undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Dany VH > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Dany VH
Classement des meilleurs critiques: 1.019
Votes utiles : 524

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Dany VH (Metz, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-15
pixel
Going crazy
Going crazy
Prix : EUR 12,50

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Alléchant....mais très mal produit, 11 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Going crazy (CD)
Concert datant de 1986, juste après la sortie de l'excellent "Eat 'em and smile".
Set liste alléchante avec des titres de l'album sus nommé, mais aussi des titres de Van Halen (Unchained, Panama, Pretty Woman, Everybody wants some, On fire, Ain't talkin' 'bout love et Jump) .
Groupe excitant: DLR est en voix, Steve Vai à la guitare, Billy Sheehan et Greg Bissonette comme section rythmique...on a déjà vu pire.
Alors si on s'arrête là, on se jette sur ce CD avec appétit, sauf que non!!!
Si vous voulez un son nickel pour une écoute confortable, alors partez en courant vite et surtout laissez ce CD derrière vous.
Le son est juste....mauvais!!! Il s'agit d'un très très moyen bootleg, comme hélas il y en a déjà beaucoup avec Van Halen.
On entend David, qui chante plutôt bien (s'il chantait comme ça sur le live officiel de VH c'eut été super), mais le son n'a aucune dynamique et en plus il est de niveau irrégulier.
On entend la guitare, loin dans le fond, sans relief, mais on peut deviner que le show a du être bien.
On distingue la batterie encore plus loin dans le fond, mais pas la basse (sauf à l'occasion de quelques soli), et surtout il n'y a toujours pas le moindre relief, tout est mêlé.
Dommage, mille fois dommage. En effet, si ce concert avait été enregistré de façon professionnelle et correctement mixé, on frôlait les 5 étoiles.
Vous voilà averti, si toutefois ce concert vous tente.
A noter tout de même qu'il ne s'agit pas d'une sortie officielle, ceci pouvant expliquer cela.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Feb 2, 2016 7:58 PM CET


Under the Red Cloud
Under the Red Cloud
Prix : EUR 21,69

4.0 étoiles sur 5 Voilà encore une injustice, 1 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Under the Red Cloud (CD)
Amorphis existe depuis près de 20 ans, et je suis passé totalement au travers. Je ne connaissais pas la musique de ce groupe jusqu'au mois dernier et pourtant je ne me considère pas comme un agneau de l'année concernant la musique (surtout "métal").
Alors il aura fallut que je les voie en première partie de Nightwish et de Arch Enemy pour les découvrir.
Très bonne première partie, d'ailleurs, puisque de retour je me suis immédiatement procuré cet album.
Disons le tout de suite, c'est un excellent album.
Au départ je ne suis pas particulièrement fan de "Death metal" et de voix d'outre tombes.
Mais ici, ces voix ne sont pas extrêmes, et sont bien équilibrées avec les voix claires. A noter que les voix Death ne sont pas présentes sur chaque titres, mais quand elles sont là, elles apportent véritablement un plus au morceau ("Bad blood" en est un très bon exemple).
L'album démarre au piano, pour prendre son envol de façon grandiose. La puissance et le dynamisme sont omniprésent, et cette musique s'écoute bien fort.
Les sonorités celtiques sont également très présentes, sans grande originalité par rapport à ce qui se fait dans le genre, mais c'est toujours très bien fait, et très énergique.
Sur un titre comme "Enemy at the gates" les ambiances sont plutôt orientales mais c'est toujours parfaitement réalisé, à noter au passage que la production est impeccable.
Elément très important pour moi: la mélodie est très recherchée, pas de passages bourrins, les soli sont inspirés et plaisant à écouter. Des respirations plus calmes au piano viennent de temps à autre aérer l'ensemble.
Voilà donc pour moi une excellente découverte, et je ne comprends pas comment un groupe avec de telles qualités puisse être à ce point méconnu (pourtant je lis beaucoup de presse papier ou sur support informatique), car au vues des réactions du public pendant le concert, je ne pense pas être le seul à ne pas les connaître.
Je conseil la version avec deux titres bonus de cet albums, car ce sont de vrais morceaux, de même qualité que le reste de l'album et qui permettent donc de prolonger véritablement le plaisir d'écoute.
Depuis j'ai commandé quelques uns de leurs albums précédents et je vais rattraper mon retard...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 14, 2016 9:17 PM CET


