Profil de Dany VH > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Dany VH
Classement des meilleurs critiques: 509
Votes utiles : 375

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Dany VH (Metz, France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12
pixel
One Live in Stockholm (2cd+dvd)
One Live in Stockholm (2cd+dvd)
Prix : EUR 23,11

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Généreux, 1 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : One Live in Stockholm (2cd+dvd) (CD)
Amateurs de hard FM/AOR classieux, ne passez pas à coté de ce live généreux.
W.E.T. est un groupe constitué par le label Frontiers autour de trois personnalités issues de Work of Art (Robert Säll), Eclipse (Erik Martensson) et Talisman (Jeff Scott Soto, le plus connu, ayant participé à de multiples projets).
Ce live parait après deux albums studio de très grande qualité (W.E.T. et Rise up) et est agrémenté de titres des 3 groupes cités plus haut: à savoir Bleed and scream d'Eclipse, The great fall d'Art of Work, I'll be waiting et Mysterious de Talisman.
Energie, feeling et classe sont les mots clés de cette prestation.
Le public est chaleureux (même s'il aurait pu être un peu plus en avant dans le mixe) et on connait déjà le charisme légendaire du vocaliste Jeff Scott Soto. La production est excellente, les guitares sont parfaites, le clavier est judicieusement utilisé et la rythmique est sans reproche: du bon boulot.
Les compositions de W.E.T sont véritablement de très bonne qualité, il ne s'agit pas de musiciens de studio qui cachetonnent, mais de passionnés de musique qui veulent transmettre du bonheur au public, et y parviennent.
Donc ce groupe est généreux dans ce qu'il donne, mais le digipapack l'est également, puisqu'il contient le double CD du concert et le DVD correspondant: respect.


All You Can Eat
All You Can Eat
Prix : EUR 18,03

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pas deçu, mais attention...., 1 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : All You Can Eat (CD)
Voici donc le troisième album de Steel Panther, ceux qui ont appréciés les précédents ne seront pas déçus, il s'agit de leur suite logique.
Les musiciens sont toujours excellent, ne se prennent pas au sérieux mais ne lésinent pas sur la qualité d'interprétation.
Le style est toujours aussi parodique du glam rock, et toujours aussi délirant, et les textes des chansons se situent toujours au niveau de la ceinture (parfois çà va jusqu'à la bouche....).
Donc cet album se laisse écouter avec beaucoup de plaisir, mais attention...en continuant toujours de cette façon la lassitude pourrait bien débouler à grands pas, il faudrait peut être se renouveler un peu... ou disparaitre (tel est le risque de ce genre d'aventures).
La pochette du CD (pour les exemplaires ayant une jaquette cartonnée extérieure) est beaucoup plus appétissante que celle que l'on voie ici...
Ma note 3,5+, arrondie à 4 étoiles.


Precious Métal
Precious Métal
Prix : EUR 20,00

5.0 étoiles sur 5 Assuremment une réussite, 1 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Precious Métal (CD)
Voilà un album qui fait plaisir: House of Lords, les protégés de Gene Simmons, nous reviennent en grande forme.
Les amateurs de hard FM/AOR sont à la fête, et la qualité est au RDV. Quel plaisir de retrouver un groupe au sommet de son art et ayant retrouvé de l'inspiration.
La guitare de Jimi Bell est la vedette de cet album: tranchante, mélodique tant en rythmique qu'en solo, c'est un régal. Le premier titre "Battle" nous met immédiatement dans l'ambiance générale de l'album.
Pas de titre faible, que du bon et du très bon. Même le slow ("Precious Metal") inévitable dans ce style de musique est impeccable, il faudrait plutôt parler de power ballade, car il n'est pas question de mollesse, mais de feeling.
La voix de James Christian, qui produit l'album, est excellente et s'accorde parfaitement à tous les besoins (hard ou plus nuancée pour créer les émotions).
Une fois arrivé au bout de l'album, on a envie de remettre le couvert...alors bon appétit, vous pouvez consommer sans modération.


