Profil de Amazon Customer > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Amazon Customer
Classement des meilleurs critiques: 622
Votes utiles : 527

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Amazon Customer (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   

Afficher :  
Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18
pixel
HMS, Tome 1 : Les naufragés de la Miranda
HMS, Tome 1 : Les naufragés de la Miranda
par Johannes Roussel
Edition : Album
Prix : EUR 11,50

4.0 étoiles sur 5 De très belles planches et une histoire prenante, 11 mars 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : HMS, Tome 1 : Les naufragés de la Miranda (Album)
C'est une très bonne BD que voilà. Des dessins très réalistes, on y voit presque les vagues bouger et fouetter. On remarque de suite que le dessinateur s'est beaucoup renseigné sur les bateaux du 18ème siècle et pas une poulie, gréement ou une chaloupe ne manque. Ces dernières sont même mises en remorque lors des batailles, comme à l'époque, afin d'éviter les éclats de bois projetés par les boulets de canon.
Le vocabulaire de la marine est aussi là sans toutefois être trop marqué non plus, pour ne pas perdre le lecteur avec des termes trop spécifique.
L'intrigue se met en place aussi très rapidement et nous fait penser à une intrigue policière. Des accidents suspects, meurtre, disparition... mais pourquoi ? La suite au prochain épisode... Nous voilà donc bien appâtés pour lire la suite :)
Un bémol toutefois, les visages sont parfois disgracieux et difficiles à reconnaître sans autre point de repère qu'un détail vestimentaire, par exemple.


Capitaine de sa Majesté
Capitaine de sa Majesté
par Alexander Kent
Edition : Poche

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 En route pour l'aventure !, 1 mars 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Capitaine de sa Majesté (Poche)
4ème de couverture :
Le jeune capitaine Richard Bolitho, en cette année 1784 bizarrement marquée par la paix, se voit confier la mission d'aller pousser discrètement les pions de la puissance anglaise au large de Bornéo. Des parages où les lois de la guerre ne sont pas respectées par grand monde. Autant dire que tous les coups ou presque sont permis... L'honneur, à quoi semblent encore tenir les marins en cette rude époque, y perdra des plumes et Bolitho quelques illusions.
Suite de la réédition de la légendaire série marine "CAPTAIN BOLITHO" (des romans que le lecteur peut aborder dans l'ordre qu'il voudra), qui a valu une gloire mondiale à Alexander Kent, salué comme le maître incontesté du roman d'aventure maritime.

Nous sommes en 1784, soit 1 an après la bataille des Saintes ou nous avions laissé notre Capitaine un peu abasourdi par une paix soudaine. Richard a aujourd'hui 27 ans et cherche de nouveaux repères dans un monde dont la guerre a disparu. Les anciens soldats et officiers sont souvent devenus des mendiants infirmes dans les rues de Londres et leurs faits d'armes n'intéressent plus ces nouveaux "londoniens" qui partent chercher la richesse grâce au commerce chez leurs anciens ennemis les français.

Après un an d'attente, Bolitho se voit affecter l'Undine, un trente-deux canons, pour une mission un peu particulière. Direction les Indes, avec pour compagnons une frégate espagnole. La partie va se jouer contre les Français qui naviguent sous un pavillon pirate local. Un jeu de diplomatie déroutant qui permet de continuer la "guerre" sans vraiment la réenclencher.

Un passage de la préface de Michel Le Bris résume très bien ce roman : "Etrange roman d'aventures, en vérité, que celui-ci, où le "ni guerre ni paix" semble effacer tout contour défini aux êtres comme aux choses, où personne ne sait trop où il va, ni quelle partie il joue, où l'attente, pesante, les heures lentes dans la moiteur étouffante de la mousson exacerbent l'impatience des corps et des caeurs, déchaînent les passions, fouillent les âmes dans leurs tréfonds -...- on pressent, paix ou non, l'imminence de la bataille, qui tranchera dans le vif, une fois encore, et imposera un ordre aux désordres di monde."

Car il est là, l'art d'Alexander Kent : Faire monter la pression, l'intensité du récit, l'importance des enjeux tout au long de la lecture. Une fois que vous avez le pied à bord, il n'y a pas de temps mort. Jusqu'au combat final, où l'on se rend compte que nos doigts sont cramponnés à la couverture du livre, que l'on serre la mâchoire, car on est à bord, dans la fumée des canons, dans le bruit des gréements qui explosent, les cris, le sang, on jette les grappins, on saute à l'abordage sabre à la main !

Mais c'est aussi un roman sur l'Homme. A travers les différents personnages, l'auteur nous présente les réactions de chacun en temps de crise, de combat, de peur. Il analyse également les relations entre hommes. Ces hommes autrefois ennemis et aujourd'hui alliés, ces hommes qui se combattent mais se respectent car au fond, ils sont identiques.

