Profil de Alexandre GODARD > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Alexandre GODARD
Classement des meilleurs critiques: 549
Votes utiles : 846

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Alexandre GODARD (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-16
pixel
Kaavie- Grip d'alimentation/Batterie grip pour Canon 5D Mark III
Kaavie- Grip d'alimentation/Batterie grip pour Canon 5D Mark III
Proposé par EAC
Prix : EUR 79,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un grip qui marche, 7 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
On n'est jamais sur que ça marchera si on n'essaie pas, mais la sécurité Canon "grip qui marche à coup sur" est quand même très chère. Donc, je me suis laissé tenté par ce produit.
Première approche : je viens d'un 550D gripé lui aussi. Le 5Dmk3 est très gros par rapport au 550D et le grip suit la même logique : il est balèze… Mais vraiment balèze. J'ai été décontenancé au tout premier abord. Mais très vite, je l'ai pris en main. Une journée m'a suffit. J'ai choisi ce modèle car il dispose des mêmes commandes que le grip Canon, surtout le joystick qui permet de choisir le collimateur de mise au point.
Le grip fonctionne avec une seule batterie comme avec 2. En revanche, le chargeur pour pile doit être là pour la déco. Les batteries sont de 1900 mA, et 4 piles de la même contenance ne permettent pas de faire marcher l'appareil photo.
Bon, c'était mon choix de ne pas le renvoyer car je ne voulais pas d'une procédure d'échange.
Mais attendez vous à cette probabilité.

Côté construction, c'est très bien. La prise en main est bonne.

Aucun regret.


Metz Mecablitz 44 AF-1 Digital Flash pour Appareil photo Canon
Metz Mecablitz 44 AF-1 Digital Flash pour Appareil photo Canon
Proposé par carmcameras
Prix : EUR 173,74

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Efficace, 10 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Metz Mecablitz 44 AF-1 Digital Flash pour Appareil photo Canon (Accessoire)
Utilisé dans des configurations variées, ce flash ne m'a pas fait défaut.
Attention, un flash est efficace quand il est couplé à de bonnes piles. Sinon, vous pouvez attendre longtemps que le flash recharge. Vérifiez bien les spécificités des piles.

Je l'ai couplé avec des piles nouveau !!! Sanyo Eneloop - 8 Piles Eneloop HR-8UTGA Type AA (2000 mAh) - The new, improved eneloop avec 1500 charging cycles. Et j'en suis très satisfait de même.
La plupart du temps, je travail en tout manuel, flash inclus. J'ai été déçu du mode TTL, certainement parce que cela demande une certaine maîtrise.

Les configurations de travail :

Dans une église pour un mariage. Il faut réussir à faire une lumière ambiante et flasher sur des distances qui sont finalement assez importantes. En général, je ferme à f/5.6 (sur un EF 24-105 L IS USM) pour obtenir le meilleur piqué. Je suis monté à 1600 iso pour avoir la sensibilité le plus à même de photographier vite (1/100 de seconde). Le flash pourvoyait au manque de lumière. J'ai d'excellents résultats, d'autant que c'était la première fois que j'utilisais ce modèle. Les cycles de recharge se sont enchaînés sans faiblir pendant 45 minutes, et ça a ralenti dans le dernier quart d'heure (en même temps, je n'y suis pas allé de main morte).

Dehors pour déboucher les ombres, impeccable, que je sois proche des mariés ou pas. Pour le coup, le flash devait être à pleine puissance pour que les 100 iso "impriment" la lumière.
J'ai utilisé le flash au crépuscule pour certain cliché à la configuration ardu sans source secondaire. Très bien aussi.
Le blanc du flash m'a satisfait, il est assez neutre, pas trop froid.

Concernant le flash lui même, et son emballage : bien fait, des plastique solide, pas de jeu, la tête tourne bien, les réflecteurs et diffuseurs sont corrects.

