undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Alex Chab > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Alex Chab
Classement des meilleurs critiques: 851
Votes utiles : 275

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Alex Chab (France)
(MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
pixel
Surtensions
Surtensions
par Olivier Norek
Edition : Broché
Prix : EUR 19,95

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un thriller haletant !, 24 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Surtensions (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
"Surtensions" est le troisième roman d'Olivier Norek, le premier que je dévore, avec une immense avidité.

Une double intrigue ouvre longuement le récit. D'un côté, un équipe de policiers de la Crim' qui enquête sur un enlèvement avec demande de rançon. De l'autre, l'incarcération dans une immense prison d'un jeune corse, pris à porter au poignet le fruit d'un braquage de bijouterie réussi. Evidemment, les deux histoires vont se rencontrer, s'entrechoquer lorsqu'un avocat peu fréquentable proposera une échappatoire dangereuse.

L'écriture de Norek est impressionnante : son thriller est mené tambour battant, à un rythme effréné, par des chapitres courts et enlevés. Pourtant, les personnages, lieux et situations sont terriblement bien ancrés : on y est, sur l'épaule de chaque protagoniste à chaque instant. Le décor est long à poser, mais rien d'ennuyeux. Pas non plus d'éléments disparates qui s'emboiteront plus tard. A chaque page son utilité, son trait de caractère, son odeur et sa couleur. De rebondissements en retournements complets de situation, l'auteur offre ici un polar dément, saisissant, qui se dévore d'une seule traite, le frisson chevillé au corps.

Un thriller violent, cru et brutal mais à l'intrigue imparable. Du suspense solide et terriblement efficace.


C'est où le Nord ?
C'est où le Nord ?
par Sarah Maeght - Préface de Katherine Pancol
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Frais, cru et vif : le compagnon du dimanche après-midi !, 24 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : C'est où le Nord ? (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Voici un premier roman frais et contemporain que j'ai aimé, comme on aime une comédie du dimanche après-midi.

Ella a 24 ans, elle débute sa carrière de prof de français dans un lycée catholique parisien. Elle a quitté son Nord natal avec son petit-ami du lycée, pour vivre l'aventure parisienne. Elle l'aime passionnément, le désire ardemment, mais il est au chômage et aspire au retour : un emploi assuré dans sa campagne, une petite vie calme et facile, pour résumer. Elle veut vivre son aventure et s'émancipe. La suite ? Une année scolaire dans la peau de cette prof qui croit en son métier, malgré les énormités de ses élèves et ses collègues improbables. Elle vit à fond, collée à sa meilleure amie parisienne et libérée, son meilleur ami gay excentrique et Klaus, un poisson rouge confident et suicidaire.

Souvent la caricature est présente, les clichés assumés. Mais c'est toujours au service d'une comédie acidulée, fraîche et au rythme enlevé. La gravité n'est présente qu'implicitement, au détour de péripéties burlesque ou d'un dialogue où la franchise et le style direct le disputent à la vulgarité actuelle. C'est ainsi que l'auteur aborde l'exclusion par le handicap, l'homophobie latente, le rapport à la maternité et, finalement, la mutation insidieuse de l'insouciance en décadence, une certaine forme de désespoir. Nulle morale et nulle leçon : les questions n'affleurent qu'aux contours des portraits (extrêmes). On ne peut vraiment s'identifier mais l'empathie s'installe et cette galerie de personnages, ultra-réalistes et bruts, nous devient rapidement familière et nous embarque.

C'est donc un premier roman court, que l'on ne lâche pas après l'avoir ouvert et qui se dévore rapidement, avec un certain délice et un sourire aux lèvres. Ce fût un plaisir de le découvrir.