Encore un grand roman d'Aledander Kent (de son vrai nom Douglas Reeman), qui est le 6ème dans l'ordre chronologique de la saga Bolitho. Et comme on peut difficilement retourner à des lectures plus frivoles ou plus légères après ça, je m'en vais de suite lire le 7ème tome : Mutinerie à bord. En route pour l'aventure !!!

NB : si vous voulez embarquer, vous trouver les petits dictionnaires de terme marin sur internet, mais pas besoin d'y avoir recours toutes les 2 lignes.


Azteca
Azteca
par Gary Jennings
Edition : Poche
Prix : EUR 9,60

8 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 2,5 étoiles : des manques et une construction lourde, 23 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Azteca (Poche)
Après avoir lu tant de critiques élogieuses sur ce livre, je me suis lancée à l'aventure pour 1047 pages. Et c'est à bout de force que je suis parvenue à la fin.
D'après ce que j'avais lu, je m'attendais à une saga historique du genre de celles de Christian Jacq, Max Gallo ou au Jean Auel : romancée mais basée sur des faits ou connaissances historiques réels. Une saga nous apprenant "tout" ou quasiment sur une époque un peuple.
Mais, à la fin de ce pavé, qu'ai-je réellement appris sur les Aztèques ? Pas grand chose que je ne sache déjà. Quelques coutumes, quelques croyances, quelques métiers... mais rien d'abouti.
En effet, tout se base sur la vie d'un seul et même homme, parti de rien et ayant fait plusieurs métiers et vu tous les pays environnants. Un "surhomme" pour l'époque ou un chanceux ? C'est un enfant pauvre qui apprend à lire seul alors que les écrits ne sont pas répandus à l'époque et détenus par quelques "élus". Il est myope comme une taupe mais en une bataille se voit élevé chevalier grâce à un coup de sort, échappe plusieurs fois à la mort par miracle et j'en passe.
Mis à part des scènes de sexe et de tortures très précises, le reste, ce qui se doit d'être intéressant est survolé. Quant est-il de leurs méthodes d'architecture, sur quoi se base leurs calculs ? Ils ont plusieurs dieux mais quelles sont leurs origines ? Ont-ils des liens entre eux ? Plus simple, dans quoi mangeaient-ils ? Que mangeaient-ils exactement ?
Certains passages sont longs pour un effet historique minime alors que j'ai trouvé qu'il y aurait eu plus à dire sur la prise de pouvoir des Espagnols.
Je n'ai pas réussi non plus à m'identifier ou me prendre d'affection pour le personnage principal.
Déception donc, à la fin de ces 1000 pages, il me reste un sentiment d'inachevé et une construction bancale de l'histoire.


Vent dans les sables T04 Le chant des dunes
Vent dans les sables T04 Le chant des dunes
par Michel Plessix
Edition : Relié
Prix : EUR 12,50

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dépaysement garanti, 25 janvier 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vent dans les sables T04 Le chant des dunes (Relié)
Ca y est, nos petits héros préférés ont retrouvé Crapaud en plein désert. Vont-ils l'aider à rechercher le trésor sans fond de la vieille Aïcha ? Vous le saurez en lisant ce 4ème tome du vent dans les Sables.
Comme toujours Michel Plessix a le sens du détail et ses dessins en fourmillent. Même en plein désert ? Me direz-vous. Il n'y a pourtant rien que du sable. Et bien oui, même en plein désert ! Les dessins sont sublimes et Michel Plessix sait leur rendre la poésie de Kenneth Grahame par de magnifiques couleurs pastel. Inspiré du vent dans les saules, cet opus est une véritable réussite. Monsieur Taupe est toujours aussi gentil et dévoué, Monsieur Rat toujours là pour sortir Crapaud de ses "mauvaises" aventures et Crapaud est toujours aussi... égoïste, vaniteux, têtu... Les nouveaux personnages du vent dans les sables ont aussi leur charme, notamment le petit Samir, si plein de douceur, que l'auteur sait si bien faire ressortir dans son regard. Ce dernier cache également un secret, lequel ? Nous l'apprenons dans ce tome. Pourquoi ? Vivement le cinquième et dernier tome pour le savoir.
En conclusion, encore une jolie BD de Michel Plessix pleine de poésie, de tendresse et d'humour. A lire absolument, pour petits et grands.


