undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de Serge Pilon > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Serge Pilon
Classement des meilleurs critiques: 127.339
Votes utiles : 11

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Serge Pilon

Afficher :  
Page : 1
pixel
Grande table, petite cuisine
Grande table, petite cuisine
par Trish Deseine
Edition : Relié

5.0 étoiles sur 5 Un livre magnifique !, 16 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grande table, petite cuisine (Relié)
Trish Deseine nous présente dans son livre plus de 170 recettes pour faire le bonheur de sa famille et aussi de ses invités. La porte de la gourmandise est toute grande ouverte.

Son livre se présente essentiellement en deux parties.

La première partie occupe en avant-plan, comme une vitrine, plus de 200 pages de belles images des plats qu'elle et ses amis nous présentent. C'est tout un programme. Les plats sont regroupés en six grandes familles : les rôtis et les plats en sauce, les sans viande ou presque, les apéros et les cocktails, d'autres plats conviviaux, les plats boosters et finalement les desserts. Chaque famille de plats est présentée par un texte suivi d'une table des matières et des images.

La seconde partie du livre présente les recettes sur un papier de couleur beige sable. Chaque recette est vraiment courte et simple à réaliser, sans détour ou complication inutile. Les temps de préparation et de cuisson sont indiqués ce qui facilite grandement leur planification. De plus, ces plats ont pour avantage de pouvoir être portés et servis directement de la cuisine à la table, sans aucun apprêt de dernière minute ce qui permet au cuisinier, à la cuisinière de consacrer plus de temps pour ses convives ou pour les membres de sa famille. Ces plats ont aussi l'avantage de pouvoir être concoctés dans une toute petite cuisine sans équipement particulier. D'où le titre du livre, GRANDE TABLE, petite cuisine.

Le livre se termine par un bon index recensant les recettes et les produits utilisés.

Les points faibles de ce livre ?
- certains ingrédients devraient être mesurés avec plus de précision. Par exemple, une poignée de feuilles de coriandre, un verre de vin, un quart d'ananas, une bonne poignée de persil plat, un pot de chutney à la mangue, un sachet de levure chimique, un beau bouquet de basilic frais, etc.
- les ingrédients auraient pu être présentés dans les recettes dans l'ordre de leur utilisation
- la taille des ustensiles utilisés pour la confection des tartes, clafouti, banoffee, etc. devrait être indiquée
- la section des apéros et cocktails devrait apparaître logiquement en premier.

En conclusion, ce livre propose de magnifiques plats à la portée de tous, pour tous les goût, afin de recevoir sans énervement.

Comme ce livre possède pratiquement toutes les vertus, je déconseille de l'offrir en cadeau. Mais alors faut-il l'acheter ? Oui, certes mais pour soi seulement !


Le livre blanc d'Anne-Sophie Pic
Le livre blanc d'Anne-Sophie Pic
par Anne-Sophie Pic
Edition : Broché
Prix : EUR 60,00

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre magnifique !, 29 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le livre blanc d'Anne-Sophie Pic (Broché)
Anne-Sophie Pic nous présente dans son Livre Blanc les recettes de ses restaurants gastronomiques de Valence (France) et de Lausanne (Suisse) brillants de plusieurs macarons étoilés. On note même que les pages de son livre sont serties d'étoiles.

Son livre se présente essentiellement en deux parties. Elle reprend un concept qui n'est pas nouveau (La Grande Cuisine de Trish Deveine par exemple).

La première partie du livre occupe en avant-plan, comme une vitrine, une centaine de pages d'images magnifiques de ses créations et d'ingrédients fétiches tels le concombre, la rhubarbe, le lard de Colonnata. La présentation des plats est regroupée en six thèmes : la mer taquinée par la terre, les couleurs complémentaires, l'air au service de la gastronomie, etc.. Chaque thème est présenté par un texte suivi d'une table des matières et finalement les images.

La seconde partie du Livre blanc décrit les recettes de Madame Pic sur un papier de couleur brun pâle kaki. Chaque recette numérotée de 01 à 50 se compose en moyenne de 5 étapes/modules excluant La finition et la présentation du plat. Au bas de la page, on retrouve pour chaque étape/module, sur une ou plusieurs lignes, la liste des ingrédients utilisés pour 4 personnes.

La codification des recettes est vraiment remarquable : en plus d'être claire et précise, elle est entièrement modulaire ce qui signifie que rien n'oblige le cuisinier à faire telle ou telle recette au complet. Il peut très bien piger ici et là parmi les 250 modules ceux dont il a besoin pour agrémenter son plat. Il peut même changer les ingrédients dans ces modules si bien que la cuisine devient une affaire d'assemblage, un peu comme un jeu LEGO.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce livre ne s'adresse pas seulement aux professionnels. Les amateurs passionnés qui veulent parfaire leurs connaissances dans les techniques de préparation, dans la cuisson des viandes/poissons ou améliorer leur art vont y trouver leur compte. Ils peuvent aisément réaliser une multitude de petits modules tels qu'une marmelade à la rhubarbe, un coulant de caramel, une huile de menthe, etc..

