undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux cliquez_ici
Profil de Edmundo > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Edmundo
Classement des meilleurs critiques: 51.780
Votes utiles : 66

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Edmundo (Bruxelles Belgique)

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Dictionnaire d'étymologie du français
Dictionnaire d'étymologie du français
par Jacqueline Picoche
Edition : Broché
Prix : EUR 11,90

3.0 étoiles sur 5 Ouvrage très intéressant mais travail éditorial très insuffisant, 11 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dictionnaire d'étymologie du français (Broché)
Comment est-t-il possible que des informations étymologique aussi intéressantes soient aussi difficilement accessibles en pratique? Il y a plusieurs dictionnaires en un et 4 annexes. Il aurait fallu jouer sur différentes polices de caractères et sur des couleurs de pages différentes pour que l'on s'y retrouve facilement. Tel quel, l'ouvrage est presque inutilisable.On s'y perd. Dommage ! J'ai du m'en acheter un autre.


Les vies multiples d'Amory Clay
Les vies multiples d'Amory Clay
par William Boyd
Edition : Broché
Prix : EUR 22,50

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Splendide histoire de femme, 26 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les vies multiples d'Amory Clay (Broché)
Amory Clay, quelle femme magnifique! Comment Boyd est-il arrivé à l'imaginer aussi séduisante, énergique, intelligente, mais aussi fragile, honnête et jolie en plus. On en tombe amoureux dès le début. La vie compliquée de cette photographe correspondante de guerre pour l'armée américaine en 40-45 puis pour la guerre au Vietnam est palpitante. Mais pour moi, ce n'est pas l'essentiel du livre. L'essentiel, c'est le regard qu'elle porte constamment sur la vie, sur elle-même, sur ses amours, son mariage raté, les demi-échecs de la vie de ses enfants et tout les vicissitudes de sa vie. Et tout cela, raconté avec le talent magnifique de Boyd. Le style est fluide, aisé,infiniment agréable. La traductrice, Isabelle Perrin, nous livre un texte français parfait ce qui n'est pas étonnant puisqu'elle est linguiste et professeur à la Sorbonne. Je n'imagine pas qu'on puisse sortir autrement que séduit par ce dernier roman de William Boyd.


L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage
L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage
par Haruki Murakami
Edition : Broché
Prix : EUR 8,10

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une recherche d'explications entre amis, 13 octobre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage (Broché)
Cinq étudiants de lycée (3 garçons dont Tsuruku et 2 filles) sont liés pendant des années par une amitié indéfectible. Cela continue à l'université mais un jour, pour une raison indéterminée, Tsukuru, le personnage principal, se sent éliminé du groupe. Plus tard, devenu ingénieur, et sous la pression sa fiancée, il rend visite à ses anciens camarades, un à un, pour comprendre la raison de son éviction. Une des anciennes camarades du groupe habite maintenant la Finlande. Il s'y rend. Le voyage est très long à partir du Japon mais il la retrouve et elle s'explique comme l'ont fait ses autres camarades. La rencontre et la conversation avec la Finlandaise est racontée avec une immense poésie. Murakami est semblable à lui-même, délicat, souvent tendre et d'une clarté d'écriture qui en font un conteur exceptionnel. La traduction d'Hélène Morita est parfaite. Selon moi, un des meilleurs roman de l'auteur.


