Profil de Chris_lo > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Chris_lo
Classement des meilleurs critiques: 3.649
Votes utiles : 363

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Chris_lo

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
pixel
Ocean's thirteen [Blu-ray]
Ocean's thirteen [Blu-ray]
DVD ~ George Clooney
Prix : EUR 8,97

3.0 étoiles sur 5 thirteen ? Not, it's only eleven on twenty for this Blu-Ray !, 24 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ocean's thirteen [Blu-ray] (Blu-ray)
Dans la saga des Ocean's, il est vrai que ce 3ème et dernier opus est clairement le moins réussi. Pour autant, il n'est pas mauvais non plus. On retrouve avec plaisir notre bande de 11 cambrioleurs se lançant, une nouvelle fois, dans un braquage subtil et improbable, la mission étant ici de truquer un casino en entier (machines à sous, roulette, black-jack, évaluation de l'hôtel, etc...) en quelques heures, sans oublier le casse d'une galerie de diamants ultra-sécurisée au sommet de l'immeuble.

Côté casting, on retrouve du lourd, les mêmes que dans les 2 précédents, avec en sus Al Pacino dans le rôle du grand méchant à braquer. On regrettera tout de fois de ne pas y retrouver Julia Roberts et Catherine Zeta-Jones, dont les personnages ne sont mentionnés pas une seule fois dans le film, alors que Vincent Cassel et Andy Garcia sont eux toujours présents.

Même si ce 3ème volet est moins brillant dans son intrigue et son déroulement, Soderbergh n'a rien perdu de sa "patte" derrière la caméra. Ça sent le réchauffé, certes, mais on y retrouve les mêmes plans astucieux et séquences de flash-back rituelles qu'il affectionne tant depuis le 1er Ocean's. Le film se suit agréablement, sans gros temps mort. L'histoire n'en est pas moins déplaisante ni rocambolesque que dans les 2 premiers films. Ma critique la plus vive concernera plutôt le travail du directeur photo, à moins qu'il ne s'agisse réellement d'une volonté de Soderbergh ? Dans tous les cas, le film présente une forte saturation et des couleurs trop dominantes, flinguant totalement la netteté de l'ensemble (pourtant en HD). Peut-être est-ce pour coller au mieux à l'ambiance "Vegas", pourtant le 1er épisode (lui aussi à Vegas) n'avait pas ce souci dans mes souvenirs.

Ce qui m'amène à la technique de ce Blu-Ray, dont il ne faut pas attendre grand chose finalement. Comme dit au dessus, la définition de l'image n'est absolument pas mise en valeur. Il s'agit pourtant d'un encodage VC-1 d'assez bonne qualité (d'après les infos techniques), mais pour les raisons évoquées précédemment (+ un grain à l'écran très prononcé), on se croirait pratiquement face à une image DVD tant le gain HD ne se fait pas beaucoup remarquer. Et côté audio, ce n'est pas mieux, une piste Dolby 5.1 classique pour la VF comme sur un DVD... Warner est au courant que c'était pour une édition Blu-Ray ? Non parce qu'on peut se poser la question (quoique avec cet éditeur on en a l'habitude). Et n'espérez pas vous rattraper avec une VO en HD, puisque elle aussi est dans le même format bas débit, ce qui est encore plus dommageable. Au moins, on ne se posera pas la question de savoir si ça vaut le coup d'opter pour la VF ou la VO selon ses envies, peu importe en fait !

Ceci dit on peut faire pire que ça : l'édition Zone 1 (US/Canada), totalement similaire mais avec une VF doublée en québécois (double-peine !), que j'avais acheté à l'époque de la sortie DVD/BD du film. C'est donc sans regret, et connaissant parfaitement la "qualité" moyenne de ce Blu-Ray, que je l'ai racheté récemment en édition Zone 2. Il faut dire qu'à ce prix là, ça n'a plus trop d'importance pour remplir sa vidéothèque HD.