La cuisine de Madame Pic nécessite souvent des équipements professionnels (four vapeur, thermoplongeur, pacojet, thermomix, siphon, etc.). Cependant, on peut toujours leur substituer un appareil qu'on trouve aisément sur le marché. Il en est de même pour les ingrédients difficiles à trouver ou trop dispendieux.

L'organisation du livre et l'absence d'un index alphabétique peuvent compliquer son utilisation. Par exemple, si on cherche l'image de la recette du pigeon fermier, il faut parcourir la table des matières principale, puis se rendre à la recette p.216 puis retourner à l'image 43 du plat.

Au chapitre des points faibles de ce livre, on pourrait mentionner :
- une table des matières qui donne non pas la page de la recette mais simplement son numéro. Ainsi, l'accès aux images et aux recettes seraient grandement facilité. Du plus, la numérotation des pages deviendrait inutile
- un index alphabétique qui couvre non seulement tous les plats, mais aussi les ingrédients principaux utilisés de même que les étapes/modules
- un livre qui minimiserait son empreinte environnementale et qui serrait à meilleur prix : on pourrait omettre les 6 feuilles transparentes au début du livre de même que l'étui cartonné
- une utilisation plus judicieuse des cuillerées à café ou cuillerées à soupe pour les petites quantités solides ou liquides (ex. 5 g de jus de citron, 30 g d'eau) sans perte de précision
- une utilisation plus judicieuse des mL pour plusieurs mesures liquides (ex. 95 g de lait)
- etc.

En conclusion, ce livre offre de magnifiques recettes qui nous font découvrir la grande cuisine d'Anne-Sophie Pic. Il démystifie ses techniques de préparation de ses plats. C'est un livre que je recommande sans hésitation.


Carte postale gourmande : Tome 1
Carte postale gourmande : Tome 1
par Jean-Luc Petitrenaud
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Un album souvenir qui fait voyager, 19 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carte postale gourmande : Tome 1 (Broché)
Ce premier tome de 319 pages fait suite à une trentaine d'émissions tournées aux quatre coins de l'Hexagone et même en Belgique. Jean-Luc Petitrenaud nous propose ce tour de France assez gourmand avec la rencontre de plusieurs artisans, cuisiniers et grands chefs.

Cet album souvenir abonde d'images en petit format qui nous rappelle les bons moments passés avec eux dans leur coin de pays. Les recettes qu'on nous propose, plus d'une soixantaine, sont jolies et simple à réaliser. On les retrouve facilement dans le livre puisqu'elles sont classées dans deux indexes, l'un par produit, l'autre par plat.

De plus, ce livre nous propose généreusement plusieurs adresses, 80 dans une vingtaine de provinces de France et 4 en Belgique, d'auberges, de brasseries, de restaurants, etc. pour se restaurer.

Si l'idée vous vient de voyager en France à travers des ballades gourmandes en compagnie de Monsieur Petitrenaud qui sait toujours mettre en valeur une région par sa cuisine et ses artisans, c'est un livre à se procurer.


Michel Portos : Le Saint-James en 65 recettes
Michel Portos : Le Saint-James en 65 recettes
par Michel Portos
Edition : Relié
Prix : EUR 42,00

4.0 étoiles sur 5 Il a tous les ingrédients, 12 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Michel Portos : Le Saint-James en 65 recettes (Relié)
J'ai beau feuilleter ce livre et vouloir me laisser prendre, il ne m'accroche pas ! Pourtant, il a tous les ingrédients pour être un livre remaquable.

Est-ce à cause de son format assez inusité ? Non, je ne crois pas.

Chose certaine, la qualité des images de ce livre sont très inégales et à mon sens, ne rendent pas vraiment justice à la beauté des plats de Michel Portos. Plusieurs images sont trop floues (par exemple, le mousseux chocolat noir p.72, les ormeaux p.102, etc.) et n'apportent rien du point de vue artistique. D'autres mettent malheureusement l'ingrédient vedette dans le flou sans raison apparente (le baba p. 52, la raviole p. 140, le foie de veau p.156, etc.). Plusieurs autres images sont soit sous exposées, soit couvertes d'un voile blanc (la côte de porc p. 82, la pomme céleri p. 164, les bocaux d'épices p. 49 versus les bocaux de légumes p.57, etc.). Enfin, je regrette qu'on utilise trop de gros plans si bien qu'on ne voit plus l'assiette et le met qui forment un bel ensemble (la crépinette p.126, le turbot p.148, etc.) comme le verrait le convive. C'est malheureux car tous les sujets photographiés ont toutes les raisons de nous faire saliver. Par ailleurs, certaines images sont vraiment bien réussies : l'huître p. 96, les encornets p.118, le consommé p.124, le tout vert p.166, etc.