AmazonBasics Lot de 4 sacoches de rangement pour bagage Taille M, Bleu
AmazonBasics Lot de 4 sacoches de rangement pour bagage Taille M, Bleu
Prix : EUR 25,99

5.0 étoiles sur 5 Pratique !, 15 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : AmazonBasics Lot de 4 sacoches de rangement pour bagage Taille L (Vêtements)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Voilà un produit bien pratique proposé par Amazon Basics !
Ces petites sacoches souples permettent d'optimiser l'espace de vos valises lors de vos déplacements.
L'avantage est certain : les vêtements restent correctement pliés et se froissent moins, car il est possible de les compresser. Il vous est permis de séparer linge/affaires de toilettes/chaussures... Par la suite, l'un des casiers peut accueillir au fil du séjour votre linge sale pour ne pas le mélanger.
Reste à noter que la couleur des sacoches est nettement plus belle en vrai, plus foncée et d'un bleu plus profond.
Un accessoire très utile, en particulier pour les séjours courts (professionnels, mariages etc...) nécessitant d'emporter différentes choses en une seule petite valise.


La compagnie des artistes
La compagnie des artistes
par Chris Womersley
Edition : Broché
Prix : EUR 22,50

5.0 étoiles sur 5 Un roman initiatique puissant et ciselé, 12 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : La compagnie des artistes (Broché)
Comment le dire autrement : c’est d’un roman d’apprentissage qu’il s’agit. Mais pas à la manière fantastique, même onirique, de Mr Vertigo. Dès le prologue, le narrateur se présente comme un homme aujourd’hui d’âge mûr, ancré dans sa vie « normale » mais qui ressent le besoin de se raconter « jeune », de revivre sur le papier ce qui a fait ce qu’il est. Il veut écrire son autobiographie. Celle de sa "première vie", brève et intense, avant "sa" vie, d'écrivain mûr.

Cette première vie de Tom démarre lorsqu’il quitte son patelin, sans intérêt ni avenir, ni passion, ni histoire. Il s’installe à Melbourne, dans l’appartement d’une tante étrange, souvenir délicieusement transgressif, aujourd’hui décédée. L’appartement de Cairo, cette résidence à nulle autre identique, sera à la fois le théâtre de son initiation et un personnage à part entière. S’expose alors une galerie de portraits : l’insupportable petite Eve, l’inquiétant Max Cheever, sa femme Sally et son admirable beauté. D’autres viendront, le vieux voisin Orlovsky, les artistes camés, l’homosexuel alcoolique, les jumeaux militants. Candide contemporain, découvrant l’alcool avec difficulté et la cigarette pour se donner une contenance, Tom découvre ses dix-huit ans sur les traces d’une bande qu’il subit, parce qu’il l’a voulue, cherchée, convoitée et gagnée. Mais à quel prix ? Celui d’un célèbre tableau de Pablo Picasso.

L’auteur tisse son histoire en deux temps, très différents mais indissociables. D’abord, la construction de Tom, cette toile vierge qu’il faut peindre, froisser, heurter et rendre plus complexe, plus complète chaque jour. La galerie de portraits qui l’entoure – et la fascination que chacun exerce sur lui – n’est pas vaine, loin de là. Ce qui pourrait passer pour caricature se révèle finalement pittoresque, quotidien dans sa (dé)mesure. Et si quelconque ? Si commune ? Peut-être que la clef est là : l’emprise inextricable de Max, l’attraction dangereuse de Sally, la personnalité trouble de James, l’indifférence des peintres et la fascination des voisins. A différents degrés, c’est l’autobiographie que chacun de nous pourrait dresser de son adolescence ou de sa jeunesse, en forçant quelque peu le trait. Ces personnages sont ces amis dont on refoule le souvenir auprès de ceux de nos proches qui les ont connu, pendant ces quelques mois fusionnels de marginalité affective, intellectuelle. D’incertitude et de possibles. De quête et d’envie. Ces amis éternels si vite enfouis dans le passé, mais dont on chérit secrètement le souvenir, comptables que nous sommes des pierres qu’ils ont posé sur notre chemin. C’est là que le roman nous attrape pour ne plus nous lâcher : ce n’est plus de l’empathie que recherche l’auteur mais bien un transfert, derrière la distance feinte du lecteur ; faire voler en éclats un quatrième mur qui n’existait plus dès la première page.

