Profil de Papasam > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Papasam
Classement des meilleurs critiques: 826
Votes utiles : 868

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Papasam "papasam" (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-15
pixel
Contre Rousseau: De l'état de nature
Contre Rousseau: De l'état de nature
par Joseph de Maistre
Edition : Poche

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un peu dépassé..., 4 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Contre Rousseau: De l'état de nature (Poche)
Ce livre pourrait être utile à tous ceux qui croient intuitivement, encore actuellement, que l'homme est "naturellement" bon et que ce qu'on appelle "Etat" résulte de ce qui n'était à l'origine qu'un "contrat" établi entre les membres d'un groupe dans un but de défense et de protection... Mais, en fait, ce qui est le plus intéressant dans ce livre ce n'est pas tant les critiques des idées de Rousseau, car ces "élucubrations" ne tiennent plus la route depuis longtemps, mais que ces critiques soient faites par un auteur qui dit croire au "péché originel" et qui veut justifier une organisation politique et une société déliquescentes. D'un côté Rousseau, "esprit faux" qui exaspérait Voltaire, l'écrivain qui a peut-être eu l'influence la plus néfaste qui soit, et de l'autre Joseph de Maistre, traditionaliste, pamphlétaire outrancier, provocateur et "réactionnaire" !
Le lecteur intéressé devrait donc pouvoir assister à cette confrontation avec un certain plaisir mais aussi avec détachement, sans prendre parti, laissant aisément passer les exagérations polémistes pour ne retenir, de-ci de-là, que quelques éléments susceptibles de nourrir sa propre réflexion et d'étayer sa propre opinion.

En fait ce livre pourrait surtout être utile à des lycéens en quête de matière, puisque ces malheureux devront un jour ou l'autre, dans le cadre de leurs études, se "taper" l'inévitable Rousseau... Mais attention à eux ! De Maistre n'est pas vraiment en odeur de sainteté dans cette docte assemblée qu'est l'Education Nationale : il n'est pas "politiquement correct"... Quant à ceux qui en voudraient plus, qui ne voudraient pas se contenter de ce livre somme toute assez limité, et qui désireraient creuser ce sujet très peu étudié de la confrontation idéologique entre ceux que l'on qualifie de "Lumières" et ceux à qui on attribue très facilement l'étiquette de "réactionnaire", ils pourront se reporter à l'excellent livre de Zeev Sternhell intitulé simplement "Les anti-Lumières" paru dans la série Folio histoire.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 22, 2014 1:38 AM MEST


L'anglais de A à Z: Grammaire, conjugaison et difficultés
L'anglais de A à Z: Grammaire, conjugaison et difficultés
par Michael Swan
Edition : Broché
Prix : EUR 12,99

19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vraiment pratique, 27 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'anglais de A à Z: Grammaire, conjugaison et difficultés (Broché)
Un très bon livre de grammaire.
Ce livre est vraiment pratique puisqu'il permet d'une part d'aller très vite à l'information que l'on cherche et que, d'autre part, cette dernière est de bon niveau. La présentation est bien faite et les exercices utiles pour ceux qui voudraient se tester après la lecture du sujet qu'ils viennent de rechercher.
Pour moi ce livre est plutôt destiné aux "faux débutants" et à ceux qui font un travail personnel (ou un travail à la maison) plutôt qu'à ceux qui travaillent en classe avec un professeur.
On peut le recommander sans hésitation.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 5, 2014 7:32 PM MEST


Pourquoi je ne suis pas chrétien, et autres textes
Pourquoi je ne suis pas chrétien, et autres textes
par Normand Baillargeon
Edition : Broché

8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre bienvenu..., 26 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pourquoi je ne suis pas chrétien, et autres textes (Broché)
Un livre bienvenu à notre époque où les religions, et même celles jugées les plus "évoluées" et théoriquement les plus respectueuses des autres, reviennent en force et vont jusqu'à menacer de plus en plus ouvertement nos libertés fondamentales et ceci jusqu'à dans nos démocraties dites laïques.

Malheureusement ce livre ne sera certainement pas lu par ceux qui en auraient le plus besoin car ces derniers, persuadés de détenir "La" vérité, n'éprouvent pas le besoin de confronter leur foi et leurs croyances aux objections étrangères à leur monde. Le liront ceux qui veulent étoffer leur réflexion ou éprouver et conforter leurs doutes. Il pourra aussi renforcer ceux qui se sentent un peu seuls et désarmés face à ces églises qui mobilisent...