Je n'aurais rien contre un éventuel épisode "Fourteen" dans les prochaines années (qui se fera peut-être un jour ?), mais il est certain qu'il faudra y retrouver beaucoup plus de tout ce qui a fait le charme et le succès du "Eleven". En tout cas, la ré association Clooney - Pitt - Damon ne serait pas pour me déplaire à l'écran (plutôt qu'au mariage de George à Venise^^)


Advance - Boitier USB 2.0 pour disque dur IDE 3.5 (BX-3802EB)
Advance - Boitier USB 2.0 pour disque dur IDE 3.5 (BX-3802EB)
Proposé par BLUETIK
Prix : EUR 19,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Boîtier externe très bon marché !, 24 octobre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Advance - Boitier USB 2.0 pour disque dur IDE 3.5 (BX-3802EB) (Accessoire)
J'avais besoin rapidement d'un boîtier externe USB pour mettre un ancien Disque Dur IDE que j'utilise seulement pour du stockage. Voulant mettre le moins cher possible, je me suis tourné vers ce modèle.

Pour le prix, c'est sûr qu'il ne faut pas faire la fine bouche. Le boîtier en lui même est sobre et solide (en alu il me semble). Pas de ventilateur ni de grille d'aération, ce qui permet d'éviter une utilisation "bruyante" en fonctionnement. La connectique arrière est basique, une prise secteur + une prise USB (2.0), ainsi qu'un interrupteur ON/OFF pour l'alimentation (ce qui est appréciable). Un socle en plastique est fourni pour le positionner à la verticale si besoin. L'alimentation secteur et un câble de connexion USB (prise type-B vers type-A) sont également présents dans la boîte.

Ce boîtier a un "atout", il n'utilise aucune vis ni mécanisme complexe de fixation, ce qui permet d'insérer/retirer votre Disque Dur sans tournevis ni autre outil (à peine a t-on besoin d'une pointe de crayon pour pousser les ergots). Alors effectivement, une fois qu'on fait glisser les baguettes latérales et qu'on retire l'arrière à la main, il n'y a qu'à brancher les nappes (pliez les bien en 2 au préalable pour faciliter le remontage) et enficher ensuite le Disque dans le boîtier.

A noter que des minis rails de fixation sont fournis pour faire coulisser et stabiliser le Disque à l'intérieur du boîtier, les rails s'enfichant dans les pas de vis du HDD, donc enfantin... par contre, je pense qu'ils sont mal conçus, car même en les positionnant correctement, leur hauteur est trop courte par rapport à la taille du Disque. Sans compter que niveau largeur, ça ne semble pas passer non plus, donc je n'ai pas pu les mettre. Du coup, il faut que je trouve une solution pour éviter que le HDD se balade à l'intérieur, mais pour l'instant ce n'est pas dramatique (le boîtier n'ayant pas vocation à beaucoup bouger).

Au remontage, il faut effectivement un peu forcer pour remettre le couvercle arrière du boîtier, l'espace restant entre les nappes internes et le HDD étant très réduit (d'où mon conseil de bien plier les nappes avant !). Je ne pense pas que ce soit dérangeant, même si vous insérez/retirez fréquemment un Disque de ce boîtier, les nappes se déformant facilement (les soudures ont l'air solides). Par contre, 2ème souci pour moi, en remettant les baguettes latérales, le boîtier a pris du jeu et l'une d'elle ne tient plus... bon c'est anecdotique car en fait il n'y a nul besoin de ces baguettes. Mais ça confirme malgré tout qu'on a la "qualité" qu'on mérite pour ce prix là.

Pour conclure, si vous cherchez un boîtier pas cher qui fait son travail sans trop vous soucier de la qualité, vous pouvez y allez. Si en revanche, vous recherchez un boîtier classe et solide avec une finition haut de gamme, passez votre chemin !


