undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Caly > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Caly
Classement des meilleurs critiques: 995
Votes utiles : 1390

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Caly (Macôn)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Solstice
Solstice
DVD ~ Elisabeth Harnois
Proposé par patricedeschaseaux
Prix : EUR 9,90

3.0 étoiles sur 5 Sympas, 17 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solstice (DVD)
Un film un peu long a démarrer mais qui se démarque par son ambiance qui s'axe plus sur le thriller fantastique que sur le survival, le tout pour un résultat sobre et des effets spéciaux minimalistes mais réussis. Pas un grand film mais se démarque suffisamment pour faire passer une bonne soirée. A noter la présence de l'excellente Amanda Seyfried.


Veronica Mars, l'integrale des 3 saisons
Veronica Mars, l'integrale des 3 saisons
DVD ~ Kristen Bell
Proposé par DVDMAX
Prix : EUR 49,99

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une véritable perle, 6 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Veronica Mars, l'integrale des 3 saisons (DVD)
Veronica Mars fait partie de ce genre de série qui passe à la trappe avant même d'avoir eu sa chance lors de mes pérégrinations sur le net. Lycée ? Détective en herbe ? Il ne m'en faut pas plus pour que je passe à une autre fiche. Et pourtant, j'ai été intrigué suite au succès du financement collectif via Kickstarter de son film pour qu'au final, les excellentes critiques sur la série finissent par me convaincre de me lancer dans l'aventure des 3 saisons de Veronica Mars.
Et pour ne rien vous cacher, j'ai enchainé les épisodes et les saisons à une vitesse record, savourant chaque minutes de manière jubilatoire. Une série avant tout porté grâce à son rôle principale joué par l'excellente Kristen Bell. Son esprit acéré, sa débrouillardise, son intelligence, ses réparties et ses mimiques ; autant d'élément qui nous font tout de suite adoré se personnage hors norme. Comment ne pas sourire devant les dialogues et la relation qu'elle entretien avec son père ? Les coups dures et autres événements glauques qu'elle à du subir dans l'année précédent la série ne faisant qu'accentuer l'attachement à son égard. Un personnage tellement fort par ailleurs, que les autres font un peu pâle figure tel celui Duncan qui reste décidément bien fade (mention toutefois pour Weevil, Keith et l'excellente Amanda Seyfried dans le rôle de Lilly).
Au niveau de la trame, la série m'a bien surpris la encore puisque les scénaristes ne cherchent pas à tiré sur le fil. Par exemple le meurtre de Lilly -la meilleure amie de Veronica- dans la saison 1 trouvera sa résolution au bout des 22 épisodes, évoluant doucement mais surement d'épisodes en épisodes. Chaque épisode apportant d'ailleurs une intrigue moindre pour notre jeune détective tel la recherche d'un parent disparu, de biens volés ou encore de blanchir une fausse accusation. Autant de thèmes variés qui verront Veronica faire preuve d'une grande habilité.
A noter que chaque saison se déroule pendant 1 année ce qui permet à la série de voir Veronica entrer à l'université lors de la saison 3. Les souhait du créateur de la série avait d'ailleurs été de pouvoir aller jusqu'à 7/8 saisons et de voir Veronica faire ses débuts au FBI. Quelque chose que l'on ne verra malheureusement pas même si nous pouvons avoir un bref aperçus avec ce qui aurait pu être la saison 4. En effet, suite à la baisse d'audience, Rob Thomas le créateur avait proposé à la chaine CW en dernier espoir une saison 4 qui se déroule bien plus tard et ou Veronica est jeune recrue du FBI. Une petite présentation de 12 minutes a ainsi été tourner mais qui ne fut pas concluant puisque le projet n'a pas abouti (mais disponible dans le DVD bonus de la saison 3).
Note aussi que chaque saison de Veronica ne se termine pas par un gros clifhanger frustrant si ce n'est peut-être d'un point de vue relationnel et même alors, cela reste tout à fait gérable et ne constitue pas un frein à voir la série d'après moi. De toute manière, on pourra se tourner vers le film à sortir en 2014 pour une vraie conclusion et nul doute qu'avec tout l'amour qu'on Rob Thomas et Kristen Bell pour Veronica Mars, ce film sera aussi bien que la série.
En conclusion, Veronica Mars se révèle pour moi la grosse surprise de l'année 2013 (oui je sais, j'ai du retard) et s'est révélé une vraie drogue (et qui ne voudrais pas avoir une amie comme Veronica?). Je ne peux donc que vous conseiller de ne pas vous fiez aux apparences trompeuses de la série et de voir par vous même. Peut-être que si les gens n'avaient pas cataloguer Veronica Mars avant même de regarder comme je l'ai moi même fait, on aurait pu avoir nos 8 saisons car c'est vraiment une série qui méritait de continuer.