The Ritchie Blackmore Story (2CD+2DVD - Tirage Limité)
The Ritchie Blackmore Story (2CD+2DVD - Tirage Limité)
DVD ~ Ritchie Blackmore
Prix : EUR 32,99

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Pour fan exclusivement, 28 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Ritchie Blackmore Story (2CD+2DVD - Tirage Limité) (DVD)
Ce coffret arrive à point nommé au moment où sont annoncées quelques dates de concert d'une emblématique reformation du Rainbow du non moins emblématique Homme en noir à la stratocaster blanche, mais aussi pile poil au moment des fêtes de fin d'année (qui a dit marketing?).
Alors, oui, cet objet est bien beau et très flatteur à l'œil. Grand format: pratiquement la taille d'un vinyle 33 tours, de très jolies photos retraçant fort à propos les différents groupes qui ont vus passer le guitariste au doigts d'or, mais aussi Ritchie enfant (déjà avec une guitare entre les mains), avec papa et maman Blackmore (très mignon).
Son titre est tout aussi racoleur, car avec une carrière comme celle de Ritchie, il doit y en avoir des histoires à raconter dans un DVD retraçant....son Histoire. Les anciens partenaires de jeu ou admirateurs se pressent pour dire du bien de l'Homme au sale caractère, tout cela est bien gentil, mais ne vous attendez pas à entendre des anecdotes nouvelles ou sensationnelles. Ce DVD est simplement à visée documentaire, mais certainement pas susceptible de déclencher des tempêtes. Ne crachons pas dans la soupe, ça conviendra très bien au fan absolu de Ritchie, mais pas au spectateur lamda qui s'ennuiera prodigieusement.
Passons au DVD du concert de 1984 au Japon, et aux CD audios reprenant l'intégralité de ce concert chanté par Joe Lynn Turner sur la tournée suivant la sortie de l'excellent "Bent out of shape".
Je dois avouer que c'est ce concert qui a déclenché l'achat du coffret. En effet il s'agit de l'unique concert complet publié officiellement à ce jour et couvrant la période Joe Lynn Turner, et la set liste est très intéressante car reprenant de nombreux titres pas souvent entendus (ou vus) en live.
Mais grosse déception, le DVD est une retranscription d'un support K7 vidéo sans amélioration particulière de la qualité de l'image ou du son (oubliez le 5.1 et touti quanti). Il faudra vous contenter de la qualité d'époque (il s'agit de la Ritchie Blackmore STORY ne l'oublions pas).
Le son (valable aussi pour les CD audios) n'est pas aux standards actuels, j'ai déjà vu des restaurations formidables de concerts bien plus anciens (Deep Purple 74-75 pour citer un exemple concret).
Pour être franc, je suis également déçu par le contenu de ce concert: alors oui, la set liste est alléchante, mais ce n'est pas le Grand soir, l'interprétation n'est pas géniale (Joe Lynn est souvent à la ramasse), et Ritchie ne fait pas la fête à sa strato ce soir là (le son est souvent saturé rendant l'audition pénible ("I surrender" est gâché), il n'est pas particulièrement inspiré au niveau des solis (pouvant même se révéler chiants") et la fin du concert (qui se termine par un "Smoke on the water" raté) est tout simplement indigne d'un tel groupe.
Si on compte le solo de Keyboard, celui de Ritchie, celui de batterie et le morceau "Difficult to cure" on arrive quand même à plus de 23 minutes pas toujours passionnantes.
Alors pour résumer, ce coffret est un magnifique objet pour le collectionneur (il est annoncé en tirage limité, mais on ne sait pas à combien d'exemplaires), le DVD documentaire est bien sans plus, et le concert au Japon n'a de valeur que parce qu'il est complet et chanté par Joe Lynn Turner ce qui comble un vide dans la couverture des "live" officiels de Rainbow. Maintenant il ne faudra pas être trop regardant sur la qualité visuelle et auditive dudit concert. C'est pourquoi je pense que cet objet ne concernera que les fans les plus absolus de Ritchie (mais ils sont quand même nombreux).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 5, 2016 9:55 PM CET


