Profil de S. Blanco > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par S. Blanco
Classement des meilleurs critiques: 128.237
Votes utiles : 97

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
S. Blanco "Samscoubi" (France)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Western Digital My Book Essential 3.0 Disque dur externe 3,5" USB 3.0 / USB 2.0 2 To
Western Digital My Book Essential 3.0 Disque dur externe 3,5" USB 3.0 / USB 2.0 2 To
Proposé par Novum_Distribution
Prix : EUR 85,00

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Ne fonctionne pas longtemps., 26 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
a bugué au bout de quelques mois. n'a plus fonctionné sans raison. Je ne l'avais pas fait tomber ni rien. Je déconseille.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 9, 2013 2:25 AM MEST


Chanter Pour Ceux...
Chanter Pour Ceux...
Prix : EUR 25,00

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Du bon Michel Berger !, 11 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chanter Pour Ceux... (CD)
Un best of riche de 40 chansons ! Et pourtant c'est trop peu on a encore envie d'en avoir + ! On y retrouve des chansons de tous les albums passés de Michel, un packaging très beau avec des photos noir et blanc magnifiques. En revanche pas de texte, juste les paroles de "Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux", "Où es-tu ?" et "Quelque chose de Tenessee". Mais on ne va pas bouder son plaisir de réécouter les chansons d'un artiste majeur. "La minute de silence" avec Balavoine et "Quelque chose de Tenessee" avec Johnny sont des moments de pur bonheur. L'ensemble est superbement remasterisé (même les deux extraits télé cités précédemment qui même si ils n'atteignent pas la qualité des autres , normal, sont purs). Surtout que dans le collector se trouvent 6 clips du maître ! "les princes des villes", "chanter pour ceux", "y a pas de honte" (très marrant) "le paradis blanc", "laissez passer les rêves" et "message personnel" un très beau clip récent mêlant images d'un piano et images d'archives !
Un regret tout de même l'absence du tube "ça ne tient pas debout" en clip ! Superbe clip sur la tolérance ! Mais ce best of vient à point nommé avec le live magnifique qui sort le 12 novembre !


Ghost Rider [Édition Collector]
Ghost Rider [Édition Collector]
DVD ~ Nicolas Cage
Proposé par Neobang
Prix : EUR 9,80

4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une bonne adaptation du comic !, 21 octobre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ghost Rider [Édition Collector] (DVD)
"Ghost Rider" respecte l'esprit du personnage du comic book créé par Stan Lee en 1972 !

La beauté plastique ne prend pas le dessus sur les thématiques de l'oeuvre. En effet, le thème de Faust qui sous-tend clairement le film est bien traité comparé au "Faust, Love of the Damned" (autre super héros) créé par Brian Yuzna et qui était déjà adapté d'une BD.
Bien sûr que nous sommes loin du "Faust" de Murnau mais le traitement est volontairement différent étant donné le contexte.
Le thème du "rachat" est également très intéressant.
Nicolas Cage y est bluffant de justesse.
Pour peu que l'on comprenne qu'il s'agit d'une adaptation d'un comic, (bien plus réussi que les "4 Fantastiques" par exemple) "Ghost Rider" se laisse regarder avec un plaisir certain !


Selon Que Vous Serez, etc, etc
Selon Que Vous Serez, etc, etc
Prix : EUR 7,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Selon que vous serez etc., etc., 8 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Selon Que Vous Serez, etc, etc (CD)
Après le franc succès du "Bac G", Sardou revient avec un album qui change.
En effet, même si le chanteur reste avec la même équipe (Jean-Pierre Bourtayre-Barbelivien)les arrangements se font plus acoustiques. La présence effective de cordes et de guitares électriques le prouve.
Agrémenté de quelques bijoux ("Le monde où tu vas", "Passer l'amour", "Putain de temps"), l'album souffre de titres un peu trop "faciles" ("Maudits français" (il reprendra l'idée dans l'album "Français "en 2000) et surtout "Les hommes cavalent" qui fait trop penser à la période Gray-Barbelivien glurps !)
Reste :
- "Ma première femme, ma femme" un titre résolument moderne grâce sans doute à l'arrangement du jeune Bruno Mylonas et de Thierry Leconte.
- "Déjà vu" une très bonne chanson aux accents rock
- et le titre phare de l'album "Selon que vous serez etc., etc." qui utilise un vers des "animaux malades de la peste" de Lafontaine pour dénoncer les travers de la Justice. Titre puissant qui reste dans la veine Sardienne absolue !
L'ensemble se laisse écouter avec plaisir. L'album eut un succès plus important que celui du "Bac G".