Très bon produit, qui dispose en plus d'une prise USB interne pour mettre le firmeware du produit à jour. Et ça, c'est rudement bien !


John Carter [Combo Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD]
John Carter [Combo Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD]
DVD ~ Taylor Kitsch

11 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le père des Classiques, 26 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : John Carter [Combo Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Tout le monde a noté que John Carter avait un arrière goût de Star Wars ou d'Avatar.

En fait, c'est faux. C'est Star Wars ou d'Avatar qui ont un arrière goût de John Carter.

Le livre est paru en 1917, pré-publié à partir de 1912. Il a, par sa démesure et son imagination, créer le planet opera (rien que ça).
Le seul reproche que l'on peut faire au film, c'est d'être apparu après ces illustres inspirés qui l'ont précédé au cinéma. Seulement, loin d'être une énième adaptation ratée, on se trouve devant un classique à l'esthétique puissante et à la saveur moderne, autant que retro. Tous les films ne peuvent pas s'en vanter.

Fantasme de gosse, je ne compte plus les heures que j'ai passé devant les peintures de Frazetta représentant John Carter et Dejah Thoris. Sans jamais avoir lu les livres, j'étais déjà complètement fan de cet univers.
Quel ne fut pas mon excitation quand il y a 3 ou 4 ans j'ai appris que Andrew "Wall-e" et "Nemo" Stanton allait adapter ce livre !
Et qu'en plus, on allait bénéficier de la présence de Willem Dafoe dans ce film.
Pas déçu du tout.
Primo et pour rassurer, la 3D est une des meilleures que j'ai vu pour une conversion (rappelons que ce film a été filmé sur pellicule et numérique en 2D, puis converti). Il se pose à côté du grandiose Titanic 3D de James Cameron, rien que ça. La 3D cinéma est juste, pas tap à l'œil, celle du BluRay est plus prononcée mais jamais débordante.
Pour ce qui est des qualités du film, et bien, elles sont nombreuses : une plastique d'exception, une réalisation inspirée et efficace, un scénario aux nombreux niveaux de lecture qui laisse sentir un background très profond, des acteurs convaincants et un spectacle puissant.
Les Américains n'ont pas plébiscité le film, je me demande encore pourquoi. Ils ne l'ont pas trouvé mauvais non plus, mais comparé à Tranformers qui récolte une note sensiblement équivalente sur Rotten Tomatoes, on se demande ce qui se passe.
Si j'hésite à lui affubler l'étiquette de chef d'œuvre, notamment parce que je n'aurais pas détesté un traitement plus adulte et sombre en raison du caractère du héros, c'est tout de même un divertissement plus accessible aux enfants que les pétaradants titans de métal de Michael Bay' John Carter, c'est tout même le gars qui a fait la guerre, vu des trucs impitoyables et tout perdu à son retour. C'est sombre, n'est-ce pas.
Mais bon, Stanton qui bosse pour Pixar et Disney assure suffisamment bien pour faire une critique de la guerre, lui qui a su faire un constat plutôt radical de l'évolution de l'être humain dans Wall-e. Il arrive à rendre accessible aux plus jeunes quelque chose d'aussi sombre, sans pour autant trop frustrer les moins jeunes (comme votre humble serviteur). Le tout sans rendre son personnage pathétique façon Rambo ("C'était pas ma guerre, Colonel !"), sachant parfaitement intériorisé la mélancholie de John Carter. C'est là aussi qu'on perçoit la réussite de Taylor Kitch. Vulnérable mais fort, puissant mais maladroit, immature d'apparence mais vieux et usé en réalité (reprenant ici la description de Edgar Rice Burroughs : le temps ne semble pas avoir de prise sur lui), l'acteur impose un homme qu'on ne peut qu'aimer. Ce n'est pas une petite performance. Bravo quand même !
Bien évidement, le reste du casting n'est pas moins bon, Dejah Thoris et Tars Tarkas en tête. J'aurais aimé que le personnage de Dominic West soit mieux mis en avant aussi, mais bon, on ne peut pas tout mettre dans un film de 2 h sans en casser le rythme.

