissante, sans fioritures mais ô combien humaine.
Un moment de lecture unique !


Trois fois dès l'aube
Trois fois dès l'aube
par Alessandro Baricco
Edition : Poche
Prix : EUR 5,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Demain est un autre jour..., 18 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trois fois dès l'aube (Poche)
Alessandro Baricco (1958 - ) est un écrivain,musicologue et homme de théâtre italien.
"Trois fois dès l’aube" parait en 2012 en Italie et traduit en français en 2015.

3 courtes nouvelles qui débutent toutes au coeur de la nuit pour s'achever à l'aube.
La rencontre fortuite de 2 personnages aux histoires personnelles difficiles.
Un lien très fort qui se crée rapidement et permet d'aller à l'essentiel sans fioritures.

C'est un incroyable tout de force que parvient à réaliser l'auteur en nouant ces solitudes absolues, ces personnages fragiles qui se heurtent à l'impossibilité de tout recommencer.
Les objets (un revolver, une canette de bière, un sachet de pop corn, ...) prennent une part importante dans le récit, tout comme les lumières du petit matin.
A la relecture, j'ai pu retrouver les "ponts" entre les 3 récits. Les pièces du puzzle s'assemblent pendant que les personnages se quittent.

C'est court (une centaine de pages), vif, intense et magnifique.
Un superbe moment de lecture !


S'abandonner à vivre
S'abandonner à vivre
par Sylvain Tesson
Edition : Broché
Prix : EUR 7,70

4.0 étoiles sur 5 Apologie du pofigisme !, 16 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : S'abandonner à vivre (Broché)
Sylvain Tesson (1972- ) est un écrivain et voyageur français.
Il obtient le prix Goncourt de la nouvelle en 2009, pour "Une vie à coucher dehors" et le prix Médicis essai en 2011 pour "Dans les forêts de Sibérie".
"S'abandonner à vivre" parait en 2014.

Recueil de 19 courtes nouvelles toutes aussi savoureuses les unes que les autres.
Un thème récurrent: le pofigisme (... )
Sylvain Tesson invente ce mot pour qualifier l'état de "se laisser porter par le flux des choses de la vie" plutôt que de se débattre inutilement et dépenser une énergie stérile.
S'abandonner à vivre, accepter les tourments de la vie.
Une vie qui -pour l'auteur- est une entreprise absurde et dont il est préférable de rester spectateur.
Les personnages qui gravitent dans ces histoires sont autant de souvenirs de l'écrivain voyageur que de pures fictions.

J'avoue avoir passé un excellent moment à la lecture de ces petites friandises Tessonnesques.
On retrouve la plume incisive, ironique de l'auteur.
Un regard lucide, résigné mais également amusé et distant sur notre Monde moderne.
Un très agréable moment de lecture.


L'amie prodigieuse: Enfance, adolescence
L'amie prodigieuse: Enfance, adolescence
par Elena Ferrante
Edition : Broché
Prix : EUR 8,20

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 " tu sais ce que c'est, la plèbe ? ", 9 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'amie prodigieuse: Enfance, adolescence (Broché)
Elena Ferrante (1943 ? - ) est une romancière italienne dont quasiment rien n'est connu avec certitude et refuse d'être un personnage public.
En 2011 a été publié le premier volume du cycle L'Amica geniale (L'amie prodigieuse) suivi en 2012 du second volume Storia del nove cognome (Le nouveau nom, paru en français début 2016) . En 2013 paraît Storia di chi fugge e di chi resta, suivi en 2014 du quatrième et dernier volume, Storia della bambina perduta. ces deux derniers volumes ne sont pas encore édités en français.

L'enfance et l'adolescence de 2 gamines habitant un quartier pauvre de Naples à la fin des années 1950.
Lila est la "méchante", fille de cordonnier à l'intelligence pratique. Dotée d'un tempérament bien trempée et capable d'allier le verbe et le coup de poing, elle est respectée du Quartier.
Elena (la narratrice) est sa meilleure amie, sa confidente, celle à travers qui Lila tentera d'accéder à l'instruction que sa famille ne peut lui payer.
Elena est une bûcheuse, qui obtient d'excellents résultats scolaires et rejoint le lycée. Mais elle reste émerveillée par la "lumière" irradiée par Lila.
Les trajectoires des 2 amies se séparent progressivement mais le lien d'amitié ne rompt pas.

Un roman agréable qui prend son envol après une bonne centaine de pages (il faut planter le décor....)
L'auteure souligne les difficultés de vivre dans les quartiers pauvres de Naples (misère sociale, mafia, violence, place de la femme, l'Honneur, ....)
Un quartier qu'il faut quitter pour aspirer à une vie plus confortable mais qui vous rappelle sans cesse.
Un quartier comme seul horizon de vie qui finit pas étouffer les esprits bien formés.
La littérature est mise à l'honneur comme l'une des clés pour casser les murs.

