undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Latour07 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Latour07
Classement des meilleurs critiques: 447
Votes utiles : 18258

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Latour07 (Paris, France)
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Le nom des morts
Le nom des morts
par Stewart O'Nan
Edition : Poche
Prix : EUR 8,70

5.0 étoiles sur 5 Remarquable, 24 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le nom des morts (Poche)
Le passionné de l'histoire de la guerre du Vietnam se régalera avec ce polar. 15 ans après la fin de son tour, à l'issue duquel, sautant sur un mine, un de ses pieds fut arraché, le vétéran, au profil discret, engagé dans un combat pour le rétablissement de la santé physique et mentale d'anciens du Vietnam comme lui, est pris pour cible par un ex soldat qui lui reproche de l'avoir abandonné, là-bas, dans l'enfer vert.
Le profil des personnages constituant ce thriller est très bien campé.
La prégnance de la guerre du Vietnam emprisonne les vétérans dans leurs souvenirs post-traumatiques, les conduisant aux limites de la déraison, de la dépersonnalisation.
Comment se construire face à la menace qui surgit d'un passé, pourtant digéré, remâché sans cesse, et qui a ses zones d'ombre ?
Stewart O'Nan est un brillant écrivain nord-américain salué par la critique dans la première édition de l'ouvrage en 1997.


True Instinct Original Adult Sterilized Saumon Nourriture pour Chat 1,25 kg
True Instinct Original Adult Sterilized Saumon Nourriture pour Chat 1,25 kg
Proposé par Vetality
Prix : EUR 12,26

5.0 étoiles sur 5 "Raide dingue", 24 juillet 2016
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Notre chat des villes aime à ne pas changer de plat. Exception avec ce sac. Le chat remplit son estomac quasiment aussi vite que nous chargeons son écuelle. Attention au risque de boulimie !


Emile Henry EH349526 Tajine Céramique Grand Cru 27 x 27 x 20 cm
Emile Henry EH349526 Tajine Céramique Grand Cru 27 x 27 x 20 cm
Prix : EUR 69,90

5.0 étoiles sur 5 Très beau produit, 21 juillet 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Emile Henry EH349526 Tajine Céramique Grand Cru 27 x 27 x 20 cm (Housewares)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Très beau produit made in France, bien fini, de qualité, délivrant tout ce qu'un cuistot est en droit d'attendre pour mijoter ses plats et autres tajines.
Du vrai bon travail.


L'Europe est morte à Pristina
L'Europe est morte à Pristina
par Jacques Hogard
Edition : Broché
Prix : EUR 12,95

5.0 étoiles sur 5 L'honneur d'un colonel, 15 juillet 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Europe est morte à Pristina (Broché)
Dans la démarche action et pensée du colonel Hogard qui dirigea les forces spéciales françaises lors de leur déploiement au Kosovo en 1999, il y a cette fibre patriotique, française, noble, qui fut si bien saisie par Pierre Schoendoerffer dans "l'honneur d'un capitaine".

La réalité du conflit est dure et éloignée de l'intox orchestrée depuis les Etat-Unis par l'OTAN et sous la férule de Bill Clinton. Les Serbes étaient forcément les méchants et les marxistes, mafieux, sans parole et sans honneur, bandits, proxénètes, gérants de réseaux de drogues de l'UCK, pour reprendre les mots inoubliés de BHL, les "maquisards de l'UCK" parés de toutes les vertus.

Il y a aussi l'opposition entre chrétiens (Serbes) et musulmans (Albanais) dont la ligne de partage entre l'Occident et le monde musulman passe par le Kosovo (d'où la haine des Kouchner et BHL contre les Serbes ?).

Il y a aussi cette réalité que la nation, république fédérale yougoslave, était souveraine et qu'elle fut traitée par l'OTAN et ses valets, dont Jacques Chirac, comme une entité dénuée de personnalité juridique reconnue par l'ONU. Il y a eu cette guerre, donc, déclarée par la France, notamment, sans le concours du Parlement.

Et cette manipulation qui blanchit l'UCK des pires forfaits génocidaires, à commencer sur la population musulmane modérée, afin de la terrorisée et de la soumettre.

Le colonel Jacques Hogard était sur le terrain en mission.