Bref, malgré des petites pétouilles franchement pas répréhensibles sur la globalité du film, on se trouve devant un film familiale pas débilitant, beau et avec beaucoup de relief (avec ou sans 3D ^^). Les changements par rapport au livre permettant de rendre le film plus accessible.

Que vaut le BluRay Ray 3D ?
C'est impeccable. Parfaite incrustation des sous-titres, son au poil, image renversante. Achat qualité garanti.
Les bonus sont sympas, mais un peu chiche. Vu la grandeur du film, je cherche encore le making of qui va bien. On se contente de scènes coupées, peut être le bonus le plus intéressant car, fait rare, le commentaire de Stanton explique bien la raison pour laquelle ces scènes ne figurent pas dans le métrage.
On a aussi 10 (pauvres ridicules !!!!!) minutes de documentaire sur l'héritage du livre de Burroughs. Ce bonus, sympa au demeurant, reste une grosse blague lancée à la tête du fan qui espérait plus ou mieux fait avec des vrais comparaisons, un vrai bonus quoi !
La journée de tournage, 30 minutes montre bien comment ça marche un film de cette envergure. On perçoit ceci dit, qu'ils ont prix leur temps, ont eu des journées pas trop chargées (en même temps, vu l'ampleur du film, c'était pas la peine de mette tout le monde à genou avec un rythme effréné). Rien de comparable au tournage de Gladiator, avec ce making of fantastique de plus de 3h. Bref, un grand confort de travail.

En résumé, le film est bon, le support lui fait honneur.
Bon visionage !
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 8, 2012 7:30 AM MEST


The Amazing Spider-Man [Édition Premium boîtier SteelBook]
The Amazing Spider-Man [Édition Premium boîtier SteelBook]
DVD ~ Andrew Garfield
Prix : EUR 24,89

13 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Araignée dans la toile, 23 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Amazing Spider-Man [Édition Premium boîtier SteelBook] (Blu-ray)
C'est un bon film, pas de doutes à avoir là dessus.

Mais est-ce un chef d'œuvre ? Pas pour moi.

Ce qui réjouit, c'est d'abord le ton du film : on change de registre. Là ou Sam Raimi avec son grand-guignol coutumier (depuis Evil Dead) nous servait un spectacle tour à tour drôle, mélancolique et cartoonesque, Marc Webb (il était né pour ça avec un tel nom) va chercher plus le teen-movie et des comiques de situation, sur une tonalité plus réaliste. Est-ce plus sombre ? Non, c'est plus réaliste. J'insiste bien sur ce point, car on pourrait croire à la lecture de certains commentaires ou critiques qu'on penche plus sur l'ambiance de The Dark Knight, ce qui est faux. J'ai eu mon lot de fou rire, plus que sur les Sam Raimi, mais malgré des passages franchement tristes et durs, The Amazing Spider-Man n'est pas un film sombre.
Première chose bien, l'oncle Ben en 1h de métrage transpire le réalisme et la crédibilité. Martin Sheen n'est pas un débutant, il bouffe l'écran. Il est le parfait tonton sur qui Peter appuiera son passage à l'âge adulte. Andrew Garfield n'avait rien à me prouver, The Social Network avait déjà assis ses qualités d'acteurs. De toute façon, être casté par David Fincher signifie qu'on est face à un talentueux comédien (jamais ce dernier n'a loupé un casting). Le rôle de Peter Parker lui va comme un gant. Emma Stone est une Gwen Stacy idéale, tout en jeune fille forte. Classe et pêchue. Le Dr Curt Connors est très bien interprété, Rhys Ifans remplie parfaitement son rôle. Le reste du casting est au diapason, c'est à dire nickel.
C'est tante May qui m'a laissé sur ma faim : primo elle est sous-exploitée (Sally Field fait ce qu'elle peut); deuxio, je ne trouve pas qu'elle colle à la BD. Erreur à réparer d'urgence dans la suite.
Les effets spéciaux sont cleans, bien foutus mais de nos jours, c'est presque normal surtout pour ce budget. Au moins, et ça aurait pu être le cas, on ne les trahit jamais.

