undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de Alexandre GODARD > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Alexandre GODARD
Classement des meilleurs critiques: 1.157
Votes utiles : 1001

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Alexandre GODARD (France)
(MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18
pixel
Dredd (Blu-ray 3D) [Combo Collector Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD]
Dredd (Blu-ray 3D) [Combo Collector Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD]
DVD ~ Karl Urban
Prix : EUR 19,99

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 He's the REAL Dredd, 7 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dredd (Blu-ray 3D) [Combo Collector Blu-ray 3D + Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
La loi faite homme est de retour.
Ouaip, si on considère que la première très grossière mouture était lisse, propre avec une histoire biscornue et sans rapport avec la BD était du Dredd. J'ai lu à cette époque que Demolition Man était plus Dredd que Dredd lui même.

Mais, heureusement, après plusieurs années, les Anglais ont repris les rennes de leur création. Et ont fait le film qu'il fallait faire.

1/ Dredd est Dredd, et Karl Urban ne cherche pas à faire la vedette. Le casque vissé sur la tête, il joue avec sa voie et sa bouche. Toutes ses expressions passent ainsi.
Il faut aussi rendre hommage à Alex Garland qui a réussi à rendre Dredd suffisamment humain pour qu'on n'y voit pas trop une caricature de machine qui flingue de l'humain tout le long du film : il saigne, il a la rage mais il se contrôle, il évalue une rookie qui aurait pu être viré après son premier jour sur le terrain (et quel jour !). Obsédé par la justice, implaccable, mais pas inhumain. Joli tour de force !

2/ Une idée de génie d'aller tourner le film en Afrique du Sud. La lumière, le soleil et l'architecture de Johannesburg si je me souviens bien, constitue un atout pour Mega City One. La ville est écrasée de chaleur (rappelons que la planète n'est plus qu'un immense désert irradié à l'exception des Mega City), les buildings sont ravagés, la ville est étendu et son atmosphère prégnante. Les effets spéciaux sont excellents, car parfaitement intégré, et si on sait que certains building sont faux, qu'est-ce que c'est bien fait ! Les images de synthèses sont de plus en plus abouties et bluffantes de réalisme.

3/ une histoire à niveau humain, et j'entends par là autre chose que la méga conspiration sur le super soldat juge et son frère jumeau du premier opus Dredd. Ça n'avait rien à voir avec la BD. C'est très différent ici, le coup de l'immeuble pris en otage avec 2 juges dedans. Déjà, on gagne sur le terrain de la cohérence, et puis ça recentre l'action. Ça ne diminue pas les enjeux, puisque la fameuse drogue Slo-Mo est au cœur de l'histoire.

4/ le scénario est bon, et la réalisation au diapason. Alex Garland n'a plus vraiment à faire ses preuves non plus, mais réussir une bonne série B avec une histoire bien troussé, c'est quand même pas mal. Un lieu, une cible, un but. Après une exposition efficace, les 2 juges vont faire le point sur des meurtres plutôt crados dans un bloc, un building de plusieurs milliers d'habitants. Et ils vont être servi.
Le Slo-Mo, cette nouvelle drogue, a pour principe de ralentir la perception du temps. Du coup, on aurait pu se retrouver avec des ralentis partout. Le réalisateur s'en sert judicieusement pour faire de certaines scènes des illustrations graphiques de violences. Oui, enfin de la violence, pas des coups de feu qui fusent. Là, y'a des tous et des morts. Du coup, les éléments de script sont utilisés pour raconter l'histoire. ces plans ralenti en 3D sont justes épatants. J'ai adoré un truc : un des personnages de l'histoire, personnage qui est une victime, a droit à son flashback, flashback qui a été employé dans une autre séquence du film sur un autre personnage. Ce simple plan utilisé 2 fois à 2 moments différents avec un point de vue défférent lie 2 personnages à un 3e se répercutant sur un 4e. Je vous laisse découvrir comment, mais en un plan, on vient de nous en raconter plus long qu'un dialogue. La qualité de la narration de ce film est de très haute tenue. Le tout sur une musique électro avec un arrière goût d'ambiance de fin du monde. J'adore.

