undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Raven - www.plume-libre.com > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Raven - www.pl...
Classement des meilleurs critiques: 6.924
Votes utiles : 214

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Raven - www.plume-libre.com (Lyon, France)

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
J'entends le bruit des ailes qui tombent
J'entends le bruit des ailes qui tombent
Prix : EUR 2,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman très sombre mais parfaitement maîtrisé., 27 juillet 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'entends le bruit des ailes qui tombent (Format Kindle)
Une fois de plus la couverture a joué son rôle, angoissante et carrément flippante, j’avoue que j’ai voulu savoir ce qui se cachait à l’intérieur de ces pages.
En lisant le titre, on se doute qu’on ne va pas sortir indemne, que certains passages vont être difficiles et, croyez-moi, on est encore un peu loin du compte. Pourtant, Gipsy Paladini n’en rajoute pas, on assiste à la découverte de scènes atroces mais on sent une « certaine réserve », oui comme ça, cela peut paraître absurde mais on a l’impression que la peine et la retenue des personnages nous aident à reprendre notre souffle.

Dans ce roman, la ville de New-York est un personnage à part entière, l’ambiance qui y règne, nous sommes en 1969, les conflits de toutes sortes, le ras le bol des gens et des tueurs de plus en plus fous et qui vont toujours plus loin dans l’horreur.

J’ai lu pas mal de thrillers violents/noirs/brutaux, mais celui-ci entre directement dans le top dix ! Une écriture vive et sans fioriture, l’auteure a su faire en sorte de ne pas nous laisser seuls dans cette aventure, c’est en compagnie d’Al Seriani, flic complétement cabossé, que nous allons arpenter les rues de la ville à la recherche de malades.
Chaque heure compte, tous les indices sont importants même les plus petits et, bien sûr, quand ça touche les enfants, il faut aller vite mais marcher sur des œufs afin de respecter la douleur des parents…

Entre fausses pistes et moments de déprime, tous les coups sont permis, surtout ceux qu’Al se fait un plaisir de mettre dans la tronche des criminels.
Al a tout pour qu’on le déteste, caractériel, macho, grossier, carrément borderline en ce qui concerne le respect des lois (mais comme dit un peu plus haut, à cette époque-là tout était permis surtout dans ces cas-là), il a pourtant une énorme qualité, bien cachée au fond de tout ce bordel, Al possède un cœur en or, un cœur qui a vu beaucoup trop d’atrocités pour se montrer.

Un roman rude et difficile mais parfaitement bien géré, un gros bébé qu’on a beaucoup de mal à lâcher une fois pris dans l’engrenage.
Une histoire qui m’a donnée envie de découvrir le premier roman mettant en scène Al Seriani Sang pour sang, dont une nouvelle édition sortira début août !


16 ans après
16 ans après
par David ELLIS
Edition : Broché
Prix : EUR 21,50

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un vrai page-turner, 1 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : 16 ans après (Broché)
Tout commence avec la découverte d’une scène de crime qui restera très longtemps gravée dans la mémoire des personnes qui étaient sur place ce soir-là. L’assassin est très vite découvert et la sentence n’est une surprise pour personne et tout le monde tente de reprendre un semblant de vie. Tout aurait pu s’arrêter là, il y avait déjà matière à nous faire frissonner, surtout vu le mode opératoire du tueur, mais David Ellis va plus loin et ajoute un élément qui va faire basculer l’illusion de la tranquillité.
16 ans après est un excellent polar juridique qui démarre lentement en mettant tous les acteurs de cette histoire en scène, leurs vies, la découverte des six cadavres, le parcours du suspect.

En 1989, Paul Riley pense tenir l’affaire de sa vie et va tout faire pour ne rien laisser passer. Pour des crimes aussi odieux, la peine de mort est requise et il est hors de question que le coupable s’en sorte avec « l’excuse » de la folie. Ce sont ces premiers chapitres qui semblent longs mais, croyez-moi, ils vont vous être très utiles pour la suite du roman.

En 2005, quand tout recommence, Paul Riley est devenu un avocat très puissant et vu la tournure des évènements c’est, bien sûr, vers lui que la police va se tourner. Le moment est venu de ressortir les dossiers et de chercher ce qui se cache derrière certaines décisions qui semblaient bonnes il y a 16 ans, mais qui, aujourd’hui, avec l’apparition de nouveaux éléments, paraissent plus que suspectes.
Une course contre la montre s’engage alors, car si le tueur suit le même chemin que son prédécesseur, d’autres personnes vont mourir et ils n’ont pas beaucoup de temps pour l’arrêter.