Disarm the Descent
Disarm the Descent
Prix : EUR 12,76

5.0 étoiles sur 5 Retour aux sources, 22 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Disarm the Descent (CD)
Depuis le temps que les fans de la première heure regrettaient ce bon vieux "Alive or Just Breathing", qui c'est vrai posait admirablement les bases du metalcore à la sauce Killswicth Engage, voilà qui devrait les réconcilier et réconforter avec ce "Disarm The Descent", assurément une petite bombe à écouter.

Car oui, ce dernier album est bien le digne hériter de l'album phare (artistiquement mais pas commercialement^^) du groupe, avec ce savant mélange Trash Metal teinté d'un soupçon de Pop-Rock, auquel Killswitch Engage n'avait pas forcément fait faux bond jusqu'ici, mais qui manquait tout de même un peu de la fraîcheur et de la bestialité d'antan sur les 3 opus précédents.

Ce retour en force est marqué par celui du chanteur Jesse Leach, alors coïncidence ou réel impact ? Difficile à dire en fait, car Killswitch Engage partait de loin avec son album éponyme qui, sans être foncièrement mauvais, restera clairement le moins bon et moins inspiré du groupe jusqu'ici. Je serais donc tenté de dire qu'ils pouvaient ne faire que mieux, et c'est ce qu'ils ont fait, au delà de mes espérances même. C'est aussi tout ce qu'ils ont pu réaliser jusqu'à maintenant qui leur permet d'arriver à ce résultat et à transcender leur style passé.

C'est forcément dommage pour Howard Jones, que j'appréciais aussi, et qui restera quoiqu'il arrive l'artisan des excellents albums "The End of Heartache" et "As Daylight Dies", donc la voix référence auprès du public des morceaux les plus emblématiques du groupe lorsque leur renommée a explosé. Je pense notamment à des titres comme "My Curse", "Rose Of Sharyn", "Breathe Life" ou "Eye of the Storm" (pour ne citer que ceux là), sur lesquels Leach n'apporterait évidemment pas la même maîtrise vocale que Jones, ce que l'on remarque d'ailleurs sur l'extrait Live de "My Curse" (en bonus de cet album).

Il m'est impossible de vous donner quels morceaux je préfère sur ce "Disarm The Descent", car ils sont tous excellents de mon point de vue. Si ce n'est peut-être un léger essoufflement (et encore) à la toute fin et 2 titres bonus (précédant les 2 Live) peut-être moins intéressants que le reste, cet album ne renferme quasi que des bombes qui vous scotchent à vos haut-parleurs. Tout ce que vous aimez chez Killswicth Engage, vous le retrouverez forcément ici, mais sans compromis, donc encore meilleur. Jesse et Adam se sont fait plaisir, ça s'entend et ça se ressent au travers de cet album, qui a une énergie et une force incroyable dans ses compositions et ses interprétations.

Ceux qui ne connaissent que le Killswitch Engage relativement récent n'apprécieront pas autant cet opus, le trouvant probablement trop brut et/ou trop criard par moment, mais c'était une étape nécessaire et inévitable pour que le groupe rétablisse ses bases et évite sa glissade amorcée précédemment. En tout cas, moi je suis aux anges avec ce CD et je vous le recommande chaudement en attendant le prochain...


Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
Prix : EUR 16,99

1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 ma foi, une excellente surprise, 22 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Broken Crown Halo (CD)
je vais peut-être choquer les fans de la première heure, mais tant pis, pour moi cet album est le meilleur du groupe... tout simplement !

