Profil de Lady Lama > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Lady Lama
Classement des meilleurs critiques: 205
Votes utiles : 1755

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Lady Lama (Paris)
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Belkin F5L155edGRY Clavier Bluetooth pour iPad Air Gris
Belkin F5L155edGRY Clavier Bluetooth pour iPad Air Gris
Prix : EUR 99,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Ni polyvalent ni esthétique, 26 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Belkin F5L155edGRY Clavier Bluetooth pour iPad Air Gris (Personal Computers)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
J'ai déjà un clavier à la fois polyvalent (enfin, pour tout matériel Apple) et esthétique (c'est un clavier Apple), mais qui ne se "plie" pas avec un écran d'iPad. Par curiosité, j'ai donc testé ce clavier, pour voir si je pouvais l'utiliser en mode nomade.

Certes, il s'intègre parfaitement avec l'iPad (il fait couvercle ou support pour tenir l'iPad à la verticale et travailler façon PC). Certes, il est très fin. Et il semble très solide. Pour le reste, il ne correspond pas à mes attentes :
- esthétiquement, on a fait mieux que ce gris industriel, un peu bauhaus sur les bords, si j'osais
- côté poids, je m'attendais à quelque chose de plus léger. C'est assez léger, mais maintenant on fait dans le poids plume, celui-ci n'en fait pas parti
- côté utilisation, il semble avoir plus été pensé dans un esprit PC que Mac. Il y a plein de touches, ce n'est ni intuitif (ni l'utilisation des touches, ni leur disposition) ni simple, tout l'inverse de ce que j'attends quand je paie pour du Apple
- côté synergies, il n'est pas utilisable mon iPhone, alors que les deux appareils bénéficient je crois de technologies très proches. Et ne parlons pas des appareils hors Apple, Bluetooth ou non, le clavier ne les reconnait pas
- côté prix, je n'ai pas été impactée (testé dans le cadre du Club des Testeurs) mais j'ai été sidérée en voyant le prix qui me semble prohibitif

Bref, ce clavier ne correspond pas à mes attentes, mais je suis sûre de trouver quelqu'un dans mon entourage qui sera ravi de l'utiliser.


KING'S (The King Trilogy Book 1) (English Edition)
KING'S (The King Trilogy Book 1) (English Edition)
Prix : EUR 0,49

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Ne vaut pas la valeur affichée, 10 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : KING'S (The King Trilogy Book 1) (English Edition) (Format Kindle)
J'aurais dû me méfier, entre le nom de l'auteur ("mimi jean", et puis quoi encore?), le prix et la couverture. Mais Amazon.com me l'a proposé, j'ai sauté! Je cherchais une lecture très facile. J'ai même lu les 2 tomes disponibles à ce jour ("King's" et "King for a day").

L'héroïne est blonde aux yeux bleus. Elle a coupé ses cheveux à hauteur d'épaule il y a quelques mois, leur a donné quelques reflets et les coiffe façon "bob". C'est très important, l'auteur le répète sans arrêt, aussi bien dans le tome 1 que dans le tome 2. Sinon je ne me souviens pas de sa description physique, à part qu'elle semble au goût du personnage masculin et qu'elle doit être assez maigre, il lui arrive régulièrement de se souvenir qu'elle n'a rien mangé depuis la veille (sérieusement?!).

Le héros est grand, les cheveux noirs, les yeux gris sombres, une petite moustache au dessus de la lèvre et est très musclé, notamment au niveau des pectoraux. L'héroïne aime les pectoraux très développés. Il a aussi un très grand xxx (j'attends l'histoire où le héros aura un xxx de taille inverse...). Il dit aussi "fxxx" à toutes les phrases ou presque (et d'autres mots du même accabit).