Les Compagnons du crépuscule - Intégrale
Les Compagnons du crépuscule - Intégrale
par Francois Bourgeon
Edition : Relié

6 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Lecture difficile, 13 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Compagnons du crépuscule - Intégrale (Relié)
Cette BD est assez déroutante. Je l'ai trouvée difficile d'accès de par le vocabulaire utilisé. L'histoire se passe au Moyen-âge, le "vieux françois" est donc de rigueur, ce qui rend l'histoire peu accessible. On a parfois du mal à comprendre de quoi ou de qui les personnages parlent. Il m'a fallu à plus d'une reprise, reprendre certains passages. Les planches sont plutôt belles dans l'ensemble, à part la représentation des visages qui est parfois grossière au niveau des traits (mais il est vrai que les visages font partis des choses des plus difficiles à dessiner). Certains personnages se ressemblent beaucoup, ce qui entraine des confusions. Toutefois, le dessin s'affine petit à petit en avançant dans l'histoire et le dernier volume est vraiment plus travaillé de ce côté là.
Sinon, c'est au Moyen-âge : j'ai trouvé l'accent mis sur la violence de l'époque correcte, mais les viols redondants rendent certains passages lourds et presque malsains. A réserver aux puristes et aux amoureux des belles formes ;)


Drenaï - Loup Blanc
Drenaï - Loup Blanc
par David Gemmell
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Venez faire connaissance avec Skilgannon, 6 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Drenaï - Loup Blanc (Broché)
Comme le dit mon meilleur ami : « lire un Gemmell, c'est s'assurer un bon moment de lecture ».
Que ce soit dans ses mythes revisités du Lion de Macédoine ou Troie, ou bien dans les cycles de Rigante ou de Drenaï, on retrouve cette même profondeur des personnages et l'attachement à des valeurs simples comme l'amour, la loyauté, la bravoure, la justice. Malgré quelques scènes violentes, le style littéraire coulerait presque avec douceur.
Avec Loup Blanc, Gemmell ajoute un volume à son cycle principal aux héros torturés. Aux principaux acteurs du cycle Drenaï, Waylander et Druss, vient s'ajouter Skilgannon le Damné : ancien général de la Reine Sorcière, ayant commis les pires atrocités à la demande de cette dernière, mais ces dernières lui pèsent sur la conscience.
Cherchant à échapper aux tueurs de la Reine, qui ne supporte pas qu'il l'ait abandonnée, il va croiser le chemin du légendaire homme à la hache et l'aider dans sa quête pour retrouver et sauver une petite fille des griffes du mystérieux homme au masque de fer. Y parviendront-ils ? Skilgannon parviendra-t-il à la trouver la rédemption ?
Chronologiquement, ce livre intervient juste avant Légende mais peut très bien être lu de façon indépendante, comme la plupart des livres de Gemmell. La fin nous laisse supposer que ce « géant » de la littérature Fantasy avait encore de bien belles histoires à nous raconter sur Drenaï. Dommage qu'il nous ait quittés trop tôt.


Cap sur la gloire
Cap sur la gloire
par Kent
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 La chance a tourné, 21 décembre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cap sur la gloire (Poche)
4ème de couverture :
C'est celui qui a, dès le premier jour (1968), assuré la renommée de Kent. Où l'auteur apparaît, d'emblée, au sommet de son art. Janvier 1782. Le capitaine Richard Bolitho reçoit l'ordre de conduire la Phalarope, frégate du roi d'Angleterre, dans la mer des Caraïbes, où la flotte française de l'amiral de Grasse prête main-forte aux corsaires qui servent la cause de la Révolution américaine. Ce devrait être un moment de fierté pour un si jeune capitaine ; si l'équipage de la Phalarope, mené avec cruauté sous un précédent commandement, n'était au bord de la mutinerie. Le lecteur, une fois le livre refermé, aura eu son content d'aventures. Sans doute s'étonnera-t-il de ce que l'héroïsme des marins, tant vanté, se paye ici d'un prix si dur. C'est que l'auteur se garde bien de recourir, pour l'évoquer, aux couleurs flatteuses. La Gloire à laquelle prétendent les hommes, envers et contre toute raison, est une maîtresse cruelle. On use à sa poursuite et son sang et ses rêves. Sans autre espoir sans doute que de vaincre, chemin faisant, le pire ennemi des âmes : lequel n'est pas la Mort mais l'Ennui majuscule - moteur secret de nos folies et de nos désirs, et unique agent de notre destin.

