undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de San San > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par San San
Classement des meilleurs critiques: 59
Votes utiles : 3885

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
San San
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Aélis : Le sacrifice - Tome 1
Aélis : Le sacrifice - Tome 1
Prix : EUR 4,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un voyage fascinant, un style qui me touche, 19 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Aélis : Le sacrifice - Tome 1 (Format Kindle)
L'intrigue est toute simple mais c'est l'intensité des personnages qui lui confère tout ce charme totalement accrochant, car sans en avoir l'air, c'est plus dans l'étude faite des psychologies que se base ce premier tome, la fin nous laissant présager plus d'action à venir! Cyrus est un homme charismatique et taciturne, meurtri dans sa chair et dans son cœur, mais fort de son entraînement et de sa dévotion envers la déesse guerrière Ezrola avide du sang des magiciens athées, qu'il traque et sacrifie pour elle! Aelis est l'une d'elle, puissante et entraînée au combat, elle tombe entre les mains des soldats en voulant sauver une fillette.

Nous sommes dans un monde de fantasy, où trois grands seigneurs règnent en maître du moins le pensent-ils, car le peuple est croyant et les prêtres machiavéliques savent se servir de cette foi au profit de leurs desseins personnels. L'un d'eux, Ang-Naor a élevé Cyrus devenu le héros de Tespior sa ville, et lui fait miroiter un titre qui récompensera les hauts faits qu'il a accomplis! Il doit conduire Aelis à Gillameth auprès du grand prêtre Elnerjef qui officialisera sa promotion! Mais long est le chemin qui mène à l'espoir pour qui voit ses illusions se perdre en route! Car Aelis n'est pas pétrie de haine envers celui qui la mène à la mort, courageuse elle tente de le comprendre en le mettant face à ses croyances et à ses actes, le poussant ainsi à s'interroger sur ses convictions profondes.

Pas facile de me tirer des larmes lorsque je lis sans doute parce que le choix de mes lectures me porte vers l'imaginaire plutôt que la dure réalité de la vie et de son lit de souffrances. J'ai pourtant souvent été émue, les larmes au bord des yeux, la gorge nouée, mais là, elles sont tombées, sans doute bercées par le flot d'émotions que véhicule le chant subtil des mots qui s'accorde aux discussions de nos héros, ainsi qu'aux pensées de Cyrus! Car chaque début de chapitre nous permet de suivre l'évolution du jeune homme au travers de son journal dans lequel il relate ses croyances, ses craintes, ses doutes et ses états d'âme au fur et à mesure qu'il progresse vers le sacrifice de cette étrange femme qu'il devrait haïr et qui pourtant, le pousse à ouvrir les yeux.

On se laisse berner par la douceur du ton de la narration à la 3ème personne, et la sagesse qui se dégage des protagonistes, que ce soit Aelis et sa philosophie de la vie, Cyrus et son parcours initiatique vers un autre moi, sa façon d'aborder son introspection, les Asmats, gens du désert et leur vie paisible, leur sens de l'honneur et de l'hospitalité
Tout devient encore plus poignant alors que les épreuves frappent injustement, car l'auteur a réussi l'exploit de nous impliquer tant dans la vie de Cyrus que celle d'Aelis, développant une empathie sincère pour les deux héros que tout oppose, alors qu'ils sont bourreau et victime, haine et amour, froid et chaud, noir et espoir!

Une merveilleuse découverte, une prose qui parle à mon coeur, j'attends le second tome qui devrait paraitre en cours d'année


Le vaisseau du Cristal
Le vaisseau du Cristal
Prix : EUR 3,90

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Quel est ton intérêt?" À lire indéniablement..., 14 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le vaisseau du Cristal (Format Kindle)
Habituellement la SF n'est pas du tout ma came. Je n'y comprends pas grand-chose, ça m'ennuie et ça ne m'atteint pas du tout. Mais qu'est-ce que la SF? Même kindle ne doit pas le savoir puisqu'il classe "le vaisseau de cristal"dans un domaine assez large, Fantasy/ Sf/Horreur... Le résumé m'a plu, et j'ai immédiatement accroché à ce récit, d'abord intriguée par cette enfant fouineuse d'épaves à la recherche d'objets à vendre pour sa survie, puis carrément captivée de bout en bout! Je pense aussi être tombée sous le charme de l'héroïne, forte et fragile, puissante et sans identité propre, affinité assez rare chez moi... Fascinée aussi par le mystère qui entoure celle qui a grandi, ainsi que par ses réparties percutantes et savoureuses envers un prince plus qu'horripilant, tête à claque.