Le Bac G
Le Bac G
Prix : EUR 7,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 De l'engagement en douceur..., 7 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Bac G (CD)
Après l'excellent album "Marie-Jeanne", Michel Sardou se sépare de Jacques Revaux et fait cavalier avec Jean-Pierre Bourtayre, autre compositeur fidèle du clan Sardou.
Comme il le dit à l'époque à Michel Drucker, Sardou s'est, cette fois-ci, investi dans la création de l'album et dans les arrangements.

Résultat: un disque intéressant mais non dénué de quelques défauts.
En effet, les arrangements modernes et rock de l'album précédent ont disparu. De ce fait, l'ensemble souffre de ce côté "synthé" même si chaque morceau est "propre" et carré. Peut-être un peu trop...
Cela peut s'expliquer par le fait que Sardou se soit passé cette fois de Pascal Stive et du grand pianiste Michel Bernholc (pianiste et ami de Berger notamment)pour les arrangements.

Reste des titres forts :
-"Le grand réveil" qui fait écho au film "L'éveil" qui parle de l'autisme avec De Niro et Robin williams.
-"Méfie toi on t'aime" qui parle des fans et de leur excès.
-"Le bac G" : chanson à controverse très belle, en piano-voix qui a fait dire à Jack Lang que Sardou n'était qu'un "saltimbanque".
-L'hommage à Michel Audiard ("Le cinéma d'Audiard")et ce superbe vers : "Des mots qu'on aimait aller voir"...
-"La Chanson d'Eddy" qui est un thème cher à Sardou : l'amour d'une femme qui n'est pas la sienne...on retrouve ce thème dans "Je me souviens d'un adieu", "55 jours 55 nuits"...

Les autres titres souffrent de la comparaison avec ceux cités plus haut.

Un album qui montre un Sardou engagé mais de manière plus réfléchie, plus douce. Ce 17ème opus garde de part ses arrangements et par des textes forts mais mesurés, une unité réelle et très agréable.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 1, 2013 1:31 PM CET


Les Lacs Du Connemara
Les Lacs Du Connemara
Prix : EUR 10,99

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Incontournable !, 7 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Lacs Du Connemara (CD)
Si il ya bien un disque incontournable de Sardou, c'est bien celui-là !
Impossible de passer outre le tube absolu et improbable (de part sa durée et sa structure en deux parties) : "Les lacs du Connemara".
La voix du chanteur claire et puissante domine le titre et ceux qui vont suivre "Le mauvais homme", "Être une femme" (autre énOrme titre de l'album).
Un opus viril et sensible à la fois. Il suffit de penser à l'hommage aux prostituées ("L'autre femme") ou à la situation d'un homme dont la femme est partie et qui se retrouve seul à élever ses enfants ("Les mamans qui s'en vont") ou encore un titre clin d'oeil à ses origines sudistes ("Je viens du sud") et qui s'achève avec un hommage au mariage de ses parents ("Les noces de mon père").

Sans oublier deux titres dont le thème est la musique :
-"Musica" qui nous raconte que la musique accompagne chaque moment de notre vie (titre qui fait écho à "En chantant").
-"Préservation" qui rend hommage au jazz New Orléans (dont Sardou fera encore l'apologie dans "La dernière danse" tirée de l'album "Hors Format").

Un album populaire, créatif qui est la pierre angulaire d'une carrière exemplaire !