Cependant, j'ai mis 3 étoiles, car plusieurs choses m'ont gêné.
La première tient à la qualité même du scénario. Aucune problématique n'est résolue à la fin du film, certainement pour laisser de la matière pour les suites. Oui, admettons mais n'empêche, c'est gonflant. Ça me prouve surtout que le studio na pas envie de prendre de risque pour raconter une histoire que tout le monde ou presque connait depuis 40 ans. Travail de feignasse et surtout de flippé, parce que comme ça, c'est du pret à digérer pour le spectateur.
Peter au début cherche à comprendre qui étaient ses parents, puis SPOILER Oncle Ben se fait tuer indirectement à cause de Peter (même si c'est inévitable) FIN SPOILER, et à partir de là, il oublie ses parents. Il n'en reparle pas, il se contente d'écumer la ville à la recherche du gars qui "SPOILER plus haut :)" et de commencer ainsi à devenir le super héros qu'on attend tous, pour mettre sous le barreau le super vilain qui en sait plus sur ses parents que quiconque'
Autant les dialogues sont excellents (et je reconnais là la marque d'Alvin Sargent qui a déjà officié sur Spider-Man 1, 2 et 3), autant la narration est un vrai problème. La première trilogie était fluide, claire et linéaire. La progression et le passage à l'âge adulte de Peter Parker était lisible, et ce malgré les multiples problèmes du protagonistes, conscient qu'ils les cumulaient (c'est tout le sel de Spider-Man 2 justement).
Ce n'est pas le cas ici. C'est très brouillon, pas du tout clair et les questions en suspens le reste jusqu'à la fin. Et le problème pour moi, c'est que les films suivant ne remonteront pas le niveau du scénario de ce film, puisque que tout comme celui-ci, ils devront régler les problèmes un peu comme ils viendront. Manque total de lisibilité. Peter passe du justicier aveugle à celui de justicier responsable très simplement, comme s'il occultait les choses au fur et à mesure. Dérangeant'
L'autre gros problème, c'est qu'à la vision de ce film, je me suis demandé dès les premières minutes (cela s'est fort heureusement atténué après) s'il ce film existerait sans Sam Raimi.
C'est véritablement le cœur de ce qui me tracasse. Quand le générique, la musique (James Horner devient mauvais) ressemble à l'ancien, on part du mauvais pied. Webb reprend certains plans du premier Spider-Man les retravaillant juste assez pour que ça ne ressemble pas trop à Sam Raimi (la première fois que Peter comprend comment marcher sur les murs, ça cite à plein tube). La structure même du scénario est très (trop) similaire au film de 2002. C'est un reboot qui sent le remake parfois, et le ton même différent du film ne masque pas ce goût un peu amère.
Pour un film sensé être basé sur les Ultimates plus que l'histoire original, il y a trop de similitude.

Je suis un grand fan de Sam Raimi dont je suis la filmo depuis longtemps. Je ne donnais pas cher de ce reboot, et je ne serais pas allé le voir si ma femme ne l'avait pas tant souhaité.
La genèse de cet épisode a été houleuse : le studio a tenté d'imposer plus chose à Sam Raimi qui avait déjà eu des difficultés sur le 3e volet et avait du mettre Venom contre son gré. Le 4e épisode aurait pu être "Dark Knight Style", et je suis déçu que nous ne puissions jamais le voir. Il a préféré partir, et il a eu raison (la première bande annonce de OZ the Great and Powerful en remontre à Tim Burton).
Pour que cet épisode reboot soit un excellent film, il aurait fallu qu'il s'émancipe totalement de son aîné. Ça n'est pas suffisamment le cas pour moi.

