undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Soldes Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Cliquez ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Jean-Pierre MONDEIL > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jean-Pierre MO...
Classement des meilleurs critiques: 44
Votes utiles : 1601

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jean-Pierre MONDEIL "JPM" (france)
(TOP 50 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Letting Go Slow
Letting Go Slow
Prix : EUR 16,99

5.0 étoiles sur 5 Bonne et belle surprise, 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Letting Go Slow (CD)
Une fille, cabossée de partout, qui fut et reste l'une des plus ensorcelantes artistes country que je connaisse. Faut-il la bien connaître pour tomber sous son charme que, depuis ving-cinq ans que j'écoute ses disques, j'ai appris à tout accepter venant de cette femme qui sait chanter glamour comme personne et qui peut, tout pareillement, s'encanailler avec classe. Sans doute que le grand public américain, qui achetait ses disques par millions dans les années quatre-vingt-dix, n'a plus les yeux de l'amour pour cette femme blessée qui passe, depuis un moment, pour une has-been un peu pathétique. N'empêche que son dernier album, 'I Walk Alone', était formidable qui, en 2010, est resté cantonné au MP3. Lorrie MORGAN a commis, plus récemment, un album en duo avec Pam TILLIS et, surprise, la voilà qui revient aujourd'hui avec un disque qui semble enfin distribué sur un support matériel. Je ne balance pas : une écoute sur internet et j'ai passé commande. La voix et les accents de Lorrie MORGAN sont comme une brûlure dont les vrais fans ne peuvent se lasser.


Girl of Your Dreams
Girl of Your Dreams
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 21,31

4.0 étoiles sur 5 Country haut-de-gamme tendance urbaine et glamour, 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Girl of Your Dreams (CD)
Avec deux albums au compteur, Bobbie CRYNER pourrait passer pour une étoile filante du country business. Ses deux disques, commis dans la première moitié des années 90, par une chanteuse qui avait largement dépassé la trentaine sont deux belles choses qui permettront à Bobbie CRYNER de se tailler une belle réputation de songwriter auprès de grands artistes. Fors d'une belle reprises du standard de Dusty SPRINGFIELD, 'Song of a Preacher Man', les titres sont des originaux dont quelques-uns, superbes, qu'elle signe seule quoique 'You'd Think He'd Know Me Better' ne saurait renier un effluve Don McLEAN assez évident. Pour autant, c'est la chanteuse qui affirme une personnalité originale tout en retenue et en intériorité en s'étant comme désencombrée des quelques accents terroir qu'elle avait encore sur son magnifique premier disque. Voix maintenant plus sombre et voilée que nombre de country-girls typées, Bobbie CRYNER s'inscrit toujours dans une belle country de tradition, un peu plus urbaine et glamour cette fois-ci, à la manière d'une Lorrie MORGAN qui aurait refoulé son côté canaille surchauffée. À l'écoute de ce second album (1995), l'on peut comprendre pourquoi des artistes du niveau de Trisha YEARWOOD ou Lee Ann WOMACK trouveront un intérêt aux chansons de Bobbie CRYNER.


Salomé
Salomé
Proposé par 25music UK
Prix : EUR 38,89

5.0 étoiles sur 5 La dernière Salomé de Christel GOLTZ et une puissante direction d'Otmar SUITNER, 13 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Salomé (CD)
Je viens de me prendre la superbe Salomé de Walburga WEGNER (version Rudolf MORALT, en 1952, chez Philips) et je suis retourné réécouter Christel GOLTZ qui a commis trois intégrales studio dont celle-ci, enregistrée en 1963, qui existe dans une réédition plus flatteuse encore (Collection Eterna, avec un livret intégral, chez le même Berlin Classics). Pour autant, si c'est un peu tard pour la fabuleuse Christel GOLTZ, l'on oublie souvent que c'est le plus bel écrin sonore qu'on lui ait jamais offert. L'orchestre de la Staatskapelle Dresden brille de mille feux sous la battue très inspirée d'Otmar SUITNER et l'image sonore est très flatteuse. La distribution est convaincante qui ne fait pas entendre de grandes stars mais propose l'élégance d'un Heinz HOPPE dans le rôle de Narraboth.


