Profil de Claude LEDUC > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Claude LEDUC
Classement des meilleurs critiques: 7.305
Votes utiles : 135

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Claude LEDUC
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Wagner: Die Meistersinger von Nürnberg [Blu-ray]
Wagner: Die Meistersinger von Nürnberg [Blu-ray]
DVD ~ Marco Jentzch
Prix : EUR 38,06

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Certains chanteurs ne sont pas parfaits mais il s'agit quand même d'une interprétation de rève !, 11 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner: Die Meistersinger von Nürnberg [Blu-ray] (Blu-ray)
Il est étonnant de constater à la fin de cette représentation à quel point le résultat final est largement supérieur à la somme des qualités individuelles !

Le mérite en revient en premier lieu à la mise en scène de David Mc Vicar et la direction de Vladimir Jurowski qui sont à un tel niveau de qualités que tout autres considérations pourraient paraitre mesquines. On en oublierait presque les quelques faiblesses de la distribution, comme celles des 2 jeunes protagonistes de l'histoire : Marco Jentzch manquant de poids pour le rôle de Walther et Anna Gabler parfaite comédienne mais à la voix un peu fragile pour Eva. Cela pourrait paraitre disqualifiant que ces deux rôles clés ne pas soient totalement à niveau, et pourtant l'impression d'ensemble fait taire la critique et suscite l'émotion ! Tout parait baigner dans une sorte de perfection, que ce soit pour les idées, ou à cause de l'euphorie et de l'enthousiasme qui touchent aussi bien la mise en scène que le jeu des chanteurs, des choristes et des nombreux figurants, et également l'originalité des costumes et l'habile décor des trois actes.

N'ayant pu voir Les Maitres Chanteurs à Bayreuth, je possède cependant plusieurs videos issues de ce même Festival, et peu à peu je me suis fait à l'idée d'un remarquable livret et d'un opéra magnifique, mais non exempt de longueurs dissipant des baisses de tension bien présentes, particulièrement dans le long 3ème acte ! Cette fois ci, au cours de ces 4 heures et demi de spectacle, pas une seconde d'ennui ! Au contraire cet a priori que bien des mélomanes peuvent partager, a été balayé à l'issue de cette représentation merveilleuse de Glyndebourne.

Les prestations vocales et scéniques de Martin Kränzle en Beckmesser et Gerald Finley en Hans Sachs sont exceptionnelles, d'autant plus que ce dernier effectue une progression constante tout au long de l'opéra, passant imperceptiblement d'un rôle d'arbitre bon enfant et sans préjugés au 1er acte, à celui d'un organisateur hors de pair et d'une grande autorité reconnue par tous à la fin du troisième. En plus ce personnage muri par la vie et son veuvage, étonne par sa jeunesse encore bien présente, ce qui était précisément le souhait de Wagner qui ne voulait pas faire de Sachs un notable d'âge mûr. Le faire sentir à ce point, c'est du grand art ! Qu'ajouter de plus à cette distribution en constatant que les rôles de David, Magdalène et tous les Maitres Chanteurs sont remarquablement tenus avec cependant un Pogner bien présent mais à la voix un peu âgée .

La palme finale ira toutefois à Vladimir Jurowski jeune chef de 40 ans d'origine russe qui dirige cette partition très dense avec une clarté et une fluidité exceptionnelles qui paraissent au antipode de l'école allemande puissante mais souvent touffue dans cette oeuvre. Du grand art hors de la tradition !

La précision et l'impact visuelle et sonore de ces 2 Blu-ray sont étonnants, mais à cause de la richesse et de l'inventivité de la mise en scène, le spectateur aura tout à gagner à visualiser, s'il le peut, cette représentation sur grand écran pour pouvoir en profiter pleinement .


Pendule de Newton - Version luxe avec socle en bois et miroir
Pendule de Newton - Version luxe avec socle en bois et miroir
Proposé par Touslescadeaux
Prix : EUR 17,49

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ca ne sert à rien... et pourtant c'est fascinant !, 11 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pendule de Newton - Version luxe avec socle en bois et miroir (Jouet)
Bien reçu dans de parfaites conditions cet objet très bien conçu et réalisé.
Dés qu'on dispose d'un moment, on ne peut s'empêcher de lancer une, deux, trois, voire quatre boules ; on est alors admiratif des résultats d'un phénomène physique pourtant bien connu !