Il dut combattre les SAS britanniques qui soutenaient les terroristes de l'UCK contre les exactions barbares sur les populations civiles.

Le haut le coeur vient rapidement à la lecture de cet édifiant ouvrage.

Kouchner, depuis ses vantardises sur la république du Kosovo née grâce à son entregent, se serait ravisé. Je ne l'ai pas vu se fouetter au sang pour demander pardon aux milliers de civiles torturés, victimes des barbares du Kosovo, territoire historique serbe; colonisé par des gangs mafieux, spécialisés dans le trafic d'organes.

Mais cela demanderait une conscience qui n'existe pas chez ces hommes politiques.

L'honneur est sauf avec des soldats aussi héroïques que le colonel Jacques Hogard.


Péchés capitaux : Les sept impasses de la diplomatie française
Péchés capitaux : Les sept impasses de la diplomatie française
par Le Club des Vingt
Edition : Broché
Prix : EUR 5,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Excellent viatique pour penser une meilleure action de la France à l'international, 26 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Péchés capitaux : Les sept impasses de la diplomatie française (Broché)
Ecrit par une vingtaine de spécialistes de l'international (anciens ambassadeurs, ministre des affaires étrangères, ...) cet ouvrage pose de très judicieux constats de notre politique internationale. Repenser notre politique est indispensable pour se défaire des réflexes atlantistes bien affirmés sous Sarkozy (la France rejoint l'OTAN) et Hollande.

Pour cela il est nécessaire de définir une politique qui traduise un projet; celui d'une France libre, ayant conscience de son destin dans le concert des nations. Non pas comme elle le fut une certaine époque, de nation colonialiste, d'empire, mais de puissance sachant protéger les faibles et se faire entendre (la dissuasion nucléaire voulue par De Gaulle exprimait cette ambition politique).

'Le temps est révolu, où la France pouvait se dire 'à l'avant-garde du monde'. Mais à une époque où le monde est toujours plus indéterminé, elle doit, par une intelligence des situations, éclairer la route commune. Dans un monde pluriel et divisé, elle peut, de surcroît, constituer un trait d'union, c'est-à-dire faire œuvre de médiateur. Parler avec tous et penser par elle-même".


L'homme nu. La dictature invisible du numérique
L'homme nu. La dictature invisible du numérique
par Marc DUGAIN
Edition : Broché
Prix : EUR 17,90

5.0 étoiles sur 5 Attention danger, vous êtes surveillés, contrôlés et bientôt remplacés, 26 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'homme nu. La dictature invisible du numérique (Broché)
Marc Dugain, romancier, s'est associé avec Christophe Labbé, journaliste au Point spécialisé dans les questions de défense, police, services secrets.

Les nouvelles technologies de l'information envahissent, pour le plus grand confort croissant de leurs utilisateurs, le travail, la vie domestique, les loisirs, la santé, la lecture, les temps de réflexion. Toujours plus inventifs, les produits technologiques cherchent à répondre à vos souhaits en les anticipant, moteur du financement par la publicité. Au-delà même des intérêts publicitaires, connaître tout du passé de quelqu'un, tout de ses relations, tout de ses erreurs, de ses prises de parole, de ses travers est possible car tout est enregistré : photos, parcours internet, écrits, lecture (les tablettes sont équipées de logiciels espion qui retranscrivent vos modes de lecture : ainsi le dernier ouvrage de Eric Zemmour ne fut lu dans sa totalité que par un tiers de ceux qui l'avaient acquis en e-book). Ce qui n'est pas payant se sert de vous comme monnaie. Rien n'est gratuit. Le big-data contient tout de votre personnalité et efface le droit à l'oubli, qui constitue pourtant un élément essentiel de la faculté de réparation de l'homme.

L'invasion des modes de connaissances de l'actualité, tous sujets divers, pour passionnante qu'elle puisse être (prétendre tout savoir sur tout, à la vitesse des notes du clavier) remplace nos modes de construction de pensée ancestraux (apprentissage, chronologie, cartographie) par le "zapping" hyper-stressé sans contrôle de l'information livrée pour vraie, sans profondeur. L'homme est en train de se transformer, oubliant l'Histoire, effaçant son histoire, qui elle sera pourtant stockées en data pour des utilisations futures non encore connues, mais naturellement à destination de la manipulation.