L’histoire s’accélère et le livre devient alors impossible à lâcher, nous allons de découvertes en révélations pour un final qu’il est pratiquement impossible de voir venir.
David Ellis nous roule dans la farine, fait travailler notre imagination, les preuves étaient pourtant accablantes mais justement n’était-ce pas un peu trop évident ? Si le coupable n’est pas celui que tout désignait alors qui était responsable de cette horreur ? Où et quand Paul Riley a-t-il commis une erreur ? Et s’il n’a pas fait d’erreur, qui est derrière toute cette mise en scène ? Beaucoup de questions et très peu de temps pour y répondre.

16 ans après est un vrai page-turner qui vous fera passer plus qu’un très agréable moment !


Sans raison
Sans raison
par Mehdy Brunet
Edition : Poche

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Excellent premier roman., 1 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sans raison (Poche)
Les résumés sont souvent trop longs et même parfois en disent trop, ici rien de tout ça, quelques phrases qui nous poussent à ouvrir le livre afin de savoir ce qui amène un homme à perdre toute compassion.

Le premier chapitre vous glace le sang et vous fait comprendre qu’à partir de ce moment-là, c’est en apnée que vous allez continuer la lecture.
Un style complètement addictif qui ne s’encombre pas de fioritures, en même temps, vu le sujet, ça ne sert à rien de prendre des gants…
Un personnage principal qui nous entraîne avec lui dans sa descente aux enfers, des situations très dures, pour ne pas dire insoutenables, mais sans cautionner tout cela, comment ne pas comprendre les raisons qui le poussent à agir ainsi.

Josey Kowalsky avait tout pour être heureux et, en seulement quelques heures, il perd presque tout ce qui faisait de lui un être humain. Comment aurions-nous réagi ?
En tout cas, durant toute ma lecture, j’étais partagée entre : « Ils n’ont que ce qu’ils méritent » et le « arrête, laisse faire la justice », mais comment avoir confiance dans un système qui prouve, jour après jour, qu’il est très loin d’être au point !

Un premier roman choc, une écriture vive et le fin mot de l’histoire qu’on ne voit pas arriver, Sans raison... à tout pour vous plaire et vous bouleverser !


Ces lieux sont morts
Ces lieux sont morts
par Patrick GRAHAM
Edition : Broché
Prix : EUR 20,90

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon roman, comme toujours., 10 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ces lieux sont morts (Broché)
Il y a des livres qui peuvent changer votre vie, cette phrase fait un peu pompeuse mais c’est ce qui m’est arrivé avec L’Évangile selon Satan, le premier roman de Patrick Graham. Quand je l’ai ouvert pour la première fois, j’étais très loin d’imaginer qu’il allait, non seulement, être l’un de mes plus gros coups de cœur pour de nombreuses années à venir, mais aussi le début d’une très belle amitié avec l’auteur.
Au fil de ses romans, son style s’affinait, les idées (même si parfois pas très bien contrôlées) étaient stupéfiantes et ses personnages, que dire à part qu’ils vous collent à la peau. Quand on a lu les romans de Graham on ne peut que les garder très longtemps en mémoire à l’image d'Ezechiel, de Caleb et surtout de Marie.

Dans Ces lieux sont morts, il nous dépeint, une fois de plus, une palette de personnages hors du commun. Bien sûr, de tous, il y en a un qui ressort largement. J’ai eu un véritable coup de cœur pour le shérif Ed Crawley, c’est un homme brisé qui pourrait parfaitement se laisser aller et attendre cette fin qu’il sait toute proche mais qui va continuer à aller de l’avant. Il est touchant, émouvant, tout à fait le genre de personnage que Graham sait sortir de son imagination pour qu’il reste dans le fond de notre mémoire, bien au chaud avec Marie et les autres.

Searl est déroutant, on sent dès le début qu’il cache un profond secret/traumatisme, on a envie de l’aider mais aussi de le secouer, ses agissements sont pour le moins troublants mais, en même temps, nous ne sommes qu’au début de l’histoire et je pense que nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec lui.

Cette fois encore, le méchant de l’histoire est un personnage qu’on adore détester mais qui va se révéler stupéfiant et encore le mot est faible. Vous pensiez avoir tout lu sur les psychopathes, les fous en tout genre ? Laissez-moi vous dire qu’avec celui-ci vous allez passer des nuits blanches. Sa folie n’a d’égale que le mal et la désolation qu’il fait régner partout où il passe et pourtant, à un moment, vous allez avoir envie d’en savoir plus, qu’est ce qui a bien pu lui arriver pour qu’il soit ainsi, qui est responsable et que cherche-t-il en s’en prenant directement à la famille du Docteur Searl ?

