Profil de V. Massaut > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par V. Massaut
Classement des meilleurs critiques: 5.180
Votes utiles : 264

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
V. Massaut (Belgique et Allemagne)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11
pixel
Katiba
Katiba
par Jean-Christophe Rufin
Edition : Poche
Prix : EUR 8,00

4.0 étoiles sur 5 C’est assez bien tombé…, 18 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Katiba (Poche)
J’ai commencé ce bouquin un peu avant Noël et l’ai terminé peu après les attentats au journal Charlie Hebdo à Paris! Je dois vous avouer qu’en lisant ce roman, on croyait presque vivre en direct ce qui s’était passé à Paris !

Personnellement j’ai assez bien aimé les descriptions des différents groupes et des différentes couches d’imbrication qui sous-tendent les attentats de djihadistes… Est-ce vraiment comme cela que ça se passe ? On peut se le demander en voyant la carrière et l’expérience internationale de J-C Rufin. Les « martyrs » de l’islam ne seraient que des pions utilisés par des groupes ayant des objectifs bien à eux, souvent assez loin de la religion ou de la guerre sainte ! Comme c’était d’ailleurs le cas en Europe du temps des guerres de religion.

C’est ce côté imbrication à plusieurs niveaux (politique, économique, espionage) qui m’a beaucoup plu dans le roman ; de plus le suspense et le thriller est assez bien mené, et ne manque même pas la petite histoire d’amour (on pourrait dire historiette ici, tant elle est assez peu convaincante) entre plusieurs des protagonistes.

Un bon livre à lire donc (qui m’a fait acheter un autre Rufin, sur le chemin de Compostelle).


Rendez-vous avec Rama
Rendez-vous avec Rama
par Arthur C. Clarke
Edition : Broché
Prix : EUR 5,00

5.0 étoiles sur 5 Un très bon livre de SF comme on les aime !, 8 décembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rendez-vous avec Rama (Broché)
Un roman somme toute assez linéaire, mais assez proche d’une réalité « possible ». Il ne s’agit pas d’une grande saga fantastique, mais bien d’une petite visite imprévue de visiteurs de l’espace… Pas une visite à la E.T., avec petits hommes verts etc… bien qu’à un moment j’ai eu peur que cela ne tourne comme cela ; mais heureusement A.C.Clarcke a maintenu le roman au niveau de l’inconnu, du possible, du mystère…
Qui sont finalement ces Raméens ? On ne le saura sans doute jamais (enfin j’espère car il semble y avoir une suite à ce roman qui n’en demandait pas), et pourtant ils ont envoyé quelque chose qui ressemble à ce que l’Homme pourrait un jour envoyer vers d’autres étoiles dans un futur lointain… Tout l’art d’A.C . Clarcke est justement de montrer un possible très lointain de notre monde et de notre civilisation ; très lointain, mais néanmoins crédible. La présence des planètes unies et d’un monde humain un peu plus avancé qu’aujourd’hui (ayant colonisé les planètes du système solaire) ne gâche rien, car cet aspect des choses est plutôt utilisé pour introduire des aspects de politique dans le rendez-vous avec Rama.

Pour un amateur de SF, c’est vraiment un bouquin à lire ; d’autant plus qu’il y a quand même un peu de suspense à certains moments. Donc à recommander chaudement.


Je l'aimais
Je l'aimais
par Anna Gavalda
Edition : Poche
Prix : EUR 5,00

4.0 étoiles sur 5 Un grand livre qui ne le parait pas…, 8 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Je l'aimais (Poche)
Je n’avais jamais lu de roman d’Anna Gavalda. Et je dois dire que, lorsque j’ai commencé celui-ci, j’ai eu un peu peur. Un peu peur que ça soit du roman à l’eau de rose. Des bons sentiments tartinés face à l’adversité. Et puis finalement rien de tout cela !

Si, au début, on pense que l’histoire va tourner autour de Chloé et de son mari qui s’est fait la malle avec une petite jeune, on s’aperçoit bien vite que tout va tout doucement tourner autour de Pierre, son beau-père ; et de son amour manqué. Une histoire forte, de petites trahisons, de complaisance et de lâchetés, que beaucoup d’entre nous vivent, mais qui finissent par pourrir nos vies… Mais finalement que vaut-il mieux ? Tout quitter pour vivre son grand amour ou rester dans la voie traditionnelle? Une interrogation difficile avec un autre sentiment en filigrane : Pierre deviendrait-il légèrement amoureux de sa belle-fille et confidente ?
Un roman assez intimiste, à lire au coin du feu, lors de nos longues soirées d’hiver.