Le frère de l'héroïne, archéologue, est kidnappé au Mexique. Sa soeur est alertée, mais pas ses parents. Les journalistes n'en parlent pas non plus. C'est invraisemblable (soit on en parle, soit on veut le dissimuler, mais pourquoi en parler à une personne, si on ne tient pas l'alerter et qu'on peut feindre qu'il n'est pas disparu?).

La soeur panique, croise une femme qui lui dit en coup de vent de voir "King", en lui tendant une adresse sur un bout de papier. La soeur arrive chez King, qui commence par vouloir la prendre par derrière sur son bureau (ce qui l'excite même si elle trouve qu'il est quand même un peu cavalier) avant de commencer à discuter avec elle. Il paraît qu'il la prenait pour quelqu'un d'autre. Ils concluent un deal. Elle lui appartient (pour toute la vie), et en échange il s'occupe de retrouver son frère. C'est encore une fois invraisemblable. Elle quitte donc son travail, n'a plus d'argent, mais doit faire l'assistante fantôme au bureau de King.

2 tomes plus tard:
- le héros et l'héroïne se sautent dessus toutes les 100 pages, sans aller jusqu'au bout (mais presque presque presque, pour faire frissonner la lectrice). A chaque fois l'héroïne pense très fort en substance "quel être méprisable, quel méchant, quel arrogant, quel sadique... mais quelle odeur divine, quels pectoraux saillants..." avant de lui sauter dessus, de l'embrasser fougeusement et de commencer à débouter son pantalon (pas à elle, à lui, elle, elle est en robe et parfois sans sous-vêtements pour de bonnes raisons trouvées par l'auteur)
- le frère ne ressemble à rien, son caractère et ses aspirations semblent changer en fonction de l'orientation de l'histoire prise par l'auteur
- l'histoire est celle d'un groupe de personnes très très riches et prêtes à n'importe quoi pour acquérir n'importe quoi mais qui ne s'achète pas par de l'argent (type: un sérum jeunesse fait par le sang de Cléopâtre, l'épée Excalibur, etc.)

Pourquoi ai-je tenu 2 tomes?
- parce que j'étais coincée dans un train puis dans un hôtel sans connexion Internet qui fonctionne
- parce que j'étais intriguée par le fantastique et que je voulais savoir quoi ou qui King était. J'ai été amèrement déçue (pensez éléphant bleu qui se transforme en petite souris rose avec une couronne).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (11) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 21, 2014 4:55 PM MEST


Mr Penumbra's 24-hour Bookstore
Mr Penumbra's 24-hour Bookstore
Prix : EUR 5,46

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pschittttt, 8 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mr Penumbra's 24-hour Bookstore (Format Kindle)
Ce livre a connu un grand succès dans le monde anglo-saxon et est couvert de critiques élogieuses.
Classifié en SF-fantasy, il aurait dû être classé dans les polars, type polars à la Dan Brown. Je suis une lectrice de fantasy, et jusqu'au bout j'ai cherché cet élément sans le trouver, ce qui m'a profondément déçue.

Le livre en lui-même a beaucoup de choses pour plaire. De 300 pages seulement, il s'adresse :
- aux amoureux des vieux livres
- aux amoureux d'Apple, Google, d'Amazon et de son Kindle
- aux férus de polices de caractère (mais si, vous savez, Times New Roman ou Comic Sans MS par exemple)
- aux amateurs de sectes cachées
- aux amateurs de mystères historiques
- aux amateurs de polar
- à ceux que le débat sur la numérisation des livres intéresse

Le premier tiers, qui se passe à San Francisco, est haletant. Le héros cherche un job et se retrouve employé de nuit dans une librairie poussiéreuse ouverte 24/24. Elle est gérée par un personnage mystérieux, m. Penumbra. Quasiment personne ne franchit la porte de cette librairie, qui en fait prête surtout des livres à un tout petit nombre d'excentriques à l'apparence et au comportement très bizarre, que le héros doit noter dans les moindres détails dans un registre (jusqu'à la matière dont sont faits les boutons des vêtements que ces personnages portent).