Le coffret (assez solide) propose les 3 coffrets (moins solides) de chaque saison le tout de manière homogène. Chaque coffret de saison propose ainsi 3 boitiers slim qui tiennent 2 DVD chacun (soit 6 DVD par saison) avec le résumé de chaque épisode sur chaque face de la jaquette du boitier slim. Niveau bonus, c'est sympathique mais un peu court et c'est la saison 3 qui propose le plus de contenu tandis que la saison 1 est assez famélique à ce niveau. On notera surtout la présence de scènes coupées en quantités et dont il est un peu dommage que certaines d’entre elles ne soient pas inclus directement dans les épisodes (le programme TV devant avoir une durée calibré, je ne comprend pas que les programmes lorsqu'ils sortent en DVD ne puissent pas inclure des versions « longues ».
Sinon, point un peu bête, au niveau de l’indexions des chapitres, la saison 1 et 2 ont un indexe à la fin du générique d'ouverture de chaque épisode qui permet de sauter le générique (utile quand on à 64 génériques). Seulement ce n'est pas le cas de la saison 3 dont l'indexe est bien plus tard. Du coup, je me suis rendu compte après plusieurs épisodes que j'avais sauté des passages du début.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 29, 2013 2:31 PM MEST


C-Control : The Money of Soul and Possibility - Intégrale - Edition Saphir [2 Blu-ray] + Livret
C-Control : The Money of Soul and Possibility - Intégrale - Edition Saphir [2 Blu-ray] + Livret
DVD ~ Kenji Nakamura
Prix : EUR 34,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une curiosité qui n'exploite pas son potentiel, 19 juillet 2013
C-Control : The Money of Soul and Possibility est une oeuvre originale de Kenji Nakamura créée en 2011 et qui compte 11 épisodes. Sur le papier, la série était plutôt riche en promesse avec un chara-design alléchant ainsi qu'une histoire mêlant action style "shonen" et finance dans un univers atypique. Pourtant, l'anime va très vite montrer ses limites que ce soit par son animation loin d'être au top ou encore de par son univers qui manquera de véritable travail de fond.
Ainsi, si le début prend une tournure "action", la suite oblitérera complétement cette partie jusqu'à l'épisode finale pour au contraire s'attarder sur l'aspect capitaliste et les conséquences d’hypothéquer son avenir. Le tout formant un bric à brac loin d'être toujours compréhensible et qui perd le spectateur dans les tenants et aboutissants. En découle une série qui n'a pas su réellement exploiter son potentiel, notamment avec un nombre d'épisodes trop réduit pour vraiment apporter toute les thématiques et les explications nécessaires. Dommage car la série n'est pas déplaisante en soi mais bien trop fouillis pour n'être autre chose qu'une curiosité.

La série se retrouve sur 2 blu-ray de respectivement 7 et 4 épisodes. La qualité d'images est plutôt bonnes et ne montre pas de défauts majeures. Gros point noire en revanche sur les pistes audios qui sont toutes les deux en PCM 2.0. Si le marché restreint en France justifie difficilement le surcout d'un mixage 5.1, j'ai en revanche plus de mal à accepter cela pour la piste audio japonaise. Aucun bonus sur les disques avec seulement le livret de 28 pages pour les informations principales. Note aussi que les sous-titres sont imposés sur la VO et les pistes audios ne se changent pas à la volées avec la touche audio (on doit passer par le pop-up de la télécommande). Rien de bien méchant mais qui montre toutefois les limites de cette édition à petit prix.