Avatarium
Avatarium
Prix : EUR 17,97

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Du doom(e) avec un "e" à la fin, 17 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Avatarium (CD)
Oui, il s'agit bien de doom, avec une chanteuse qui m'est inconnue (Jennie-Ann Smith).
Il s'agit en fait du nouveau projet de Leif Edling, le bassiste fondateur de Candlemass et Krux notamment.
Ici il n'y a qu'une guitare mais on a droit à un clavier en plus.
Alors l'intro du premier morceau ("Moonhorse") ne va pas dépayser les amateurs de Candlemass, c'est du doom traditionnel. Puis la musique se fait douce pour la première intervention de la chanteuse, qui a une voix agréable (pas lyrique façon Tarja, mais plutôt façon Lana Lane, ou pas trop loin de Floor Jansen si çà vous parle d'avantage). Le morceau se poursuit ainsi en alternant doom lourd et moment de légèreté, pour qu'enfin les deux se superposent.
Les autres morceaux reprennent un peu le même schéma, mais avec suffisamment de variation pour ne pas être répétitif jusqu'à l'ennui.
Les passages les plus atmosphériques et planant me font penser à Tiamat (période "Prey" ou "Judas Christ"). L'ensemble est bien agréable à écouter, même si parfois les morceaux auraient gagnés à être plus courts (ils sont tous compris entre 5 et 9 minutes).
Le dernier titre "Lady in the lamp" se démarque plus nettement du reste. Il s'agit d'un morceau évoluant crescendo, très agréable, démarrant dans la douceur, pour monter tranquillement en intensité et se terminer avec un bon passage à la guitare. C'est le morceau le plus éloigné du doom de Candlemass.
Au final, l'album est plutôt sympa à écouter, sans être non plus la bombe de l'année. Ma note est plutôt 3,5 étoiles, arrondie à 4.


Metallica - Through The Never (Blu-ray)
Metallica - Through The Never (Blu-ray)
Proposé par nagiry
Prix : EUR 15,27

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Du bon boulot, 16 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Metallica - Through The Never (Blu-ray) (Blu-ray)
Je suis allé voir le concert lors de sa sortie au cinéma, et j'ai été scotché par la qualité du son et des images proposées. De ce fait j'attendais la sortie de ce blu ray avec une certaine impatience pour retrouver cette ambiance dans mon canapé.
Je viens donc de le regarder et je ne suis pas déçu, je retrouve les mêmes frissons qu'en salle.
L'image est de grande qualité, la 3D est bien maitrisée, certaines scènes du film, mais aussi de la partie concert sont très spectaculaires. On a le sentiment d'être sur scène avec le groupe.
Le concert n'est pas tourné de façon "épileptique", l'œil ayant le temps de voir chaque plan.
Le son est à la hauteur de l'image en qualité: clair, dynamique et puissant (certainement un grand travail de post production).
Oui, le scénario de la partie film est simpliste, mais au moins on a un produit différent des sorties habituelles, et il faut être conscient de ce point là.
Les rares dialogues de la partie film et les interventions de James sont sous titrés en français, mais pas les paroles des chansons.
Pas de version française des dialogues du film, cela aurait nuit à la qualité sonore de l'ensemble.
Le concert en lui même est top, la set liste est excellente (même si comme toujours on pensera qu'il manque des morceaux, mais il y a toujours des choix à faire pour établir une set liste). Il aurait cependant été bien d'avoir la set liste sur la jaquette du blu ray, car elle manque, même à l'intérieur du boitier, ou sur le livret de présentation, d'où la perte d'une étoile pour ma note.
Le groupe est en pleine forme, joue bien, James chante bien, et la scène est superbe.
Coté concert, la mise en scène est celle des grands soirs (par exemple: les croix de "Master of puppets" ou les cercueils de Death magnetic" sur "Cyanide"), il s'agit d'une scène centrale, avec dalles écran au sol, et certains plans aériens passant à la verticale de la batterie de Lars sont du meilleur effet.
Les bonus reprennent l'interview de l'avant première française au Grand Rex (15 minutes), sous titrés en français et pas en 3D.
Le deuxième DVD (pas en 3D), propose entre autre 80 minutes de making of + 54 minutes consacrées au festival Orion Music.
En conclusion: la jaquette titre: "Le plus grand concert de métal jamais filmé", c'est peut être un peu prétencieux, mais c'est un produit bien différent de ce qu'on a l'habitude de voir, et cela reste excellent et çà mérite du respect, sinon un Oscar. Du bon boulot. A conseiller.


