undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Laurent Brunner > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Laurent Brunner
Classement des meilleurs critiques: 3.062
Votes utiles : 193

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Laurent Brunner
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4
pixel
Organ of Notre-Dame de Paris
Organ of Notre-Dame de Paris
Proposé par Smaller World Future FR
Prix : EUR 130,42

5.0 étoiles sur 5 Widor et Vierne au plus vif!, 20 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Organ of Notre-Dame de Paris (CD)
Quelle claque! En live sans montage à Notre Dame, cathédrale vide, voici LE récital Widor Vierne de nos rêves! Pierre Labric, ce camarade de Cochereau ( tous deux ex æquo Premier Prix d'Orgue dans la classe de Dupré!) vient nous surprendre à chaque instant sur l'instrument somptueux du Maître, en 1971 et 1972. Virtuosité éblouissante ( y a des doigts partout!), fougue irrésistible, articulation souveraine et chromatisme impérial, sans se laisser aller à s'écouter dans les tempi vifs tendus jusqu'au bout, vraiment on est en permanence interpellé par l'interprète.
L'envolée du début de la 6eme de Widor est admirable, la Toccata de la 5ème prise à train d'enfer mais splendide, l'ouverture de la 2ème de Vierne dantesque, le Carillon de Westminster se réserve avec stratégie jusqu'à la jubilation finale...et le Grand Orgue de Notre Dame claque ses anches et ses bombardes comme jamais.
Magnifique prise de son, avec la dynamique qu'on adore et des graves qui font vibrer de l'intérieur, mille mercis François Carbou pour nous avoir restitué ce trésor!


Missa Divi Xaverii ZWV12 - Litaniae de Sancto Xaverio ZWV156
Missa Divi Xaverii ZWV12 - Litaniae de Sancto Xaverio ZWV156
Prix : EUR 17,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La Gloire de Saint François Xavier, 27 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Missa Divi Xaverii ZWV12 - Litaniae de Sancto Xaverio ZWV156 (CD)
Ce Saint qui était le Patron "personnel" de l'Archiduchesse Marie Josephe de Habsbourg, l'épouse du Prince Héritier du trône de Saxe, connut de ce fait des cérémonies exceptionnelles à Dresde, dont ce disque ce fait l'écho pour l'Année 1729. Une messe flamboyante, et des Litanies du Saint trempées dans la même splendeur, donnent la dimension des grandes compositions que Zelenka était coutumier de produire pour la Cour. Construction rigoureuse, virtuosité des parties chorales comme solistes, richesse de l'écriture orchestrale, envolées grandioses des tutti dans des fugues irrésistibles, laissent l'auditeur "frappé de tant de magnificence"! Zelenka est évidemment le véritable concurrent "catholique" dont s'inspire le protestant Bach, quand il compose sa Missa de 1733 (la future Messe en Si) pour obtenir un poste à Dresde. Mais chacun son style, et Zelenka ne se laisse pas facilement ramener à toutes les influences dont il réalise une synthèse très personnelle, immédiatement reconnaissable (maintenant qu'on dispose de nombreux enregistrements) par une dynamique dont l'orchestre est un moteur qui emporte toutes les parties derrière lui. Je m'autorise deux mentions spéciales : la première pour les parties de cor qui sont véritablement splendides, bravo à Erwin Wieringa et Miroslav Rovensky; la seconde pour notre alto de coeur, Lucile Richardot, qui crève l'écran dans l'Agnus Dei de la Messe, bouleversante avec un subtil accompagnement de flutes, et dans le Cujus Potestatis des Litanies, qu'elle empoigne à pleine volée, quelle virtuosité, quelles nuances, "Tabernaculum incorruptionis"! Vaclav Luks mène ses excellentissimes troupes orchestrales et chorales de Collegium 1704 à un triomphe digne de l'adoration portée à Saint François Xavier par la Cour de Dresde, peut être la plus musicale d'Europe dans ces années 1730....