Ensuite, vient l’intrigue réelle (un prétexte ?) : une drôle d’aventure, sorte de thriller. Haletante ? Oui. Saisissante ? Sans aucun doute. Mais où est l’essentiel : une arnaque ? un crime ? Non, c’est la vérité des êtres et des relations, la solidité des amitiés, les promesses d’amours à l’épreuve. Tom a voulu son marasme : le lecteur meurt de s’assurer qu’il en tirera ses leçons, en deviendra un homme, oubliant dans l’appartement de Cairo son adolescence incandescente et la violence de sentiments trop immédiats.

Une découverte puissante, une plume ciselée, travaillée, juste, qui n'est pas sans rappeler parfois Donna Tartt (dans Le Maître des Illusions pour moi). A dévorer !


Miracle Morning
Miracle Morning
par Hal ELROD
Edition : Broché
Prix : EUR 16,95

22 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'agréable surprise : une belle démarche, sincère., 10 avril 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Miracle Morning (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Découvrir ce fameux "Miracle Morning" est, finalement, une agréable surprise. Je m'explique.

Qui n'a pas entendu parler ces derniers mois de cette mode : se lever tôt, très tôt, pour intégrer à sa vie les activités pour lesquelles on manque toujours de temps, avec au bout du tunnel du réveil la promesse du bonheur, de la réussite et de la sérénité. Comme beaucoup, cela a piqué ma curiosité. Mais soyons honnêtes : je ne suis pas adepte des livres de développement personnel. Je suis plutôt de ceux qui peuvent ouvrir ce genre d'opus avec scepticisme, voire un certain cynisme. J'aurais pu m'en tenir là : suivez ma méthode magique, j'ai la clef du bonheur absolu, vous allez faire partie des 5 % de la population qui comprend la vie, les puissants de ce monde l'ont déjà compris etc...

Il est vrai, d'ailleurs, que certains éléments de ce bouquin plongent dans cet écueil : l'auteur cite souvent, passant d'Einstein à Oprah Winphrey... A chaque chapitre, il renvoie à un autre livre de développement personnel, toujours écrit par "un auteur à succès", ayant publié "un ouvrage à succès", comme si cela suffisait, à force de le marteler, à nous en convaincre. Ponctuellement aussi, il nous renvoie aux autres "produits" de sa "gamme" : ma recette de smoothie, la communauté des heureux qui me suivent sur internet, mon journal de bord à rédiger au quotidien etc...

Mais, au final, ces petits agacements sont accessoires. Je suis entré dans sa démarche, j'ai chercher à la comprendre et il faut bien reconnaître que j'ai pris grand plaisir à lire le "Miracle Morning". Peut-être parce que la démarche n'est pas fondé sur une pseudo-science qui se voudrait vrai : l'auteur nous raconte sa vie, son terrible accident de voiture, ses échecs professionnels après avoir été au sommet. Et comment il a rebondi, est allé encore plus haut, encore plus loin, en se mettant au quotidien à l'épreuve.

C'est cela qui est vraiment intéressant : l'auteur nous fait suivre pas à pas la construction empirique de sa méthode. Il expérimente, s'étonne de ses réussites, parfois de quelques impasses. Et finalement, les conseils qu'il prodigue demeurent d'un immense bon sens. Le "Miracle Morning", à mon sens, tient dans deux propositions essentielles : chacune de nos journées est conditionnée par la manière dont on la commence (prenons le temps, prenons soin de nous paisiblement, dans le silence du matin, ralentissons la course et imposons-nous le calme) ; notre vie est trop remplie et nous courons après le temps, toujours fuyant : ce temps existe, le matin (une mini-journée supplémentaire, un supplément de vie pour prendre soin de soi avant de prendre soin des autres, du monde et de nos vies).

Je ne suis pas certain d'avoir envie, dès demain, de tester ce réveil ultra-matinal et, surtout, d'y réaliser le programme conseillé (méditation, affirmations, sport, lecture etc...). Mais la question se pose désormais. J'ai refermé le livre il y a quelques jours et je me réveille chaque matin avec cette interrogation en tête : que fais-tu de ce moment, n'es-tu pas en train de le perdre bêtement ?

Je suis donc ravi d'avoir satisfait ma curiosité. La lecture du "Miracle Morning" ne fût pas vaine. Il n'a pas (encore... ?) changé ma vie mais me confronte aux questions qu'il soulève, désormais impossible à simplement nier ou contourner.