Voyage - Edition Limitée
Voyage - Edition Limitée
Prix : EUR 18,32

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une bombe venue du froid, 13 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyage - Edition Limitée (CD)
Voici un groupe Islandais qui ne va pas rester anonyme très longtemps.
Si vous aimez les groupes qui ne cachent pas leurs influences des années 70 (le nom du groupe et le design de la pochette sont tout à fait significatifs), alors il vous faut écouter cet album pour compléter votre culture musicale.
Cà démarre sur les chapeaux de roue avec "Craving", pour ne jamais retomber en intensité. Les solos de guitares sont brillants, la section rythmique est dantesque, et la voix du chanteur guitariste (c'est un trio) est très mature. Il y a de l'énergie à revendre sur ce disque, c'est revigorant et communicatif (pour l'énergie déployée je serai tenté de penser au 1er album de Van Halen, rien que çà...).
Trois morceaux ("Expand your mind", "Winterland" et "The king's voyage") dépassent les 6 minutes (et même presque 12 pour le dernier nommé), et nous replongent dans les structures typiques des années 70, avec des changements de rythmes, des break planant, des ambiances doom qui alternent avec des passages plus légers, ceci avec une production évidemment moderne, mais un son qui pourrait sortir de l'album "Paranoïd" (dont le riff du titre "Midnight meditation" se rapproche énormément de celui de la chanson "Paranoïd").
Mais ce qui est plaisant à mon avis, c'est que ce groupe est composé de très jeunes personnes (une vingtaine d'années), qui ont parfaitement digérées la musique de leurs (grands) parents, pour la restituer avec beaucoup d'énergie et de fraicheur.
Alors que ce soit par gout de la musique des années 70 en général, pour l'énergie ou par simple curiosité, je vous invite à écouter ces morceaux afin de vous forger un avis, et peut être que vous ne regretterez pas cette découverte. Pour ceux qui connaissent, nous sommes très proche de l'album "Legend" de Witchcraft.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 24, 2014 8:16 PM CET


VAN HALEN Everybody Wants Some
VAN HALEN Everybody Wants Some
par Ian Christe
Edition : Relié
Prix : EUR 36,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Biographie presque complète, 9 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : VAN HALEN Everybody Wants Some (Relié)
L'éditeur "Camion Blanc" s'est spécialisé dans la traduction en français des nombreuses biographies qui apparaissent ces dernières années. C'est une excellente initiative pour tous ceux qui ont envie de garder une trace de la vie des groupes qui nous font, ou nous ont fait, rêver.
Cet ouvrage de presque 500 pages retrace dans le détail la carrière de ce géant du hard rock américain depuis leur début (naissance d'Alex), jusqu'à la fin de la tournée de reformation avec David Lee Roth de 2007/2008. C'est pourquoi j'utilise le terme de "presque" complète dans le titre de mon commentaire, car il manque la période retraçant la sortie du dernier album "A different kind of truth", et les références à "Chikenfoot" pour la partie Sammy Hagar.
La traduction est de plutôt bonne qualité, les coquilles sont peu nombreuses, et le style est clairement retranscrit. Le confort de lecture est assuré (ce n'est pas toujours le cas pour les traductions).
Le récit se fait de façon chronologique, et suit l'évolution du groupe, mais aussi de ses ramifications (carrières de David Lee Roth et de Sammy Hagar) au fur et à mesure des séparations et des reformations, mais toujours de façon claire. Ceci est indispensable, car le parcours du groupe est assez complexe pour les 20 dernières années.
Cependant, l'histoire du groupe qui commence comme un conte de fées avec une ascension fulgurante, pour atteindre un niveau stratosphérique (au moins aux USA, sinon en Europe) est passionnante à suivre. On peut y rencontrer et suivre les personnes importantes qui ont su canaliser les égos de ces fortes personnalités pour les amener au sommet, mais on comprend aussi l'origine des difficultés qui ont conduit le groupe vers le chaos à la fin des années 90.
Les membres du groupes nous apparaissent dans leur réalité la plus brute, avec leur qualités (nombreuses) et leur défauts (tout aussi nombreux), ils nous sont tantôt sympathiques, touchants ou insupportables.
Mais tous les évènements de cette saga nous replacent dans le contexte de l'époque, ce qui est primordial pour comprendre les choix (heureux ou malheureux) qui ont fabriqués l'histoire du groupe, mais aussi de la musique en général. On y retrouve des témoignages de groupes ayant croisés le chemin de Van Halen, toute la discographie commentée, les évènements clés, et une foule d'anecdotes souvent drôles, parfois tragiques, mais toujours intéressantes.
Pour conclure: si vous avez une curiosité, une sympathie, pour ce qui touche ce groupe, ou plus largement pour la musique (hard de préférence), alors cet ouvrage est vivement conseillé.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 21, 2014 9:11 PM CET