Queen II - Remasterisé 2011
Queen II - Remasterisé 2011
Prix : EUR 10,68

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un album Enorme, 24 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queen II - Remasterisé 2011 (CD)
1974, deuxième album de Queen. Attention cet album est un bijou précieux.
Début avec l'instrumental "Procession" qui nous montre ce que Brian May peut faire sortir comme sons atypiques de sa guitare.
Après cette introduction les pièces d'anthologie s'enchainent : "Father to son" morceau épique, avec moment calme, tempête, voix de Freddie sublime, pièce de hard rock monumentale, "White queen": merveille de sensibilité, oeuvre théâtrale, et plus loin "The march of the black queen" monumentale, progressive, extraordinaire.
On passe de la douceur au heavy metal, de l'ombre à la lumière, nous sommes en 74 et la musique de Queen n'a rien à envier à Black Sabbath pour le coté doom de "The loser in the end", l'intro speed ou les interventions fortissimo de "Ogre battle" sont violentes pour l'époque et posent les bases stylistiques qui serviront bien plus tard à de nombreux groupes.
On retrouve le coté symphonique qui sera développé dans "Bohemian Rhapsody" quelques années plus tard dans le titre "The fairy feller's master stroke".
Voilà un album Enorme, peut être celui que je préfère de Queen, bien loin du coté "grand publique" qui a fait son succès plus tard et que je conseil plus que vivement à tous ceux qui ne connaissent que les derniers albums du groupe. C'est d'ailleurs le cas pour l'ensemble des 4 premiers albums,


Eternal
Eternal
Prix : EUR 21,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Joli travail, 24 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Eternal (CD)
J'ai adoré l'album précédent ("Nemesis") qui m'a très récemment réconcilié avec Stratovarius après un désamour long de 12 ans !!!.
Le remplacement de Timo Tolki par Matias Kupiainen est une bonne affaire pour le groupe. C'était risqué puisque Timo réalisait 99% du travail de composition, mais c'était indispensable tant le groupe glissait sur la pente savonneuse du déclin .
Maintenant tout le monde retrousse ses manches et participe à l'écriture, pour un résultat tout à fait intéressant.
Alors, personnellement je trouve cet album un tout petit peu en retrait par rapport au précédent. Il en reprend les points forts, mais avec un peu de surprise en moins. La voix de Timo Kotipelto est bien en place et les claviers de Jens Johansson sont toujours aussi volubiles.
L'album est homogène, avec des variations de tempo bien équilibrées et surtout pas trop de slows popisant (ce sont eux qui m'avaient tenus à l'écart au début des années 2000, car alors bien trop mous et trop nombreux).
Très bon point, l'album se termine par deux très bons morceaux qui donnent envie de réécouter l'album assez vite.
Donc, selon moi, Stratovarius a très bien rétabli la barre par rapport à l'idée qu'il m'en restait il y a 12 ans, et je vais même me pencher sur les productions antérieures à "Nemesis", à savoir "Elysium" et "Polaris".
En tout cas: bravo les gars.