À part les images, un autre irritant dans ce livre. La codification des recettes pourrait souvent être améliorée. Les ingrédients ne sont pas toujours regroupés en modules et se présentent pêle-mêle dans la liste. De plus, ils ne sont pas présentés dans l'ordre chronologique de leur utilisation ce qui rend difficile la lecture de la recette. Côté préparation des plats, on est souvent un peu trop avare d'explications. Pourtant, ce n'est pas l'espace qui manque puisque les pages sont souvent à moitié vides. De plus, on retrouve souvent des étapes de préparation du plat dans son dressage (le turbot p. 149, etc.). Enfin, les images qui présentent chaque plat ne correspondent pas toujours au dressage de la recette (l'agneau p. 106, le foie gras p. 144, etc.).

En ce qui concerne les textes qui racontent le parcours professionnel de Michel Portos au fil des années, ils sont vraiment exceptionnels. L'auteur, Jean-Claude Renard nous tient en halène du début à la fin. Chaque page, chaque paragraphe se déguste comme on aimerait déguster les plats de Michel Portos.

Ce livre propose de belles créations culinaires tant dans le monde du salé que du sucré, avec plein de contrastes où se joue toute la délicatesse du cuisinier dans le dosage des ingrédients, dans les mariages des saveurs, dans le jeu des textures.

Est-ce un livre qu'on devrait emprunter d'un ami ou à la bibliothèque ? Oui certainement, sans hésitation.


Terrines
Terrines
par Rodolphe Paquin
Edition : Relié
Prix : EUR 19,90

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Au pays des terrines, 13 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Terrines (Relié)
Ce livre de 144 pages n'offre que du bonheur. Des re7 simples à réaliser, de belles images et surtout, des explications à la portée de tous.

Ce que j'aime bien dans ce livre, on présente pour chaque terrine l'image d'une tranche qui nous fait déjà saliver.

Un livre à acheter ? Oui, un livre indispensable et sans prétention.


MES CHOCOLATS
MES CHOCOLATS
par William CURLEY
Edition : Relié

5.0 étoiles sur 5 Il s'agit du même livre, 29 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : MES CHOCOLATS (Relié)
Il s'agit de la traduction du livre anglais "Couture chocolate" de William Curley.

La traduction en français est irréprochable à quelques petites fautes de frappe près et les deux versions sont tout à fait identiques : les mêmes images, les mêmes textes, la même mise en page, les mêmes adresses pour se procurer ingrédients et matériel si bien qu'il y a une parfaite correspondance page par page. Donc tous les commentaires attachés à la version anglaise sur les différents sites de Amazon s'appliquent intégralement à la version française et vice-versa.

Les différences notées entre l'original et sa traduction sont vraiment minimes :
- l'original a été publié en novembre 2011 (UK et US), sa traduction en octobre 2012 (marchés francophones)
- leur jaquette est différente
- la traduction apporte à l'occasion de petites améliorations dans la codification de quelques recettes
- l'original définit les quantités des ingrédients dans les systèmes métrique et impérial tandis que la traduction se limite au système métrique. Par exemple :
500g (1lb 2oz) tempered fine dark bittersweet chocolat devient 500g de chocolat noir fin tempéré (p. 143)
30g (1oz) invert sugar devient 30g de sucre inverti (p. 117)
- l'original utilise la tasse (cup) US pour certains ingrédients, sa traduction utilise la tasse métrique. Par exemple :
90g (3oz/generous 1/3 cup) caster (superfine) sugar devient 90g (1/3 de tasse) de sucre en poudre extra-fin (p.126)
90g (3oz/scant 2/3 cup) plain (all-purpose) flour devient 90g (2/3 de tasse) de farine universelle (p.126).

La traduction des noms des ingrédients pose toujours un problème puisqu'ils ne sont pas toujours identiques d'un pays à l'autre ou encore, ils sont nommés différemment. Par exemple :
- sucre en poudre extra-fin pour caster (superfine) sugar
- farine ordinaire ou farine universelle pour plain (all-purpose) floor
- bicarbonate de soude pour bicarbonate of soda
- crêpes dentelle émiettées pour feuillantine wafers
- crème fouettée pour whipping (pouring) cream
- levure chimique pour baking powder
- etc.

Mon petit grain de sel en terminant ? L'un des plus beaux livres portant sur le chocolat. Les images sont superbes, les textes faciles à comprendre, un livre à la portée du débutant et du professionnel. Un livre à acheter ? Oui, sûrement.


Page : 1