Cette manipulation ne sera pas uniquement par la pensée. Elle sera aussi par la santé. Les GAFA (acronyme de Google, Apple, Facebook, Amazon) investissent le terrain de la recherche biologique, robotique, cérébrale. Cet investissement est réalisé dans l'esprit libertarien qui est commun à tous les dirigeants des GAFA, donc contre l'Etat, pour plus de "liberté" donnée à l'individu préalablement isolé et donc à la merci de tous. 1984 est une conséquence prévisible de ces investissements majeurs dans la santé humaine par ces spécialistes des nouvelles technologies, en avance sur les Etats, cherchant à les subvertir.

C'est ainsi que se crée, en ce moment, une dictature invisible, qui sans contrepoids, détruira nos démocraties, nos libertés. Nous sommes à la veille de "Terminator".


Souriez, vous êtes Français !: en coédition avec France Inter
Souriez, vous êtes Français !: en coédition avec France Inter
par Bernard Maris
Edition : Broché
Prix : EUR 15,00

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vive la France !, 26 juin 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Souriez, vous êtes Français !: en coédition avec France Inter (Broché)
Le regretté Bernard Maris a régalé de ses chroniques économiques les auditeurs de France Inter.
Esprit libre il ne participait pas au lynchage néolibéral des Français, comme le font, avec constance, des Alain Minc, des Nicolas Baverez, et autres sicaires du suicide national.
L'Etat a une mission vitale, celle de dynamiser l'économie, pour le bien-être de ses citoyens.
La santé, la recherche, les nouvelles technologies : cela n'a évidemment pas attendu la création des pôles de compétitivité.

La reconstruction de notre économie dévastée après la seconde guerre mondiale et les trente glorieuses ont été créées par cet investissement d'Etat, qui, aujourd'hui, serait considéré par tous les mauvais-pensants des media par des fuites en avant irresponsables, génératrices de dette pour nos petits-enfants etc. Ceci est doublement faux. Car la création de richesse se fait par de la dette (les praticiens du financement de l'économie réelle le savent bien ! Financement d'acquisition d'une entreprise, d'actifs de production, d'implantations à l'international). Et la dette, comme tout instrument humain est risqué. La prime de risque, c'est grosso modo le taux d'intérêt. Même la dette d'Etat est risquée servant pourtant, toujours, de support au calcul de la prime dite de risque pour les prêts aux entreprises OAT 10 ans). Une dette, quelle soit privée ou publique peut ne pas être remboursée en partie ou en totalité. L'Histoire de France est riche de ces effacements de dettes publiques au nom du bonheur des classes populaires et moyennes, contre celle des créanciers rentiers.

"On sort du pays de la crise par le haut, par la compétitivité et la croissance au lieu de l'enfoncer dans le trou comme cette pauvre Grèce, en exigeant d'elle plus de sacrifice; on donne du sang au malade plutôt que de le saigner." (p.84)

On sort par le haut en ayant une volonté d'Etat et non une attitude de laquais d'une technostructure bruxelloise au mode de fonctionnement anti-démocratique, aveuglé par l'idéologie néolibérale. Là sont nos ennemis.

Vive le travailleur français qui est l'un des plus productifs au monde !
Vive le génie Français si inventif !
Vive les idéaux d'égalité (des richesses) qui, contrairement aux fables racontées par les riches créanciers, ne font pas des Français les ennemis de la création de richesse (les Français savent bien aimer l'argent et n'en ont pas honte) !


Vive la banqueroute ! : Comment la France a réglé ses dettes, de Philippe le Bel au général de Gaulle
Vive la banqueroute ! : Comment la France a réglé ses dettes, de Philippe le Bel au général de Gaulle
par Thomas Morel
Edition : Broché
Prix : EUR 6,00

5.0 étoiles sur 5 Petit guide de survie contre l'endoctrinement néolibéral, 25 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
L'idéologie néolibérale qui sert de fin de l'Histoire dans l'UE, dicte ses lois barbares aux peuples composant l'Europe, dont la France, les asservissant en utilisant une classe politique majoritairement servile (cf. le "oui" au Traité de Lisbonne exprimé par cette oligarchie contre le "non" exprimé démocratiquement par le peuple français dans sa grande majorité lors du référendum sur le projet de TCE en 2005).