Sony doit maintenant comprendre qu'ils doivent faire du monte-en-l'air un nouveau Spider-Man.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 29, 2012 7:43 PM CET


Intenso 6011560 Disque dur externe 3,5" 1 To USB 2.0 Noir
Intenso 6011560 Disque dur externe 3,5" 1 To USB 2.0 Noir
Proposé par Etplix-Projekt
Prix : EUR 76,00

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Correct, pour un disque dur de bureau, 9 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Intenso 6011560 Disque dur externe 3,5" 1 To USB 2.0 Noir (Personal Computers)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Disque Dur externe de bureau (c'est écrit dans le descriptif, il y a alimentation secteur et tout le reste, ce disque n'est pas auto alimenté), ce disque ne triche pas sur ses caractéristiques : oui, les transferts sont exactes (4 fichiers pour un total de 1Go en 32 secondes soit environ 32 mo/s, ça colle), il est pret à l'emploi et formaté de base en FAT 32.
Testé sur un Mac, c'est plug and play. La notice indique que des drivers doivent être installé pour Windows et renvoie vers le site internet du constructeur. Rare sont ceux qui n'ont pas internet de nos jours, mais comment fait-on si on a Windows, le disque dur, et qu'on ne peut pas s'en servir faute de connexion. C'est peut être une remarque idiote de ma part, puisque ce commentaire sera publié sur Internet, et que logiquement tout un chacun achetant ce disque sur Amazon n'en aura cure. Mais voilà, je trouve limite.

Un peut de technique maintenant :
- boitier alu donc refroidissement passif, pas de ventilateur dans le boitier. De plus, le disque est très très silencieux.
- USB2 only. À l'heure de l'USB3, faudra pas attendre des hautes performances de ce produit.
- Il manque des informations certes inutiles à la majorité des gens, mais : combien de tour minutes pour ce disque ? 5400, 7200 ? À combien est la mémoire cache ? 8, 16, 32, 64 Mo ? Ces éléments sont souvent très important dans le choix d'un disque dur pour des personnes dont l'usage est plus "professionnel".
- il y a 2 vis derrière le boitier, donc j'ai ouvert l'engin pour me faire une idée de ce qu'il y a dedans. J'ai l'habitude, je monte tous mes disques moi même (j'en ai 5 pour un total de 5 teraoctets de disponible). J'ai identifié le modèle : Le disque est un 7200 tours/min, 64Mo de mémoire tampon, SATAIII (très bon produit). Le disque est très bien monté, et fixé. Ceci signifie aussi que le boitier est parfaitement réutilisable au besoin, à condition de connecter un Disque dur S-ATA.
Je ne donnerai pas le nom de la marque, mais je peux affirmer que c'est une très bonne marque.

Ces tests ont été efectué sans toucher au disque, sans le formater.

Après formatage en HFS+ (formatage de base pour Mac OSx, pour les Windowsiens, ça correspond à NTFS), les performance sont exactement les mêmes.

Ce disque se destine plutôt aux particuliers, Monsieur et Madame tout-le-monde, encore que les utilisateurs plus chevronnés y trouveront un produit fiable. Pas mal de zones d'ombres sur ce produit, à moins de l'ouvrir. Il propose des prestation somme toute très correcte, un matériel de qualité.
Le seul point noir à mes yeux, c'est L'USB2, connectique qui vient de prendre un coup de vieux avec la démocratisation de l'USB3 (Thunderbolt n'est pas pour l'instant une technologie qu'on peut estimer grand public), et qui comble du comble, limite les capacité du très très bon disque dur dans le boitier. Dommage, mais ça n'en reste pas moins un très bon choix.