Très bon moment de lecture qui incite à découvrir la suite.


Joseph
Joseph
par Marie-Hélène Lafon
Edition : Broché
Prix : EUR 13,00

5.0 étoiles sur 5 "Les temps on changé... ", 6 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Joseph (Broché)
Marie-Hélène Lafon (1962- ) est un professeur agrégé et écrivain français.
Son premier roman, "Le Soir du chien", a reçu le prix Renaudot des lycéens.
"Joseph" parait en 2014 (Buchet-Chastel)

A l'orée de ses 60 ans, Joseph -ouvrier agricole dans une ferme du Cantal- se raconte.
Il se souvient des maisons, des bêtes, des prés, des bois et des gens.
Son monde à lui n'est pas constitué de mots.
Joseph est un taiseux, qui se rappelle toutes les places occupées dans les fermes du Canton.
Il a retenu les histoires des gens et les a rangées par listes.
Il appartient à ces paysans qui "ne font pas maison" (ne fondent pas de famille) mais qui louent leurs services aux patrons.
Il pense "se finir" doucement dans cette ferme car les patrons sont honnêtes et respectueux.
Puis, il rejoindra probablement une maison à Riom.
Joseph a toujours su mieux s'y prendre avec les bêtes qu'avec les gens.
Sa droiture, son courage et son dévouement sont reconnus dans le Canton et on ne revient plus sur le "trou", la faille béante traversée entre sa 32 ième et 47 ième année.
Oui, Joseph est un Homme, un journalier taiseux et solitaire qui a rencontré le Grand Amour.

Marie-Hélène Lafon déroule le récit d'une vie.
Celle de Joseph mais plus certainement celle d'un monde paysan qui n'en finit pas de mourir.
Et avec lui, des valeurs puissantes.
Un roman sur la solitude. Celle d'un homme qui s'est crée un monde à lui, sans les mots.

Un très court roman, simple mais aux forces évocatrices d'une puissance rare.
J'avoue avoir été "remué" par ce personnage qui rappellera (à des degrés divers) un grand-père agriculteur.
La très grande force de l'auteure réside dans le vocabulaire employé et la construction des phrases.
Elle parvient à poser des mots là ou le personnage rumine en lui.
Un hymne, un hommage au monde rural.
Un chef d'oeuvre que je recommande.


Sonietchka
Sonietchka
par Ludmila Oulitskaïa
Edition : Poche
Prix : EUR 4,80

5.0 étoiles sur 5 La vie comme une parenthèse !, 5 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sonietchka (Poche)
Ludmila Oulitskaïa (1943- ) est l'auteure de nombreux romans et nouvelles, ainsi que de plusieurs scénarios de films.
"Sonietchka" est son 1er roman publié en 1955 en Russie et traduit en 1996 en France (Gallimard)
La même année, elle reçoit le prix Médicis étranger pour Sonietchka.

La jeune Sonietchka (diminutif de Sonia) est "tombée en littérature" dès sa plus tendre enfance. C'est tout naturellement qu'elle rejoint une bibliothèque.
Un peu comme tombée du ciel, elle accepte la demande en mariage de Robert Victorovitch, un peintre plus âgé qu'elle de retour d'Europe et mis à l'index par le régime stalinien.
Elle va alors consacrer tous ses instants à sa fille (Tania) et son mari, intimement convaincue qu'elle ne mérite pas ce bonheur familial.
Tania est une jeune fille délurée, qui délaisse les études et multiplie les expériences amoureuses.
Elle se liera d'amitié avec Jasia, une jeune polonaise orpheline, principalement préoccupée par son ascension sociale et ne reculant devant aucun sacrifice pour gravir les échelons.
Cette dernière "occupe" rapidement le foyer familial de son amie et devient la maîtresse affichée de Robert.
Tania rejoint Saint-Pétersbourg, Robert meurt et Jasia retrouve sa Pologne natale.
Sonia referme la parenthèse de sa vie. Elle retrouve sa solitude passée et ses livres alors que la côte du peintre "Victorovitch" flambe.

Un 1er roman très court (une centaine de pages), émouvant, comme une parenthèse.
En toile de fond, la Russie des années 40 à 60. Le collectivisme, la misère profonde et la censure.
Mais également, une création artistique débridée.
3 portraits de femmes comme autant de visages d'une Russie changeante.
Un court moment de grâce comme la littérature russe sait en produire !