Lacuna Coil est un groupe que j'apprécie, même s'il ne m'a jamais vraiment renversé par le passé. La faute incombe à des précédents albums plutôt bons, mais à mon sens assez inégaux dans leur ensemble, avec des titres forts dont on se rappelle parfaitement et d'autres qu'on oublie quasi instantanément car assez médiocres en général.

comme d'autres commentaires l'ont évoqué, celui-ci est parfaitement dans la lignée de Shallow Life et Dark Adrenaline, à savoir un album que l'on qualifiera d'assez bien calibré "commercialement" même si l'on perd peut-être en spontanéité et surprise face aux 1ers opus du groupe. En revanche, même si je les ai apprécié à leur époque, Shallow Life et Dark Adrenaline avaient d'excellentes entames mais retombaient assez vite dans leur intensité avec des 2èmes parties nettement moins brillantes. La grande force de ce Broken Crown Halo, c'est son homogénéité avec un résultat global plus dense et mieux structuré. Pour vous dire, j'aurais beaucoup de mal à citer un seul titre bon à jeter de cet album, alors que sur les précédents, y'en avait souvent plusieurs.

les compositions me semblent vraiment travaillées, ça sent et ça respire la maîtrise. Là encore, on pourra reprocher le manque de surprise, ou dire que Lacuna Coil s'est un peu assagi, mais le brut de décoffrage a aussi ses inconvénients et pouvoir écouter un groupe au sommet de son art, comme c'est le cas ici, ça a du bon !

dans les titres qui m'ont vraiment marqué, je retiendrais "Zombies", "Hostage To The Light" (que je n'arrive plus à m'enlever de la tête^^), "Infection" et le très joli "One Cold Day", mais les autres sont très bien aussi. Ma seule faute note ira à "I Burn In You" qui a quelques passages un peu foirés sans être mauvais pour autant.

si vous aimez la musique métal/gothique mélodieuse, donc pas trop bourrin, avec en prime une très jolie voix féminine cet album est vraiment pour vous parce que celui-ci est une belle réussite. Je le placerais même devant le dernier Evanescence mais je reste sur ma note de 4/5 car j'attends vraiment l'opus PARFAIT de Lacuna Coil... le prochain ?


Die Hard 5 : Belle journée pour mourir [Version Longue]
Die Hard 5 : Belle journée pour mourir [Version Longue]
DVD ~ Bruce Willis
Proposé par plusdecinema
Prix : EUR 10,60

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un bon film d'action... mais un mauvais Die Hard, 22 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Die Hard 5 : Belle journée pour mourir [Version Longue] (Blu-ray)
Je viens seulement de le regarder, avec une grosse appréhension avant de commencer vis à vis de tous les commentaires négatifs autour du film... honnêtement, je m'attendais tellement à une grosse bouse que je suis agréablement surpris : OUI J'AI PLUTÔT AIMÉ, mais le "plutôt" dans mon appréciation à une grosse importance !

Le scénario, pour du film d'action, n'est pas si mauvais et avec un bon rebondissement au 2 tiers. Côté action, là aussi, le film fait son taf avec de belles poursuites, de bonnes fusillades et aussi des grandes scènes "WTF" comme on les aime dans les films dopés à l'adrénaline. Certains critiquent la réalisation, franchement sans être exceptionnelle, elle n'est pas si épileptique que ça, je la trouve même assez efficace.

en fait ce film aurait pu être un très bon film d'action à gros budget et sans prétention, les seuls problèmes sont qu'il y a "Die Hard" dans le titre et que l'un des héros est John MacLane. Si vous voulez une comparaison, c'est un petit peu comme si on prenait la trilogie Jason Bourne, qu'on y foutait Tango et Cash et qu'on appelait ça "L'Arme Fatale 5". Oui, voilà à mon sens la grossière erreur des producteurs et instigateurs de cette "suite", faire un mélange improbable d'un genre, d'une saga et d'un héros, tout ça sans aucune cohérence. Le personnage "culte" interprété par Bruce Willis devient ici une sorte de gimmick, si ce n'est pas Bruce Willis lui même en fait... aussi bien son rôle, que son implication (via son fils) ou ses vannes bien poussiéreuses, tout est totalement téléphoné et la sauce ne prend pas vraiment.

par contre je trouve les gens assez durs, surtout ceux qui placent ce film en dessous du précédent "Die Hard 4" qui, à mon sens, avait déjà fait aussi mal à la saga niveau incohérence et suite poussive. Je pense même qu'en tant que film d'action pure, celui-ci est meilleur que le 4, mais après c'est subjectif.

en tout cas, une chose est sûre pour les fans de "Die Hard", mieux vaut se limiter aux 3 (excellents) premiers et garder en mémoire les "anciens" exploits de MacLane qui à l'époque était un "vrai" flic confronté à des "vrais" méchants, mais à l'échelle "locale" si je puis dire... c'est dommage, depuis, que les scénaristes veulent à tout prix faire monter la surenchère en le prenant pour le sauveur du Monde qui affronte seul des terroristes internationaux.