Strauss R-Salome Op 54-Rudolph Moralt-Orchestre Ph.de Vienne
Strauss R-Salome Op 54-Rudolph Moralt-Orchestre Ph.de Vienne
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 142,66

5.0 étoiles sur 5 Walburga WEGNER, une Salomé d'envergure, 13 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Strauss R-Salome Op 54-Rudolph Moralt-Orchestre Ph.de Vienne (CD)
Dans les années cinquante, après les fastes d'une Ljuba WELITSCH, Salomé était devenue une affaire entre Christel GOLTZ et Inge BORKH... Pourtant, en 1952, c'est une quasi inconnue, Walburga WEGNER, qui a été retenue par Rudolf MORALT pour faire face à une distribution prestigieuse : Josef METTERNICH (Jochanaan), Georgine Von MILINKOVIC (Hérodias) et un magnifique Waldemar KMENTT (Narraboth). C'est Walburga WEGNER qui fait le prix de cette lecture. Elle est formidable dans l'optique "petite fille faussement innocente" qui caractérisait déjà l'ensorcelante Ljuba WELITSCH. Une voix mince et légère qui pourrait paraître sous-dimensionnée mais qui confère à la "Fille de Sodome" (sic) le charme vénéneux d'une gamine surchauffée.

C'est un magnifique enregistrement qu'il devient difficile de trouver sur CD matériel quand il est téléchargeable à prix discount. Outre la fabuleuse incarnation de Walburga WEGNER face à celle du marmoréen Josef METTERNICH, l'on retiendra, au passage, un Hérode très convaincant (Laszlo SZEMERE) et une direction tendue assortie d'une prise de son honorable pour l'époque.


Katharine Mcphee
Katharine Mcphee
Prix : EUR 14,22

4.0 étoiles sur 5 Une belle lauréate d'American Idol qui a laissé de jolies traces, 11 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Katharine Mcphee (CD)
Toute lauréate de concours n'est pas vouée à un oubli total quand bien même aurait-elle commis un excellent premier album. Sans pour autant marcher sur les traces des grandes stars sorties du format American Idol (Kelly CLARKSON ou Carrie UNDERWOOD), la très jolie Katharine McPHEE a réussi à tenir avec quelques deux albums assortis d'un rôle et d'un titre dans le film 'House Bunny' ('Super blonde') auprès de la craquante Anna FARIS et, ensuite, d'une jolie carrière d'actrice-chanteuse dans une série musicale ('Smash') auprès d'une autre chanteuse très compétente comme Megan HILTY. Tout récemment, Katharine McPHEE s'est signalée à mon attention avec un nouvel album electropop dance très réussi, 'Hysteria' (2015). Ipso facto, je me replonge dans ses premiers albums dont ce premier effort (2007) qui me semble meilleur que le suivant, 'Unbroken' (2010), où Katharine avait fait une espèce de virage "blonde attitude" sans trouver les chansons ad hoc. La voix est taillée pour le Great American Songbook qui s'emploie, dans quelques hymnes pop, nantie d'un aréopage de producteurs qui sont à leur affaire pour fournir l'écrin qui fait le succès de tout candidat qui surfe la notoriété acquise via un programme télévisé. C'est un bon disque que je réécoute avec plaisir.