Velhan est le jumeau du Prince Héritier de Nexa, il n'a pas eu le sort du Masque de fer, mais pour avoir poussé son premier cri au mauvais moment, sa vie ne fut que solitude et mépris, souffrance morale et colère qui ne tarda pas à virer à la haine jusqu'à tenter l'inadmissible. Il croupit désormais en prison où la reine, sa mère, lui rend visite de temps à autre, plus par culpabilité que par amour. Velhan s'enfonce chaque jour un peu plus dans son amertume jusqu'au jour où un étrange petit bout de bonne femme vient occuper la cellule en face de la sienne et tente d'établir un contact en jouant avec lui et à distance, aux échecs.

Jouer avec ses nerfs, posant un défi pour le faire réagir. Duel de tête pour remuer un coeur, coeur frigorifié, réfrigéré par une expérience mal vécue qui se réchaufferait au contact d'une âme jeune, trop vieille malgré elle et qui reste chaleureuse, forte de son expérience qui, au lieu d'emmagasiner le poids de la noirceur du ressentiment, le détourne en une forme de sagesse, envers et contre tout. Une confrontation toute en beauté entre deux êtres en souffrance qui réagissent différemment face au destin. Une leçon monumentale de vie, qui met en exergue les dégâts que cause le miroir aux alouettes du pouvoir. Qui interroge sur la différence qui éloigne les gens les uns des autres, qui engendre incompréhension, distance et peur, justifiée ici certes, pourtant les monstres ne sont pas forcément ceux auxquels on pense!

Un petit bijou de confrontation entre deux mondes, deux êtres, deux réactions face à la douleur morale exacerbée par celle plus physique. Deux forces de caractère qui s'activent aléatoirement et interagissent, qui s'opposent ou se soutiennent, force qui affaiblit ou renforce celle de l'autre, jusqu'à en tester l'ultime limite. C'est simple, c'est beau, c'est cool, c'est ouf! C'est bien écrit malgré quelques coquilles (grrr), ça mérite que l'on s'y attarde...
( lu via kindle unlimited)


Les plaisirs d'Alix
Les plaisirs d'Alix
Prix : EUR 1,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Les émois délurés d'Alix :-), 12 mai 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les plaisirs d'Alix (Format Kindle)
Dame Alix n'a de "pieuse" que le surnom puisqu'elle se rend tous les jours à la chapelle pour recevoir les conseils et mises en pratique de son confesseur le jeune curé Luc qui n'est pas si catholique que ça... Bertold son fringant époux aux appétits insatiables est quant à lui tout ce qu'il semble être, un noble seigneur lettré aimant la bonne chère et les cuisses girondes de toutes femmes aux seins volumineux et croupes bien pleines. Lorsqu'il part battre la campagne il revient toujours rassasié du moins jusqu'à ce que sa libido galopante ne sonne l'alerte rapidement. Kathie, la vieille intendante, s'assure que le maitre des lieux trouve toujours de quoi se mettre sous la dent avec l'aval de sa maitresse compréhensive et surtout lasse de trop souvent devoir se faire embrocher par un époux assez rustre trop bien monté.

Oui mais voilà, le curé couard craignant d'être démasqué par son seigneur ne demande pas son reste, son membre à son cou il prend la poudre d'escampette sans même s'emmêler les pieds dans sa soutane. Dame Alix, pétillante de malices, polissonne aux entournures, ne se laissera pas démonter pour autant et va décider de parfaire son éducation sexuelle comme elle l'entend, auprès de tous ces jeunes gens qui lui tomberont entre les mains, sur le corps et plus encore. Car la belle peu à peu n'a plus rien à envier à son cher et tendre et pourrait même lui donner quelques leçons tant son imagination fertile la pousse vers des sommets extatiques.