5/ la 3D, pour ceux qui apprécie, et la qualité de l'image En 2D ou 3D. Elle est très bien faite. L'intérêt d'utiliser la 3D dans Dredd est très simple : on n'a rarement vu de la 3D employée dans un lieu aussi exigu. la profondeur est exceptionnelle, et la spacialisation de l'action au cordeau.

6/ Jamais illisible, et rythmé. Le film est court, sans fioritures et artifices inappropriés. Du travail d'artisan, produit avec sérieux et respect du spectateur. Ce film s'apparente à un ride un peu plus péchu qu'une journée normale à Mega City One. La simplicité de l'histoire amène une modestie au film qui ne donne jamais l'impression de péter plus haut que son derrière. Et pour le coup, on a même des thématiques qui émergent de cela, alors qu'on aurait pu se contenter d'un film bien troussé : besoin d'espoir, de la différence des autres, la naïveté devient une vertue, et se mue en force lorsqu'on y croit fort. Le tout sans ridicule.
Les sous-titres sont très bien intégrés dans l'image 3D.

Les autres bonus sont anecdotiques, mais sympa.

Conclusion : une bonne série B, intelligente et bien faite, modeste avec de l'action bien shootée, sur une histoire simple et tranchante.

Dredd is the law.


FullMetal Alchemist - Artbook Vol.1
FullMetal Alchemist - Artbook Vol.1
par ARAKAWA Hiromu
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un beau livre, 8 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : FullMetal Alchemist - Artbook Vol.1 (Broché)
En bon fan des la série, j'attendais une qualité d'impression et de finition au top. C'est le cas. Kurokawa soigne son poulain et nous concocte un livre cohérent et pas trop cher, si on se réfère à ce qui se pratique au Japon (ou des artbooks peuvent facilement dépasser les 100€).

En revanche, carton rouge à Amazon pour un livre arrivé en temps et en heure, certes, mais légèrement gondolé par l'humidité, notamment la couverture. Ça peut venir d'Amazon (et ce serait une grande première vu le nombre de livre que j'ai acheté chez eux) ou de chez l'éditeur. Le livre reste dans un état acceptable, d'ou je le garde, mais quand même, il faudrait faire attention à ce que ça ne reproduise pas.


ABC- A728.002 Déshydrateur pour fruits et legumes
ABC- A728.002 Déshydrateur pour fruits et legumes
Prix : EUR 105,25

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Au sec et sans problème, 11 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : ABC- A728.002 Déshydrateur pour fruits et legumes (Cuisine)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Très succinctement : j'ai déshydraté tomate et poivrons pour les faire mariner.
C'est bien simple : les légumes ont conservé un goût très agréable, et une texture tout à fait naturelle. Du coup, les tomates marinées du commerce m'ont paru franchement ultra-désechées comparées à celle que le déshydrateur a déshydrater. Ce produit permet de conservé les saveurs des aliments.

En revanche, c'est pas un petit engin : on n'en n'a pas un usage quotidien (enfin, pas chez moi). Et pour le coup, il n'est pas simple à ranger, et pas simple à garder dans une petite cuisine. Il fait un peu de bruit, en gros un sèche cheveux étouffé, pas de quoi non plus avoir mal au crâne. De même, il y a de nombreux plateaux mais il n'est pas possible de faire tourner le déshydrateur avec un ou deux plateaux. Il faut les 4. Par contre, y'a la place de faire sécher un paquet de truc. Il marchera 12 heures de rang, mais tout sera nickel en 12 heures.

Un produit d'usage peu fréquent qui permettra de tirer des aliments frais le meilleur, et c'est bien fait en plus.