L'une de ses lois néolibérales est le respect de la dette souveraine avec la bardée de critères non tenus, contraignants, justifiant y compris dans des gouvernements dits de gauche, la démolition du système de santé, la suppression de budgets pour la recherche fondamentale, le sacrifice de notre Nation, la mise à mort des conquis (et non des "acquis") du CNR.

La dette. Le fardeau de la dette. La dette que "nous" allons laisser, inconséquents, versatiles, jouisseurs (sur le même mode que ceux qui, avec le maréchal Pétain, lors de l'établissement de la Révolution Nationale en 1940, fustigeaient la paresse des classes populaires, leur goût aux congés payés etc.) à nos petits-enfants etc. Ces messages constamment matraqués sur les ondes de Radio Collabo (105.5 en Ile de France / avant, j'appelais cette radio d'Etat, "Radio Paris", mais à la différence de "Radio Paris", France Info ne diffuse aucune page culturelle, restant profondément aux ordres de l'idéologie néolibérale, anti-peuple, anti-démocratique), dans la presse (aux mains des milliardaires) sont tout simplement abusifs et faux.

Pourquoi ?

Parce qu'une dette, quand elle ne peut pas être remboursée, est aménagée : suppression partielle ou totale. C'est bien ce que je pratique dans mon métier de conseil aux dirigeants de PME, ce que je constate. Une entreprise trop endettée (notamment à cause d'une dette de LBO excessive, alors que ses fondamentaux économiques de rentabilité sont bons) va directement à l'état de cessation de paiement, en procédure collective. Et là, que se passe-t-il ? La dette est allégée de manière brutale pour les créanciers.

Pour un Etat, le principe est le même.

L'Histoire nous le prouve en outre.

C'est ce que démontre avec amusement François Ruffin et ses amis avec des points de vue précis tant durant la monarchie française qu'en république (Philippe le Bel, Henri II, Sully, Mazarin, Colbert, le Duc d'Orléans, l'abbé Terray, Cambon, Poincaré, De Gaulle).

Non, il est faux et mensonger de penser que la dette est due obligatoirement. Elle engage la confiance des créanciers. Cette confiance est soumise à un risque. C'est ce qui justifie les taux d'intérêt. Si le risque est nul, alors le taux est nul (il est même négatif en ce moment à long terme). La dictature des créanciers, du capitalisme des rentiers qui s'oppose au capitalisme des entrepreneurs (que je défends), la dictature des fonds de pension, de cette classe d'ultra-riches qui détiennent les organes du pouvoir et des media (hors l'Internet) n'est pas l'expression ni de la démocratie (les Britanniques viennent de le démontrer brillamment avec la victoire du Brexit) ni celle de la réalité économique, principe toujours invoqué par les tenants du néolibéralisme, comme ceux du communisme évoquaient la "vérité" au travers de la "Pravda".

Frédéric Lordon clôt ce très bel ouvrage citoyen dans un entretien libérateur avec l'auteur.


Les élites françaises entre 1940 et 1944 - De la collaboration avec l'Allemagne à l'alliance américa: De la collaboration avec l'Allemagne à l'alliance américaine
Les élites françaises entre 1940 et 1944 - De la collaboration avec l'Allemagne à l'alliance américa: De la collaboration avec l'Allemagne à l'alliance américaine
par Annie Lacroix-Riz
Edition : Broché
Prix : EUR 29,00

1 internaute sur 6 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Travail intéressant sur l'absence de croyance des élites aux vertus de la France, 12 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Les élites se sont vendues aux Allemands, même avant l'Occupation, et puis, le vent tournant, aux Américains, dès 1942-1943.
Haine et peur viscérale du Bolchévique, pacifisme, affaires, connivences intellectuelles du faible (les élites) au fort (l'Allemand, l'Américain) perdurent depuis des décennies. L'atlantisme est une marque obligée de cet abandon de toute croyance des élites au génie du Peuple français. Marc Bloch, dans "L'Etrange défaite" l'avait analysé avec pertinence, et versa le sang.