On pourra signaler "Science et religion", un autre livre du même auteur aux éditions "Folio essais", qui traite globalemment du même sujet.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 8, 2013 8:38 PM MEST


Le chemin de l'espérance
Le chemin de l'espérance
par Edgar Morin
Edition : Broché
Prix : EUR 5,10

3 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Une espérance déçue..., 26 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chemin de l'espérance (Broché)
Mr Hessel et Mr Morin ont du se mettre à deux et joindre leurs forces (!) pour sortir cet essai qui a été qualifié de "pacifié", doux euphémisme, par une revue hebdomadaire bien connue.
Hélas, je doute que ce livre apporte vraiment l'espérance au lecteur... Le livre est truffé de banalités et de "perles ni-ni" du genre "il faut savoir à la fois mondialiser et démondialiser" ! Sa lecture dégage peu à peu une impression de vide et d'inutilité pratique et il n'est pas étonnant que certains commentaires fassent état d'un livre facile et vite lu. Il y avait le "fast food", voici venu le temps du "fast thought" ou du "fast thinking" comme l'on voudra...
Attention ! les utopistes peuvent se révéler très dangereux quand ils arrivent au pouvoir !


Engagez-vous !
Engagez-vous !
par Stéphane Hessel
Edition : Broché

3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un peu plus de réalisme SVP !, 26 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Engagez-vous ! (Broché)
Un nouvel oukase de notre gourou médiatique national !
Ce livre ne pourra que conforter l'opinion de ceux qui pensaient que le précédent pamphlet de Mr Hessel était très limité, superficiel et partisan et que son énorme succès de librairie était surtout du à l'exploitation médiatique, peut-être involontaire de la part de son auteur, du malaise socio-économico-politique général qui se développe un peu partout depuis plusieurs années.
Dans ce livre-ci on voit apparaître un peu plus clairement ce qu'il y a réellement derrière le sourire charmeur de l'auteur mais en restant au final toujours sur sa faim. A part les obsessions pro-palestiniennes de ce dernier et la montée en marche dans le train de l'écologie bien pensante que peut-on vraiment retenir de pratique et d'utile de ce texte ? Mr Hessel me paraît bien naïf avec ses propositions simplistes et peu réalistes. De plus, personnellement, cela me fait toujours un peu peur quand je vois apparaître l'ombre de l'idée d'une organisation planétaire ou d'un gouvernement global, même si c'est dans le but louable de défendre notre bonne vieille terre. Même les pompiers ne doivent pas jouer avec le feu !
Même si certains commentateurs continuent à parler de conviction militante, d'un livre "essentiel" voire "lumineux", le label "Hessel" semble actuellement moins vendeur, et peut-être que nous assistons enfin au début de la phase de démystification après avoir du assister à celle de l'emballement médiatique.
Pour moi ce livre ne peut convaincre que ceux qui le sont déjà...


Je suis prof et je désobéis
Je suis prof et je désobéis
par Bastien Cazals
Edition : Broché
Prix : EUR 3,10

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 provocant... et décevant !, 26 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je suis prof et je désobéis (Broché)
Un livre au titre provocateur et qui peut certainement mettre mal à l'aise pas mal de lecteurs potentiels... Un engagé qui manifesterait publiquement son pacifisme de l'intérieur de l'armée me ferait le même effet !
Ceci étant, en mettant de côté cet aspect choquant, quand on aborde le contenu on est un peu déçu. C'est souvent rapide, léger, mal étayé. Les promesses du titre ne sont pas tenues.
Après avoir semble-t-il quitté le privé pour entrer dans le monde de l'éducation, l'auteur va-t-il démissionner du public pour rester en phase avec ses convictions ?


Qu'est-ce que la philosophie analytique ?
Qu'est-ce que la philosophie analytique ?
par Hans-Johann Glock
Edition : Broché
Prix : EUR 13,90