Psalmi Vespertini I
Psalmi Vespertini I
Prix : EUR 20,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Baroque virevoltant!, 27 avril 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Psalmi Vespertini I (CD)
On connait depuis une vingtaine d'années la résurrection de Zelenka au CD, servi avec ferveur et précision par Bernius tout d'abord, et maintenant par de magnifiques ensembles tchèques. Le dernier en date se place cependant en haut de notre discographie, parmi les meilleurs ; cet "Ensemble Inegal" est d'une magnifique constance orchestrale, et ses forces chorales sont parfaitement adaptées à ces Psaumes aux thématiques très diversifiées, mais parfaitement semblables dans le traitement qu'en fait Zelenka, toujours motorique et coloré, utilisant toute la panoplie de l'écriture pour choeur dont il sollicite toujours la virtuosité.
Datés de 1725, ces Psaumes sont contemporains de grands chefs d'oeuvres de Bach ou Vivaldi auxquels l'oreille prêtera régulièrement des échos, et bien évidemment des effets splendides que nous avons envie de rattacher à Haendel : Dresde était un carrefour des tendances musicales européennes, doté d'un orchestre d'exception et de chanteurs virtuoses, et Zelenka est aujourd'hui magnifiquement représentatif de cette Musique de la Cour de Dresde, qui se voulait aussi prestigieuse que Versailles.
Le cycle des Vêpres qui est ici rendu par des pièces volontairement brèves, commence avec un Dixit Dominus qu'on a évidemment envie de comparer avec celui d'un autre Saxon.... se poursuit en milieu de parcours par un exaltant Magnificat à la frétillante richesse orchestrale, là aussi on se surprend à attendre les parallèles à Bach, pour s'achever par un De Profundis de l'ampleur de celui de Lalande mais s'achevant par un Gloria.
Les solistes sont au niveau de ces partitions qui font la part belle au choeur et à l'orchestre, et c'est une fête de l'esprit musical que cet enregistrement dirigé par Adam Viktora.


Josephs Neuer Kayser-Thron
Josephs Neuer Kayser-Thron
Prix : EUR 21,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 gloire à l'Empereur!, 13 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Josephs Neuer Kayser-Thron (CD)
On oublie un peu facilement, dans le corpus de Bach, ces nombreuses cantates qui ne sont pas purement religieuses, mais liées à des événements civils et politiques. On les rabaisse souvent au qualificatif d'oeuvres de circonstance. Mais quelles circonstances justement! l'Hommage de la Thuringe au nouvel Empereur, par exemple. Voici réunies une grande cantate de Bach de l'époque Mulhausen (1708), l'une des premières conservées, donnée pour l'Inauguration du nouveau Conseil Municipal, et son miroir inspirateur écrit 3 ans plus tôt par Erlebach, alors en pleine possession de ses fonctions d'omnipotence musicale dans la ville, pour célébrer l'accès au Trône Impérial de Joseph 1er. Et évidemment, on est confondu : par la verve de cette musique d'Erlebach que complète si bien celle de Bach; par l'écriture vraiment passionnante des deux oeuvres; par la Suite d'Ouvertures à la Française d'Erlebach, rondement menée. Par toutes ces musiques baroques allemandes passionnantes dont chaque Cour recelait des trésors, à l'image de ceux conservés en architecture.
Félicitations à Alfredo Bernardini qui mène ses troupes avec esprit et tonus pour chanter à nouveau, avec choeur, timbales et trompettes, la Gloire musicale du Saint Empire Romain Germanique!


Orphee & Eurydice Vers.Berlioz 2cd, E. Podles, R. Farman, M-N De Callatay,Colleg
Orphee & Eurydice Vers.Berlioz 2cd, E. Podles, R. Farman, M-N De Callatay,Colleg
Prix : EUR 24,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ewa Podles monstre infernal!!!, 10 octobre 2015
Qu'on ne se méprenne pas : la note est maximale non pas pour la perfection de cet enregistrement, mais pour vous dire de ne pas rater l'une des incarnations les plus époustouflantes d'Orphée, celle d'Ewa Podles. Dans cette version "Berlioz", Orphée est plus que jamais au centre du plateau, et question Podles je dirais même constamment "au front".
Je me souviens, il y a plus de deux décennies, être allé au concert qui servait de support à cet enregistrement, à Poissy. Venant de ma Lorraine natale, contourner Paris avait été très compliqué, je suis arrivé en retard. Entrant dans la salle par le fond du parterre, quelques minutes après le début, je fus littéralement collé au mur par l'éblouissante prestation de Podles, dont ce cd est le très fidèle reflet.
L'ampleur de la voix, le chromatisme fantastique qu'elle déploie, donnent littéralement une "incarnation" de ce rôle retravaillé par Berlioz pour Pauline Viardot. Des graves les plus profonds jusqu'au sommet des aigus de cet alto hors norme, Podles suffoque l'auditeur par une force vocale inouïe, une puissance maitrisée et portée au rouge dans le grand air "L'espoir renait", et une virtuosité littéralement infernale. Orchestre, choeur et les deux autres solistes servent très honnêtement d'écrin à cette prestation qui se place en tête des interprétations mythiques d'Orphée par une contralto mais aussi confrontable à quasi toutes les tessitures (ténor, contre ténor) qu'elle renvoie au placard. Fagioli en concert est le seul à rivaliser à ce niveau : mais il est lui aussi totalement hors norme! . Ecoutez Podles, vous verrez....