Voilà, vous êtes pris dans les filets et la fin, même si elle nous réserve de grandes surprises, ne sera que plus frustrante car il nous faudra attendre la suite pour avoir enfin le fin mot de l’histoire. Je fais confiance à cet auteur de talent pour nous mitonner ça avec amour et nous réserver une fin glaçante comme lui seul sait le faire.

Je vais terminer cette chronique en vous disant qu’il ne m’est arrivé qu’une seule fois de lire un roman deux fois, et encore avec quelques dizaines d’années d’écart. J’ai eu la chance et l’honneur de pouvoir lire le premier jet de Ces lieux sont morts et de m’y plonger avec délice ce qui ne m’a pas empêchée de le relire une fois la version définitive achevée et, ce, quelques mois seulement après ma première lecture. Je redécouvrais des personnages, des événements, relevais des petits détails qui m’étaient passés sous le nez et cette seconde lecture confirmait mon affection pour Crawley.

Un avis un peu long mais cela fait un moment que j’avais envie de rendre hommage aux romans de Patrick Graham, un grand monsieur du thriller français et surtout quelqu’un de bien. Ne change rien, M’sieur Graham, t’es génial comme tu es !


La Porte du Messie
La Porte du Messie
par Philip LE ROY
Edition : Broché
Prix : EUR 19,50

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman passionnant., 10 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Porte du Messie (Broché)
Comment peut-on imaginer qu’une soirée bien arrosée va tout simplement changer la vie d’un homme, à moins que toute sa vie n’ait été consacrée à ce moment...

Philip Le Roy nous a habitués à des livres musclés où l’aventure et les rebondissements sont présents tout au long du récit, à ceci s’ajoute les révélations qui pourraient bien changer la face du monde.
Tout au long du roman, nous suivons avec attention les découvertes faites par Simon Lange et la fascination que vont exercer les révélations sur les origines du Coran ce qui va apporter une nouvelle façon de lire ce très bon roman d’aventures.

On pourrait se dire que Philip Le Roy profite d’un sujet sulfureux pour vendre une histoire cousue de fil blanc, détrompez-vous !
Si le sujet est bien entendu brûlant (il est quand même l’un des premiers à oser aborder ce thème), l’histoire de Simon Lange est passionnante et les pages se tournent très vite, tant on est pris dans le tourbillon qu’est devenue la vie de cet homme.

La porte du Messie est un véritable page-turner qui vous fera voyager et trembler, vous apprendrez des choses surprenantes que l'auteur traite avec beaucoup de respect et qui ne feront qu’ajouter au plaisir que vous aurez à vous plonger dans ce formidable roman.
Une suite est en préparation et très franchement j’ai vraiment hâte de savoir ce que Philip Le Roy nous réserve.


Et soudain tout change
Et soudain tout change
par Gilles Legardinier
Edition : Broché
Prix : EUR 19,50

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une comédie touchante, 17 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Et soudain tout change (Broché)
C’est en 2009 avec L’Exil des anges que j’ai fait la connaissance des romans de Gilles Legardinier. Et depuis, chaque année, que ce soit avec des thrillers ou des comédies, on attend son nouveau roman avec impatience.
Qu’est ce qui fait qu’on accroche tant aux romans de Gilles Legardinier ? Peut-être des histoires simples, des histoires qui auraient pu nous arriver, des situations rocambolesques qui se rapprochent des souvenirs que nous avons, des personnages tellement vrais qu’on n’a aucun mal à s’attacher à eux.
Mais là où réside la force de ce roman c’est qu’effectivement, pour les plus anciens d’entre nous, on ne pourra lire certains passages sans que nos souvenirs ne remontent, mais jamais ils ne prendront le pas sur l’histoire de Camille. On découvre une histoire passionnante et touchante.