Méditer au quotidien
Méditer au quotidien
par Vénérable Hénépola Gunaratana
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 L'essentiel., 6 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Méditer au quotidien (Broché)
L'essentiel, en quelques pages, en tout petit format et tous les jours au fond de la poche.
Ce tout petit opus rassemble des paroles et conseils d'une immense sagesse. Des banalités ? Peut-être certains le penseront, bien sûr. Mais lorsque ces banalités ne parlent que d'amour, de paix, de tolérance et invitent à la sérénité, ne deviennent-elles pas de riches leçons qui, si simples qu'elles soient, méritent d'être écrites, encore et encore, et relues ?


Vivant, où est ta victoire ?
Vivant, où est ta victoire ?
par Steve TOLTZ
Edition : Broché
Prix : EUR 22,50

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Passées les 100 premières pages, une belle découverte., 6 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vivant, où est ta victoire ? (Broché)
Ce roman de Steve Toltz, écrivain australien, est l'histoire de deux amis. Plus encore : c'est l'analyse scientifique, voire l'autopsie, d'une amitié étonnante et somme toute assez ordinaire. La problématique pourrait être : qu'est-ce qui nous enchaîne à ce point à ceux qui nous sont tellement étrangers ? Pourquoi les plus intenses et inconditionnelles de nos amitiés sont celles que l'on noue avec des personnalités que l'on devrait, en toute bonne logique, simplement détester et éviter ? C'est ce type de lien qui unit Liam et Aldo.

Aldo, c'est l'entrepreneur à la poursuite de la fausse bonne idée permanente, toujours au bord du précipice et régulièrement hors la loi. de ses projets professionnels à son amour destructeur pour Stella, chanteuse torturée, sa vie faite de d'arnaques, de passion et d'immenses douleurs est à chaque instant plus proche du point de rupture.

A l'inverse, Liam est un personnage plus classique : bon flic, marié et père, il ronge le frein de sa passion inassouvie. Il se rêve écrivain et bute sur l'exercice. Jusqu'au jour où son l'idée de son grand oeuvre le frappera comme une évidence : il doit raconter par le menu la vie si peu ordinaire de cet ami encombrant, insupportable mais inexplicablement lié à lui.

Entrer dans cette histoire ne s'est pas fait sans difficulté. le style est rythmé, dense, la description par l'accumulation retient la préférence de l'auteur. Mais surtout, l'antienne du quidam qui se rêve écrivain mais n'arrive pas à écrire et pleure cette difficulté m'a rebuté. La mise en abîme est tellement convenue, pratiquée, faite et refaite... L'ennui pointait. Il y a des maîtres en la matière, selon les goûts (le mien se portera sur Paul Auster ou, dans un style plus léger, sur Jonathan Tropper). Je n'avais pas envie de lire encore une fois une histoire dont le noeud était le personnage-écrivain finalement si peu différent de l'écrivain personnifié.

Mais, en réalité, dès le quart du roman, le procédé révèle toute son utilité et sa pertinence. L'utilisation est renouvelée car cette mise en abîme n'est, heureusement, qu'un moyen habile pour décortiquer cette amitié. Et c'est là que le récit devient passionnant : l'étude de cette relation, en mêlant les époques et à la première personne "écrivante", revivant pour les analyser les épreuves les plus extrêmes du lien amical, ouvre une fenêtre complexe sur l'âme humaine.

Une fois passées les cent première pages, qui m'ont été nécessaires pour entrer véritablement dans cette histoire, le roman a fini par m'emporter. C'est donc une belle découverte, étonnante, qui a nécessité un peu de patience et un certain effort initial.