Le Premier Jour
Le Premier Jour
par Marc LEVY
Edition : Poche
Prix : EUR 7,70

4.0 étoiles sur 5 Superbe roman, facile à lire, comme d’habitude pour Marc Levy., 15 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Premier Jour (Poche)
Il semble qu’il y ait un certain snobisme à considérer Marc Levy comme un auteur « facile » ou à succès. Il est vrai que son style est très facile à lire et on se laisse facilement emporter dans ses romans. Mais n’est-ce pas là un gage de qualité ? Et est-ce vraiment un défaut que d’avoir du plaisir à lire ses romans ?
Ici encore Marc Levy nous emmène dans une science-fiction proche de la réalité… On se laisse emporter, sans trop savoir comment, dans un récit fantastique (la recherche de ces objets mystérieux, vieux de plusieurs millions d’années et aux pouvoirs un peu magiques) mêlé à une histoire d’amour difficile. Saura-t-on ce que sont réellement ces pierres magiques ? Et qui est derrière l’organisation qui tente par tous les moyens d’empêcher nos héros de trouver les secrets de ces fabuleux trésors ? Le reste dans le roman.
S’il y a juste un tout petit reproche à faire, c’est la fin ; un peu brutale, et qui nous laisse sur notre faim… Mais chacun peut se l’inventer comme il veut !
Un roman à lire , sans aucun doute !


La route
La route
par Cormac McCarthy
Edition : Broché
Prix : EUR 6,90

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Un style vraiment peu agréable, 29 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La route (Broché)
J’ai lu ce roman avec peine à la fin, tant le style d’écriture (répétitif, bref et avec des dialogues ultra télégraphiques) est déplaisant à lire. Je ne sais pas si l’auteur l’a fait exprès pour rendre encore plus noir son noir futur, mais ça n’engage pas à la lecture.
De plus il ne se passe quasi rien dans tout le bouquin. C’est hyper répétitif et les trois quart du livre racontent la marche d’un père et son fils armé d’un vieux caddie sur une route remplie de cendres. Point. Aucune interrogation sur le pourquoi, le comment, les interrogations qu’ils peuvent avoir. Des descriptions longues, répétées à en avoir la nausée, de paysages dévastés par le feu. Des répétitions à n’en plus finir de leur longue marche sur la route.
Et, à mon avis, beaucoup de chose peu crédibles : au début ils fonctionnent sans manger pendant longtemps. Et puis même par après, s’ils trouvent bien quelques boites à grappiller, on se demande comment ils peuvent survivre avec le peu qu’ils ont et le nombre de jours qui sont décrits. D’autre part on décrit un seul endroit. Comme si la Terre se réduisait à un petit carré de quelques trois quatre cent kilomètres. Et le reste de la Terre ? Les pays lointains ?

Et puis les dialogues ! Si on peut appeler ça comme cela ! Quasi des onomatopées ou des mono syllabes… Parfois même sans réelle signification ! Un petit exemple ? :
Il fait très froid
Je sais
Où on est ?
Où on est ?
Oui
J’en sais rien
D’accord
D’accord
Etc… C’en est bourré des pareils, tous semblables. Je ne sais pas si c’est dû uniquement à la traduction… Mais c‘est en tous cas un style qui ne m’a pas plu du tout, et je me demande comment ce livre a pu recueillir tant d’éloges et de prix ! J’ai quand même mis une deuxième étoile, parce qu’à force de le décrire à répétition, on a presque le goût de la cendre en bouche ! A ne lire que si vous n’avez vraiment rien d’autre…


La Liste de mes envies
La Liste de mes envies
par Grégoire Delacourt
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

4.0 étoiles sur 5 Un joli conte… qui ne finit pas bien !, 29 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Liste de mes envies (Poche)
L’histoire parait un peu banale au début, et l’héroïne est décrite comme une madame toutlemonde… Jusqu’au jour où !
Je n’avais pas lu les commentaires Amazon et je ne savais donc pas ce qui allait se passer. (si vous n’ avez pas encore lu d’autres commentaires arrêtez ici ; lisez d’abord le livre et puis revenez. La surprise est sympa). Mais le sujet est traité assez finement ; et s’insère tout doucement jusqu’au drame.
C’est là qu’on voit que le bonheur est situé tout près du malheur, comme les sentiments d’amour-haine. Je n’en dirai pas beaucoup plus si on ne veut pas dévoiler le secret et vous laisser la surprise de la découverte. Un petit livre à lire en tous cas ! On est même étonné qu’il ait été écrit par un homme, la femme qui écrit l’histoire étant très réaliste… (enfin c’est un homme qui le dit).


Le Scandale Modigliani
Le Scandale Modigliani
par Ken Follett
Edition : Poche
Prix : EUR 7,60

3.0 étoiles sur 5 Une histoire compliquée,… mais quand même prenante, 22 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Scandale Modigliani (Poche)
Je dirais même une histoire alambiquée. Il faut s’y retrouver dans les différents personnages qui tissent la trame de ce roman. D’autant plus qu’ils naviguent tous dans le milieu de l’art, londonien. Faussaires, galeristes, peintres, étudiant(e)s et autres escrocs se croisent et se recroisent dans ce roman qui peine quand même à vraiment démarrer. Mais c’est du Ken Follett, et ça se lit donc facilement. De plus il a l’art de nous maintenir en haleine, qui fait que l’on veut toujours savoir la suite…. Que va-t-il se passer ?