Showtime Storytime (2BLURAY+2CD)
Showtime Storytime (2BLURAY+2CD)
Prix : EUR 33,36

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Séquence Emotion, 19 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Showtime Storytime (2BLURAY+2CD) (CD)
Comme beaucoup de monde, je pense avoir été sceptique, voire presque indifférent, en apprenant le remplacement d'Anette Olzon par Floor Jansen au poste au combien stratégique de vocaliste chez Nightwish.
J'avais énormément aimé Tarja qui a donné sa crédibilité et sa signature au groupe, mais j'ai accepté le courage d'Anette qui lui succéda. Je considère Imaginaerum comme un album intéressant et réussi. Je me suis refusé de rentrer dans le débat comparatif destiné à savoir laquelle des deux chante le mieux: pour moi elle sont différentes, chacune ayant ses qualités et ses défauts vocaux.
Mais voilà, Anette, par une difficile gestion de la pression lié à un manque de charisme sur scène ne parvient pas à hisser les prestations live du groupe à leur meilleur niveau. Et quand on s'appelle Nightwish, avec le niveau d'exigence attendu par les fans, cela pose un problème insurmontable.
Aussi, profitant d'une enième défaillance physique d'Anette lors de la tournée américaine, la voilà écartée du groupe, pour être remplacée par Floor, mais maintenant tout le monde connait les détails de cette histoire, donc inutile de les exposer une nouvelle fois.

Pour en revenir à ce Blu-ray, ce qui retient mon intention c'est l'Emotion qui s'en dégage.
Je l'ai déjà dit, c'est avec beaucoup de scepticisme que j'ai démarré le visionnage de ce concert. Le physique de Floor ne me bouleverse pas plus que çà et je ne connaissais pas sa voix.
Mais j'ai été rapidement fixé: la voix est certes non lyrique, mais puissante et très rock, et de ce fait elle cadre merveilleusement avec la musique, la rendant beaucoup plus heavy et moins cinématographique. De plus Floor est parfaitement à l'aise sur scène, headbangue à s'en décrocher la tête de façon naturelle, et n'affiche aucun soucis de charisme.
Elle est aussi à l'aise dans le registre de Tarja ("Ever Dream") que d'Anette ("Storytime").
Ceci a pour conséquence de détendre l'ensemble du groupe, qui est ici à son meilleur niveau. Il n'y a qu'à voir les sourires affichés par tous et la bonne volonté évidente de chacun de donner leur maximum (n'est-ce pas Jukka qui cogne comme un mort de faim sur ses fûts).
Résultat: il y a une énergie positive, et une émotion extraordinaire qui se dégage de ce show. Qu'elle n'a pas été ma surprise d'avoir eu la chair de poule à plusieurs moments, mais je parle bien de bonheur pas d'horreur. Oui, fini la tension des musiciens guettant le moment de faiblesse d'Anette, Floor assure grave, et du coup le concert redevient un moment festif, de partage avec le public qui est aux anges. Et dire que ce concert n'était pas destiné à figurer sur un DVD. Savourons notre chance et pardon, Floor, d'avoir été indifférent à ta venue, je ne savais pas...
Inutile de dire avec quelle impatience j'attends le prochain album studio pour confirmer tout ce bien ressenti au Waken Open Air...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (5) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 30, 2014 7:19 PM CET