Quand on est jeune, on pense que rien de bien grave ne peut arriver. On a la vie devant soi et surtout une bande de copains qu’on traîne depuis des années et qu’on ne lâchera pour rien au monde. Mais il arrive qu’un petit grain de poussière vienne déranger tout ça. En compagnie de Camille, Léa, Axel et les autres, nous allons partager une année, mais attention pas n’importe laquelle, l’une des plus importantes, celle du Bac. Cette année qui doit faire d’eux des « grands » mais pas encore tout à fait, oui, tout cela peut paraitre déraisonnable mais depuis quand, quand on a 17/18 ans, on doit être raisonnable ?
De sourires à fous rires, de tendresse à la gorge nouée, on passe par toutes les émotions.
Après s’être glissé dans la peau d’une jeune femme (Demain j’arrête) et d’un « jeune » retraité (Complètement cramé !), Gilles Legardinier nous offre cette fois-ci une lycéenne pleine de doutes et de certitudes. Une fois de plus, tout sonne juste, on en a la chair de poule, comment un homme peut-il viser aussi juste ? Peut-être parce que l’auteur est un homme qui passe plus de temps à regarder et à écouter ses semblables qu’à se regarder le nombril !

Une comédie touchante où l’on comprend qu’il ne faut pas perdre de temps avec des futilités, il y a des choses bien plus importantes et ce sont celles-là qui doivent attirer toute notre attention ! Une leçon de vie ? Non, loin de là, l’auteur est bien trop humain pour se permettre de nous donner des leçons, il nous amuse et nous touche et ça, c’est déjà beaucoup.
Et soudain tout change fait partie des romans qu’il faut avoir lu.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 1, 2013 11:40 PM CET


Storyteller
Storyteller
par James Siegel
Edition : Broché
Prix : EUR 21,30

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout simplement excellent, 21 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Storyteller (Broché)
Tout commence dans une chambre de motel d'une petite ville perdue au fin fond du désert californien, Tom Valle, journaliste désavoué, est armé et craint visiblement pour sa vie. Qui craint-il comme ça et pourquoi ? C''est ce qu'il va s'employer à nous raconter.
Il va nous exposer depuis le début ce qu'il a découvert, mais pas facile pour lui d'être crédible car il a commis la plus grosse des erreurs pour un journaliste : mentir ! Veut-il se servir de cette histoire pour se racheter aux yeux de la profession et de ceux à qui il a fait du mal ? En tout cas, il a découvert quelque chose d'énorme, quelque chose que seul un esprit délirant d'imagination pourrait inventer, et tout ça en reliant des points les uns aux autres. Des petites choses qui n'avaient, de prime abord, aucun lien entre elles. Depuis, il est suivi, épié, court-circuité, c'est facile pour les autres, vu que pour tous, il n'est qu'un menteur !

La fameuse théorie du complot, celle qui marche à tous les coups mais à laquelle on a parfois bien du mal à croire, est, ici, diabolique, on ne comprend pas alors que tout est sous nos yeux. On a du mal à assembler les pièces du puzzle, Tom Valle s'y perd parfois lui aussi. Comment ne pas devenir fou quand tout le monde croit que vous l'êtes ? C'est peut-être cette approche qui rend le livre si passionnant, on a envie d'aider le héros, on avance avec lui dans ce labyrinthe sans jamais se douter de ce qu'on va découvrir à l'arrivée et, croyez moi, tout est encore plus énorme que ce que vous pensez.

James Siegel prend son temps, il nous présente les faits et son personnage, ses doutes et ses remords. Sa vie d'avant, avec les avantages que l'on a quand on est un homme reconnu dans sa profession. Sa déchéance, les affronts qu'il subit au quotidien, mais attention il ne cherche en aucun cas à être larmoyant. Il a joué, il a perdu, il paye, c'est normal.
Puis, d'un coup, on se rend compte que Tom a mis son pied sans un sacré nid de vipères et que tout va aller plus vite. Petit à petit, les évènements s'enchainent pour nous perdre encore un peu plus, jusqu'à la révélation finale qui semble grosse, oui mais, et si '.

Première rencontre avec un auteur qui n'en est pas à son premier roman, retard que je vais très vite rattraper car s'ils sont tous à la hauteur de celui-ci, cela laisse présager de très bons moments.