Le Livre interdit
Le Livre interdit
par Georges WALTER
Edition : Broché
Prix : EUR 15,80

4.0 étoiles sur 5 Un portrait terriblement attachant, 2 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Livre interdit (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Voilà une douce lecture pour une soirée d'hiver au coin du feu.
Le portrait que dresse Georges Walter de son idole et ami Joseph Kessel est extrêmement attachant. D'abord, parce qu'il jette une lumière totalement nouvelle sur l'artiste, en livrant les dernières années d'un écrivain qui ne veut plus prendre la plume pour raconter sa mère, malgré les invitations pressantes qu'il reçoit. C'est aussi l'homme qui est raconté, ses faiblesses mais surtout sa force, celle de son amour pour sa femme et la force que tente de lui transmettre Kessel alors qu'elle a sombré dans l'alcoolisme.
Mais c'est aussi la plume de Walter qui est terriblement douce, oscillant entre l'admiration, l'amitié, une certaine colère aussi, celle de l'impuissance à changer la vie de cet ami-idole avant qu'il ne soit trop tard.
Je recommande cette lecture qui m'a enchanté quelques heures.


Ne mets pas de glace sur un cœur vide
Ne mets pas de glace sur un cœur vide
par Patrick BESSON
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

2.0 étoiles sur 5 Une bonne idée mais figée, glacée et qui ne prend pas., 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ne mets pas de glace sur un cœur vide (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Je n'avais encore jamais lu Patrick Besson et ce roman n'est pas pour m'inspirer une passion nouvelle. Certes, il se lit aisément, rapidement. Le récit est bref, les personnages peu nombreux, le décor insignifiant.
L'intrigue démarre plutôt bien : le lecteur est censé avoir entre les mains le premier et unique roman d'un professeur de français de banlieue (Malakoff), qu'il écrit de nos jours. Première gêne : ce personnage, qui se raconte, se raconte écrire. Un mise en abîme qui pourrait être intéressante mais qui se révèle agaçante rapidement : il interrompt son récit pour se gargariser, souligner un jeu de mot faussement spirituel ou nous abreuver de considérations factuelles, historiques ou politiques, qu'il s'empresse d'attribuer à son utilisation d'Internet, qu'il déteste et méprise évidemment. Voici donc le ton.
Ce professeur retraité écrit son roman-vérité : il nous raconte une tranche de vie, entre 1989 et 1993, dans son petit immeuble de Malakoff. Il rencontre son nouveau voisin du dessus, qui deviendra le centre de son existence. Lui et ses trois compagnes successives. Mais dès le départ, la mort de cet étrange voisin à la fin du récit nous est livrée comme la touche de suspense supposée nous tenir en haleine. Rien n'y fait, le squelette s'effondre et lors de la "révélation finale", tout aura déjà été dit plusieurs fois.
Les portraits pourraient avoir de l'intérêt, au moins pour leur versatilité. Et si le sain sportif intellectuel était le vrai cynique ? L'égocentrique rentier la véritable victime ? L'innocente infirmière dévouée une semi-catin ? Mais ces caractères se noient sous un style dont l'ironie n'est souvent que misogynie et clichés "réacs".
Le livre se lit, certes, mais se ferme volontiers. En tous les cas, je ne l'ai pas vraiment apprécié.


Les plus belles routes de France Michelin
Les plus belles routes de France Michelin
par Collectif Michelin
Edition : Broché
Prix : EUR 21,90

5.0 étoiles sur 5 Un formidable outil à emporter sur les routes de France, 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les plus belles routes de France Michelin (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Si, comme nous, vous évitez autant que possible les autoroutes et préférez prendre votre temps lors de vos trajets de vacances ou de longs week-ends, cet ouvrage est fait pour vous ! Du point de vue formel, l'ouvrage est pratique à transporter et à manipuler : souple, solide, pages couleur épaisses. Les itinéraires sont classés par grandes thématiques : artistiques, historiques, buissonniers, gourmands, panoramiques.
Chaque thème comprend 9 à 11 itinéraires, de petits circuits faisables en un ou deux jours, idéal pour se donner les idées nécessaires à la construction d'un week-end.
Mais mieux encore : en ayant toujours sous un siège ce superbe bouquin, le moindre trajet de quelques heures devient prétexte à faire un arrêt, pour admirer un paysage, découvrir un site remarquable ou profiter d'une table conseillée. C'est ainsi que nous l'utilisons et les quelques conseils expérimentés se sont révélés très pertinents.
Il s'agit donc d'un outil personnel utile et même d'un cadeau bienvenu pour les amoureux de la route, qui aiment plus que tout improviser leurs étapes et découvertes.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9