Le Successeur
Le Successeur
Prix : EUR 8,00

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon cru !, 6 juillet 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Successeur (CD)
Après l'album "Musulmanes" et une tournée triomphale, Sardou revient en 1988-1989 avec un album très positif et fort intéressant !
Le tube "La même eau qui coule" cartonne (dommage qu'il l'aie depuis, oublié de ses tours de chant)dans lequel il fait un clin d'oeil aux Beatles (des hauts fourneaux de Liverpool). On peut regretter la version single (trouvable dans le clip)remplacée au détriment de la version plus "dance" gardée dans le cd. Rien à jeter là encore dans cet album où les thèmes sont variés et très riches. A noter l'hommage à Van Gogh "Vincent" dont le texte et la musique sont magnifiques ainsi que "Dans ma mémoire elle était bleue" écrite à quatre mains avec Delanoë qui fait écho aux vers de Robert Desnos :"La terre est bleue comme une orange"... Mais on ne peut réduire un tel texte à ce seul écho. Le thème de l'esclavagisme, du voyage nous embarque dans un voyage musical dont on ne revient pas le même.
C'est peut-être toujours la même eau qui coule mais on en redemande !
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 27, 2010 3:51 PM MEST


Le Bac G
Le Bac G
Proposé par DISCO91
Prix : EUR 20,98

5.0 étoiles sur 5 Un collector en or !, 27 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Bac G (CD)
Le packaging est superbe. Les paroles sont sur papier calque et le CD doré repose sur un support en bois fondu dans l'arbre de la photo.

Pas de bonus mais une mise en forme d'une grande beauté pour un album tout aussi beau !


Le Dahlia noir [Édition Collector]
Le Dahlia noir [Édition Collector]
DVD ~ Josh Hartnett

2 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un maître en la matière, 10 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Dahlia noir [Édition Collector] (DVD)
De Palma fait preuve d'une maîtrise géniale des plans, des mouvements de caméra très nombreux. L'ensemble de la mise en scène est somptueuse...Le réalisateur des "Incorruptibles" nous gratifie de scènes superbes comme la découverte du corps de Betty Short mise en parallèle avec une fusillade entre flics et gangsters ou la scène des escaliers (où il rend hommage à la fois aux "Incos" et à "Scarface"). Cependant, De Palma fait une erreur importante, il oublie de bien imposer chaque personnage au spectateur. Le manque de clarté étnt le talon d'Achille du film. Du coup, il faut revoir plusieurs fois le film pour comprendre les dénouements des quatre histoires qui s'entremêlent. On appréciera plus le film si l'on comprend également que l'affaire du Dahlia Noir n'est qu'une toile de fond, un prétexte pour nous parler des relations complexes entre flics de la L.A.P.D. plus ou moins corrompus, des relations ambigües à trois et de la folie. A noter un formidable documentaire qui nous révèle la vérité sur l'affaire du Dahlia Noir réalisé par Thibault Chatel. Passionnant !


Musulmanes
Musulmanes

5.0 étoiles sur 5 Sardou au top !, 9 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Musulmanes (CD)
Le retour de Sardou en 87 a fait l'effet d'une bombe ! Avec le titre "Musulmanes" qui reste un des plus beaux titres de Sardou. Musicalement le tandem Revaux- Bourtayre fonctionne à plein régime et nous donne des mélodies imparables et pas toujours évidentes pourtant ("Tout s'oublie"). Le chanteur nous embrarque dans un univers où différentes histoires se mêlent : Ôde à la Femme ("Dessins de femme", "Féminin comme")/ Réflexions sur la vie avec l'un de ses textes les plus profonds érit avec Pierre Barret : "Les routes de Rome" / Il porte aussi un regard qui n'est plus naïf sur les Etats-unis (et sur le succès) avec "Happy Birthday" / La solitude et l'intolérence ("Minuit moins dix") La chanson à consonance historique est là aussi "Les prochains jours de Pearl Harbor". Et comme un dernier clin d'oeil à la nouvelle carrière qu'il s'était fixée, il termine l'album par "L'acteur". Superbe piano-voix dont le texte co-écrit avec Dabadie rend un vibrant hommage au métier de comédien. Du grand Art !


Page : 1 | 2 | 3