Darker than BLACK - Intégrale - Edition Saphir [3 Blu-ray] + Livret
Darker than BLACK - Intégrale - Edition Saphir [3 Blu-ray] + Livret
DVD ~ Tensai Okamura
Proposé par Anime Store
Prix : EUR 29,95

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une très bonne série de 2007, 16 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Darker than BLACK - Intégrale - Edition Saphir [3 Blu-ray] + Livret (Blu-ray)
Il en aura fallu du temps au point de ne même plus y croire mais au final, Darker than Black arrive enfin chez nous et rapidement suivi d'une édition Blu-ray. Œuvre originale du studio BONES à qui l'on doit certaines des meilleurs oeuvres de ces dernières années (RahXephon, Eureka Seven ou encore Wolf's Rain), Darker than Black se révèle une oeuvre à la fois sombre et intrigante avec une bonne dose d'action.
Conçus à la manière de minis segments qui durent en général 2 épisodes, chaque histoire amène son lot d'éléments qui nous permets de mieux appréhender l'univers et les personnages de la série. Parfois drôles, parfois émouvants, la plupart de ces segments sont toutefois sombres avec une note pessimiste tout comme le laisse entendre le titre de la série. Une oeuvre qui révèle par ailleurs une très bonne réalisation et une écriture soignée au background intéressant. Bémol toutefois, les segments n'ont que peu de fils conducteurs et il faudra attendre la toute fin pour que les choses s'accélèrent enfin et nous livrent les informations qui se feront dés-lors, de manière expéditive. Il serait toutefois dommage de boudé son plaisir pour ce qui est l'une des meilleures séries de 2007.

A noter que malgré l'indication sur la jaquette et certains commentaires, il n'existe pas à proprement parlé de "Saison 2". Darker than Black a été conçus dès le départ comme une oeuvre complète dont le succès à entrainé une suite en 2009 de 12 épisodes "Darker than Black: Gemini of the Meteor" ainsi que 4 oav qui font le lien entre les 2 séries intitulés "Darker than Black : Gaiden". Rien à voir donc avec des "saisons" même si il serait bien en effet de voir ces suites chez nous.

Pour le coffret Blu-ray, les 26 épisodes sont réunis en 3 disque de 2x9 et 1x8 épisodes. Si l'image est meilleure que le DVD, je n'ai pas l'impression d'une très grandes différence non plus. Niveau sonore, la piste française est en PCM 2.0. Pas vraiment une surprise en soit car pour un marché de niche, la piste française est déjà un luxe (alors payer un mixage en 5.1...). Je conseille plutôt l'excellente piste japonaise en DTS-HD 5.1 (certaines séries de 2012 n'ont même pas ce luxe comme le montre la récente édition de Sword Art Online) et dont les compositions de Yoko Kanno font merveilles.
Aucun bonus à l'horizon hormis le livret avec le résumé des épisodes. Note aussi que les sous-titres sont imposés sur la VO et les pistes audios ne se changent pas à la volées avec la touche audio (on doit passer par le pop-up de la télécommande). Rien de bien méchant mais qui montre toutefois les limites de cette édition à petit prix.


Q Sessions
Q Sessions
Prix : EUR 11,00

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un album de reprises pour les fans du groupe, 7 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Q Sessions (CD)
Il ne s'agit pas d'un véritable album à proprement parlé mais un album de reprise en hommage à certaines chansons et un cadeau fait aux fans. Diffusées sur la radio belge Q-Music de septembre à décembre 2012 pour fêter leurs quinzième anniversaire, les réactions positives ont débouchés sur la sortie discrète d'un album comprenant 11 chansons sur les 15 initialement existantes.
Cet album se présente sous la forme d'un fin digipack tel que le sont les nombreux singles parus du groupe. Donc pas de livret ou autres pour un objet jolie mais assez sommaire et dont le prix de vente est initialement, assez réduit. Les 11 reprises sur le CD sont :

1.Grenade de Bruno Mars
2.Titanium de David Guetta
3.Let Her Go de Passenger
4.Summertime Sadness de Lana Del Rey
5.Radioactive de Imagine Dragons
6.Crazy de Gnarls Barkley
7.Dirty Dancer de Enrique Iglesias
8.Don't You Worry Child de Swedish House Mafia
9.Behind Blue Eyes de The Who
10.The Power of Love de Frankie Goes to Hollywood
11.Apologize de OneRepublic