Les Américains foncièrement attachés aux vertus des affaires, anti-communistes, voyaient d'un œil pas si désintéressé que cela une alliance avec les Allemands contre les Soviétiques, dès 1942. N'avaient-ils pas tenu ambassade à Vichy dans cette pseudo zone libre ? Ils n'ont eu de cesse de soutenir, promouvoir, les Français qui leur avaient rendu des témoignage de servilité, pour se blanchir après la collaboration (exemple Flandin, Pucheu, Giraud, ...) mais aussi pour lutter contre les idéaux représentés par De Gaulle, heureusement supporté par toute la Résistance sous l'égide de Jean Moulin, et heureusement doté d'un fichu caractère. Jusqu'en l'été 1944, Roosevelt n'eut de cesse que de vouloir imposer son ordre américain (la monnaie, l'Amgot, ses serviteurs dont l'ineffable Jean Monnet) à la France. De Gaulle sut tenir bon. Heureusement. Et parvenir à faire modifier l'attitude de Roosevelt (merci notamment à Eisenhower).

L'ouvrage de l'historienne Annie Lacroix-Riz, professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université Paris 7, est pourtant laborieux à lire. Les fiches biographiques se succèdent, sans qu'une vision d'ensemble, synthétique, se dégage nettement. Il faut attendre les dernières pages pour cela. Et encore, le lecteur risque-t-il de lâcher prise et de méconnaître quelques informations.

Par ailleurs, les erreurs sont flagrantes sur les passages à peine entrevus (pas ceux sur lesquels l'auteur expose son travail de recherche) tout particulièrement sur le Vatican, dont, à une page, le lecteur apprendrait qu'il était naziphile ?! Ce contresens vient du mensonge de la pièce de théâtre "Le Vicaire". Les recherches historiques sérieuses sur l'engagement du Vatican à sauver la vie de dizaines de milliers de Juifs sont maintenant bien connues. C'est bien regrettable que ce professeur d'histoire déconsidère une partie de son travail par des racontars nés de l'intox soviétique en Allemagne de l'Est.

Lire :

- "Pie XII et la Shoah" , fascicule reprenant les conférences données par des juifs et des historiens ; Philippe Cheneaux, Serge Klarsfeld, Gary Krupp et Michel Viot.
- "Pie XII et les juifs" du Rabbin David Dalin
- "Pie XII et la seconde Guerre mondiale, d'après les archives du Vatican" de Pierre Blet

Par ailleurs la sensibilité de gauche de l'auteur se ressent trop dans la partialité de ses jugements à l'encontre de l'Action Française. Comme tous les mouvements et partis politiques, l'Action Française eut sa part de collaborateurs (signalés dans l'ouvrage) mais aussi de résistants, parmi les premiers qui suivirent De Gaulle d'ailleurs ! (cf. "Des Royalistes dans la Résistance" de Fleutiot). L'auteur n'en parle jamais !
De même, à Gauche, elle méconnaît le travail de Simon Epstein "Un paradoxe français : : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance" qui est absolument nécessaire de lire.

Trop de partialité nuit à la qualité d'un travail pourtant courageux sur les "élites" françaises.
Dommage.


Ils nous ont dit : "vous êtes fous" : Entretiens avec mon héros Maurice Kriegel-Valrimont
Ils nous ont dit : "vous êtes fous" : Entretiens avec mon héros Maurice Kriegel-Valrimont
par François Ruffin
Edition : Broché
Prix : EUR 6,00

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Tout est possible pour le combattant de la Liberté, 12 juin 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Tout est possible.
Comme le déclare le grand résistant, communiste, juif alsacien, Maurice Kriegel-Valrimont, en 1942, Stalingrad était presque une victoire allemande. Qui eut cru que deux ans plus tard, De Gaulle défilait avec les représentants de autorités civiles et militaires, sur les Champs Elysées, Paris libéré notamment par la Résistance, animée par quelques chefs, les 3 "V" dont Valrimont (nom de guerre) qui reçut la capitulation de von Choltitz ?

François Ruffin, apprécié dans son film "Merci patron" nous fait part de sa découverte des idéaux du CNR (qu'il ne connaissait pas, comme la majorité des Français, sauf, ennemis sociaux, de ceux qui veulent en détruire l'œuvre, la sécurité sociale, la santé, les retraites, les lois sociales).
De la rencontre du journaliste avec cette grande figure de la Résistance naquit une amitié bien rendue dans cet ouvrage de nécessaire lecture, en ces temps de lutte contre les héritiers du Comité des Forges, et leur violente scélératesse.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20