Passage en collection « Libretto » de la légendaire série de romans de mer « Captain Bolitho » (au rythme de trois titres par an). Des romans qui ont valu à leur auteur, Alexander Kent, d'être qualifié par le New York Times de « maître incontesté du roman d'aventures maritimes. »

-----------

Dans ce 5ème opus, notre jeune Capitaine va se voir affecter un navire ayant pour réputation d'être maudit : matelots enrôlés de force, violence des officiers, ancien capitaine médiocre. Comment relever le défit ? Il va falloir gagner la confiance de ces nouveaux hommes ayant déjà mené une mutinerie. Bolitho se voit également pénalisé par ses supérieurs quant à ses affectations. Eux aussi, il va falloir les convaincre de sa valeur. Comment être soutenu par des officiers motivés uniquement par leur propre avancement ou ayant une peur panique du combat ? La marine anglaise étant en très mauvaise posture dans la mer des Caraïbes, le chemin va se révéler difficile.
Encore un très bon roman, le meilleur des 5 premiers à mon goût. La tension monte progressivement à bord de la Phalarope et l'auteur sait nous tenir en haleine par de nombreux rebondissements. Bolitho doit cette fois faire à un équipage récalcitrant ainsi qu'à un adversaire inattendu qui va mettre l'honneur de sa famille en jeu.
Cette série compte plus de 25 volumes mais chacune peut-être lu séparément alors n'hésitez pas, embarquez pour l'aventure et Cap sur la Gloire !


Logitech USB Headset H530 Casque USB Audio haute définition Noir
Logitech USB Headset H530 Casque USB Audio haute définition Noir
Proposé par Accessory-Shop
Prix : EUR 43,79

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Des qualités... et 2 petits défauts, 6 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Logitech USB Headset H530 Casque USB Audio haute définition Noir (Accessoire)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
J'utilise ce casque essentiellement pour jouer en ligne. Le son est excellent. Attention, ce n'est tout de même pas un casque HiFi, mais on découvre parfois quelques effets dans la musique que l'on n'entend pas forcément avec un casque bas de gamme. En ce qui concerne le micro (utilisation sous Skype), mes interlocuteurs ont tout de suite entendu la différence et trouve le rendu impeccable, sans aucun parasite.
En ce qui concerne le Plug and Play, il est quasi parfait sous Windows XP, si ce n'est que Skype ne prendra pas en compte les écouteurs sans une intervention manuelle de votre part.
Mon second bémol concerne le bouton de réglage du son situé sur l'oreillette gauche. En effet, il est beaucoup moins intuitif qu'il n'y parait et nous n'arrivons toujours pas à le faire fonctionner.
Sinon, c'est un casque de qualité, comme tous les produits Logitech. Il est solide et a un look plutôt sobre avec une tige micro rigide qui se replie sur l'oreillette droite. Le rembourrage sur le dessus de la tête en fait un casque très confortable et adapté aux têtes les plus petites. Le câble est d'une longueur d'environ 2m. 2 petites critiques supplémentaires : les oreillettes en simili cuir chauffent les oreilles à la longue et la prise USB est un peu longue, ce qui peut s'avérer gênant sur un PC portable.
Cela reste tout de même un bon produit Logitech, d'un très bon rapport qualité/prix.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 19, 2012 7:45 PM CET


Le Petit Spirou - tome 15 - Tiens-toi droit
Le Petit Spirou - tome 15 - Tiens-toi droit
par Tome
Edition : Relié
Prix : EUR 10,60

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 L'album de trop ?, 11 novembre 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Petit Spirou - tome 15 - Tiens-toi droit (Relié)
Après une baisse de niveau déjà présente sur les derniers tomes, celui-ci, est à mon avis encore moins réussi.
On se demande à quel type de public il s'adresse. Un prologue sur les "traideurs" et des blagues dont les chutes sont plus que subtiles n'en font pas un album accessible au jeune public. D'un autre côté, les blagues ne sont pas assez drôles pour les adultes non plus. Je n'ai même pas souris une seule fois. Tome et Janry n'ont malheureusement plus assez d'inspiration pour un nouvel album par an. On récolte même 2 pages très mal dessinée dans lesquelles Spirou et Vertignasse nous expliquent que le dessinateur est en vacances au Chili ??? Se moque-t-on de nous ??? 2 pages bâclées pour que ces messieurs encaissent assez d'argent pour partir au soleil... C'est une honte !!! Très déçue...


Une gourmandise
Une gourmandise
par Muriel Barbery
Edition : Poche
Prix : EUR 6,20

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Charmant, 11 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une gourmandise (Poche)
Je n'ai pas lu l'Elégance du Hérisson, je ne ferai donc pas de comparaison :)
Ce roman est charmant. Le style est... beau et délicieux, le vocabulaire riche et plein de saveurs.
Outre la recherche du dernier goût que le gastronome en fin de vie cherche à retrouver, il y aussi, en toile de fond, une réflexion sur la mort et les sentiments des proches du futur défunt.
Parce qu'il doit mourir, doit-on supprimer toute rancœur à son égard ou au contraire le haïr jusqu'à la fin ? Et que penser de sa vie et de ses rapports avec ses proches lorsqu'il se souvient enfin de cette saveur tant désirée ? Troublant...


Page : 1-10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18