Vilaine fille
Vilaine fille
par Olivier Bonnard
Edition : Broché

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un excellent moment de détente qu'on prend plaisir à apprécier comme un bon film !, 22 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vilaine fille (Broché)
Je dois avouer que j'ai commencé ce livre avec un certain apriori, le sujet semble « facile » et on pourrait se dire que l'auteur se sert de ses connaissances du milieu cinématographique pour en faire un roman. Oui, on pourrait, mais finalement non ! Dès les premières pages, on se rend très vite compte qu'Olivier Bonnard n'a pas qu'une excellente connaissance du monde des célébrités, il a aussi beaucoup de talent, car son histoire part dans tous les sens mais reste parfaitement compréhensible. On explore les bas-fonds de l'usine à rêves, on assiste à la naissance d'une star (aussi éphémère soit-elle), le travail qui est fait en coulisses pour faire rêver les gens et, franchement, on n'est pas loin de se dire qu'il y a une grande part de vérité dans certaines pratiques.
Vilaine fille n'est pas qu'un « déballage » de méthodes plus ou moins douteuses, derrière tout ça, il y a un meurtre odieux qui nous tient en haleine tout au long des pages que l'on tourne avec avidité afin de connaître enfin le fin mot de l'histoire. Pour nous accompagner, Seth Banner, détective privé au passé sombre et Martin Kaufman, journaliste cinématographique, un gouffre les sépare mais le décalage qu'il y a entre ces deux « enquêteurs » nous apporte deux visions d'une même affaire, deux manières d'avancer dans une histoire qui commence à faire pas mal de victimes.

Des personnages bien campés et attachants, de l'action, des bagarres, des révélations, tout est présent pour qu'on passe un très bon moment et même si certains passages de la révélation finale sont un peu trop gros, ils ne nuisent en rien, bien au contraire, à la satisfaction qu'on a à découvrir le premier livre de cet auteur.

Ce roman est un excellent moment de détente qu'on prend plaisir à apprécier comme un bon film !

Olivier Bonnard est assurément un auteur à découvrir et à suivre.


Cérémonie
Cérémonie
par Richard Montanari
Edition : Broché
Prix : EUR 24,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent !, 20 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cérémonie (Broché)
Depuis « Déviances », j'avoue que je suis à l'affût de toutes les nouveautés concernant cet auteur et chaque nouveau roman est un vrai régal. Avec un style inimitable, il arrive à créer une ambiance très particulière en quelques chapitres à peine. "Cérémonie" ne déroge pas à la règle, bien qu'il fût écrit il y a quelques années.

Un récit raconté de plusieurs points de vue, celui, bien sûr, du détective Paris, mais également celui du tueur, qui j'avoue fait froid dans le dos puisque ces passages sont écrits à la première personne, comme si le lecteur avait un contact direct avec ce monstre, un accès sans limite à ses idées les plus folles et, croyez moi, de ce côté-là Richard Montanari fait très fort.
Les amateurs de la série mettant en scène les inspecteurs Kevin Byrne et Jessica Balzano retrouveront avec plaisir la logique froide et implacable d'un tueur hors normes. On quitte Philadelphie et ses Badlands pour Cleveland, un changement de décor pour une ambiance aussi angoissante. Si l'auteur parvient à créer de nouveaux criminels toujours plus inquiétants, il nous propose également des personnages comme Jack Paris, flic au passé trouble, mais à qui on s'attache très rapidement.

Fan j'étais, fan je resterai et comment en être autrement devant autant de talent !


Prisonnier des dieux : La nuit du magicien
Prisonnier des dieux : La nuit du magicien
par Gilles Legardinier
Edition : Broché

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon roman jeunesse, 23 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Prisonnier des dieux : La nuit du magicien (Broché)
La vie peut parfois prendre une tournure que nous n'aurions même pas imaginé quelques jours auparavant.
Et si tout ce en quoi nous avions cru jusqu'à présent n'était que mensonges pour mieux nous contrôler ? Ca personne n'a vraiment de mal à le croire, mais le plus difficile reste à le prouver, surtout quand on se retrouve mêlé à un «complot» qui va beaucoup plus loin que ce qu'un jeune lycéen peut penser. C'est ce qui va arriver à Virgil, avec la mort de son meilleur ami, son presque frère, il va lever le voile sur une partie obscure du monde dans lequel il vit. Avec ses premières découvertes, il va très rapidement comprendre que cela dépasse, et de beaucoup, les films d'espionnages.

Une fois de plus, Gilles Legardinier démontre avec le talent qui le caractérise qu'il embarque le lecteur aussi facilement dans des romans «jeunesse» que dans des livres destinés aux adultes.
Le lecteur pénètre à 100 à l'heure dans un univers que nous ne connaissions pas à l'auteur, à mi chemin entre réalité et science fiction. "Prisonnier des Dieux" est le premier volet d'une série qui nous promet de très belles heures de lecture.
Qui parmi nous n'a jamais pensé que tout ce qu'on nous assène depuis des millénaires comme étant la réalité, des choses dont la certitude n'est pas à remettre en doute, des questions qui ne trouveront jamais de réponses, que toutes ces choses et bien d'autres choses encore, ne sont pas forcément la réalité.
L'attente commence, et elle va être longue, pour savoir où toute cette histoire va nous mener !


Page : 1 | 2 | 3