Ces reprises se font dans un style plus pop/rock que métal ce qui n'empêche pas à chacun de ces titres d'être plus rock que leurs moutures originales. Inutile de précisé je pense que ce CD se veut avant tout réserver aux fans pures et dures du groupe qui ne se sont pas sentis (trop?) trahi par leurs récentes orientations musicales. En revanche, il est dommage que 4 des reprises ne figurent pas sur l'album en question mais il semble que le problème vient plus de droits d'auteurs que de nous faire enrager (j'attends toujours le titre Last Dance en support physique):
- Paradise de Coldplay
- Little Lion Man de Mumford & Sons
- Skyfall d'Adele
- Somebody That I Used to Know de Gotye
De même, il est dommage de ne pas avoir un petit livret qui nous permettrait de savoir pour quel raison tel et tel titres ont retenu leurs attentions dans ces morceaux à la fois récents que plus anciens. N'en reste pas moins un très bon palliatif pour tout fans qui attendent l'après "The Unforgiving"


JESSIE SHIMMER T02 : LE BAISER DE LA SORCIERE
JESSIE SHIMMER T02 : LE BAISER DE LA SORCIERE
par Lucy A. Snyder
Edition : Poche

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 La sauce ne prend pas, 6 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : JESSIE SHIMMER T02 : LE BAISER DE LA SORCIERE (Poche)
Il n'est pas rare de voir une série décoller après le premier tome et j'ai donc continué la série malgré mon avis mitigé sur le tome 1 : Liens Infernaux. Et bien inutile de tourner autour du pot, la sauce n'a pas pris pour un tome 2 que je trouve même inférieur au précédent.
Le premier gros points négatifs, c'est l'histoire. Celle-ci se situe tout juste après les événements du premier tome et l'on suit donc naturellement les conséquences issues de ce dernier. Seulement voila, passé le premier quart, l'auteur crapahute nos héros au Texas dans une quête complétement indépendante! Et les Virtii dans tout ça? Et les complications liés à l'état de Jessie ou les problèmes d'inculpation de son familier Pal?
Et bien non, nous faisons un détour tel un feuilleton télévisé. Sauf qu'a ce stade, l'auteur ne doit pas "broder" mais au contraire convaincre le lecteur que son livre vaut le coup. Le pire dans tout ça, c'est que son histoire avec la démone Miko ne propose même pas de véritable conclusion et devra se poursuivre dans le prochain tome (ais-je dit que le combat était risible tellement celui-ci est vite expédié?)

Et les personnages dans tout ça? Et bien pas mieux. Les garçons que sont Cooper et le Sorcier qui partagent la vedette de Jessie n'ont toujours aucunes consistances, aucuns charismes. L'auteur peine à nous offrir de réels moments d'intimités avec ses protagonistes et ils en ressort toujours autant de froideur. Ils pourraient mourir 2 pages plus loin que cela ne m'atteindrait même pas. Jessie n'est d'ailleurs pas mieux lotie dans le lot est on est bien loin d'une héroïne attachante. D'autant que dans ce tome, elle est bien décidée à exprimer sa libido pour mon plus grand désarroi.

Ce tome 2 c'est donc avéré une lecture laborieuse et qui ne c'est à aucun moment montré à la hauteur. Une grosse déception qui me fera réfléchir quand a un éventuel tome 3. Je me console toutefois grâce à la très belle illustration de Dan Dos Santos que l'on connait pour ses couvertures de Mercy Thompson et Alpha & Oméga.


LES GARDIENS DES ELEMENTS T03 : SUEUR FROIDE
LES GARDIENS DES ELEMENTS T03 : SUEUR FROIDE
par Rachel Caine
Edition : Poche
Prix : EUR 8,30

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un récit en dents de scie mais qui reste sympathique, 6 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : LES GARDIENS DES ELEMENTS T03 : SUEUR FROIDE (Poche)
J'ai des sentiments assez partagés dans cette série et le début du tome 3 me le rappelle dès les premières pages. Car bien que le rythme est plutôt bon dés le début, l'étincelle ne se fait pas et je me demande alors pourquoi je continue cette série. Passe quelques dizaines de pages et voila que l'auteure chamboule tout avec une nouvelle donne qui me scotche au livre. Sauf que d'une certaine manière, cette nouvelle donne devient routinier et voila que le récit perd a nouveau de sa saveur jusqu'au nouveau chamboulement.