Vengeance Falls - Edition Spéciale
Vengeance Falls - Edition Spéciale
Prix : EUR 22,00

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 évolution sans révolution, 19 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vengeance Falls - Edition Spéciale (CD)
J'avoue avoir été un peu incertain après la 1ère écoute, comme pour le précédent In Waves (que j'ai su apprécié ensuite).. mais une fois la découverte passée, au fil des réécoutes et en s'imprégnant de ces nouvelles compositions, je dois admettre que le résultat est là et il est très bon !

La collaboration avec David Draiman (de Disturbed) se fait sentir à plusieurs moments avec des rythmes musicaux et vocaux un plus rapides et hachés, sans pour autant trop "parasiter" le style du groupe, du moins pas dans la globalité des morceaux (mais plutôt de ci de là sur certains titres). Non pas que je n'aime pas Disturbed dans l'absolu, mais j'aime beaucoup plus Trivium et je préfère donc qu'ils fassent du "Trivium" (logique non ?)

La 1ère partie de l'album est bonne mais pas forcément transcendante. C'est probablement sur ces 5 morceaux que les petites différences se font le plus sentir. Le titre "Strife" fait d'ailleurs un peu figure de locomotive, n'ayant l'air de rien comme ça, mais qui finit pour vous rentrer dans la tête pour ne plus en sortir (ce qui est généralement bon signe). L'entame avec "Brave This Storm" est sympa mais peut-être trop académique/démonstrative à mon goût. On peut être plus enthousiasmé par le titre de l'album, "Vengeance Falls", qui est assez diversifié dans sa composition. "No Way To Heal" sonne très bien avec un rythme plus posé. Puis vient "To Believe" qui commence comme un titre de Disturbed (ce qui choque un peu) mais heureusement se poursuit à la Trivium.

Bref, jusque là on est plutôt content mais pas renversé... et c'est là que vient la seconde moitié de l'album, de mon point vue, un bon cran au dessus. Les titres s'enchaînent parfaitement jusqu'à un final en apothéose avec le titre "Wake". J'aurais d'ailleurs une préférence pour les 3 derniers morceaux sur l'ensemble de l'album, chacun dans un style bien spécifique, mais un style Trivium-esque je vous rassure. "Villainy Thrives" est excellent et "Incineration" nous rappelle au bon souvenir des succès d'un Ascendancy (rien que ça oui !).

Au final, c'est presque trop court, à moins de se laisser tenter par l'édition spéciale et ses 3 titres bonus (que je n'ai pas encore eu l'occasion d'écouter) mais j'ai cru comprendre, d'après des commentaires sur le site US Amazon, qu'ils ne méritaient pas forcément leur place avec le reste, à vous de juger (c'est que 1€ de + de toute façon).

Je conseille donc sans retenu ce nouvel album aux fans de Trivium ! Pour une "découverte" du groupe, le mieux reste encore de se plonger dans les albums Ascendancy et Shogun, à mon sens, encore inégalés à ce jour en terme de densité et de qualité... vous l'aurez compris, Vengeance Falls est un bon Trivium mais pas LE Trivium. Personnellement, ça me va déjà très bien !