Gaspard, Melchior & Balthazar
Gaspard, Melchior & Balthazar
par Michel Tournier
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

5.0 étoiles sur 5 Dépoussiérer le mythe !, 4 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gaspard, Melchior & Balthazar (Poche)
Michel Tournier (1924 - 2016) est un philosophe et écrivain français.
Auteur de plusieurs romans remarqués dont "Le Roi des aulnes" (prix Goncourt 1970), il est aussi un conteur et un romancier pour la jeunesse avec des œuvres comme "Vendredi ou la Vie sauvage" (1971), réécriture de son premier roman Vendredi ou les Limbes du Pacifique.
"Gaspard, Melchior & Balthazar" publié en 1980, est son quatrième roman.

L'épisode des Rois Mages venus d'Arabie pour adorer l'enfant Jésus ne fait l'objet que de quelques lignes dans les Evangiles mais a magnifiquement inspiré la peinture occidentale.
On en sait peu sur ces rois. Pourquoi avaient-ils quitté leur royaume ? Qu'ont-ils trouvé à Jérusalem - chez Hérode le Grand - puis à Bethléem ? L'Histoire et la légende étant également muettes, il incombait à un romancier de répondre à ces questions. C'est ce qu'a tenté Michel Tournier avec ce récit naïf et violent qui plonge aux sources de la spiritualité occidentale.
L'invention d'un quatrième Roi Mage montre le goût de Tournier pour la subversion humoristique.Taor, prince de Mangalore, retardataire à la recherche de la recette du loukoum, vient troubler et vivifier le mythe en devenant le premier à consommer l'eucharistie.

Un roman qui se lit comme un conte. Nous avons tous à l'esprit la scène des Rois Mages assistant à la naissance de Jésus dans l'étable.
Mais, nous en savons peu sur le parcours de ces 3 personnages aux trajectoires distinctes.
Michel Tournier mêle savamment histoire évangélique et récit romanesque (l'intervention d'un 4 ième Roi Mage) .
On se laisse prendre par le récit qui bascule rapidement vers la quête initiatique.
Un fantastique roman qui se dévore.
Grand moment de lecture !


L'Amérique des écrivains
L'Amérique des écrivains
par Guillaume BINET
Edition : Broché
Prix : EUR 35,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A sense of Place !, 26 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Amérique des écrivains (Broché)
Pauline Guéna (romancière), Guillaume Binet (photographe) et leurs 4 enfants décident d'embarquer au volant d'un antique camping-car à la rencontre des "Grands" écrivains nord-américains.
Dans le sillage de François Busnel (Carnets de route), une aventure familiale à la rencontre de la littérature américaine contemporaine. Russel Banks, TC Boyle, Richard Ford, Laura Kasischke, James Lee Burke, Dennis Lehane... et tant d'autres.
Un voyage entre réel (les interviews menées par Pauline Guéna) et imaginaire (les photos "psychédéliques" de Guillaume Binet).
La diversité des paysages comme autant de décors de romans.
Misère et Grandeur d'un pays continent dont les écrivains s'accommodent...

Un livre-objet qui ne se lit pas comme un roman.
On butine au fil des interviews, des paysages, des références littéraires.
Une question revient régulièrement: " Comment l'oeuvre du romancier s'enracine dans un sol ? "
J'ai adoré ce volumineux livre dans lequel je reviens de temps en temps au fil des mes lectures "américaines" .
Grand merci à ma prescriptrice préférée... un conseil de lecture avisé !


La pluie de néon
La pluie de néon
par James Lee Burke
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 « Belles mèches » en prise avec ses démons !, 20 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La pluie de néon (Poche)
La brigade criminelle de La Nouvelle-Orléans abrite en son sein un policier aux méthodes viriles ...
Convaincu que le meurtre d'une jeune femme a été masqué en noyade, le Lieutenant cajun Dave Robicheaux va devoir affronter les plus vils criminels.
Mais, c'est avant tout contre lui-même que le combat sera le plus tortueux.
Hanté par les horreurs du Vietnam et une famille éclatée; Robicheaux cherche l'oubli dans les bars miteux et les fréquentations hasardeuses.
Une enquête menée tambour battant ou l'extrême violence côtoie la plus sombre solitude.
La lisière semble bien fine entre la loi et le crime organisé.

La très grande force de ce roman est l'Ambiance crée par l'auteur.
La Louisiane, la Nouvelle-Orléans, les Bayous....
Dave Robicheaux est un gars du cru qui connait, aime au plus profond de lui-même sa Louisiane natale.
Un homme qui avance pour ne pas être rattrapé par ses démons.

J'ai adoré les longues et magnifiques descriptions.
Une oeuvre qui flatte les sens, portée par une magnifique écriture.
Un excellent moment de lecture.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20