Christmas
Christmas
Proposé par Newtownvideo_EU
Prix : EUR 9,70

4.0 étoiles sur 5 Jaci VELASQUEZ chante Noël, en anglais, dans une optique jazzy-lounge - Attention !... CD-R de mauvaise facture, 10 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Christmas (CD)
Je viens de racheter, neuf, un joli disque de Noël publié initialement en 2001 et je tombe sur une bien mauvaise réédition sur CD-R. La jaquette est mal imprimée et le CD ne comporte aucunement le logo de l'IFPI supposément légal. Une fabrication qui peut sembler douteuse et précipitée pour fournir saisonnièrement à la demande. Parce qu'il s'agit d'un album de Noël qui a conservé une belle réputation bien au-delà du petit cercle des admirateurs de la charmante Jaci VELASQUEZ. Cette Texane d'origine mexicaine a, dans un premier temps, enquillé de bons albums dévotionnels tant en anglais qu'en espagnol dans une logique un peu mariahcarey-esque mais elle est venue, ensuite, vers une country-pop plus intéressante. Quel que soit son répertoire, j'aime Jaci VELASQUEZ et j'aime beaucoup cet album, 'Christmas', dont il existe une déclinaison en espagnol ('Navidad'). C'est un disque de Noël particulièrement délicieux fors le tout dernier titre qui relève de la faute de goût absolue dans un contexte aussi nettement orienté jazzy-lounge. Il eût été préférable de boucler l'ensemble avec une reprise du superbe 'O Come, O Come, Emmanuel' que Jaci transcende en ouverture de l'album plutôt que d'avoir à subir ce 'Christmas Don't Be Late' dans une horrible version Chipmunk.


Christmas
Christmas
Prix : EUR 13,83

5.0 étoiles sur 5 Francesca BATTISTELLI emballée pour les fêtes, 10 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Christmas (CD)
Parmi les nombreux disques de Noël que j'ai aimés depuis une jeunesse marquée par ceux d'Elvis, de Frank ou de Doris, j'ai un faible pour cet album de Francesca BATTISTELLI (2012) et pour celui de Kelly CLARKSON, 'Wrapped in Red', publié l'année suivante. Cela faisait un moment que je n'avais pas craqué pour un de ces disques qui inondent saisonnièrement les marchés anglo-saxons et dont on ne trouve aucun véritable répondant chez nous où l'on se contente de rééditer Tino ROSSI ad nauseam. 'Christmas' passe en revue les sempiternelles grandes scies mais avec la craquante Francesca BATTISTELLI, l'une des meilleures singer-songwriter du marché Christian Contemporary Music, c'est irrésistible et d'une sincérité dévotionnelle rare dans ce genre musical d'opportunité. Au surplus, outre les arrangements soignés, aux effluves vocal pop vintage, qui donnent des habits neufs à quelques standards, l'on pourra trouver quatre chansons inédites.


A Place I've Never Been
A Place I've Never Been
Prix : EUR 31,62

5.0 étoiles sur 5 Australian Idol et mieux encore, 10 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Place I've Never Been (CD)
Premier album d'une ex-lauréate d'Australian Idol au nom imprononçable, 'A Place I've Never Been' (2005) est bien davantage un très bon disque rock-pop aux effluves soul bluesy tendance "fille burnée qui aurait quelque chose à dire". Les grosses guitares sont de sortie et la voix ne donne pas dans l'esbroufe vocale gratuite qui vise souvent l'émotion et le feeling vintage avec un grit raspy très accrocheur. Sur quelques ballades sentie, cette jeune femme est très impressionnante et son disque est une jolie chose qui mérite qu'on s'emploie pour aller la quérir quand, parfois, elle passe à portée de bourse. L'album, cantonné au marché océanien, est assez rare et peut s'avérer coûteux.