On ne peut pas dire que la trame historique soit fort développée mais elle est amplement suffisante au dépaysement que nous promet cette petite nouvelle érotique rafraichissante. Fort bien écrite, d'expressions délicates en grivoiseries, des phrases brèves et bougrement efficaces qui vont droit au but, directement vers le bas ventre avec juste ce qu'il faut pour se sentir bien de partout, léger, l'humeur coquine prête à vagabonder sur tous les sentiers qui mènent aux fantasmes les plus croustillants.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : May 15, 2016 8:40 PM MEST


La Forteresse des glaces
La Forteresse des glaces
Prix : EUR 0,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Sympa mais pas inoubliable..., 11 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Forteresse des glaces (Format Kindle)
Ruben est une sorte de Géo Trouvetou dont la dernière invention a causé bien trop de dégâts dans son si paisible village. Tombé entre les griffes acérées de la Guilde des Marchands, le voilà contraint et forcé d'être le 4 ème élément d'une petite troupe censée réaliser une prophétie à l'issue d'un périple plein de dangers dans des contrées inconnues, et dont le but ultime est de ramener la tête du monstre Gracchen... Le pauvre Ruben se demande bien ce qu'il fiche dans cette galère puisqu'il n'a absolument rien en commun avec les trois autres guerriers volontaires pour cette quête dont personne jusqu'alors n'est revenu vivant.

Le début du récit prend le temps d'exposer les déboires de ce pauvre savant, et je me demandais bien quand l'histoire allait démarrer! Ses compagnons de galères sont présentés de manière originale mais qui fleure un peu trop l'ellipse et leur parcours individuel m'a évoqué quelques références culturelles et cinématographiques, ce que j'apprécie toujours. Toshibo est un samouraï dont le vécu rappelle "47 ronins" et quelques scènes de Zhang Yimou dans "le secret des poignards volants). Ødrill, le géant à la barbe d'airain a subi dans sa jeunesse une initiation à l'image des enfants Spartiates dans "300", puis est parti à l'aventure tel Indiana Jones. Quant à Shay-Yla c'est une archère meilleure que Robin des bois dont le père fut possédé par ce qui fait office du djinn arabe...

Si l'on excepte les coquilles, les confusions de temps, d'homophones et participe passé/ verbe à l'infinitif, c'est bien écrit et relativement agréable à suivre. Cependant je n'ai pas été emballée par l'ensemble, sans doute parce que les 4 protagonistes se rencontraient un peu tard et leurs interactions étaient dénuées de chaleur, de complicité, même si le géant semblait plus facétieux que ses comparses et tentait d'instaurer une sorte de camaraderie avec Ruben. L'esprit d'équipe n'a pas eu réellement le temps de se développer même si chacun se posait en sauveur des autres au moment voulu. Ça reste néanmoins une fantasy sympathique car il y a de bonnes idées, mais ce ne sera pas une lecture marquante dans le genre en ce qui me concerne.
(Lu avec l'abonnement Kindle)


Mariage à Demi
Mariage à Demi
Prix : EUR 2,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un livre qui fait du bien!, 8 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mariage à Demi (Format Kindle)
Peut-être qu'avec l'âge je deviens bon public, toujours est-il que dès les premières pages je pouffais dans la moustache que j'aurais pu avoir, si bien que ma fille me demandait pourquoi. Après lui avoir expliqué, elle n'a rien trouvé de drôle à ce que j'exprimais et pourtant, elle a plus d'humour que moi, pas le même serait plus correct. J'en déduis cependant que je ne sais pas raconter les histoires car elle aurait du s'esclaffer, et ça tombe bien car celle-là ne se raconte pas mais se lit tant il y a de petites perles si différentes les unes des autres que chacun pourrait y trouver son compte, d'autant qu'elles sont fort bien exposées par Manu Fretin, le narrateur, dont on se demande s'il se rend compte de ce qu'il dit ou s'il pose un regard plein d'autodérision sur lui-même et pour cause...

Le premier souvenir de Manu remonte à ses 8 ans, et à l'instar de Jean-Baptiste Grenouille (le Parfum) tous ceux qui le côtoient, passent de vie à trépas ou vivent l'après Manu affublés de certaines séquelles physiques ou psychologiques. Ce personnage que l'on veut nous dépeindre comme extrêmement sexiste macho mucho est pourtant terriblement attachant et d'après le résumé, on sait d'emblée qu'il souffre d'un dédoublement de personnalité, dont la seconde, Sarah qu'il n'identifiera qu'après un séjour en prison, lui pourrit sacrément la vie sans qu'il n'ait aucun souvenir de ce qu'elle a pu faire, excepté quelques indices troublants qu'elle lui laisse et qui ne collent pas du tout avec sa personnalité à lui! Un seul remède pour qu'elle lui fiche la paix, l'épouser...

