Profil de Faure Marianne > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Faure Marianne
Classement des meilleurs critiques: 190.908
Votes utiles : 71

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Faure Marianne "Maya94" (France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1
pixel
80 ans de la Ligue 1
80 ans de la Ligue 1
par Paul DIETSCHY
Edition : Relié
Prix : EUR 35,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 espérons bien mieux pour le centenaire..., 21 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 80 ans de la Ligue 1 (Relié)
Un ouvrage de synthèse sur la L1 manquait. Hélas, le livre proposé ici est plutôt moyen. Trop d'impasses, trop d'erreurs. Les sources sont pourtant disponibles, et pas besoin d'aller les chercher au siège de la FIFA... Un exemple pour illustrer ce fait. Impasse quasi totale sur la radio alors que les "Cahiers d'histoire de la radiodiffusion" ont publié nombre de données sur le couple football et radio en France. Il sera facile de faire beaucoup mieux dans vingt ans pour le centenaire ;)


Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises
Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises
par François Reynaert
Edition : Broché
Prix : EUR 23,40

48 internautes sur 65 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 nul, 8 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises (Broché)
nul. les notions de base de l'historiographie sont totalement ignorées par l'auteur qui nage le plus souvent en plein délire. exemple. Selon la tradition greco-romaine, les Gaulois étaient des barbares cannibales (pour faire court). Ce cliché reste la norme jusqu'au XVIIIe siècle. La véritable découverte, n'ayons pas peur du mot, des véritables Gaulois est à mettre au crédit des historiens des XIXe et XXe siècles. Et rien de politique ou partisan là dedans! Que diable! La fameuse maxime "Nos ancêtres les Gaulois" de l'école de la Troisième république avait une fonction assez simple : réintégrer cette partie de l'histoire au corpus national en tordant le cou à l'école historique royaliste qui faisait débuter l'histoire de France à Clovis. Sous Napoléon III, on avait déjà saisit l'importance de ces découvertes. On peut évidemment moquer les historiens défricheurs du XIXe siècle et pointer leurs nombreuses erreurs. Facile. Mais il faudrait que Reynaert se mette à jour. Cette histoire du XIXe siècle est aujourd'hui largement dépassée, mais l'auteur insiste, parfois lourdement, sur des détails depuis longtemps mis à jour par les historiens. L'histoire est une matière vivante, d'où l'importance capitale de connaissances en historiographie, sinon, on va au mur. C'est le cas ici.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 29, 2012 12:04 PM CET


Mélancolie française
Mélancolie française
par Eric Zemmour
Edition : Broché
Prix : EUR 17,30

22 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Bouillie pseudo intello..., 6 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mélancolie française (Broché)
Zemmour n'est pas historien, et ça sent cruellement dans ses écrits. Références datées et autres contre-sens à répétitions sont au menu de cet ouvrage cocardier. Exemple. Associer Anglo-Saxons et Puniques manque de finesse. A la limite, on peut faire l'analogie entre Américains et Puniques (business first et rien à faire des autochtones avec lesquels on fait du biz), mais pour les Britanniques, c'est plutôt l'exemple grec qu'il faut convoquer (business first, mais légère prise en compte des autochtones). La France est clairement romaine (la thèse est loin d'être neuve) même si elle a lamentablement échoué a être à la hauteur de son modèle. Le racisme est totalement absent du modèle romain, par exemple, menant à l'Edit de Caracalla en 212 (tous les habitants libres de l'Empire deviennent citoyens Romains ; l'empire français n'a jamais eu son Edit de Caracalla, provoquant sa chute rapide inexorable). De plus, l'intégration est clairement préférée à l'assimilation. L'assimilation sous-entend que l'identité nationale est à jamais figée et totalement hermétique aux influences étrangères (comme chez les Puniques et même chez les Grecs). Rien de cela dans les modèles romain ou français. Pour durer, il faut s'adapter ou mourir. Dans son bouquin, Zemmour phantasme une France qui n'a heureusement jamais existé. Et sa vision de la chute de l'Empire romain est très datée... De l'eau à coulé sous les ponts depuis les écrits de Gibbon...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 21, 2011 3:38 PM MEST


Page : 1