Profil de Serge Roubakine > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Serge Roubakine
Classement des meilleurs critiques: 1.252.885
Votes utiles : 10

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Serge Roubakine (Lausanne,Suisse)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1
pixel
Roots : My Life, My Song
Roots : My Life, My Song
Prix : EUR 14,17

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 La mort du swing..., 29 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roots : My Life, My Song (CD)
Je n'ai pas entendu ce CD mais j'ai vu à la TV Mme Norman essayant de chanter du jazz au festival de jazz de Montreux.C'est une très belle femme,une excellente musicienne,probablement une excellente CANTATRICE(je suis mal placé pour juger,je ne comprend rien au chant classique),elle a probablement encore beaucoup d'autres qualités,mais elle est tout ce qu'on veut sauf une CHANTEUSE DE JAZZ.Je l'ai entendue accompagnée par Monty Alexander eh bien elle chantait juste,bien sûr,mais elle swinguait à peu près autant qu'un plat de spaghettis en train de refroidir.Quand on a l'incroyable opportunité d'être acompagnée par une pareille bête de swing,faut l'faire...Une autre fois elle a chanté des thèmes de Duke Ellington.Imaginez "It don't mean a thing..." chanté avec le phrasé de l'Ave Maria!
Je ne voudrais en aucun cas manquer de respect à Mme Norman,mais là,elle ferait mieux d'oublier une fois pour toutes.


Elis & Tom
Elis & Tom
Prix : EUR 22,00

9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur d'Elis..., 15 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Elis & Tom (CD)
Avant tout:la complicité entre 2 artistes d'exception.C'est là,palpable,ça transparaît dans chaque note,dans chaque silence.Ces 2 là se disent comment ils s'aiment.Et tout ça loin des arrangements sirupeux d'un perfectionnisme teuton.Tom quasiment "Monkien" dans "Inutil Paysagem".Gaieté,bonheur de vivre,saudade,une vague un poil en retard sur le temps nous soulève et nous entraîne du blues à la valse.


Page : 1