J'aurais donc tendance à décrire la série des Gardiens des éléments comme une mer agitée avec des hauts et des creux de vagues. Il est dommage de voir qu'avec ce troisième tome, l'auteure ne parvient pas encore à scotcher ses lecteurs/lectrices en permanence comme le font certaines des meilleurs œuvres d'Urban Fantasy du genre (Kate Daniels, Rachel Morgan, Dresden...). Mais pour la défense de Rachel Caine, cette dernière fourmille d'excellente idée qu'elle exploite avec brio. Les batailles magiques hommes contre nature sont toujours décrites avec brio et l'auteure complexifie de plus en plus son univers tout en développant l'univers des Djinns. Petite mention pour l'épisode sur le passé de Joanne qui s'avère assez torturé et donne à cette dernière un aspect fragile absent jusqu'à maintenant. Je trouve juste que les répercussions, suite à ce passé, sont sous exploitées et pas assez approfondies. J'apprécie aussi que l'auteure ne joue pas à créer une scène "choc" exhibitionniste et préfère au contraire utiliser l'ellipse.

Encore une fois, Rachel Caine ne parvient pas à créer une tension constante à son récit et cela joue sur le coté addictive. Comme consciente de ce problème, l'auteure joue sans arrêt à créer des éléments perturbateurs qui viendront palier à la monotonie avant que cette dernière ne s'installe. En découle un récit en dents de scie mais qui reste plaisant à lire. Pas une série incontournable mais qui s'avère un excellent choix quand on a déjà fait le tour de tout les "must have".


Hansel & Gretel : Witch Hunters [Combo Blu-ray + DVD - Version non censurée]
Hansel & Gretel : Witch Hunters [Combo Blu-ray + DVD - Version non censurée]
DVD ~ Jeremy Renner
Proposé par KAPPA MEDIA
Prix : EUR 15,00

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un plaisir coupable, 6 juillet 2013
Hansel & Gretel : Witch Hunters, c'est un film qui se destine à un public avide de plaisirs coupables. Pas de grande philosophie mais énormément d'action condensé en une petite heure et demi. Et a ce niveau la, le film y mets les formes avec des scènes de combats décomplexés et au rythmes effrénés, notamment lors des premiers combats ou ça tire dans tout les sens et se lancent des coups à foison. De ce coté la, je dois dire que le but est rempli haut la mains. Pour le reste en revanche, ce n'est pas toujours gagné. Si les Hansel et Gretel ont mérités un peu de travail de fond (pas trop tout de même) dessous leurs façades classes et désinvoltes, le film loupe complètement le coche en ce qui concerne le personnage de Mina qui n'arrivera jamais à transmettre la moindre émotion ou à épaissir ses motivations. Dommage car un peu d'émotions n'aurais vraiment pas fait de mal au film.
Il en reste néanmoins un très bon défouloir de fantasy mené tambours battant et qui se donne les moyens de ses ambitions avec des effets spéciaux qui se montrent à la hauteur. C'est déjà pas si mal.

Pour ce qui est du Blu-ray, la qualité d'images est telle que l'on est en droit de s’attendre pour ce genre de film : impeccable. Je conseille toutefois de vous tourner sur la piste VO en DTS HD Master Audio bien plus immersifs que ne l'est la VF. Les bonus quand à eux sont présents mais reste un peu maigrichons pour ce genre de production. J'apprécie toutefois de disposer d'une version longue qui nous fait gagner 10 minutes de spectacle.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Jul 10, 2013 7:07 PM MEST


Succubus, Tome 5 : Succubus shadows
Succubus, Tome 5 : Succubus shadows
par Richelle Mead
Edition : Poche
Prix : EUR 8,20

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un tome un peu différent, 3 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Succubus, Tome 5 : Succubus shadows (Poche)
Georgina ne coule pas vraiment des jours heureux. Si a la fin du tome 4, elle avait préféré quitter Seth pour à peu prêt les mêmes raison que ce dernier l'avait quitter dans le tome 3, elle n'avait certes pas prévu que ce dernier, prit de culpabilité envers Maddie qu'il a tromper lui fasse une demande en mariage. Et comme Maddie ce sent très proche de Georgina, elle insiste pour que Georgina l'aide à préparer le mariage.
Quand aux problèmes surnaturels, Georgina ce sent attirée par une lumière spectrale chaque fois qu'elle a le blues et qui lui fait prendre des risques inconsidérés. Elle doit donc garder le morale mais pas facile quand elle doit préparer le mariage d'une amie qui épouse l'homme qu'elle aime.