Strauss/Wagner/Weber/Gluck : In memoriam. Goltz.
Strauss/Wagner/Weber/Gluck : In memoriam. Goltz.
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 15,97

5.0 étoiles sur 5 Preiser rend un bel hommage à feu Christel GOLTZ, 9 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Strauss/Wagner/Weber/Gluck : In memoriam. Goltz. (CD)
Si elle n'avait pas laissé trois formidables enregistrements studio de Salomé entre 1948 et 1963 (Joseph KEILBERTH, Clemens KRAUSS et Otmar SUITNER), Christel GOLTZ serait presque oubliée. La voici, en majesté, dans quelques rôles où elle impose sa classe et son rayonnement de grand soprano dramatique. L'on admirera, surtout, les longs extraits d'Elektra avec SOLTI (1952) comportant des affrontements homériques avec Elisabeth HÖNGEN ou Ferdinand FRANTZ. Des plages quasi inédites en CD quoique le monologue d'anthologie ait été publié dans un ancien volume Preiser et, depuis, dans coffret 'Solti The Legacy 1937-1997' (2012). Christel GOLTZ n'est pas cantonnée aux straussiennes noires (Elektra, Salomé) ; elle est aussi une immense wagnérienne tant brune (Isolde) que blonde (Elisabeth). L'on trouve donc quelques Wagner où l'on appréciera le compagnonnage d'un Max LORENZ glorieusement finissant dans le duo de Tristan. Le reste pourra sembler anecdotique (Cavalleria rusticana) ou déjà connu (Aida, Alceste, Fidelio, Oberon) mais rien de ce que cette femme a laissé en studio n'est indifférent. Dans la plupart des cas, il s'agit de prises réalisée en studio par DG. C'est une aubaine que Preiser ait songé à commémorer le décès de cette grande dame avec cette réédition étoffée et impressionnante. Le second CD s'achève sur deux extraits appétissants de Die Kluge, une œuvre peu connue de Carl Orff.


Wildfire
Wildfire
Prix : EUR 18,05

5.0 étoiles sur 5 Pop craquante et mutation par rappport au précédent album, 8 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wildfire (CD)
Rachel PLATTEN avait déjà publié un album très prometteur, 'Be Here' (2011), qui semble aujourd'hui cantonné au MP3. Un très bel album où elle enquillait des vignettes pop-folk charmantes, orientées songwriting au féminin, en les transcendant d'une voix mutine et délicieusement aigrelette. Après un titre plus commercialement calibré, 'Work of Art', dans la série 'Jane By Design' (2012), elle s'est signalée à nouveau avec un single pop martial qui, l'année dernière, a cassé la baraque tant aux États-Unis qu'au Royaume-Uni. Un phénomène assez inexplicable au vu de la qualité intrinsèque du titre mais qui annonçait un album qui devait tout renverser et une nouvelle orientation vocale. Un mois après sa sortie, le tsunami annoncé tarde à se déchaîner qui ne semble pas devoir être commercialement aussi dévastateur que 'Fight Song', le single martial susmentionné... Certes, porté par un effet d'annonce, le disque est monté vers les sommet des classements mais le soufflé semble retomber progressivement en quelques semaines ramenant Rachel PLATTEN à la réalité de sa trentaine dépassée quand le public pouvait croire qu'il avait affaire avec une énième bombe post-adolescente décomplexée. Il est, pourtant, sacrément bon ce 'Wildfire' que j'ai acquis dans sa 'Target Edition' assortie de trois bonus dont 'Lonely Planet' où la voix, à découvert, accumule les effets gratifiants. Sacrément bon mais dans une optique musicalement beaucoup plus consensuelle et vocalement plus projetée que l'album précédent.

Produit par un homme de l'art dont le CV est édifiant, 'Wildfire' est un disque addictif bourré de bonnes chansons, souvent supérieures à 'Fight Song', et qui montrent un double aspect attachant. Un bon paquet d'hymnes accrocheurs, glorieusement balancés toutes voiles dehors, et quelques titres plus subtils qui retiennent d'emblée l'attention quand ils ne s'insinuent pas progressivement pour conduire l'auditeur à les réécouter pour en percer les secrets ('Congratulations', 'Superman'). Avec ou sans 'Lonely Planet', l'album vaut le détour qui est à l'image d'une très jolie fille dénuée de toute vulgarité qui affiche une urbanité sympathique..


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20