Rasoir électrique Braun Series 7 720s-6
Rasoir électrique Braun Series 7 720s-6
Prix : EUR 163,65

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Au poil, 11 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rasoir électrique Braun Series 7 720s-6 (Beauté et hygiène)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Je viens d'un Philips 3 têtes tournantes. Je trouvais à ce produit un gros défaut : les têtes sont très irritantes et en plus, il faut démonter le truc pour bien le nettoyer (pas d'eau), ça prend entre 15 et 20 minutes, et après, une fois les têtes remontées, ce sera normal si ça rase mal et en plus, que ça arrache la peau (oui, j'exagère un peu). Faut que la mécanique reprenne sa place.
...
Ne ressentant pas le besoin irrépressible de transformer mon visage en plaie, et n'éprouvant pas de palisir particulier dans la douleur, j'ai ressorti mon Mach3 qui a au moins le mérite de raser sans vous mettre le visage en feu. Et je regrettais amèrement mon vieux rassoir à 20 € qui avait tenu un an et demi, et qui me faisait moins souffrir. Il s'agissait d'un cadeau, je n'ai donc pas regretté d'achat ^^

Donc, quand l'occasion s'est présentée de tester un produit avec une tête comme celle-ci, je me suis dit que ça valait le coup de tenter.

Pas déçu du tout : il rase bien, même les poils plus long, n'irrite pas, se nettoie facilement (et à l'eau, en plus), il a de l'endurance... Il dispose de quelques accessoires utiles (housse, brosse...).
Franchement bien.

Donc, un très bon produit.
Par contre, c'est pas donné. Chacun déterminera ses besoins, et j'avoue moi même que ce prix m'aurait refroidi. En revanche, je ne peux que souligner les grandes qualités du rasoir.


Tamron Objectif SP 24-70 mm F/2,8 Di VC USD - Monture Canon
Tamron Objectif SP 24-70 mm F/2,8 Di VC USD - Monture Canon
Prix : EUR 884,00

62 internautes sur 68 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du 17-50 vers le 24-70, 29 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tamron Objectif SP 24-70 mm F/2,8 Di VC USD - Monture Canon (Appareil-photos)
De l'APS-C vers le plein format.

J'ai changé récemment de boitier, je suis passé d'un 550D à un 5Dmk3.
C'est le jour et la nuit, c'est pas le même univers. Du coup, mon vieux mais néanmoins très bon 17-50 dont j'ai déjà fait la critique ne correspondait plus au boitier.
S'est donc ouvert à moi la mythique gamme des 24-70. Canon avec son f/2,8 L USM a fait des heureux de nombreuses années, il y a ceux qui ne jure (avec raison) que par le 24-105 (un range tellement pratique). J'ai eu la chance de franchir le cap au moment ou une nouveauté surgissait sur le marché : le 24-70 stabilisé. Ça, sauf si vous possédez un Sony dont les capteurs sont stabilisé et non les optiques, c'est une nouveauté totale.
Et sur ce point, je ne vous fait pas attendre, le SP 27-70 Di VC USD est une bombe : 1/4 de seconde, et la photo est nette. Bon, il faut tout de même être très statique pour ce genre de cliché, et si vous êtes d'un naturelle nerveux, ce sera compliqué. Mais ça flingue. Du coup, la stabilisation devient un vrai argument, pas un coup marketing. Tamron a parfaitement su intégrer cette technologie.

Ensuite, le piqué.
Dès f/2.8, c'est superbe. À toutes les focales, s'entend. Peut être un peu plus faible à 70, mais je n'ai rien constaté de moyen, au pire, c'est très bon. Bref, les mauvaises conditions lumineuses ne sont pas un obstacle pour lui. Et avec la question de l'ouverture, celle naturelle de la qualité du bokeh. Tout juste magnifique, et pour cause : le diaphragme a 9 lamelles. Toutes les conditions sont réunies pour des sujets qui se détachent parfaitement de l'arrière plan, le tout sur fond de bokeh moelleux.