J'ai adoré les formidables déductions à la Forrest Gump, qui semblent naïves tout en étant évidentes ou pleines de bon sens surtout lorsqu'il évoque sa jeunesse, une forme de candeur adorable qui prête à sourire. Plus tard elles deviennent plus ironiques voire corrosives tout en conservant la fraicheur d'une certaine innocence, car Manu n'est pas Forrest. Il appelle un chat par son nom et peut parler crument sans jamais que cela ne paraisse vulgaire mais quelle que soit la teneur de ses propos, on le suit avec délectation, n'est pas Manu qui veut et on veut absolument savoir comment il en est venu à cette certitude, connaître son histoire, et surtout, comment il y parviendra s'il réussit bien évidemment.

Si la seconde partie m'a bien moins fait rire, j'y ai pris vraiment du plaisir mais conçoit que certaines féministes ou même, hommes respectueux des femmes puissent s'insurger sur certaines réflexions, cependant tout est fait avec tant de délicatesse, de modernité, de spontanéité et d'entrain, de conviction aussi, qu'on lui pardonne tout. Je regrette cependant pas mal de coquilles, d'oublis de mots ou mots doublés, mot pour un autre! Mais quel plaisir de suivre les péripéties de ce nouveau Jekill et Mister Hyde, Bruce Banner et Hulk, de ce Roi abritant une reine en son corps! Alors, est-il parvenu à épouser Sarah?
(Lu via l'abonnement Kindle)
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : May 11, 2016 1:51 PM MEST


Du Sang et Des Dieux: L'Exécution de l'aurore
Du Sang et Des Dieux: L'Exécution de l'aurore
Prix : EUR 3,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Vampires et Histoire, une aventure palpitante..., 20 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Du Sang et Des Dieux: L'Exécution de l'aurore (Format Kindle)
10 commentaires à 5 étoiles, un seul comm de deux ou 3 lignes sur chacun des profils, ça devient récurrent sur les livres, agaçant aussi, et pas forcément en faveur de l'auteur, puisque le lecteur finit par comprendre la manière de faire, c'est dommage. En lisant les remerciements, on se rend compte que famille et amis ont voulu encourager leur poulain au final, pas forcément entièrement objectivement mais dans le fond, ils ont raison, car pour un premier roman, il y a du boulot, du bon il est vrai, bien structuré, mais aussi quelques points que je n'ai pas pu m'empêcher de relever.

Ce sont les pyramides de Giseh sur la couverture qui m'ont attirée étant passionnée d'Egypte, ainsi que les titres puisqu'on nous annonce déjà celui du second, deux attaques de deux chevaliers d'Or du Zodiaque dans Saint Seyia, je ne m'attendais donc pas à tomber dans une histoire de vampires, ce qui est juste la cerise sur le gâteau. Ce qui m'a fait tiquer, ce sont quelques clichés que l'on retrouve dans ce genre de romance et qui nous donnent une impression de déjà-vu, déjà lu, alors que franchement en lisant le reste, je me suis dis que cela aurait pu être évité vu la richesse de ce que Utigru Soéu nous propose! Elle aurait pu, aurait du, nous concocter quelque chose de plus original, mais je suppose qu'on lui pardonnera...

Une attirance fulgurante entre une humaine et un vampire, le dégoût que la jeune femme a pour cette race qui disparait bien trop vite dès que les corps se rapprochent, très rapidement autant dire, son acceptation de ce monde dans lequel elle s'implique immédiatement (malgré quelques rebellions vite étouffées pour certaines), puisque son bel étalon a des ennemis, qu'elle devient une cible et qu'il l'embarque chez lui pour mieux la protéger, l'amour fou bien trop rapide malgré la notion d'âme soeur, amour perturbé par l'arrivée d'un second vampire avec lequel il va falloir composer. Et aussi, la description de ce que chacun porte à chaque fois qu'il change de vêtements! Sans compter les nombreuses coquilles qui passent à l'as alors que le style est vraiment agréable, l'auteur en a sous la pédale, son texte devrait être plus sain...