Iron Maiden - L'odyssée de la Bête
Iron Maiden - L'odyssée de la Bête
par Neil Daniels
Edition : Relié

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 indispensable pour tout fan de Maiden, 15 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Iron Maiden - L'odyssée de la Bête (Relié)
Voici un excellent ouvrage de plus de 220 pages traduit en français. L'auteur, Neil Daniels, n'est pas un total inconnu, il a déjà rédigé des biographies de Judas Priest, Bon Jovi ou encore Robert Plant.
Couverture colorée très engageante, papier glacé de qualité, excellent rendu des photos, ce produit est très flatteur au niveau de sa présentation et conviendra parfaitement au fan exigeant.
L'histoire du groupe est retracée de façon chronologique (c'est mieux) avec de très nombreuses photos (quel plaisir de retrouver Clive Burr entre autre).
Il n'y a pas trop de texte, mais on retrouve ainsi toute la discographie du groupe, avec des commentaires intéressants sur les tournées correspondantes et la présentation de quelques pièces de collection (disque ou objets divers) à faire rêver.
Bien évidement, aucune époque n'est oubliée des débuts avec Paul Di'Anno jusqu'à Bruce Dickinson (avec ou sans moustache, avec ou sans pantalon!!!), en passant par Blaze Bailey.
Cet ouvrage au texte sobre, mais aux illustrations très riches, est complètement recommandable, cependant la 5ème étoile manque pour un détail: le nom du groupe aurait pu être calligraphié dans sa version originale (le fan que je suis aurait alors été comblé.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 30, 2014 7:24 PM CET


Revolution Road
Revolution Road
Prix : EUR 15,15

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un autre pour la route, 14 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Revolution Road (CD)
La photo sur la pochette et le nom du groupe ne mentent pas: la musique présentée ici est taillée pour vous accompagner pendant de nombreux kilomètres.
Revolution Road? c'est quoi?
C'est le projet de deux très bons musiciens dont le nom ne vous parlera pas forcément: Alessandro Del Vecchio, qui joue des claviers, est passé chez Hardline et Silent force, et Stefan Berggren le vocaliste déjà entendu avec Snakes In Paradise dans les années 90. Ils sont accompagnés de deux guitaristes et une section rythmique qui me sont totalement inconnus, mais néanmoins excellents.
Le style est à classer dans l'AOR - FM de Hardline (logique), mais aussi House Of Lord ou encore Giant.
La production est parfaite, avec un excellent équilibre de tous les instruments, rendant l'écoute très agréable.
Les guitares sont bien tranchantes, les solis sont inspirés. La section rythmique est parfaitement en place et la cerise sur le gateau est la présence judicieuse du clavier, qui ne domine pas les débats (tant mieux), avec aussi l'apparition bienvenue de temps en temps d'un orgue Hammond colorant la musique de pourpre profond.
La voix de Stefan Berggren faisant même penser à David Coverdale sur "Love's Got A Hold On Me" ou "Hold On".
Rien de nouveau n'est inventé ici, mais tout est parfaitement en place et très bien réalisé. Je trouve même que l'album se bonifie du début à la fin, et aussi au fur et à mesure des écoutes.
Les moments calmes (comprendre les ballades), peu nombreux, sont bien répartis sur l'ensemble du CD et ne sont jamais mièvres. Il en résulte un album dynamique qui peut être un coup de cœur pour qui apprécie ce style de musique.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 18, 2014 8:34 PM CET


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-12