Et là, je ne vous ai parlé que des écueils de ce caillou.
Le reste est donc à l'avenant : fermez à f/5.6 et profitez d'un piqué qui... poutre. Désolé, je ne trouve pas les mots pour dire à quelle point je suis heureux de ce (très beau) cadeau. À f/8, la profondeur de champ est remarquable, f/16 c'est encore très bon. Mais f/22 est franchement moyen. Le piqué n'est plus là. Bon, c'est l'ouverture minimale du Tamron, et avec le 5Dmk3, à moins d'avoir le soleil droit dans la tronche et encore, 1/4000 de seconde à f/16 feront l'affaire :)

Ce n'est donc pas sur le terrain du piqué qu'on plantera cet objectif.

C'est plus sur les distorsions. Là, on peut trouver à redire, mais pour ma part, ce n'est pas un soucis véritable. D'abord parce que des logiciels pas trop cher comme Photoshop Elements ont un module de traitement des distorsions, et que ces mêmes distorsions peuvent largement être utiliser comme élément créatif. Elles sont tout à fait acceptables et ne sont présentement visible qu'à 24mm. 70 mm est très bien, ainsi que le reste. J'ai vu des objectifs bien pire (notamment le Nikkor AF-S 24-85 qui est une honte pour un opticien comme Nikon).

Le vignetage est tout à fait bon, présent, mais pas problématique.

Les aberrations chromatiques sont très bien contenues, et partent très bien en post-traitement.

Donc, après cette avalanche de compliments, il me reste à vous dire que c'est un excellent caillou.

Je finirai tout de même par un conseil : les prochains mois vont être riches de nouveauté sur ce segment des transtandards pour pleins formats. Parent pauvre jusqu'à maintenant, cette branche va s'enrichir d'objectifs très intéressant grâce au 6D et à la création de la gamme des pleins formats "entrée de gamme" : le futur EF 24-70 f/4 L IS USM de Canon semble être un roi de la précision avec une stab' exemplaire, le EF 24-70 f/2.8 L USM II est déjà un tueur en piqué.
Considérez votre budget et vos besoins, mais bientôt, il y aura du choix.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 8, 2014 4:01 PM MEST


Le Dernier des Mohicans [Ultimate Edition - Blu-ray + DVD]
Le Dernier des Mohicans [Ultimate Edition - Blu-ray + DVD]
DVD ~ Daniel Day-Lewis

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Pour le film, 26 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Dernier des Mohicans [Ultimate Edition - Blu-ray + DVD] (Blu-ray)
Parce que c'est un plaisir sans nom que de voir enfin ce grand film en HD.
Ma note va dans cette direction, mais je ne peux qu'abonder dans le sens que la Vox Populi qui fustige avec raison le menu super moche, la traduction absente (du menu et de la VF), le commentaire sans sous-titre… tout un lot de mesquinerie stupide, d'écueil qui n'en sont pas et que Warner se paie lamentablement.
Concernant le film, cette version n'apporte que des changements minimes, qui ne déprécie en rien le film tel que nous l'avons connu. En fait, c'est la même chose que Avatar de Cameron : les ajouts n'apportent pas de changement drastiques, mais prolonge le plaisir du film.
C'est, je le répète la marque de grand que d'arriver à un tel résultat.


Aucun titre disponible

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une vraie crème qui coiffe, 11 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ceci est un vraie produit coiffant. Les DOP béton, c'est en fait très surfait.
J'utilise ce produit depuis un an, et avec les cheveux épais et drus que j'ai, rien n'était jamais satisfaisant. Ce qui n'est enfin plus le cas.

Et ça part très bien avec un shampoing, tout en résistant à une pluie fine.


Artbook CFSL.net 06
Artbook CFSL.net 06
par Collectif
Edition : Broché
Prix : EUR 30,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Encore une réussite !, 8 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Artbook CFSL.net 06 (Broché)
De nouveau, les joyeux drilles de Café Salé ne loupent pas leur RDV annuel.
Et c'est beau, quoi dire de plus. Des styles différents, beaucoup de pages, beaucoup d'œuvers qui flattent la rétine, beaucoup de travaux personnels pour des illustrateurs brillants qui devraient sortir de l'ombre avec ça (les éditeurs, vous faites quoi ?).