6 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Quelle est l'utilité d'un tel livre ?, 17 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce que la philosophie analytique ? (Broché)
Ce livre est l'archétype du livre d'un enseignant-chercheur en philosophie qui veut prendre position sur le sujet délicat et controversé, donc à priori porteur, de la Philosophie analytique et qui souhaiterait peut-être même que son oeuvre devienne une référence sur le sujet ! Donc le genre de livre destiné avant tout aux étudiants, les autres risquant fort de se perdre en cours de lecture...
L'auteur semble essentiellement préoccupé par la possibilité ou non d'édicter un ensemble de conditions ou de critères "nécessaires et suffisants" qu'un "philosophe" devrait respecter ou remplir pour se voir attribué le label convoité de "philosophe analytique". Ce problème "ensembliste" se voit complexifié par le fait que ces critères sélectifs "devraient" aboutir à la constitution d'une liste qui soit assez sélective, mais sans l'être trop : il ne faudrait surtout pas que ces critères évincent Wittgenstein ou, à l'opposé, qu'ils permettent à Nietzsche et à sa "généalogie de la morale" de rentrer dans ce club huppé et élitiste... Il y a des choses franchement inconcevables et inacceptables !
Le lecteur curieux et persévérant qui entreprendra la difficile lecture de ce livre, aidé certainement par un bon dictionnaire de philosophie, risque de voir sa patience mise à rude épreuve! C'est seulement au chapitre V qu'il lira qu'il est "grand temps de jeter un oeil à une idée somme toute de bon sens, celle qui nous suggère que la philosophie analytique se caractérise par certaines doctrines et/ou par certains thèmes"... pour finir au chapitre VII par découvrir, certainement frustré, que l'auteur écrit qu'on "semblerait obligé" de partager l'opinion de Leiter quand ce dernier dit : "Je pense que personne ne sait ce qu'est la philosophie analytique" !
Définir ce qu'est la philosophie analytique, une tâche impossible? Quelle est alors l'utilité pratique d'un tel livre ?


Allah n'est pas obligé - Prix Renaudot et Prix Goncourt des Lycéens 2000
Allah n'est pas obligé - Prix Renaudot et Prix Goncourt des Lycéens 2000
par Ahmadou Kourouma
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un clône d'enfant-soldat mal construit !, 17 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Allah n'est pas obligé - Prix Renaudot et Prix Goncourt des Lycéens 2000 (Poche)
Birahima, enfant-soldat au Libéria et en Sierra Leone, raconte son histoire... mais très vite cette histoire semble peu réaliste... ça "coince", et on y croit de moins en moins. De plus le fait de connaître un peu l'environnement socio-ethnique du personnage renforce encore cette impression que l'on se trouve en fait devant une fiction totale. Non, ce n'est pas un enfant, de 10 ou 12 ans et de niveau CM2, qui s'exprime ici, et encore moins un "enfant-soldat", mais l'auteur, intellectuel et opposant politique et loin du terrain, qui écrase le petit bonhomme malingre de son ombre massive. L'auteur est même allé encore plus loin avec ce processus dans son dernier livre inachevé "Quand on refuse on dit non". Dans ce dernier il nous raconte "son" histoire bien partisane de la pauvre Côte d'Ivoire par le biais cette fois-ci d'une jeune fille qui, elle au moins, est "bachelière" !

A la fin de son périple Birahima "hérite" de 4 dictionnaires, dont un "Inventaire des particularités lexicales du français d'Afrique noire". Ce subterfuge simpliste et bien rapide, puisque l'enfant peu éduqué est ainsi promu "lettré", est essentiel pour l'auteur car il lui permet de justifier la tenue et le style du récit. Celui-ci est en effet truffé de traductions ou d'explications, plus ou moins utiles -on apprend ainsi ce qu'est un "puceau"-, qui l'alourdissent alors qu'elles n'étaient certainement destinées qu'à apporter des touches d'humour pour prendre de temps en temps un peu de recul et pour pouvoir "respirer". Le procédé, comme tout procédé répétitif, ne réussit malheureusement qu'à fatiguer le lecteur... On n'échappe pas non plus à la répétition gratuite de quelques jurons comme "faforo" ou "gnamokodé" qui finissent, bien exténués, par ne plus jouer qu'un rôle de ponctuation.

Et pourquoi ce titre bien troublant pour un tel sujet ? Pour expliquer pourquoi le Mal existe et pourquoi il ne faut pas pour cela perdre la foi ? C'est bien naïf ! On appréciera comme il se doit le message de l'auteur dans la bouche de la mère de Birahima : "Allah ne donne pas de fatigues sans raison. Il te fait souffrir sur terre pour te purifier et t'accorder demain le paradis, le bonheur éternel". Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, les massacres peuvent continuer... Allah reconnaîtra les siens !