Aucun titre disponible

5.0 étoiles sur 5 Bonne coque pas cher, 4 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Bonne coque, s'ajuste très bien au Xperia ZL sans être difficile à mettre/enlever.

l'accès aux boutons sur la tranche droite n'est pas entravé. Je précise aussi que l'infrarouge marche parfaitement malgré le fait que la diode soit recouverte par la coque.

bref, pour le prix vous pouvez y aller ;)


Temper Temper (Deluxe Version)
Temper Temper (Deluxe Version)
Proposé par davehopetrading
Prix : EUR 11,55

4.0 étoiles sur 5 Bon mais pas transcendant, 9 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Temper Temper (Deluxe Version) (CD)
ceux qui ont bien aimé "FEVER" ne devraient pas être trop déroutés avec ce nouvel album. Il est en tout point similaire au niveau des compos, peut-être un poil moins inspiré, mais pas tant que ça en fait (après plusieurs réécoutes)

en revanche, pour ceux qui surkiffent un "SCREAM AIM FIRE" ça risque d'être plus rude, d'où je pense quelques déceptions chez les fans... mais rien de dramatique outre mesure. Cet opus fait son taf, il ne le fait peut-être pas de manière excellente, mais ça reste pas mal quoiqu'il arrive.

côté "TOPS", difficile de donner un gagnant dans la playlist, en revanche côté "FLOPS", j'aurais tendance à dire "Dirty Little Secret" qui est limite mauvais, "Riot" un peu trop simpliste (bien que musicalement intéressant) et "Dead To Word" qui met beaucoup trop de temps à se lancer (pourtant le finish est génial, dommage).

l'édition Deluxe n'a pas grand intérêt avec ses 3 bonus, dont 2 "faux" live qui n'apportent rien de plus que les versions originales (même ça fait toujours plaisir d'entendre "Scream Aim Fire"). Le booklet est ridicule, juste les paroles et point barre (ni photos, ni artworks, que dalle). Pour du "Deluxe", on pouvait espérer un peu mieux niveau packaging, heureusement ça ne coûte que 1€ de + que la version standard, à vous de voir...


Forza Horizon
Forza Horizon
Proposé par games.empire
Prix : EUR 17,45

22 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Forza prend de l'Horizon, 6 décembre 2012
Amusant:4.0 étoiles sur 5 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Forza Horizon (Jeu vidéo)
Si on le prend pour ce qu'il est réellement, à savoir un jeu de courses arcade à map ouverte, Forza Horizon est sans conteste un excellent titre. Reste que par rapport aux attentes (infondées ?) de nombreux joueurs, le jeu déçoit par son aspect communautaire et son manque d'ambition.

A la base, la promesse était de transposer l'exhaustivité et l'exigence de l'univers Forza dans un jeu plus arcade, à monde ouvert au sein d'un vrai trafic. L'idée de retrouver les différents modèles et possibilités de tuning d'un FM, mais en s'affranchissant des contraintes habituelles (tourner en rond sur des circuits), avait de quoi nous réjouir au plus haut point. On rêvait même que Playground Games (le développeur du jeu) s'inspire très largement du cultissime Test Drive Unlimited en terme d'interactions et d'ambiance, ce qui aurait à coup sûr donner le jeu de caisses, et non de courses (voilà la subtilité !), ultime du genre.

D'un point de vue technique, Forza Horizon est un jeu qui assure. Même si les modélisations et le rendu n'égalent pas à 100% ceux d'un Forza 4 ou d'un GT5, nous sommes sans conteste en face d'un des plus beaux, si ce n'est LE plus beau jeu de caisses à l'heure actuelle sur console. Rapportés à la taille de l'environnement, les graphismes impressionnent par leur beauté et leur qualité. Les paysages de ce Colorado fictif sont purement magnifiques, et alliés au cycle dynamique jour/nuit, attendez-vous à de jolis décrochages de mâchoire face aux nombreux panoramas au soleil couchant ! Il faut préciser que le jeu souffre très peu de l'aliasing et que le frame-rate (à 30fps) reste indéboulonnable en toutes circonstances. À mes yeux, il s'agit ici du plus beau jeu jamais vu sur Xbox 360. Cette beauté se paye tout de même par quelques concessions, notamment l'absence de conditions météo et des possibilités de hors-piste très limitées.