Mais... Mais il y a cette intrigue qui vous alpague, surtout si l'histoire vous passionne! Car l'auteur n'est pas avare de faits historiques dont on parle peu, qu'elle intègre parfaitement à la vie mouvementée de ces créatures qui ont traversé tant de siècles passionnants, vécu dans tant de contrées différentes, dépaysantes, c'est un véritable régal que de voir cette quasi immortalité si bien exploitée. Elle se paie de plus, le luxe de nous sortir une nouvelle mythologie sur l'existence de ces vampires mettant à l'honneur la magie sacrée des anciens égyptiens! La narration navigue sur l'alternance des points de vues de Maxime et de Julian, une humaine de notre siècle et un vampire millénaire, une jeune femme dont je n'ai pas réussi à saisir le caractère versatile, et un puissant guerrier qui assume sa condition de bête féroce civilisée et ne la leurre jamais en ce qui le concerne.

Et il y a tous ceux qui gravitent autour de ce couple, humains qui connaissent l'existence de ces vampires mais ne se doutent pas de ce qui se trame dans l'ombre, cette paix établie entre les races pour une cohabitation sereine, deux univers qui se percutent mais s'associent au fil des pages pour notre plaisir. La fin est assez crispante, je ne m'y attendais pas, en espérant que la suite soit encore meilleure.
(Lu avec l'abonnement kindle)
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (7) | Permalien | Remarque la plus récente : May 5, 2016 12:41 PM MEST


La dernière fois
La dernière fois
Prix : EUR 3,50

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Anges VS démons, une intrigue solide et captivante, 17 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dernière fois (Format Kindle)
Eden, Adam, Lilith, Samaël... Michel, Gabriel, Raphaël, Ramiel, Uriel, Raguel, Saraquiel... Lucifer, Orgueil, Avarice, Gourmandise, Luxure, Envie, Colère, Paresse... Le Christ, Néron, Rome en feu...Apocalypse, Armageddon, Abbadon, Garde angélique, Armée Céleste, Chiens des Enfers, Légion démoniaque...
Des noms qui évoquent la religion chrétienne, une histoire connue sous différents angles, interprétée différemment, autre que celle qu'on nous a apprise au catéchisme, celle impliquant les textes apocryphes, qui ne donne pas la part belle à Dieu et à ses anges...et il y a celle que certains auteurs s'approprient, revisitent avec plus ou moins de conviction, d'imagination. Or, lorsque des mythes, des croyances ou même toute forme de spiritualité est mise à mal, prise à contrepied, je fonce et j'ai apprécié la vision de Kassandra Pasquier.

600 pages pour le format papier, il y a pas mal de longueurs, inutiles pour certaines, nécessaires pour d'autres. L'auteur prend le temps de poser la multitude de protagonistes qui aura son rôle à jouer dans le drame qui se déroulera, essayant de leur insuffler un minimum de consistance.
De nos jours en Italie, une fac d'architecture, une horde de jeunes furies Hassanya, Nelly, Roxanne, Ariane, Ethelyn, Merana, Ophélie, Lévana, qui ne cesse de s'affronter avec un groupe de jeunes garçons détestables, Seth, David, Alexandre, Julien, Hadrien, Lucas.
Des coups bas, chicaneries, des agressions dans chacune des bandes qui rejète la faute sur l'autre...A priori pas ma tasse de thé, mais l'écriture est saine, soignée, malgré quelques coquilles, et on se laisse prendre au piège de l'intrigue malgré pas mal de répétitions agaçantes.

Un Eveil, et tout change, le texte fait peau neuve, les adolescents n'en sont plus vraiment, leurs préoccupations prennent une autre tournure, mais la haine est toujours présente, et pour cause...
Un Alba anima, seul être totalement pur qui doit être protégé pour maintenir l'équilibre entre le bien et mal. Mais l'amour inconditionnel, fusionnel, qui devient possessif à l'adolescence, un amour interdit à notre époque, entre Lévana et son frère Aurélien ne risque t-il pas d'inverser la tendance, de retourner totalement la situation et provoquer le chaos? A moins que dans l'ombre, un marionnettiste tire les ficelles pour ses propres desseins. Car tous ces jeunes corps ne sont que les réceptacles de très anciennes âmes, leur histoire est vieille comme le monde et ils ont tous un compte à régler, une vengeance sans âge à assouvir, des combats à mener.