Malheureusement, côté histoire, cela retombe d'après moi comme un soufflé, enfin dans le cas présent comme un Dan Brown, quand j'attendais du fantastique. Et c'est aussi entremêlé avec des digressions sur l'évolution historique des polices de caractère, sur les inconvénients et les avantages de la numérisation...

Et côté personnages malheureusement, c'est un échec total. Chacun n'est là que pour répondre à une fonction : le héros, curieux, cherche. La petite amie est petite amie et permet l'accès aux moyens technologiques dont dispose Google. Le meilleur ami permet de donner quelques vieux souvenirs d'enfance très "geek" et de donner accès à de l'argent. Le collocataire est là pour proposer de la créativité.

Bon, ce n'est pas un total naufrage, c'est bien écrit, l'idée est très intéressante et il y a beaucoup d'humour, en témoigne le jugement sans concession du héros au début, quand il réalise qu'il a accepté le poste à la librairie de m.Penumbra:
"« Let me be candid. If I had to rank book-acquisition experiences in order of comfort, ease, and satisfaction, the list would go like this:

1. The perfect independent bookstore, like Pygmalion in Berkeley.
2. A big, bright Barnes & Noble. I know they’re corporate, but let’s face it—those stores are nice. Especially the ones with big couches.
3. The book aisle at Walmart. (It’s next to the potting soil.)
4. The lending library aboard the U.S.S. West Virginia, a nuclear submarine deep beneath the surface of the Pacific.
5. Mr. Penumbra’s 24-Hour Bookstore »

Extrait de: Sloan, Robin. « Mr Penumbra's 24 Hour Bookstore. » Macmillan, 2012-10-01T22:00:00+00:00. iBooks.
Ce contenu est peut-être protégé par des droits d’auteur.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (6) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 27, 2014 1:23 PM MEST


The Immortal Crown: Age of X #2
The Immortal Crown: Age of X #2
Prix : EUR 6,49

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Divertissant à défaut d'être cohérent ou original, 7 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Immortal Crown: Age of X #2 (Format Kindle)
J'avoue, je lis tous les romans de Richelle Mead avec grand plaisir. Je les dévore, même. Pourtant, ce qu'elle écrit est souvent banal et repose sur les mêmes éléments. Dans sa nouvelle série, "Age of X", dont "The Immortal Crown" est le 2ème tome qui vient d'être publié, on n'échappe pas aux classiques ingrédients utilisés par Richelle:
- une romance impossible (dans le cas précis, si les personnages consomment leur relation, l'un d'eux devient serviteur à vie d'un Dieu puissant)
- du fantastique, ici un futur assez funeste où certains individus sont exceptionnellement sélectionnés par les Dieux (tout le panthéon existant actuel depuis l'Antiquité ainsi que des nouveaux) pour accomplir une mission, et favorisés parfois par des pouvoirs extraordinaires
- une héroïne très "badass" : on voit l'évolution du même personnage féminin, de la gentille tête brûlée garçon manqué dans "Vampire Academy" à la déterminée et provocante succube de la série éponyme... Toujours des personnes très sportives et très impulsives, mais aussi très fragiles. Ici c'est une soldat aux capacités physiques décuplées artificiellement mais avec une grande insécurité affective.

L'originalité du premier tome commencé à être dissoute. Elle concernait le personnage masculin, dépeint dans le premier tome comme quelqu'un de certes très brillant intellectuellement, mais aussi un dilettante exemplaire, un loser irresponsable, alcoolique et drogué, incapable de tenir quelques heures sans sa dose. Il devient ici une personne respectée, en costume cravate, soutenant sa famille et n'utilisant drogues et alcool que quand des circonstances l'exigent.

J'avais été aussi assez intéressée par la nouvelle ambition de Richelle Mead, qui tentait de s'aventurer vers la science-fiction et de dépeindre un nouvel univers. Malheureusement, plus j'avance, plus je trouve que l'univers est en carton-pâte et que l'ambition est ratée, avec juste une liste de dieux se disputant quelques humains comme des enfants des billes dans une cour de récré.