Bref, ça se mange sans faim et sans fin.


Kaavie- Grip d'alimentation/Batterie grip pour Canon 5D Mark III
Kaavie- Grip d'alimentation/Batterie grip pour Canon 5D Mark III
Proposé par UK Highland Photography
Prix : EUR 88,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un grip qui marche, 7 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kaavie- Grip d'alimentation/Batterie grip pour Canon 5D Mark III (Appareil-photos)
On n'est jamais sur que ça marchera si on n'essaie pas, mais la sécurité Canon "grip qui marche à coup sur" est quand même très chère. Donc, je me suis laissé tenté par ce produit.
Première approche : je viens d'un 550D gripé lui aussi. Le 5Dmk3 est très gros par rapport au 550D et le grip suit la même logique : il est balèze… Mais vraiment balèze. J'ai été décontenancé au tout premier abord. Mais très vite, je l'ai pris en main. Une journée m'a suffit. J'ai choisi ce modèle car il dispose des mêmes commandes que le grip Canon, surtout le joystick qui permet de choisir le collimateur de mise au point.
Le grip fonctionne avec une seule batterie comme avec 2. En revanche, le chargeur pour pile doit être là pour la déco. Les batteries sont de 1900 mA, et 4 piles de la même contenance ne permettent pas de faire marcher l'appareil photo.
Bon, c'était mon choix de ne pas le renvoyer car je ne voulais pas d'une procédure d'échange.
Mais attendez vous à cette probabilité.

Côté construction, c'est très bien. La prise en main est bonne.

Aucun regret.


Metz Mecablitz 44 AF-1 Digital Flash pour Appareil photo Canon
Metz Mecablitz 44 AF-1 Digital Flash pour Appareil photo Canon

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Efficace, 10 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Metz Mecablitz 44 AF-1 Digital Flash pour Appareil photo Canon (Appareil-photos)
Utilisé dans des configurations variées, ce flash ne m'a pas fait défaut.
Attention, un flash est efficace quand il est couplé à de bonnes piles. Sinon, vous pouvez attendre longtemps que le flash recharge. Vérifiez bien les spécificités des piles.

Je l'ai couplé avec des piles nouveau !!! Sanyo Eneloop - 8 Piles Eneloop HR-8UTGA Type AA (2000 mAh) - The new, improved eneloop avec 1500 charging cycles. Et j'en suis très satisfait de même.
La plupart du temps, je travail en tout manuel, flash inclus. J'ai été déçu du mode TTL, certainement parce que cela demande une certaine maîtrise.

Les configurations de travail :

Dans une église pour un mariage. Il faut réussir à faire une lumière ambiante et flasher sur des distances qui sont finalement assez importantes. En général, je ferme à f/5.6 (sur un EF 24-105 L IS USM) pour obtenir le meilleur piqué. Je suis monté à 1600 iso pour avoir la sensibilité le plus à même de photographier vite (1/100 de seconde). Le flash pourvoyait au manque de lumière. J'ai d'excellents résultats, d'autant que c'était la première fois que j'utilisais ce modèle. Les cycles de recharge se sont enchaînés sans faiblir pendant 45 minutes, et ça a ralenti dans le dernier quart d'heure (en même temps, je n'y suis pas allé de main morte).

Dehors pour déboucher les ombres, impeccable, que je sois proche des mariés ou pas. Pour le coup, le flash devait être à pleine puissance pour que les 100 iso "impriment" la lumière.
J'ai utilisé le flash au crépuscule pour certain cliché à la configuration ardu sans source secondaire. Très bien aussi.
Le blanc du flash m'a satisfait, il est assez neutre, pas trop froid.

Concernant le flash lui même, et son emballage : bien fait, des plastique solide, pas de jeu, la tête tourne bien, les réflecteurs et diffuseurs sont corrects.

Très bon produit, qui dispose en plus d'une prise USB interne pour mettre le firmeware du produit à jour. Et ça, c'est rudement bien !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-18