Ce livre sera certainement choisi par tous ceux qui sont sensibles à l'attribution de prix littéraires. Dans ce cas-ci ils seront rassurés par le "Renaudot". Par contre, si on recherche un peu plus de naturel et de vérisme on pourra trouver beaucoup mieux selon moi dans d'autres livres certainement plus consistants et plus crédibles. On peut citer deux romans :
-"Bêtes sans patrie" de Uzodinma Iweala, avec une traduction de A. Mabanckou qui semble avoir réussi à ne pas atténuer le ton du récit original, mais qui est difficile à lire.
-"Johnny mad dog" de Emmanuel Dongala
Et aussi deux documents :
-"J'étais enfant-soldat" de Lucien Badjoko (avec Katia Clarens)
-"Le chemin parcouru" d'Ishmael Beah

Quand je lis des critiques de ce livre, parues ici ou là, je les trouve souvent trop bienveillantes et je me demande si j'ai bien lu le même livre... La littérature africaine ne devrait pas être évaluée différemment de toute autre littérature et la bonne littérature africaine n'a vraiment pas besoin d'a priori favorable ! Cette dernière attitude, que l'on pourrait qualifier de "paternaliste", est en fait assez méprisante et ne peut aboutir, petit à petit, qu'à une baisse du niveau moyen de la production littéraire africaine. Faites-vous donc votre propre opinion !


Le Vieux qui lisait des romans d'amour
Le Vieux qui lisait des romans d'amour
par Luis Sepúlveda
Edition : Broché
Prix : EUR 5,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A lire absolument... mais pas trop vite !, 17 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Vieux qui lisait des romans d'amour (Broché)
Mon fils a du se procurer ce livre qu'il étudiera cette année en classe de français. J'en ai profité et je viens de le relire. J'ai eu l'impression au fil de ma lecture de le découvrir réellement pour la première fois... étrange impression ! J'en viens à me demander si je ne l'avais pas lu trop vite et si je l'avais vraiment pris au sérieux lors du premier contact... Le personnage principal du "Vieux" m'a beaucoup plus marqué cette fois-ci et j'ai eu aussi l'impression de mieux approcher le vrai sujet du livre. Peut-être que cela est du au fait que connaissant déjà l'histoire on n'est plus aussi sensible au côté "exotique" du cadre et des personnages, exotisme qui peut faire diversion ou même écran... Peut-être que les eaux boueuses de l'Amazone doivent subir une opération de décantation !

L'homme et l'état sauvage, vaste sujet ! Ici la nature est primitive, elle est dure et sauvage, même à l'ombre d'une mairie. Ici c'est le domaine de la survie du plus-fort et de la mort du plus-faible, du chacun pour soi et il faut accepter cela et s'y adapter très rapidement ou bien disparaître. Ici l'homme doit retrouver, avec plus ou moins de succès, sa nature originelle de prédateur confronté aux autres prédateurs. Ici, si l'on peut parler d'écologie, il ne s'agit pas d'écologie de salon mais d'écologie de lutte où tous les coups sont permis. Bien que le lieu où vit le vieux a été baptisé "El Idilio", le jardin d'Eden n'existe pas, même en amazonie. La nature vierge et sauvage style "douanier Rousseau" n'est qu'une fiction destinée aux idiots ou aux naïfs comme le sont ceux qui sont décimés par une bande de singes dans le roman. L'incompétence et l'inadaptation peuvent être mortelles dans cette nature là...
Et l'amour, quant à lui, n'y a pas sa place : il ne peut exister que dans quelques romans d'amour, et encore uniquement dans ceux où "il fait mal" ! Les coeurs endurcis ont du, pour survivre, abandonner leur sensibilité et se carapaçonner... il leur faut des sensations fortes même quand ils veulent abandonner momentanément la réalité et se réfugier dans le monde de la fiction.

Un très bon livre qui, l'air de rien, un peu sournoisement peut-être, et sous prétexte de chasse à l'ocelot, peut vous mener bien plus loin que vous voudriez !


Qu'est-ce que la philosophie antique ?
Qu'est-ce que la philosophie antique ?
par Pierre Hadot
Edition : Poche
Prix : EUR 13,40

12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bénéfique et rafraîchissant, 14 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce que la philosophie antique ? (Poche)
Quel plaisir que la lecture d'un tel livre ! Comme cette lecture est vivifiante et même "rafraîchissante"... surtout après la lecture d'un livre sur la philosophie analytique et d'un autre sur l'ontologie, tous deux parus dans la même série !
Pierre Hadot connaissait très bien son sujet, il le "possédait". De plus, heureusement pour nous, il était aussi un grand pédagogue. Contrairement à beaucoup (trop) d'autres cet auteur n'avait en effet aucun besoin de se retrancher derrière toute une flopée de termes techniques, voire inutilement prétentieux, pour faire "passer" son érudition. Ce livre est la preuve que la compétence, l'intelligence et le savoir-faire ne doivent pas obligatoirement accoucher d'oeuvres complexes souvent confuses voire quasiment illisibles.
Comme beaucoup d'autres lecteurs je ne peux que recommander ce livre à tous ceux qui s'intéressent au sujet... Ils ne devraient pas le regretter.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-15