Cela reste toujours pour moi addictif (je cherche toujours pourquoi... La simplicité? Le sentiment de confort vis-à-vis d'une lecture dont je devine le canevas à l'avance...?) mais je suis obligée de constater que ce tome est creux.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 8, 2014 1:24 PM MEST


Sabriel
Sabriel
Prix : EUR 3,75

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un poil trop désuet et attendu à mon goût, 31 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sabriel (Format Kindle)
Sabriel est le premier tome, paru en 2009, d'une trilogie nommée "the Old Kingdom". Suivent "Lirael" et "Abhorsen". J'hésite encore à poursuivre, au vu de mon sentiment mitigé à la suite de ce premier tome.

À la lecture, j'avais l'impression que cela avait été écrit au début des années 80, quelle n'a pas été ma surprise de découvrir que c'est tout récent. L'histoire elle même est classique de chez classique. Sabriel a été envoyée en pension à l'âge de 4 ans dans le royaume d'Anglemer, de l'autre côté du Mur. Du côté où la magie est quasi inexistante et où la technique règne. Une sorte de 19ème siècle anglais. À 18 ans, elle doit revenir précipitamment chez elle, son père semblant avoir disparu. Petite particularité, son père était "Abhorsen", un necromancier très spécial œuvrant pour le repos des morts. Sabriel va devoir lutter contre des morts qui veulent revenir dans le monde des vivants, elle va devoir sauver un royaume à l'abandon et trouver un prince, le réveiller d'un baiser, en se faisant aider par un petit chat blanc qui en fait héberge un esprit d'une immense puissante, âgé de plus de 1000 ans.

Le tout est bien écrit, rien n'est déplaisant mais j'ai trouvé que cela manquait de rythme et de surprises pour quelqu'un très habitué à la fantasy.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (4) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 7, 2014 9:24 PM MEST


Neoxeo X370H37013 Chargeur pour Smartphone/Tablette 6600 mAh USB Blanc
Neoxeo X370H37013 Chargeur pour Smartphone/Tablette 6600 mAh USB Blanc
Prix : EUR 32,95

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellente solution pour les voyageurs itinérants, 17 mai 2014
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Je suis ravie de ce produit!

C'est un chargeur pour smartphones et tablettes qui correspond complètement à mes besoins:
- j'ai 2 téléphones: un iPhone et un BlackBerry, qui jusque là avaient des chargeurs différents
- j'ai une tablette Apple avec une prise différente de celle de l'iPhone (car plus vieille génération que le téléphone)
- j'use très rapidement mes batteries : je suis à 20% de batterie pour les téléphones à la fin de la journée et si je dois voyager la tablette ne tient même pas tout le voyage
- je voyage pas mal, moins qu'avant, mais je fais quand même 1 déplacement à l'étranger tous les 2 mois en moyenne, or qui dit voyage à l'étranger dit parfois adaptateurs de prise
- et qui dit déplacements dit parfois aucune prise disponible (je suis devenue une pro pour chercher les prises servant à faire le ménage, dans les coins des pièces d'accueil, et j'avoue même avoir parfois débranché des lampes dans des halls d'accueil pour charger en urgence un appareil).

Bref, grâce à ce chargeur je suis passée de 3 chargeurs + 2 adaptateurs de prise (imaginez déjà la place et le poids que cela prend dans une valise cabine, autant d'espace qui pourrait être pris pour autre chose!) à un seul boîtier et câble, celui de l'article! Je laisse dorénavant les chargeurs classiques dans la valise stockée en soute.

Côté portabilité, c'est parfait là aussi. En terme de volume, cela représente une paume de main. En terme de poids c'est peu significatif. Je glisse le chargeur dans un ancien étui de disque dur externe, dans mon sac à main, et le tour est joué!