Berlioz : Roméo et Juliette
Berlioz : Roméo et Juliette

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un trés grand chef d'orchestre qui n'a pas eu la carrière qu'il méritait !, 12 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berlioz : Roméo et Juliette (CD)
Carlos PAITA a maintenant 80 ans et on a toujours l'impression qu'il attend encore le vrai début de sa carrière, alors qu'il semble s'être retiré définitivement ! Que s'est-il donc passé pour ce chef surdoué ?
Il apparait clair que les critiques ne l'ont jamais épargné, et les impresarios ne l'ont pas beaucoup aidé... mais pourquoi ?? Sa biographie sur Internet est peu explicite et ne donne que quelques pistes imprécises sur cette quasi mise à l'index qui dure envers lui depuis 40 ans. Peut-être le personnage était-il sans concession, sans compromis et assez ombrageux pour certains, mais nombre de grands chefs l'était bien d'avantage sans que cela n'ait nui le moins du monde à leur carrière respective (voir Toscanini, Karajan et bien d'autres !).
D'habitude, les valeurs sûrs d'une génération musicale montante obtiennent assez vite les recommandations nécessaires des impresarios en vue pour favoriser leurs nominations à la tête des maisons d'opéras ou des phalanges symphoniques réputées (voir l'ascension actuelle du vénézuélien Gustavo Dudamel). Non pas que leur carrière soit systématiquement tapis de roses, loin s'en faut, mais dans l'ensemble les opportunités s'offrent à eux et la plupart les saisissent ; ils construisent progressivement la dite carrière en évoluant de postes tous les 5 ans à 10 ans.
Rien de tel avec lui... à part des conseils de W.Fürtwaengler peu avant la mort de celui-ci. Pourquoi n'a t'il pu obtenir la moindre recommandation efficace ? A contrario, on a même le sentiment qu'il a du être contraint de prendre à son compte les efforts financiers nécessaires pour rassembler des orchestres, se faire entendre et réaliser quelques enregistrements !
Rappelons que ceux-ci, malgré à une fausse légende de la critique musicale de mauvaise foi, sont très peu nombreux : en tout une vingtaine de CD pour une carrière discographique qui s'est étalée sur plus de 30 ans ! C'est bien peu !
Sans vouloir les citer tous, les mélomanes intéressés peuvent facilement repérer dans Amazon.fr ou Amazon.uk toutes ces têtes de pont musicales qui sont autant de jalons fulgurants et passionnés. Parmi eux : la Symphonie fantastique, le Requiem de Verdi, la 8ème de Bruckner, la 1ère de Brahms, les 3 grandes Symphonies de Dvorak, la 1ère de Mahler, des Symphonies isolées de Tchaikovsky ou de Beethoven ... etc.
De la même façon, peu de gens ont pu avoir le souvenir de ce Romeo et Juliette praguois de 1979. Ayant découvert récemment son existence en CD sur Amazon, je l'ai acquis assez vite afin confirmer mon jugement sur ce chef que j'ai eu la chance de voir une fois en concert il y a trente ans interprétant à Paris la 8ème symphonie de Bruckner. Premier constat, la confirmation totale du génie de ce chef argentin. Le chef d'œuvre symphonique et lyrique de Berlioz ne supporte pas la médiocrité ; il exige énormément de la direction d'orchestre qui doit pousser la musique aussi loin que possible dans la précision, la passion et l'exacerbation des sentiments, afin de livrer tout le contenu émotionnel de cette partition brulante et exaltée. Un Paita entre ciel et terre nous empoigne et nous entraine sans relâche dans une vision oû toutes ces qualités sont omniprésentes à chaque instant. Au grand bénéfice de l'oeuvre, on constate même que nombre de passages sont rendus d'une autre façon que ce qu'on avait pu entendre jusqu'ici .
Les grands spécialistes de cette musique que sont C.Munch, C.Davis, Gardiner, n'ont pu atteindre un tel niveau malgré leur fréquentation assidue de ce musicien. Nous avons affaire ici et sans le moindre doute à un concert d'exception qui méritait amplement de ressortir en CD et il faut remercier la marque LODIA de nous donner l'occasion d'une telle redécouverte !
Précisons que l'ensemble de la réalisation artistique est parfaite (les noms des chanteurs solistes semblent pourtant s'être perdus dans la nuit des temps car ils ne figurent pas sur la pochette, c'est dommage!) alors que les conditions techniques d'enregistrement sont tout à fait conformes à nos critères actuels .
La diffusion trop restreinte et aléatoire de la marque LODIA qui commercialise presque uniquement les enregistrements de PAITA, nui à l'obligation d'en faire le choix prioritaire, alors qu'il est pourtant, concernant ce Romeo et Juliette, sans hésitation le choix du cœur !