C'est un premier roman publié pour cette toute jeune auteure française qui a de la suite dans les idées, et je lui tire mon chapeau pour la complexité de son intrigue qu'elle maitrise de bout en bout, fort heureusement puisque l'on se doute bien qu'en intégrant autant de figures emblématiques à son récit, il nous sera difficile de s'y attacher (quoique...) et on se concentrera forcément sur le contexte. Cependant c'est sa manière de nous amener où elle le souhaite qui parfois étonne, et l'on se demande si on n'a pas sauté quelques lignes, oublié certains points importants sur les chapitres précédents. Kassandra sait ce qu'elle nous raconte, mais quelques confusions (parfois les prénoms ne coïcident pas aussi...), nous embrouillent l'esprit, peut être que des coupures ont été effectuées à la relecture?

Certaines ellipses ne sont pas très judicieuses et auraient mérité quelques lignes d'éclaircissement, des passages auraient pu être supprimés car le lecteur assimile quand même très bien ce qui est clair, surtout lorsqu'il s'agit de la puissance des sentiments fraternels. D'autres manquent un peu de maturité alors que les intervenants sont nés avant la nuit des temps. Et au delà de ces longueurs, ou en raison de, on a l'impression que la fin arrive trop vite alors qu'il n'en est rien. Donc un roman perfectible ce qui est normal, compréhensible, mais très intéressant. Je pense que les plus jeunes adultes vont adorer, les moins jeunes, comme moi, y verront quelques bémols, (des "entités" de ce niveau méritaient plus d'attentions), cependant ils n'ont pas réussi à gâcher ma lecture...
(Lu avec l'abonnement kindle)


Amours Légendaires 1: Carmine
Amours Légendaires 1: Carmine
Prix : EUR 0,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 C'est mimi, plus dur mais toujours aussi romantique 3,5*, 15 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Amours Légendaires 1: Carmine (Format Kindle)
Amours légendaires est bien différent de tous les écrits de Kafryne, tout en conservant certaines constantes appréciables pour certaines, un peu moins en ce qui concerne les trop nombreuses fautes qui assombrissent malheureusement son récit. On y retrouve son goût pour l'écriture, son enthousiasme et son amour du partage avec ses lecteurs, son imagination débordante toujours teintée de romantisme, avec cependant moins d'érotisme ce qui n'est pas un reproche du tout, le dosage est parfait.

Kafryne se concentre ici sur son histoire que l'on pourrait classer tant dans la romance paranormale que dans la fantasy, et je dois dire que ce registre lui convient à merveille.
C'est une nouvelle qui se tient même si je l'aurais souhaitée plus longue, qui nous propose un univers composé de plusieurs royaumes, dont l'un est dirigé par Onyx un roi détestable, sanguinaire, avide de conquêtes et qui de plus, lorgne dangereusement sur Carmine, sa fille! En son absence, son fils Grey tente de maintenir son territoire en paix, soutenu par les conseils judicieux et l'amour de sa soeur. Pour l'heure, Onyx a décidé de conclure une alliance avec un peuple bien étrange, qui n'est pas réputé pour faire dans la dentelle et va le prouver d'une bien horrible manière.

À la tête de ce monde plane l'ombre et surtout l'autorité de l'Empereur de Lumière sur lequel on aimerait en connaitre un peu plus, et tout particulièrement sur les membres atypiques qui composent sa Garde ténébreuse. Amour, tendresse, fidélité, loyauté côtoient des sentiments bien plus vils, des coups durs et bas, des mensonges et des trahisons, de la violence aussi, mais la plume de Kafryne résolument douce ne parvient pas à malmener ses personnages honnêtes et droits... C'est donc effectivement plus sombre et un brin plus sanglant qu'habituellement, sans doute plus travaillé aussi au niveau de l'intrigue même si on aimerait que cela le soit plus, mais c'est une lecture agréable et fort sympathique pour passer un bon petit moment de détente.
(Lu avec l'abonnement kindle)
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 24, 2016 7:50 PM MEST


Transalliance: 2. d'un extrême à l'autre
Transalliance: 2. d'un extrême à l'autre
Prix : EUR 2,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Toujours aussi charmant mais bien trop court!, 14 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Transalliance: 2. d'un extrême à l'autre (Format Kindle)
"A crocs et à sang" m'avait ravie malgré les nombreuses coquilles qui parsemaient le texte et les scènes sensuelles bien trop répétitives. Son intrigue simple judicieusement relatée et bien pensée, et surtout le charme de cette Transalliance constituée de guerriers loups-garous et vampires chargés de préserver les intérêts communs des deux clans, leur indéfectible amitié forgée dans le sang et les larmes des combats, m'avaient fait forte impression! Je lui reprochais cependant une foule de protagonistes qu'il n'était pas évident de situer dans le contexte sans consulter le pense-bête en début de livre, et autant dire que ce n'est pas aussi pratique sur un kindle que sur un livre papier!