Demi-sommeil
Demi-sommeil
par E~ric Reinhardt
Edition : Poche
Prix : EUR 7,10

4.0 étoiles sur 5 Du bon Reinhardt, 27 mars 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demi-sommeil (Poche)
Le fond du roman est excellent. En très bref, un homme jeune (Bruno), plutôt intellectuel, écrivant des livres sur le monde animal, tombe éperdument amoureux d’une femme (Edith) pendant un déplacement professionnel à Las Vegas. Il la revoit 6 mois plus tard à New York et les retrouvailles se passent magnifiquement bien. A Paris, où il vit avec Margot sa compagne, il abandonne son métier, se met à écrire un roman, refuse toute profession rémunératrice et vit dans le souvenir permanent de sa rencontre avec Edith. Ce souvenir déstabilise complètement son psychisme, il est obsédé par cet ailleurs avec Edith et s’éloigne progressivement de Margot qui s’arrange pour l’envoyer dans une maison de repos pour dépression nerveuse. Il y a des passages magnifiquement écrits et les rêves de cet homme sont émouvants et poétiques mais la technique littéraire m’a très souvent gêné : l’auteur, en racontant la vie, les rêves et les aventures de Bruno, passe sans cesse (le plus souvent sans alinéa) d’un lieu (USA) à un autre (Paris), du présent au passé, du rêve à la réalité, d’un personnage à un autre, de sorte que la lecture du livre est continuellement secouée et gênée. Je comprends bien que le thème même de l’ouvrage nécessitait des ruptures de ce type mais trop c’est trop et le roman aurait beaucoup gagné à une présentation plus fluide, à des déplacements dans le temps et l’espace plus aisés à suivre pour le lecteur qui aurait pu se laisser séduire par le charme du roman d’une manière plus douce et plus souple. L’ambition littéraire de l’auteur, à mon avis, l’imposait. De toutes façons, pour un premier roman, c’est remarquable. Un autre, plus tardif que j’ai lu (Le système Victoria), m’a semblé, littérairement parlant, beaucoup plus accompli. Dans les deux ouvrages, les descriptions érotiques dans lesquelles l’auteur excelle, sont très présentes. Au total, beaucoup de talent, sans aucun doute.


Hammerklavier
Hammerklavier
par Yasmina Reza
Edition : Poche

5.0 étoiles sur 5 Poétique et brillant, 15 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Hammerklavier (Poche)
De très courts petits textes, 20 ou 30 lignes. Sur une grande variété de sujets. Superbement écrits, avec rythme, élégance. Certains, très profonds. A relire plusieurs fois, à voix haute. Mériteraient une lecture en public. Beaucoup de récits ont une touche autobiographique. Deux textes, en particulier, sont superbes: "Trente secondes de silence", temps respecté par un public de théâtre avant d'applaudir à la fin d'une pièce magnifique ; et "Horreur de la patience", sorte d'éloge indirect du dynamisme et de la joie de vivre. Cet ouvrage doit être lu comme un recueil de poèmes en prose, comme l'indique la quatrième de couverture. Yasmina Reza apparaît comme une femme brillante, parfois dure, exigeante et d'un grand sens de la poésie.


« Art »
« Art »
par Yasmina Reza
Edition : Poche
Prix : EUR 5,20

5.0 étoiles sur 5 Théâtre brillant !, 31 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : « Art » (Poche)
Trois personnages, amis de longue date, se disputent à propos d'une toile entièrement blanche que l'un d'entr'eux a achetée pour une somme énorme. Le peintre est coté, l'acheteur est un snob, l'un des amis est irrité par le fait qu'on puisse donner un tel prix pour une oeuvre aussi nulle, le troisième est complaisant et dit qu'il aime la toile pour plaire à l'acheteur. Les dialogues sont vifs, intelligents, souvent drôles, chacun s'enfonçant dans sa propre caricature. L'affrontement entre les personnages atteint un niveau extrême de violence verbale et même physique qui confère à la pièce sa force comique. Ce petit livre est accompagné d'un post-texte destiné aux professeurs de lycée qui souhaiteraient étudier avec leurs élèves cette oeuvre désormais classique. Bien que le théâtre doive évidemment être vu plutôt que lu, la simple lecture de ce texte est réjouissante. C'est par cette oeuvre que j'ai découvert Yasmina Reza dont j'ai depuis admiré le très grand talent, notamment au travers de ses romans.