Côté usage, on ne peut pas faire plus simple, il suffit de relier l'appareil (téléphone ou tablette) au chargeur, et appuyer sur l'unique bouton du chargeur. Les diodes s'illuminent en bleu (aucun intérêt d'avoir autant de diodes, bref) et le téléphone ou la tablette se rechargent. Je n'ai plus besoin d'être collée à 1 mètre d'une prise électrique, je peux continuer à me déplacer tout en chargeant le téléphone.

Grâce à ce chargeur, je ne fais plus face à l'angoisse du téléphone avec 5% de charge alors que je dois consulter Google Maps pour trouver un lieu ou téléphoner en urgence à quelqu'un. Bref, c'est un outil idéal pour les voyageurs greffés à leurs smartphones ou tablettes!


The One
The One
Prix : EUR 5,11

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Manuel d'éducation sentimentale pour très jeunes filles, 11 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The One (Format Kindle)
"The One" est le dernier tome de la trilogie "Selection". Quelques jours après sa parution, il y a déjà plusieurs centaines de commentaires parus, tous très laudatifs.

Personnellement, je suis loin d'être dithyrambique mais je ne fais clairement pas parti du public. J'avais été attirée par la jolie couverture du premier tome, et je m'étais amusée avec l'histoire : un Bachelor tourné façon télé réalité, mais où le Bachelor est l'héritier du trône (puceau) et où la Sélection aboutissant au choix de la future Princesse est un processus légal institué par l'Etat, où les jeunes filles de toutes castes sont tirées au sort pour y participer (en théorie...). Accessoirement, le tout se fait dans une ambiance "Sissi impératrice" avec moulures dorées, robes interminables et domestiques à gogo. Plus kitsh, tu meurs.

Rappel des faits:
- tome 1 la belle America, d'une des castes les plus basses, est sélectionnée. Elle ne veut pas y aller (elle a déjà un amoureux) mais la pression familiale (beaucoup d'argent à la clé, pour chaque semaine de participation) la fait céder. Le prince et elle apprennent à se connaître et à s'apprécier.
- tome 2 l'ancien amoureux d'America par un étrange tour du sort (Biiiien sur) est tiré au sort pour faire parti des gardes du palais, le faisant passer de la caste 6 (quasi la plus basse) à la caste 2 (la plus prestigieuse, excluant celle de la famille royale). America ne sait plus si elle doit continuer sa relation avec le prince ou celle avec son ancien amoureux. Dans le doute, elle tente de continuer des deux côtés (pas bien :o)
Dans les 2 tomes, pour mettre du piment, il y a des rebelles qui cherchent à renverser la monarchie et un roi (le père du Prince) qui est un vrai dictateur pour ses souverains et brutalise son fils.

Dans ce tome très court (un bon point), America doit se décider, tout comme son Prince. Elle n'est pas parfaite, loin de là, prompte à bouder pour un rien, à s'emporter pour un rien, à prendre des décisions bêtes... Bref, la crise d'ado dans sa splendeur. Elle pense même à un moment garder son ancien amoureux, au cas où le Prince Maxon finirait par choisir une autre qu'elle. Heureusement, une personne finit par la recadrer. Le Prince, tout comme son ancien amoureux finalement, sont par contre des modèles de vertu, même dans les contes de fées on ne fait guère plus parfait. Même les méchants sont finalement pour certains de faux méchants, préférant que Maxon accède au pouvoir plutôt que de le prendre eux-mêmes, même s'ils en ont la légitimité (mais bien sur....).