Herculanum
Herculanum
Prix : EUR 35,00

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une eruption musicale !, 12 septembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Herculanum (CD)
Prenez une oeuvre totalement inconnue du public actuel ( et de la presque totalité des musiciens), un auteur, Félicien David, pour lequel on a seulement un peu de considération respectueuse, (mais aucun véritable sentiment musical avant la parution du "Désert" l'an passé), une poignée de spécialistes tenaces et visionnaires (le Palazetto Bru Zane), et un chef d'orchestre qu'aucun répertoire ne prend à défaut, et qu'aucune découverte ne repousse : Hervé Niquet. Saupoudrez avec une génération d'excellents solistes rompus aux grandes oeuvres : Gens, Deshayes, Courjal, Montvidas, Veronese. Servez avec Brussels Philharmonic et Choeiur de la Radio Flamande. Le résultat est l'un des plus belles redécouvertes lyriques du 19ème !!!!
Une écriture qui vous emporte jusqu'à la fin du deuxième CD comme la vague de lave du Vésuve, des airs et des mélodies magnifiques qui vous tirent des larmes de cendre, des choeurs et des éruptions musicales cuivrées avec force percussions qui explosent à l'aune du cratère du volcan : cet "Herculanum" est musicalement à la hauteur de l'événement catastrophique qu'il décrit.

On est en plein dans l'esthétique "historique" qu'illustrerait parfaitement la peinture dite "pompier" de la même époque, mais le talent de David mêle à la fois la tradition du Grand Opera à la française, une passion pour Meyerber, des audaces berlioziennes, et surtout fait une OEUVRE de premier intérêt. L'interprétation est magnifique, emportée, surprenante, touchante, habitée, la diction des solistes absolument admirable (un français magnifiquement articulé mais totalement déchainé), pour tendre magnifiquement une intrigue où se croisent affaire amoureuse, naissance du christianisme et grandiose fresque de fin du monde. Hollywood en musique garanti!!!
lorsque cette oeuvre a été présentée l'an dernier à l'Opéra Royal de Versailles, le quasi rôle titre était souffrant et la représentation a été boiteuse entre airs coupés et duos/ensemble totalement déséquilibrés. La découverte "complète" se fait donc par cette publication CD, et je vous le dis tout net : ça décoiffe non stop et vous vous mettrez vous aussi à courir pour échapper au destin (et au nuage de cendres!).
Tout ça se termine mal, mais pour la musique voilà une magnifique réussite. Bravo à tous, chapeau à Bru et à Niquet.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Sep 12, 2015 2:28 PM MEST