Côté gameplay, là aussi Forza Horizon s'impose en force avec un savant mélange simu/arcade, hérité de la licence Motorsport. Evidemment, ici, on se rapproche plus de l'arcade que de la simu, le moteur physique autorisant beaucoup plus de liberté en terme de glisse et de freinage, sans pour autant paraître abusé et irréaliste. Pour les plus téméraires, le jeu propose dans les options la désactivation des aides (ABS, TCS, Boîte Auto et Trajectoire), pour une expérience de conduite plus proche de la vraie licence Forza. Par défaut, je dirais que le pilotage se rapproche beaucoup de Forza 3, puis de Forza 4 en débrayant les aides. La petite nouveauté de ce Forza Horizon vient aussi du pilotage sur terre, inédit pour la licence. Le comportement ne s'en trouve pas beaucoup changé mais demande un peu plus de doigté pour être maîtrisé par rapport à l'asphalte.

Le solo du jeu s'articule autour du "Festival Horizon", une sorte de méga rassemblement de pilotes du Dimanche. Plusieurs épreuves sont organisées pour sacrer le "Champion Horizon". Les épreuves sont divisées en niveaux de compétences, symbolisés par des bracelets de couleur. En parallèle des épreuves, votre pilote évolue également à travers un classement de "Réputation", dont il faudra obtenir la 1ère place. Les points s'accumulent au fil de vos résultats, victoires, découvertes et "prouesses" sur la route, même en dehors des épreuves du Festival. La progression se fait aussi par l'argent, glanés grâce à des objectifs de prouesses et aux épreuves de Festival. L'argent permet d'acheter et de modifier les véhicules à votre guise.

Les déplacements jusqu'aux épreuves se font en free-ride, via le GPS, même s'il est possible d'écourter les voyages grâce aux avant-postes Horizon situés non loin (mais monayant finances).

Pour agrémenter le solo, le jeu comporte certaines activités annexes, comme les Rassemblements (faire une course contre un avion/hélico), les défis pilotes (vous défiez n'importe quel concurrent à tout moment), les trésors de grange (voitures mythiques à restaurer), des panneaux de remises à défoncer (pour payer son tuning moins cher) et l'ensemble des routes de la carte à débloquer (il y en a 216 en tout). En plus, vous trouverez des radars et zones de vitesse, ainsi que des courses "de rue" en marge du Festival. Les avant-postes Horizon comportent également des épreuves spécifiques ("Coups de Pub"), vous permettant de payer moins cher (voir plus du tout) vos déplacements instantanés.

Niveau communauté, le jeu propose la création de "clubs" comme dans Forza 4, permettant de réunir ses performances entre amis, ainsi que de se retrouver en ligne dans le mode multijoueurs. Le mode multi est un peu décevant puisqu'il est totalement externe au mode solo. Donc pas de balade free-ride à la recherche d'adversaires online ou de vos amis, il faut passer par des sessions de jeu et attendre (parfois longuement) que tout le monde rejoigne la ligne de départ. Le mode multi supprime également le trafic IA en free-ride, ce qui est assez aberrant quand on y réfléchit. Pas de possibilité non plus de créer ses propres courses, malgré la map ouverte.
A noter, comme dans Forza 4, le mode "Rivaux" qui vous permettra d'améliorer vos chronos sur toutes les épreuves en courant contre le "ghost" d'un de vos amis ou de n'importe quel autre joueur.

En terme de voitures, on retrouve la plupart des modèles phares des Forza Motorsport, mais pas en totalité. Au global, le jeu doit comporter à peu près une centaine de véhicules seulement, ce qui est finalement assez peu au regard des 500 et + d'un Forza 4. Certes, les modèles de courses sont (logiquement) absents ici, mais pas mal de modèles de série sont malgré tout passés à la trappe (surtout dans les petites classes)... ou en DLC payant avec le "Season Pass" bien corsé (à 50€). Dans la liste, on s'étonnera de l'absence de Porsche, qui pourtant avait fait son retour dans FM4 au Printemps dernier.