Grant Morrisons 18 Days
Grant Morrisons 18 Days
par Mukesh Singh
Edition : Relié
Prix : EUR 21,36

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ÉBLOUISSANT !, 14 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grant Morrisons 18 Days (Relié)
En un mot comme en 100 : c'est superbe.

Ça raconte quoi ? C'est un rien compliqué.
Déjà, ce livre est un artbook qui contient des artworks (oui je sais') et les scripts originaux d'un projet de Grant Morrison, scénariste de BD très connu et reconnu pour certains travaux. Précisément, les 3 scripts des 3 premiers épisodes de la série qu'il souhaitait tirer de cette saga.
Et il s'agit de l'adaptation du Mahâbhârata (à mes souhaits), LE plus long des poèmes connus : 250 000 vers. C'est 15 fois l'Iliade et c'est indien et en sanskrit. Bon, Morrison n'écrit pas en sanskrit, heureusement.
Mais il se ré-approprie le mythe indien sous une forme science-fictionnelle, retranscrivant la bataille de 18 jours que compte ce poème.

Bref, les proportions de ceci sont d'un niveau juste jamais égalé, qu'aucune histoire n'a jamais atteint : ni Le seigneur des Anneaux, ni Les 3 royaumes - version longue : parties 1 & 2 [Blu-ray]. Ça dure 18 jours, cette baston, et ils sont plusieurs millions.

Au diapason de l'ambition de Morrison, l'artiste qui sert ces superbes visuels, Mukesh Singh, nous gratifie d'illustrations absolument somptueuses.

Un livre, en anglais certes, mais passer cette barrière vous permettra de découvrir un superbe ouvrage.


L'Etoile du Désert  - tome 1 - Étoile du désert (L') - réédition tome 1
L'Etoile du Désert - tome 1 - Étoile du désert (L') - réédition tome 1
par Enrico Marini
Edition : Album

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un classique, 14 mai 2012
Sans plus attendre, voici le verdict : cette BD est fabuleuse.
Courte, intense, puissante.
Le dessin, c'est magistrale. Marini n'est jamais redescendu depuis, d'ailleurs.
Le script, c'est du caviar. Desberg n'a pas non plus quitté les cimes de la qualité depuis non plus.
Oui, mais j'ai mis 3 étoiles.

Oui, je pense que je vais offrir un scanner à Dargaud. Il ne devait rester que la photocopieuse et ses 600dpi pour reprendre les planches de Marini faut croire. Ça ne saute pas aux yeux de la même manière que pour Slaine et sa ré-édition vaine des 4 premiers volumes ( Slaine : Le Dieu cornu, Intégrale ), mais franchement, un scanner bureautique, ça scanne à 8 bit (profondeur de gris limite) sur un verre très épais (diffraction et donc un léger flou qui recouvre le visuel). Ça donne des effets bizarres au mieux (du grain photo dans les applats d'aquarelle ou de lavis là ou on devrait au contraire avoir le grain du papier) et ça oublie de scanner proprement tout court les teintes très légères, en ne gardant que des "points", des artefacts de postérisations' et une netteté relative, quoique pas trop atroce.

Bref, effarant de voir un tel traitement.

Je n'ai pas le souvenir que la première édition soit mieux traitée ou non, en tout cas, je déplore ce manquement de qualité. Dans tous les cas, que la première édition soit ou non réussi, rien ne justifie le fait que cette édition la n'ait pas été mieux traité.

Ne vous y trompez pas, cette BD rete un must have, une perle que vous pouvez ranger sans honte à côté du Scorpion, les Aigles de Rome et Rapaces, qui elle, on droit à un traitement fantastique de la part du même Dargaud.


Freaks' Squeele - Couleur Vol.1
Freaks' Squeele - Couleur Vol.1
par Florent Maudoux
Edition : Album
Prix : EUR 11,90

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 La BD squeele nous faut ?, 3 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Freaks' Squeele - Couleur Vol.1 (Album)
Franchement...