Sunset on the golden age
Sunset on the golden age
Prix : EUR 18,48

4.0 étoiles sur 5 Idéal pour décompresser, 22 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sunset on the golden age (CD)
Alestorm, voilà un groupe idéal pour passer un bon moment sans se prendre la tête (un peu comme Steel Panther dans un autre genre musical).
Leur musique est du heavy folk déjanté. Les chansons et le look du groupe donnent dans les histoires de pirates, comme la pochette de l'album le laisse supposer d'ailleurs.
Alors ici, tout est dérision et rigolade, un titre comme "Drink" en dit assez sur l'état d'esprit (je vous invite également à voir le clip sur YouTube).
Musicalement on tient quand même du très bon niveau (pas très technique, mais bien pêchu). Les guitares et la rythmique sont heavy et mélodiques, très typées "Viking" qui vient du froid. Le chanteur roule les R pour se donner l'air encore plus viking et joue du clavier (porté en guitare) qui délivre un son à mi chemin entre la cornemuse et l'accordéon: pour le coté folk.
Les textes refoulent toute idée philosophique, à l'exception du coté épicurien de la vie (du style: "du rhum, des femmes" si vous voyez ce que je veux dire").
Ce groupe est parfait pour donner un coup de boost à votre moral (et on en a bien besoin par les temps qui courent, non?), à la condition de rentrer dans le jeu du deuxième, voire du troisième degrés. Ne les prenez surtout pas au sérieux et rentrez dans la ronde, c'est la banane assurée.


Nemesis
Nemesis
Prix : EUR 15,86

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Je redécouvre Stratovarius, 22 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nemesis (CD)
J'ai adoré Stratovarius dans les années 90, les albums "Episode" et "Visions" sont pour moi des valeurs sûres.
Je les ai vu en concert à cette époque (celle qu'on appelle maintenant "la Grande Epoque"?!).
Et puis je me suis lassé au début des années 2000 après "Elements part.1", je n'ai même pas acheté le deuxième volume ("Element part.2"), le groupe est en manque d'inspiration, tourne en rond et met trop de slows sur ses albums. C'est le désamour et je passe à autre chose.
Ca va durer 12 ans, sans réécouter les nouvelles ou les anciennes productions du groupe.
Je suis leur histoire par les articles de presse: donc je sais que Timo Tolki est parti (pas très en forme) et que le groupe tente de continuer l'histoire avec Matias Kupiainen. Je lis les déboire de santé de Jorg Michael et son départ du groupe. Je voie sans les écouter les albums qui sortent, mais tout ça ne me pousse toujours pas à me ré intéresser à leur musique.
Jusqu'à il y a quelques jours où je lis sur un site que nous connaissons bien, les commentaires de leur dernier album en date "Eternal", et voilà que j'achète cet album avec le précédent "Nemesis".
C'est logiquement par ce "Nemesis" que je commence mon écoute (par chronologie),et là c'est la claque!!!!
Dès le premier titre je suis séduit par la modernité de leur musique. La guitare de Matias Kupiainen se substitue à la perfection à celle de Timo Tolki que je ne vais pas regretter ici.
Les claviers de Jens Johansson sonnent de façon très moderne, et s'offrent des duels retentissant avec la guitare de Matias.
La voix de Timo Kotipelto est très bonne (dans mes souvenirs il a toujours été bien meilleur en studio qu'en live), et c'est une excellente idée d'avoir introduit des chœurs qui viennent appuyer son texte à certains moment, donnant une dimension supplémentaire aux morceaux.
Les titres speed ou mid tempi sont bien équilibrés, rendant l'écoute de l'album bien agréable et variée.
Tous titres sont de très bon niveau, rien n'est à mettre de coté. Cet album peut regarder "Visions" sans complexes.
Donc en résumé: pour moi, il s'agit bien d'une REdécouverte du groupe avec ce "Nemesis" de très belle facture, et j'étais loin de me douter que Stratovarius pouvait encore fournir autant de qualité. Bravo, belle surprise.