Reprendre le fil de l'histoire quelques mois plus tard fut tout aussi laborieux, mais au moins ai-je pu prendre le temps d'étudier la situation des personnages avant de me lancer. Le premier tome s'achevait (entre autre) sur la découverte du secret d'Axel. Le bras droit d'Illana la chef du clan Vampire avait une compagne humaine, Jeanne, son espionne qui les renseignait sur les agissements du FLH, dont Bastien son frère était membre! Ce dernier est désormais en danger et les Trans sont chargés de le protéger. Le jeune homme a du mal à pardonner la trahison de sa soeur, à moins que ce ne soit son union avec un de ses ennemis, mais l'affection grandissante et quasiment fusionnelle qu'il éprouve pour A.C petit louveteau de 6 ans, va le faire réfléchir sur la pertinence de ces anciennes opinions et convictions.

D'autre part, Bianca l'insupportable vampire doit faire équipe avec le bras droit de Donovan, l'Alpha des loups-garous et faire face à son irrésistible attirance pour le bêta mais surtout à la montée en puissance de son don qui risque de mettre à nu le plus lourd secret qu'elle tente d'assumer. J'ai vraiment eu grand plaisir à retrouver cette fine équipe, leur humour si spécial, leur instinct de protection surdéveloppé, et j'ai apprécié les liens qui se tissaient encore entre d'autres protagonistes, leur interaction crédible et touchante, cette petite brise rafraichissante distillée sur la menace pesante omniprésente, et du coup, l'ensemble m'a paru bien trop court d'autant que l'on devine aisément quelle relation sera mise à l'honneur dans l'opus suivant.
(Lu avec l'abonnement Kindle)
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 15, 2016 6:49 PM MEST


Les vampires de Maze (Première partie) (Les magnifiques immortels - Série 2 t. 1)
Les vampires de Maze (Première partie) (Les magnifiques immortels - Série 2 t. 1)
Prix : EUR 0,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un petit charme bien discret pour ce premier épisode, 14 avril 2016
C'est la seconde série sur les Magnifiques Immortels, j'avais abandonné la lecture de la première, "les Loups-garous de Shade" en raison d'un style déplaisant et d'une réelle lenteur dans le développement de l'intrigue, et j'ai bien l'impression que c'est reparti pour un tour avec celle-ci. Pour avoir lu d'autres romans de l'auteur, je pense qu'il s'agit plus d'une mauvaise traduction qu'autre chose, elle est effectuée par la même personne pour les deux séries et m'écorche les yeux pour les mêmes raisons, même si un poil meilleure ici. Bien trop de répétitions qui pourraient être évitées par l'emploi de pronoms, ce qui nous donnerait des tournures de phrases moins lourdes et moins enfantines, n'en déplaise aux fans de l'auteur...

L'intrigue quant à elle a quelque chose de plaisant, de dépaysant, des loups- garous qui dégainent leurs révolvers plus vite que leur ombre font équipe avec une sorcière aux pouvoirs étranges, chargée de conclure une paix entre les deux espèces ennemies, lycans et sangsues, en guerre depuis des millénaires. Personne ne se fait confiance et il faut malheureusement attendre le sixième chapitre pour qu'un semblant d'action arrive. Le twist final est respecté pour ce format de roman feuilleton, mais si chaque épisode traîne autant en longueur, la série risque de faire mal au porte-monnaie. Heureusement, elle est proposée en abonnement kindle, ce qui est bien plus rentable.

Si vous voulez du meilleur Tim O'Rourke, Kiera Hudson est mieux même si parfois un peu laborieux au niveau de l'écriture, et personnellement, j'ai bien apprécié Samantha Carter et les Vampires... Je tenterai un ou deux épisodes de plus sur les Vampires de Maze, car l'auteur généreux et prolifique à l'imagination fertile le vaut bien...
(Lu avec l'abonnement Kindle)


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20