Étant possesseur des 5 premiers volumes dans leur édition classique, j'ai feuilleté avec intérêt cette ré-édition, pour voir ce qu'elle avait de si spéciale.
J'ai été vachement déçu : il ne s'y cache qu'une colorisation des planches noir et blanc d'origine, et pas forcément de la plus haute qualité.
Déjà, les trames noir et blanc ont été conservée, et ensuite, la mise en couleur est succinte et sans saveur : des applats de couleur très fade...
La mise en couleur par l'auteur dans l'édition classique (et dont les couvertures sont franchement plus esthétiques que cette ré-édition) est tellement plus belle.
Ça n'apporte strictement rien. Si ce n'est (attention, ceci est une charge anti- éditeur) faire du fric en coupant en 2 les 5 volumes sortis pour que ceux qui n'ont pas commencé la série et s'arrête au noir et blanc puisse découvrir Freak's Squeele.
Le livre est de qualité, l'impression excellente, mais c'est d'un inutile'
Ça n'apporte rien, rien du tout.

La bd reste bien, mais reportez-vous sur les autres éditions.


LG IPS226V-PN Ecran PC LCD 21,5" LED DVI/VGA HDMI Noir
LG IPS226V-PN Ecran PC LCD 21,5" LED DVI/VGA HDMI Noir

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Parfait pour la retouche photo et les joueurs occasionnels, 28 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LG IPS226V-PN Ecran PC LCD 21,5" LED DVI/VGA HDMI Noir (Accessoire)
Tout est dans le titre : retouche photo ok (sans aller chercher les qualité des Eizo et consorts) avec un delta E de 1,9, ce qui est excellent.
Pour info, le delta E est la mesure de justesse des couleurs : au dessus de 3, elles sont faussées, en dessous de 3, elles sont juste, et en dessous de 1, c'est la quasi perfection. Avec un delta E de 1,9, cet écran est donc fidèle, très fidèle.
En tant que photographe, c'était mon principal critère, outre celui du budget (je n'ai pas encore les moyens d'investir dans un Eizo).

Le fait est que cet écran est aussi suffisamment réactif pour être un bon compagnon de jeu. Il est rare de cumuler les qualités de fidélités des couleurs avec réactivité.

Pour ce qui est de l'aspect, il y a une prise VGA, une DVI et basta. Les plastiques de l'écran sont cheap et le pied moche, mais très franchement, ce n'est pas ce que je regarde quand l'écran est allumé ^^
Peut être par contre aurait-il fallu concevoir le pied de l'écran pour une meilleur ergonomie : son seul mouvement est une inclinaison avant-arrière. C'est pas beaucoup.

Mais bon, pour ce prix là, on a tout de même une très bonne qualité d'image, et c'est tout ce qui compte à mes yeux.

Acheté sur les conseils du site "Les Numériques"


Duracell - 99890258 - Chargeur - 15 minutes + 2 AA 1700mAh + 2AAA 750mAh
Duracell - 99890258 - Chargeur - 15 minutes + 2 AA 1700mAh + 2AAA 750mAh

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Duracell : le lapin court toujours, 2 janvier 2012
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Je n'ai rechargé que 2 piles AA depuis que j'ai ce produit (2 mois) et pour les vider, j'ai fait beaucoup de Wii (pour moi).
Ensuite, ce n'est pas long à recharger, c'est sur. Je n'ai pas chronométré non plus, mais les piles étaient ok en 20 minutes environ.

En gros, ça tient la barre bien comme il faut niveau performance.

Par contre, c'est encombrant comme engin : il y a un transformateur en plus du réceptacle pour piles. Ce n'est pas un chargeur facilement transportable. S'il fait du bruit, je n'ai pas été gêné outre mesure.

Les piles des autres marques sont chargées par ce produit, mais je pense que tout ne doit pas passer. Je ne suis pas tombé sur ce cas de figure.

Bref, un produit excellent, volumineux et utile à la maison, pas en transit.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-16