Mais ne vous attendez pas à retrouver du Ken Follett des «Piliers de la Terre » ou même de « La marque de Windfield ». C’est nettement moins prenant, à mon avis. D’où les 3 étoiles.


La Rivière contrariée
La Rivière contrariée
par Gery de Pierpont
Edition : Broché
Prix : EUR 15,81

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Superbe bouquin, dans notre Belgique du tout début…., 13 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Rivière contrariée (Broché)
L’histoire se passe dans les tous débuts de la Belgique contemporaine, juste après la Révolution et la création de ce petit état tampon, par les puissances Européennes. Au sein de la Belgique de cette époque règnent encore des tendances diverses, des pressions différentes et des groupes organisés (ou non) ayant des options politiques bien différentes. Les ‘Orangistes’ sont encore légions, et on ne peut pas toujours savoir où ils sont.
De plus l’auteur, par son roman, nous plonge bien dans le monde de cette époque, où les vallées des Ardennes sont encore à des distances effrayantes (plusieurs jours de voyage à cheval ou en voiture tirée par des chevaux) ; choses dont on ne se rend plus compte aujourd’hui, où l’on va d’Ostende à Arlon en quelques heures !
C’est donc tout cet environnement, bien proche et pourtant bien différent de notre vie d’aujourd’hui, qui donne aussi tant de couleurs à ce roman. Mais l’histoire de ce tunnel pour canal fait également revivre une petite histoire de la Grande Histoire de Belgique et de l’Europe… Le rêve de relier le Rhin et la Meuse, d’ouvrir une voie navigable Est-Ouest, n’était-ce pas une idée de grands entrepreneurs, comme l’étaient sans doute les dirigeants de la fameuse ‘Société Générale’ ?
Et ceci nous a même poussé à visiter un jour ce souvenir perdu dans un recoin du Luxembourg : le fameux canal et le tunnel de Bernistap ! Car le début du tunnel existe encore, et la tranchée du canal aussi. Quels travaux il aura fallu faire, pour une envergure de canal qui parait bien maigre aujourd’hui.
Merci à Gery de Pierpont de nous avoir fait revivre ces années tumultueuses, mais pleines de rêves et d’initiatives importantes, mais aussi avec les défauts et les détours de la nature humaine… Car le sabotage n’est pas loin, pour faire passer d’autres idées.
Un livre à recommander absolument !


Pure
Pure
par Julianna Baggott
Edition : Poche
Prix : EUR 14,90

4.0 étoiles sur 5 Un bon livre de SF apocalyptique !, 13 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pure (Poche)
La mise en scène du monde post-détonation est très bien rendue. L’ensemble de la première partie de ce livre, effrayant, est très prenant et réaliste, quoique un peu fantasmagorique.
La deuxième partie fait un peu plus penser à un livre d’aventures pour adolescents. Néanmoins, l’action est bien menée et les rebondissements bien amenés.
Dommage que la fin ne soit pas une vraie fin et qu’on doive attendre la suite pour savoir ce qui va se passer… Mais on sent bien que les héros seront préservés !
En résumé un (très) bon livre (la description du monde après-guerre et l’imagination débordante de l’auteur en font un livre à lire pour ceux qui aiment la fiction), mais le début laissait peut être présager une chute un peu meilleure.


Petit éloge de l'incompétence
Petit éloge de l'incompétence
par Michel Claessens
Edition : Broché
Prix : EUR 16,00

3.0 étoiles sur 5 Livre intéressant, mais qui aurait pu être (un peu) plus court…, 13 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit éloge de l'incompétence (Broché)
J’ai bien aimé ce bouquin, qui ne se lit néanmoins, pas du tout comme un roman.
Si beaucoup des idées évoquées sont très intéressantes, je pense que le livre aurait sans doute pu tenir en moins de pages. On a parfois l’impression de longueur pour tenir les quelques 130 pages peut être demandées par l’éditeur.
Mais néanmoins, c’est un livre à conseiller pour ceux qui veulent comprendre un peu comment les décisions importantes (politiques, techniques, scientifiques) peuvent être prises aujourd’hui dans un monde tellement complexe qu’on ne peut en appréhender tous les aspects ! Une belle analyse aussi des responsabilités de chacun, lors d’élections par exemple. Mais l’auteur, de par sa formation et son travail, aborde surtout l’incompétence au niveau scientifique et technique.
J’ai aimé aussi quelques passages humoristiques ou proposant des citations, tel que p.ex : « Doit-on se contenter de conclure en désespoir de cause que la différence entre le génie et la bêtise, c’est que le génie a des limites ? » (une version un peu déguisée de la citation d’Einstein sur l’infini ?).
L’auteur aborde par ailleurs l’aspect d’incompétence sous beaucoup de points de vue, et cette analyse en elle-même est très intéressante.
A lire donc pour les philosophes des sciences, mais aussi pour tous ceux qui s’intéressent aux processus de l’invention, de la découverte, de la prise de décision, etc…


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11