À la fin bien sur tout se termine bien. Je regrette que l'auteur ait choisi la facilité pour le règne de Maxon, qui n'a pas à faire preuve de courage pour combattre les décisions de son père (il meurt, pfuttt). Sinon ça me semble un joli conte pour très jeunes lectrices (au dessus de 14-15 ans, elles doivent j'imagine réprimer un bâillement) illustrant les potentiels errements du cœur.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : May 11, 2014 10:16 PM MEST


UnWholly
UnWholly
Prix : EUR 5,29

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un manque de souffle, 10 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : UnWholly (Format Kindle)
"Unwholly" est la suite de "Unwind" (sachant qu'un troisième tome et qu'une nouvelle ont été également publiés par la suite). Au début, "Unwind" n'était pas censé avoir de suite. Et j'avoue que... Je regrette qu'il y ait eu une suite.

Non pas qu'elle soit mauvaise. Elle est bien écrite, rythmée, et c'est un plaisir de retrouver les personnages du premier tome. Mais cela donne une grande impression de "gratuité" : encore un traître dans les ados secourus pour s'opposer à Connor, encore des ados secourus qui ne veulent pas l'être, et même ici un soupçon de triangle amoureux. La seule chose originale est la création de Cam, un être hybridé né de 95 adolescents dépecés et réunis dans leurs meilleurs "morceaux" (les jambes d'un nageur de niveau olympique, les abdos d'un grand sportif, les talents linguistiques et mathématiques des ados les plus intelligents du moment...) dans cette créature qui n'a plus aucun repère mais qui en cherche désespérément. Mais je trouve que cela ne nécessitait pas un délayage dans plusieurs tomes supplémentaires. Je passe mon tour et j'éviterai de lire la suite de la série (en cours d'adaptation au cinéma).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : May 10, 2014 9:00 PM MEST


Visiomed Baby - NT-SL1 - Boîte Repas Pliante avec Couvercle et Cuillère / Fourchette - 820 ml
Visiomed Baby - NT-SL1 - Boîte Repas Pliante avec Couvercle et Cuillère / Fourchette - 820 ml
Prix : EUR 13,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une excellente lunch box (fonctionne aussi pour les adultes), 8 mai 2014
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
J'étais bien embêtée jusqu'à présent quand je voulais emporter de la nourriture avec moi:
- soit j'utilisais de petits Tupperware (mais trop petits pour contenir tout ce que je voulais)
- soit je pouvais opter pour une lunch box pour adulte, mais à la taille bien trop imposante pour tenir dans mon sac à main (avec les transports en commun, sur Paris, on cherche le faible encombrement)

J'ai finalement trouvé mon bonheur, là où je n'avais pas pensé à regarder, les boîtes pour bébé! Rayon que j'investiguerai donc à nouveau pour ce genre de boîtes.

Cette lunch box est en silicone, donc souple: vide, elle peut se plier pour ne guère être plus épaisse que le couvercle (3 cms d'epaisseur), dépliée elle fait 7 centimètres (* 15 * 18) et peut accueillir une bonne part de nourriture. Sa taille est idéale pour mon sac à main.

En plus, contrairement à de nombreux Tupperware que j'ai fait gondoler au lave-vaisselle, celle-ci ne se déforme pas et est tout terrain: lave-vaisselle, micro-ondes, congélateur!

Elle est aussi dotée d'une grosse cuillère/fourchette, solidement encastrée.

Accessoirement, elle est sans bisphenol-A, phtalates et PVC.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : May 8, 2014 7:14 PM MEST


Unwind
Unwind
Prix : EUR 5,30

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le plus glaçant et terrifiant young adult que j'ai jamais lu, 8 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Unwind (Format Kindle)
"Unwind", écrit initialement pour être un livre unique (en 2007), s'est transformé en quadrilogie dont les trois premiers tomes sont déjà parus. Ce tome a été traduit en français en "les Fragmentés".