Tous les amateurs de Berlioz ainsi que tous ceux qui veulent participer à la redécouverte d'un grand chef doivent au plus vite acquérir ces deux CD !


Raison et sentiments / Sense and Sensibility (Blu Ray B) (Langue Français) (Import Espagne)
Raison et sentiments / Sense and Sensibility (Blu Ray B) (Langue Français) (Import Espagne)
DVD ~ Emma Thompson
Proposé par Fr.Film
Prix : EUR 24,88

5.0 étoiles sur 5 Réussite totale pour ce film tiré du roman de J.Austen !, 12 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Certes il faut accepter le style assez particulier de Jane Austen avec sa narration lente, sa facette psychologique très fin 18éme ainsi que ses conclusions un peu trop prévisibles, mais il faut aussi rendre les armes et savourer ce film qui respecte à merveille toute la finesse et l'atmosphère des récits si particuliers de cette romancière
Il est clair que admirateurs de l'écrivaine trouveront leur compte dans cette œuvre superbe de Ang Lee qui décrit habilement une société anglaise faite de conventions et de traditions, agissant sur le terreau d'une injustice sociale admise par tout le monde à l'époque, mais qu'on peut juger incroyable de nos jours !
Ce film qui a déjà presque 20 ans, possède un casting de rêve comportant plusieurs des très grands acteurs anglais de l'époque (Emma Thompson, Kate winslet, Hugh Grant, Alan Rickman, aux meilleurs d'eux même!).
Dans des décors souvent naturels et bien mis en valeur, il fait également la part belle à de superbes paysages de la campagne anglaise. Ajoutons à cela que les costumes d'époque sont magnifiques, et que l'image de toute beauté restaurée pour le Blu-ray dans les meilleures conditions, flattera tous les amateurs de hautes définitions particulièrement réussies.
Que dire de plus ?


What Women Want [Blu-ray] [Import anglais]
What Women Want [Blu-ray] [Import anglais]
DVD ~ Mel Gibson
Proposé par musique-pour-vous
Prix : EUR 7,31

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Image blu-ray de la qualité du DVD précédent !, 12 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : What Women Want [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
A regret, j'avais fait l'impasse de la langue française pour ce Blu-ray ( car celle-ci est absente inexplicablement !), mais il m'a fallu en plus totalement déchanter pour l'image !
Alors que le film est très réussi, l'image ne présente pas la moindre amélioration par rapport au DVD précédent. Dans ce cas, on ne comprend plus très bien l'utilité de ce faux Blu-ray : est-ce une malhonnêteté ? Est-ce une erreur technique ? Dans tous les cas de figure, ce produit n'aurait jamais du être mis en vente !