Niveau tuning visuel et mécanique, on retrouve les mêmes rouages que les Forza avec les améliorations auto/perso, les réglages, ainsi que l'éditeur de livrées/vinyles. D'ailleurs, les items créés sous Forza 4 sont importables dans Forza Horizon, ce qui est assez appréciable pour ceux qui ne voudraient pas perdre leur temps à "refaire" leurs créations.

Contrairement aux Forza M, Les dégâts ne sont gérés que visuellement. Il n'est pas possible de casser sa voiture ou la rendre inutilisable, même après plusieurs chocs. Les accidents sont très peu pénalisants, même en face à face avec le trafic (à peine si vous êtes ralenti). Bien sûr, il vaut mieux les éviter pour réaliser les meilleurs temps, mais rarement ils vous empêcheront de gagner une course en difficulté par défaut.
La difficulté par défaut ("intermédiaire") est assez facile, d'autant plus avec les aides. Je conseille de la régler en "difficile" dès le départ pour plus de challenge, voir en "dément" pour les tous meilleurs joueurs. L'augmentation de la difficulté et la désactivation des aides permet d'augmenter les crédits gagnés.

Au chapitre des déceptions, en vrac :
- très peu d'interaction avec sa voiture (pas de klaxon, clignotants, vitres, portes...)
- pas de personnalisation de son avatar
- 3 stations de radio trop typé Dance/Electro
- des voix off énervante en pagaille (Alice, Dax, animateurs radio...)
- beaucoup de chargements si on met tous les menus bout à bout
- bruit moteur "étouffé", même en coupant la musique (où sont les rugissements de Forza 4 ?)
- map pas très grande, les 216 routes englobent beaucoup de petites ruelles
- courses très courtes pour la plupart (3 minutes chrono !)
- politique de DLC abusée, encore plus avec la prochaine extension "Rallye"

Forza Horizon souffle le chaud mais aussi le froid et rate, à mon sens, son statut de très grand jeu sur pas mal de points importants pour un jeu racing "open-world". Reste que la performance visuelle et le plaisir de conduite sont exceptionnels et en celà il est un titre à ne pas rater sur Xbox 360 en cette fin d'année. Espérons que si un Horizon 2 voit le jour (sur la prochaine Xbox ?), le cahier des charges s'étoffera un peu plus niveau fonctionnalités.


mumbi silicone TPU Coque Sony Xperia P - Silicone Étui Housse Protecteur Case Blanc transparent
mumbi silicone TPU Coque Sony Xperia P - Silicone Étui Housse Protecteur Case Blanc transparent
Prix : EUR 9,69

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bonne coque, 16 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Les étuis à clapet ne me faisant pas très envie, j'ai opté pour cette simple coque de protection Mumbi.

Je partage l'avis de Swiiney, je trouve l'ouverture pour le port carte SIM inutile, alors que côté bouton Power, Volume +/- et déclencheur photo, cela aurait été plus pratique. En l'état, l'appui sur ces boutons est rendu désagréable et difficile (surtout à l'aveugle).

Pour chipoter, je dirais aussi que ce type de coque "emprisonne" la poussière. Car en nettoyant l'écran, on la pousse finalement sur les bords (retenue par les rabats de la coque). Bon ça c'est pour les maniaques comme moi^^

Pour le prix, ça reste cependant une bonne affaire. La coque est parfaitement ajustée au gabarit du Xperia P (LT22i). La mise en place se fait sans difficulté particulière, en forçant un tout petit peu (même chose pour la retirer).
L'avantage de cette coque, c'est sa transparence, ne dénaturant pas le style et la couleur du smartphone, et aussi la relative protection offerte en cas de chute (enfin pas trop haut non plus !). Attention, l'écran reste à nu !


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5