The Girl With the Raven Mask
The Girl With the Raven Mask
Prix : EUR 18,33

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Excellent 2ème album, 13 novembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Girl With the Raven Mask (CD)
Je suis grand amateur des travaux de Leif Edling avec Candlemass ou Krux, et c'est donc tout naturellement que je l'ai suivi avec Avatarium.
Le premier album m'avait bien enthousiasmé et fait découvrir la très belle voix de la non moins belle Jennie-Ann Smith (parfaitement inconnue jusque là). Et c'est surtout la chanson "Lady In The Lamp" qui m'avait profondément marqué. Ceci est important, car ce deuxième album en porte la trace en filigrane sur plusieurs titres (on y retrouve la structure et l'ambiance).
L'album commence sur les chapeaux de roue avec le titre éponyme très énergique et direct (c'est le plus court de l'album), excellent titre mais qui n'est pas représentatif du ton global du reste de l'album.
Les 7 titres suivant sont plus longs (entre 5 et 8 minutes), plus ambiancés et demandent plus de temps pour être digérés.
Leif aime les alternances de rythmes, passant du lent et lourd, à l'aérien ou au tempo plus enlevé avec une facilité déconcertante.
La voix sublime de Jennie-Ann est un élément capital de la réussite de ces morceaux.
Mention particulière au titre "Pearls and Coffins" faisant intervenir un orgue Hammond du plus bel effet (John es-tu là?).
Le titre "Run Killer Run" est à nouveau plus enlevé, judicieusement placé en 6ème position (sur 8) il relance le rythme de l'album afin de créer un bon équilibre à l'ensemble rendant son écoute très agréable.
Inutile de dire que la production est impeccable. De plus la photo de la pochette est superbe.
Je conseille la version digipack contenant un DVD bonus permettant de retrouver 7 titres live , mais aussi de découvrir le physique de Jennie-Ann Smith.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 13, 2015 2:10 PM CET


Best of Foreigner 4 and More
Best of Foreigner 4 and More
Prix : EUR 11,54

4.0 étoiles sur 5 Excellent live, mais...., 13 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best of Foreigner 4 and More (CD)
La pochette de cet album ne peut que rappeler d'excellents souvenirs à toute une génération. Le 4ème album de Foreigner ayant cartonné en 1981.
Alors l'idée de reprendre l'intégralité d'un album à succès en concert n'est pas nouvelle de nos jours et pourrait même s'inquiéter tant cela semble lié à facilité.
La production est énorme, le son du concert est excellent, et les vieux lascars sont encore bien pimpants (les années semblent ne pas s'accrocher sur Mick Jones).
Tous les titres présents sur ce live sont excellemment bien interprétés, avec une mention très spéciale pour "Juke Box Hero" et son solo rallongé dantesque. Kelly Hansen étant juste parfait au chant.
Venons en aux critiques moins positives: quitte à reprendre la pochette de l'album à succès, pourquoi ne pas l'avoir joué dans son intégralité. Il manque tout de même "Luanne", "I'm gonna win" et "Don't let go". Sur un double CD, avec des titres tirés de "Head Games" tout cela aurait été parfait.
Un album qui aurait pu avoir ses 5 étoiles, mais qui ravira les amateurs du genre.


Black lotus
Black lotus
Prix : EUR 9,00

5.0 étoiles sur 5 Le plein d'énergie, 13 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Black lotus (CD)
A l'heure où est annoncée le split du groupe, je tenais à dire quelques mots sur ce dernier album des suédois.
Il s'agit de leur 5ème livraison, et à mes oreilles c'est le meilleur, le plus abouti.
Liv Jagrell est une chanteuse dynamique (c'est le moins que l'on puisse dire), à la voix hargneuse, que je situerai au juste milieu entre Arch Enemy et Crucified Barbara. Ce qui me plait c'est que le chant hurlé reste clair (on peut suivre et comprendre les paroles, ce qui n'est pas le cas avec Arch Enemy).
Musicalement on est en présence d'une usine à riff très efficace. L'album est superbement bien produit et le seul mot qui me vient à l'esprit est ENERGIE. Si on pouvait mettre cette musique dans le réservoir de notre voiture on résoudrait le problème de l'énergie renouvelable.
Il n'y a pas de titre faible sur cet album, même la "ballade" ("The Jinx") passe très bien, et il n'y en a qu'une.
Le seul reproche que l'on pourrait faire tient au fait que l'ensemble peut paraître linéaire (c'est souvent le cas avec des albums présentant des titres sur le même tempo), mais dans la mesure où ces chansons sont bonnes (comme Liv d'ailleurs...) alors le problème est moins sensible.
Il est à noter que hormis le premier album, où le groupe se cherchait, les autres albums présentaient la même caractéristique.
Donc effectivement si le split du groupe se confirme, au moins partiront ils au sommet de leur gloire.
5 étoiles car c'est leur meilleur album, même s'ils n'inventent rien dans ce style musical.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-15