Sym 6/8
Sym 6/8
Proposé par Expédition Express
Prix : EUR 22,38

5.0 étoiles sur 5 Serait-ce la plus belle intégrale des smphonies de Beethoven ?, 2 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sym 6/8 (CD)
Il s'agit d'un commentaire global sur l'ensemble des 9 symphonies, mais il caractérise aussi bien ce disque de la Pastorale et le la 8ème symphonie.
A l'ombre des grandes intrégrales des années 50/60, (Karajan plusieurs fois, Bohm, Klemperer, Walter, Jochum, Furtwaengler, Toscanini ou bien d'autres qui ont tenue la dragée haute si longtemps) cette grande réussite du chef français René Leibowitz est passée presque inaperçue à l'époque.
Et pourtant en plus du respect quasi absolu des tempos rapides et des reprises du compositeur, Leibowitz nous livre un Beethoven jeune, ardant, poétique, dépourvu de lourdeur, avec une mise en place parfaite et une clarté musicale absolue ; un peu comme s'il écartait d'un coup un voilage qui génait jusqu'ici le discernement de son message symphonique. Cette vision apollinienne mais puissante ne pouvait trouver sa voie à l'époque mais la trouve totalement maintenant, car les mélomanes sont amenés de plus en plus à rechercher la vérité d'un compositeur au travers de son oeuvre, plutôt que d'attendre spécifiquement les émotions d'une star de la baguette amenée à les diriger, ce qui était un désir courant il y a 50 ans .
Une telle vision intemporelle nous comble totalement en ce début de 21ème siècle et ceci d'autant plus qu'en 1961 date des cessions d'enregistrement, il a bénéfié de plusieurs atouts remarquables : le Royal philarmonic Orchestra de Londres encore sous la férule vivifiante de Beecham ; d'une prise de son miraculeuse de Kenneth Wilkinson issu de la légendaire équipe Decca ; enfin d'une "restauration" du son inouie comme seule l'équipe Chesky sait les réaliser actuellement.
Ceux qui possèdent déja plusieures intégrales, doivent absolument posséder celle-ci, ce sera pour eux une révélation . Pour ceux qui n'en possèdent aucune, l'évidence est tellement présente ici qu'elle peut leur suffire pour longtemps .
Seul inconvenient si l'on peut dire, la distribution bien trop confidentielle de Chesky (la disponibilité de certaines symphonies reste d'ailleurs alléatoire). Ce label américain, symbole de grande qualité technique, parait trop limitée et trop élitiste dans sa distribution (alors que le prix n'est pourtant pas plus cher qu'ailleurs!). Ces CD, proches dans leur traitement de disques tests ou de démonstrations, sont tout autant de précieux trésors musicaux dont ils doivent assurer une bien plus large diffusion internationale.


SoundMAGIC E10 Écouteurs Argent/noir (Import Royaume Uni) (Import Royaume Uni)
SoundMAGIC E10 Écouteurs Argent/noir (Import Royaume Uni) (Import Royaume Uni)
Proposé par Zeus Audio France
Prix : EUR 36,00

4.0 étoiles sur 5 Remplit bien sa fonction !, 10 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Il s'agit d'un produit bien fini, apparemment solide et qui, sans faire dans le spectaculaire, donne de bons résultats pour son prix. Si on veux chipoter un peu, on peut constater dans le détail une assise de basses un peu insuffisante (même si on enfonce les écouteurs d'avantage dans les oreilles) ainsi qu'un relief et une profondeur sonore qu'on auraient aimés plus confortables.
Dans sa globalité cependant, il s'agit d'un produit de qualité dont l'écoute prolongée est exempte de toute fatigue auditive.


Marmitek Gigaview 821
Marmitek Gigaview 821
Proposé par AS-Discount
Prix : EUR 323,66

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fonctionnement parfait en HD, 10 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Marmitek Gigaview 821 (Appareils électroniques)
Compte tenu des commentaires élogieux sur Amazon (et surtout sur Amazon.co.uk !) j'ai opté pour le Gigaview 821 pour une transmission supplémentaire de télévision HD dans mon domicile. Je n'ai qu'à m'en féliciter !
Mon but était d'obtenir les chaines satellite en HDMI, sans perte de qualité, entre le décodeur Canalsat branché sur la télévision du salon au rez de chaussée et une 2ème télévision dans une chambre du 1er étage.

Raccordements faciles à exécuter haut et bas sur les appareils concernés, et... réussite du 1er coup : dés que tout a été branché et raccordé en HDMI, le boitier récepteur a cherché tout seul son signal et l'a obtenu au bout d'une dizaine de secondes, passant automatiquement du rouge (stand-bye) au bleu fixe(transmission). Résultat : une image parfaite et d'aussi bonne qualité que celle de la télévision raccordée en direct !
Ce produit contient également un capteur de télécommandes qu'il convient d'installer entre le décodeur et le boitier émetteur ; à partir de ce moment là, on peut piloter à distance la réception de la 2ème télévision .