L'histoire est une dystopie. Une centaine d'années après nous, une guerre a fait rage dans le monde entre les "pro life" (considérant toute contraception comme illégale) et les "pro choice". Les idées des pro life se sont répandues et maintenant, non seulement il y a des crèches dans tous les lycées (l'avortement étant condamné et la conception louée, pas mal de lycéennes se retrouvent mères) mais surtout il y a des adolescents condamnés par leurs parents (ou l'Etat s'ils n'ont plus de parents) à devenir "Unwind", c'est à dire être dépecés en une multitude de pièces destinées à être greffées sur d'autres êtres humains. D'après la nouvelle pensée en vigueur, ces jeunes destinés à être fragmentés sont des jeunes en souffrance, sans repère, qui retrouveront une nouvelle chance en vivant à nouveau avec un nouvel être humain. Ces adolescents peuvent être fragmentés entre 13 en 18 ans. Avant ils n'ont pas la croissance pour être greffés, ensuite ils sont majeurs et leurs parents ou l'Etat comme autorité de tutelle ne peuvent plus décider pour eux. L'enjeu est donc de survivre jusqu'à la majorité, si l'adolescent apprend quel est son destin.

Les acteurs de ce roman sont:
- Connor, 16 ans, prompt à s'emporter, que les parents finissent par signaler à l'état comme pouvant être fragmenté (c'est un simple papier à signer en triple exemplaire et à remettre à l'Etat, comme une déclaration aux impôts). C'est irréversible une fois signé. Ses parents ne lui ont pas dit, mais Connor a vu les papiers en fouinant un peu. Pendant quelques semaines il va donc faire l'effort d'être un bon fils pour culpabiliser ses parents (ce qui marche très bien, les parents fondant parfois en larmes). Puis il va tenter de fuir et de rentrer en clandestinité. C'est une vie rude et dangereuse. Les fragmentés sont aisément identifiables vu leur âge, les adultes les dénoncent très volontiers (bien contents de se voir greffer des éléments sains au moindre pépin) et la police les pourchassant connaît bien leurs réflexes.
- Risa, 16 ans aussi, est une pianiste presque géniale. Preeeesque. À l'issue de l'audition qu'elle réalise vers ses 16 ans, elle se rend compte qu'elle a fait quelques erreurs. Trop pour que l'Etat décidé de dépenser encore de l'argent pour elle, pas assez pour ne pas apparaître comme une fragmentable de choix pour quelqu'un décidant de devenir un pianiste de grand talent (les organes gardant la mémoire de ce qu'ils ont fait dans leur ancienne vie...).
- Lev, 13 ans, est le 10eme enfant d'une famille très convenable, très riche et très religieuse. Cette famille a déjà accueilli dans la fratrie 3 enfants adoptés (la règle étant que si un membre de la famille pose les yeux sur un bébé abandonné, il doit l'adopter... Et il y en a à la pelle sur les seuils des maisons, la contraception étant interdite et la procréation fortement encouragée). Le couple a conçu des enfants jusqu'au 10eme, afin de donner le 10eme à Dieu, bref pour préparer dès la naissance un enfant à être fragmenté. Ça marche très bien, Lev à 13 ans est ravi de son futur destin (quoique ayant quelques craintes tout au fond de lui) et attend avec impatience le moment où il va être fragmenté.

L'histoire est terrible et fait beaucoup réfléchir:
- une classe d'âge (les adultes) prenant les ados, pourtant issus de leur chair, pour de la marchandise et un bain de jouvence
- une solidarité humaine ayant quasi disparue
- l'illustration frappante (et d'actualité) montrant comment une personne jeune et bien sous tout rapport peut sombrer dans le terrorisme le plus extrême
- l'esprit des lois
- l'esprit de la religion,,,

Au final c'est un roman dont je me souviendrai longtemps. Non seulement à cause du chapitre glaçant narrant une fragmentation (une des pires scènes que j'ai jamais lues, un cauchemar), non seulement à cause de la conclusion (pas franchement happy ending), mais aussi à cause de la profondeur de l'histoire. Elle n'est pas parfaite, il y a des incohérences grosses comme une maison (exemple: le monde entier basculant sur un débat américano-centré) mais va bien plus loin que la plupart des romans d'anticipation.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : May 8, 2014 7:11 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20