Profil de gunclub > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par gunclub
Classement des meilleurs critiques: 1.228.897
Votes utiles : 28

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
"gunclub"

Afficher :  
Page : 1
pixel
Coeurs perdus en Atlantide
Coeurs perdus en Atlantide
par Stephen King
Edition : Poche
Prix : EUR 8,10

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 emouvant, 21 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coeurs perdus en Atlantide (Poche)
Oui, ce livre est émouvant. Sans doute le plus personnel de Stephen KING, d'où parfois il peut sembler hermétique et ce qui explique qu'il ait dérouté bon nombre de ses jeunes fans. Pourtant, les démons qu'il décrit dans ce livre (la guerre, les souvenirs atroces et le fait de devoir vivre avec) sont peut-être les plus terrifiants de son bestiaire, car ils existent pour beaucoup d'américains de la génération de KING. Le livre des démons d'une génération sacrifiée et qui pourtant vivait à une époque pleine de promesses et d'espoir. Mais ont-ils su en profiter ? Voilà l'angoisse qui ronge ces personnages et qui les hante jusqu'à la fin de leurs jours. Un bel ouvrage inédit dans l'oeuvre de Stephen KING qui saura toucher les acteurs et les nostalgiques des sixties.


Triggers
Triggers
Prix : EUR 10,06

2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 pop du troisième millénaire, 17 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Triggers (CD)
April vient de publier un formidable album de pop grâce a son mentor, producteur, arrangeur et compositeur, le génial Bertrand Burgalat. Le savant fou de la pop, dans son laboratoire Tricatel, fait enfin progresser ce style, le fait évoluer, tout en lui gardant ses lettres de noblesses des seventies. Il est le Brian Wilson, le George Martin de ce nouveau millénaire. Osez l'expérience, encouragez-le, il détient la Foi et l'Avenir. Sans lui, et son égérie en l'occurence, ce sont les monstres au sang froid des stars acad. qui auront gagnés et nous qui seront trépanés. Burgalat, le dernier génie (avec Air) de la pop française.


Cette aveuglante absence de lumière
Cette aveuglante absence de lumière
par Tahar Ben Jelloun
Edition : Poche
Prix : EUR 6,70

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la dure condition humaine, 9 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cette aveuglante absence de lumière (Poche)
Fort, poignant. Incroyable témoignage (même si romancé). On ressort de cette lecture en ne sachant si l'on doit être honteux ou fier d'être un homme. Honteux d'appartenir à un genre humain capable de mettre tant d'énergie à faire souffrir son prochain par vengeance. Mais fier d'être de cette race dont l'esprit peut être plus fort que tout. On ressort choqué, indécis. On balance entre optimisme et pessimisme.Il faut croire en soi, mais faut-il croire en l'homme ? Merci monsieur BEN JELLOUN de ce récit boulversant.


Voyez comme on danse
Voyez comme on danse
par Jean d' Ormesson
Edition : Poche
Prix : EUR 6,80

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jean fait du d'Ormesson, 1 mars 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Voyez comme on danse (Poche)
D'Ormesson est un conteur érudit. Et il aime étaler son érudition au grand plaisir de ses lecteurs. C'est ici le cas. Mais l'originalité est que le héros est mort. C'est autour de sa tombe que Jean raconte sa vie et celle de ses proches. Et la petite histoire rencontre l'Histoire; les questions existentielles,les non-dits d'une vie; l'infiniment petit,l'infiniment grand. On pleure, on rit. Et grace à un enterrement, Jean comprend la beauté et la fragilité de la vie et l'importance de ce que l'on en fait. Merci monsieur d'Ormesson de ce livre pour gourmand, c'est un plat subtil et raffiné.


Fire of Love
Fire of Love
Proposé par FastMedia "Navires De USA"
Prix : EUR 140,30

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 exorcisme blues, 28 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Fire of Love (CD)
Le cd enclenché, c'est le choc!Une voix incantatoire surgit et déclame, exorcisant les vieux mythes de la musique américaine. Précheur habité, Jeffrey et ses sorciers me jette à la figure l'envers du décor des fausses réalités. Comme Lynch au cinéma. Je découvre, fasciné, le négatif de la musique du Creedence. Obsédant, envoutant, on se retrouve possédé. Une expérience unique qui me hante toujours. La musique du diable, c'est le blues du GUN CLUB et Jeffrey son maitre de cérémonie vaudou. Un rituel!


Page : 1