Rue du Havre
Rue du Havre
par Paul Guimard
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un conte plutôt qu'un roman, 23 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rue du Havre (Broché)
Ecrit en 1957 dans un style d'une absolue perfection. L'auteur aurait pu être Daudet ou Anatole France. C'est l'histoire d'un vieil homme usé qui vend des billets de tombola près de la gare saint-Lazare et qui, croisant le flux des voyageurs de province qui arrivent chaque matin dans la capitale, imagine qu'une idylle pourrait naître entre deux jeunes-gens dont la physionomie lui est familière. C'est le prétexte pour l'auteur de raconter leur histoire personnelle. Ils finiront d'ailler par se rencontrer à l'occasion de la mort accidentelle du vieil homme. L'atmosphère est tendre, le récit est alerte, souvent drôle, et j'imagine difficilement que le lecteur ( la lectrice) sorte déçu ( déçue) de ces quelques heures passées avec Paul Guimard.


Amie de ma jeunesse
Amie de ma jeunesse
par Alice Munro
Edition : Poche
Prix : EUR 7,40

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 exquis, 18 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Amie de ma jeunesse (Poche)
Les nouvelles qui composent ce recueil sont du même type que celles qu'il y a dans "Fugitives" du même auteur: vie de tous les jours, amours, discordes, divorces, paysages, réflexions intimes. Grande spontanéité dans un texte très inventif. On se perd parfois ( beaucoup de personnages, nombreux flashs-back) mais on est charmé tout de même. On a l'impression de vivre constamment dans l'imagination débordante d'Alice Munro. Livre superficiel ,si l'on veut, plein de potins, de ragots, de rumeurs sur ses personnages mais si bien écrit qu'on l'adore. Sans doute, ne faudrait-il lire que quelques nouvelles à le fois (environ 20 pages par nouvelle) pour laisser reposer le livre, puis le reprendre. Je ne connais pas Alice Munro mais j'aimerais bien car elle doit être délicieuse. Félicitations étonnées au jury du prix Nobel qui a , pour une fois, couronné ce type de littérature.


L'Inspecteur des ruines
L'Inspecteur des ruines
par Elsa Triolet
Edition : Poche

4.0 étoiles sur 5 Errance, 14 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Inspecteur des ruines (Poche)
Curieux roman écrit en 1948. Elsa Triolet raconte la biographie d'un homme qui a été interné en Allemagne pendant la guerre 40-45 et qui s'évade. Rentré en France, il retrouve sa maison détruite et sa femme morte. Il n'a plus rien et il est seul. Il se sent inutile, dégradé, abîmé. Cet homme se traîne dans Paris, fait de petits travaux et notamment un travail dans une pharmacie de nuit. Une rencontre avec un homme étrange et riche lui fait exercer la profession d'"inspecteur des ruines"en Allemagne avec l'idée que toutes les ruines dans ce pays juste après la guerre doit receler des richesses, des objets, du mobilier, ou toutes autres choses de valeur potentiellement exploitable. Notre homme qui est est un traînard, ne trouve rien sauf une femme hagarde, affamée qui erre dans les ruines et qui finit par mourir malgré les soins et la nourriture qu'il lui apporte. Il a par ailleurs avant, puis après cet épisode d'inspecteur des ruines rencontré pas mal de gens et notamment des femmes avec lesquelles il n'arrive pas à établir de liens durables. A part le passage une peu" fantastique" de la rencontre avec la femme errant dans les ruines, le reste du livre est cohérent et à la limite crédible. C'est un livre sur une errance. Très bien écrit comme toujours chez Elsa Triolet, très soigné, pas mal d'atmosphère.


Pereira prétend
Pereira prétend
par Antonio Tabucchi
Edition : Poche

12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un enchantement, 17 octobre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pereira prétend (Poche)
Histoire (discrètement ) politique qui explique comment un journaliste portugais d'avant guerre est progressivement entraîné à aider ceux qui s'opposent à la dictature portugaise de cette époque. La trame politique est pour moi très accessoire. Ce qui est magnifique dans ce livre, c'est la manière un peu naîve de raconter l'histoire, la personnalité du journaliste, ses habitudes de veuf , sa vie d'une exquise monotonie qui se transforme petit à petit. Magnifiquement écrit, d'un style fluide et simple et excellemment traduit ( on ne rendra jamais assez d'hommages aux bons traducteurs!). c'est le premier Tabucchi que le lis et ce livre a été pour moi un enchantement.


Page : 1 | 2