Haendel, Georg Friedrich : l'Allegro, Il Penseroso ed Il Moderato
Haendel, Georg Friedrich : l'Allegro, Il Penseroso ed Il Moderato
Prix : EUR 25,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique, Accourez, Accourez tous!, 25 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Haendel, Georg Friedrich : l'Allegro, Il Penseroso ed Il Moderato (CD)
Ce n'est pas l'oeuvre la plus "traditionnelle" de Haendel, car on n'a pas ici la grande fresque de beaucoup d'oratorios sacrés, ni la succession d'airs à l'italienne des Opera seria. Mais justement voilà bien son prix : tout est placé et pesé, chaque mouvement a sa vie propre et ses couleurs spécifiques, tout en restant dans le sens du tout, qui est un somptueux voyage musical!
Cet oratorio reste pastoral et donne à McCreesh au faîte de son art l'occasion d'aligner toute la palette de ses musiciens (excellents, le best of du baroque british...), pour la reconstittution de la "première" de fevrier 1740. Le chef perfectionniste, l'air somptueux de soprano avec flûte "sweet bird" qui prend ses 13 minutes comme un temps suspendu de jardin italien (merci Gillian Webster), un Jeremy Ovenden gouaillant digne de Broadway dans la première partie, le Cor victorieux soutendant la chasse.... partagent nos éloges avec le choeur glorieux d'une evidence confondante et qui fait mouche, les "Bells" enthousiasmantes et le concerto pour orgue restitué avec l'ardeur idoine, sur un veritable instrument qui a les qualités requises, une vrai registration et du souffle.
Que du bon donc, on vous le dit, des contrastes bien articulés, des idées partout, une manière d'accrocher notre oreille qui fait les grands enregistrements : sans doute la version de reference pour longtemps.


Chaconnes et autres folies françoises
Chaconnes et autres folies françoises
Prix : EUR 16,36

5.0 étoiles sur 5 Amis de l'orgue, réjouissez vous!, 11 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chaconnes et autres folies françoises (CD)
Magnifique instrument inspiré par Dom Bedos, l'Orgue de Rieti construit par Formentelli en 2008 sonne admirablement, avec l'allure grandiloquente de Saint Maximin, sous les doigts habiles de Jean Paul Lecot qui enchaine les raretés (une spécialité?). Qui fait entendre au grand orgue du Leclair, du Royer, du Mondonville? Tous les jeux sont ainsi déployés et exposés, et quelle personnalité que ce grand instrument à la française comme on aimerait tant s'en voir construire en France... Sur une base de 32' en Montre, avec 56 jeux sur cinq claviers et pédalier, voici des basses magnifiques, des timbres et des couleurs à se rengorger, et un grand plein jeu à s'en faire exploser les oreilles! Mais place au bonheur de l'écoute, qui ne donne qu'une envie : aller en pèlerinage musical à Rieti - avec Jean Paul Lecot!


Steffani : Niobe, Regina di Tebe
Steffani : Niobe, Regina di Tebe
Prix : EUR 24,90

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 amour, mort et beauté, 13 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Steffani : Niobe, Regina di Tebe (CD)
Steffani est sorti de l'ombre voici deux ans grâce à Cecilia Bartoli (déjà avec Philippe Jaroussky en duo), il entre cette fois dans la carrière avec le premier enregistrement abouti de l'un de ses opéras. A la croisée des styles français (on entend des ouvertures et danses "tullistes" à la française tout au long de l'oeuvre) et du style italien hérité de Monteverdi, Cavalli et leurs successeurs, Steffani réalise un opéra où le drame est magnifiquement représenté dans quelques scènes qui vont passer à la postérité, celles d'Anfione et Niobé essentiellement, notamment leurs très beaux duos, et cette incroyable scène de la mort d'Anfione, discours musical vibrant qui tient l'auditeur en haleine comme dans Poppée ou Armide.
Jarroussky et Gauvin sont splendides, souvent déchirants, et l'on attend avec impatience les moments de beauté et d'émotion que réservent les concerts qui seront donnés à l'Opéra Royal de Versailles le 22 janvier, au TCE le 24 : ces deux immenses artistes devraient arracher des larmes à leur public dans plusieurs passages d'anthologie...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 18, 2015 1:21 AM MEST


Les Conquérants
Les Conquérants
DVD ~ Errol Flynn
Prix : EUR 13,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 comme à la parade!, 2 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Conquérants (DVD)
Errol Flynn à son meilleur, Curtiz faisant tout virevolter, une image et des couleurs magnifiques, une grande maitrise des formes, des comédiens excellents : que demander de plus? la plus fantastique bagarre de saloon de l'histoire du cinéma, et sans doute la meilleure reconstitution d'un saloon et de son ambiance : normal, on est encore dans le "vieux monde", juste avant la guerre de 40. Avec des combats quasi chorégraphiques et une mise en scène qui joue sur l'efficacité, Curtiz emmène Flynn sur des sommets d'interprétation.


Page : 1 | 2 | 3 | 4