Toutefois, il faut tenir compte de l'éloignement des sources et des obstacles à franchir. Personnellement, le signal n'a qu'à traverser un plancher hourdis légèrement en biais et n'est nullement altéré. Je l'ai testé par contre dans une configuration plus délicate, dans une autre pièce plus éloignée sur un projecteur, l'obligeant à traverser beaucoup plus en biais le même plancher, suivi d'un mur en brique, à une distance double d'environ 8m. Dans cette situation le récepteur n'a pu que clignoter en "bleu" signalant de fait que la transmission ne pouvait être obtenue.

Il convient donc à chacun d'évaluer à l'avance ses propres conditions de transmission du signal à l'intérieur de son domicile .


Comment épouser un millionnaire [Blu-ray]
Comment épouser un millionnaire [Blu-ray]
DVD ~ Betty Grable
Proposé par DVDMAX
Prix : EUR 7,71

5.0 étoiles sur 5 Quel titre repoussoir pour une comédie complêtement réussie !, 3 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Comment épouser un millionnaire [Blu-ray] (Blu-ray)
C'est probablement la meilleure comédie jouée par M. Monroe avec "certain l'aime chaud". Les autres comédies de la même période comme "7 ans de refllexion" et "les hommes préfèrent les blondes" nous paraissent sérieusement datés du fait de l'insignifiance de leur scénario, tandis que Marlyn de son coté parvient presque à les sauver par son seul talent et sa beauté.
Malgré son titre français aguicheur et maladroit, ce n'est pas le cas de "comment épouser un millionnaire" qui est un film plein d'esprit et de rebondissements, mais non dépourvu d'amertume. Cette comédie fait la part belle à 3 femmes ballotées par la vie, mais décidées cette fois-çi à rendre profitables et utiles leurs prochaines aventures sentimentales. M. Monroe y est une nouvelle fois remarquable, tandis que Lauren Bacall fait une prestation éblouissante.
Restaurée pour la circonstance, l'image blu-ray malgré les années, est aussi séduisante que possible !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 10, 2013 11:31 PM MEST


Symphonie N°1
Symphonie N°1
Prix : EUR 18,89

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une coulée de lave en fusion !, 20 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Symphonie N°1 (CD)
De cette première symphonie de Mahler, on peut juger sans hésitation que pour un coup d'éssai, ce fut d'emblée un véritable coup de maitre. Elle se situe en effet au même niveau d'exception que la 9ème symphonie ou le "Chant de la terre", et à partir de là, on ne parvient pas à comprendre comment, lors de la première à Budapest, elle pu provoquer à ce point la risée générale du public et la colère de la critique !
De la même façon que Berlioz réalisait avec la Fantastique l'étalon or de la symphonie française en sortant à peine du Conservatoire de Paris, Mahler à 23 ans, nous donne tous les éléments de son oeuvre à venir: une vision poétique et expressive exacerbée mélée dans cette oeuvre à la fougue de la jeunesse. C'est une véritable coulée de la lave en fusion!

Les enregistrements sont nombreux car les plus grands chefs (hormis Klemperer et Karajan) ont un jour affronté cette oeuvre "titanesque". Les réussites sont bien connues (Haitink, Guilini, Solti, Bernstein, Markevitch, Abravanel...), mais Bruno Walter (à 80 ans!) et depuis plus de 50 ans semble avoir donné la plus parfaite synthèse entre une construction musicale totalement maitrisée et une puissance d'expression tellurique. Son dernier enregistrement avec le Columbia symphony en 1960 dans une prise de son éblouissante, même pour notre époque, constitue une réussite absolue.

David Zinman à la tête de son orchestre de Zurich se situe au même niveau d'exception (à ce titre, la coda finale du dernier mouvement, laisse l'auditeur complétement pantois !), et il bénéficie en plus de la maitrise technique DSD/SACD qui n'est pas pour peu dans la réussite globale. Il a pris en plus l'heureuse initiative d'enregistrer l'ancien 2ème mouvement "Blumine" que Mahler écartera à tort quelques années plus tard. Une facile programmation du CD permet d'entendre le poétique "Blumine" inséré à sa place dans les quatre mouvements actuels et qui réalise une détente judicieuse entre deux mouvements successifs d'une égale tension. L'oeuvre parait reéquilibrée.

Au total, une des pierre angulaire moderne de la discographie de Mahler, dotée d'une technique d'enregistrement exceptionnelle et vendue en plus à un prix des plus compétitif.


Page : 1 | 2