Ce tome 5 diffère pas mal des autres tomes. Notamment car l'intrigue avance assez rapidement pour nous offrir quelque chose d'assez inattendu au tiers du tome : Georgina se fait séquestrer! Mais pas par n'importe qui mais par des créatures des rêves et qui la pousse à revivre son passé tout en lui créant son propre enfer personnel. C'est l'occasion pour Richelle Mead de revenir sur certains moments forts du passé de Letha et notamment quelques romances tragiques comme celle de Kyriakos ainsi qu'une histoire en Italie et une autre en France.

Mettre l'intrigue entre parenthèse pour revivre le passé de Letha a de quoi surprendre puisque cela coupe tout avancé de l'intrigue. Ce ne sera toutefois pas le cas car régulièrement, Georgina entrevoit le présent en rêve ou ses amis immortelles font tout pour la retrouver. Un tome 5 ou Georgina restera donc en grande partie passif et ou on la découvrira toujours un peu plus. L'inconvénient d'un tel procédé, c'est que cela coupe tout avancé des relations entre Georgina et les autres. Un peu dommage car c'est aussi l'un des points fort de cette série ou on prend toujours plaisir à voir Georgina interagir avec les autres (j'adore les passages ou Georgina passe du temps avec la famille Mortensen).
Mais avec une héroïne en coulisse, ce sera aux autres immortelles de prendre le devant de la scène avec notamment Roman que l'on retrouve depuis le tome 4. Ce dernier nous apparait bien plus humain et fragile que dans le premier tome et il perd beaucoup de l'antipathie que j'avais ressenti alors pour un monsieur trop parfait. La surprise venant aussi de Jerome qui se montre presque prévenant (je dit presque) envers notre Succube. Cela sera aussi l'occasion pour Georgina et Seth de remettre en question leurs relations l'un envers l'autre. A ce sujet d'ailleurs, la fin est assez amère pour certains personnages secondaires qui ne méritaient pas un tel sort.

Un tome 5 un peu différent des autres donc mais qui n'entache en rien le plaisir de lecture. J'aurais sans doute préféré des Flash Backs un peu mieux répartis sur les 6 tomes plutôt qu'un gros bloc qui prend une grosse partie de ce roman mais cela ne nuit en rien la qualité du récit. Il ne me reste plus qu'a entreprendre la lecture de l'ultime tome de la saga en espérant que Georgina aura finalement droit au bonheur qu'elle mérite.


Butcher Bird
Butcher Bird
par Richard Kadrey
Edition : Broché
Prix : EUR 23,00

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un récit sympathique, 20 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Butcher Bird (Broché)
Butcher Bird est un roman d'urban fantasy qui se suffit à lui même. Pas de suite, pas de clifhanger ou autre et je dois dire que cela fait un bien fou de ne pas toujours être dépendant d'un planning ou de la rentabilité d'un titre pour avoir la suite. De même, oublié le terme bit-lit et autres, ce livre n'a strictement rien à voir et est plus proche d'un roman fantasy. Écrit à la troisième personne, le livre se contente de ne suivre que le point de vue de son héros, Spyder et s'accompagne de nombreuses descriptions et d'une mythologie assez travaillé. Un livre qui est donc un peu moins accessible mais qui se montre immersif pour qui rentre dedans après un début un peu lent.
Les personnages, peu nombreux, s'avère toutefois haut en couleur à commencer par Pie-grièche, tueuse énigmatique ou bien encore le comte No qui réserve quelques surprises. Les dialogues sont eux aussi savoureux avec pas mal de répartie, notamment de la part du héros Spyder. Je regrette juste un peu le passage en Enfer qui est un peu trop court mais je dois avoué que le livre devient vraiment addictive à partir de ce passage et on ne voit plus les pages s'écouler.
Butcher Bird s'avère une très bonne lecture même si les descriptions et travail de mythologie donne l'impression d'un récit un peu lent. Cela n'en demeure pas moins un récit immersif et dont l'auteur semble avoir fait pas mal de recherche. Pas un coup de coeur à mes yeux mais une lecture plaisante qui mérite qu'on s'y attarde. De même, un grand merci à l'éditeur Denoël pour la très belle couverture de Lasth pour l'édition française.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : May 25, 2013 6:18 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20