undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Profil de Polaris > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Polaris
Classement des meilleurs critiques: 7.275
Votes utiles : 289

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Polaris

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Moonlight's Child
Moonlight's Child
Prix : EUR 17,54

4.0 étoiles sur 5 Old school Swedish Death/Black, 19 mai 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Moonlight's Child (CD)
Album sorti chez Red Stream rec. en 2000 - Il y aurait beaucoup à dire, ou au choix pas grand chose sur cet album, pas grand chose dans le sens ou il est ultra classique, une bonne ambiance assez sombre, quelques petits riffs sympas, mais globalement, les riffs mélo-death sont joués en saut de cordes la plupart du temps sur 2 ou 3 notes et les mélodies 2/3 notes, donc ça joue plus dans plus dans la cours du gros death/black swedish tendance "mélo" du milieu/fin des nineties.

Pour le contenu, disons que ça rappelle pas mal de choses et plus précisément des réminiscences à la Centinex, Gates of Ishtar, Dismember, Amon Amarth, God Dethroned, At the Gates, Dissection, Edge of Sanity, Hypocrisy, Entombed, Unleashed, Unanimated, Grave, Fleshcrawl, Bloodbath ... Donc du très basique dans cet album, rien de bien technique, car tous les riffs ou mélodies peuvent être reprises par des débutants "confirmés" à la guitares, à ne pas confondre avec le melo-death un chouia plus fin, plus technique ou plus travaillé à la Dark Tranquillity, Mors Principium Est, In Flames, Children Of Bodom, Norther, Insomnium, Omnium Gatherum ... Mais malgrès le fait que ce soit très basique, c'est plutôt bien fichu, donc ça s'écoute avec un certain plaisir pour celles et ceux qui veulent revivre l'ambiance qui tache du gros death/black Suédois de la fin des 90'.


Twisted In Anguish
Twisted In Anguish

5.0 étoiles sur 5 Génial !!!, 26 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Twisted In Anguish (CD)
Groupe franchie peu connu, Tantrum jette avec cet album un pavé dans la marre de l'indie rock alternatif/indépendant, et plus précisément dans la noise/grunge/hardcore proche d'Helmet, Sleeppers, Unsane, Fudge Tunnel, The Melvins, Neurosis, Snapcase, Nirvana, Quicksand, Dig, Soundgarden, Failure, Sonic Youth, Mudhoney, The Jesus Lizard ...

Un excellent opus dans le genre qui mélange Noise, Grunge et un brin de Hardcore.


Dragline
Dragline
Proposé par CAC Media UK
Prix : EUR 21,87

5.0 étoiles sur 5 Un bon album ..., 25 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dragline (CD)
Paw, groupe assez peu connu, voir pas du tout, sort sont 1er album est 1993, l'électrique "Dragline". Que nous propose ce groupe ? Et bien Un petit mélange sympa, somme toute assez basique.

Si vous aimez l'Indie/noise/grunge/hardcore (un peu pop-rock), de bonne qualité, typique de ce qui se pratiquait de mieux dans les années 90', donc les nineties, proche d'Helmet, The Jesus Lizard, Quicksand, Dig, Nirvana, Failure, Unsane, Handsome, Tad, The Melvins, Tantrum, Mudhoney, Fudge Tunnel, Nada Surf, Snapcase, Soul Asylum, Pearl Jam, Soundgarden, Alice in Chains, Pavement ...

Vous êtes renseigné sur la marchandise, à vous de voir maintenant. Un bon petit album à découvrir.


Houdini
Houdini
Prix : EUR 9,83

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Mouais ..., 22 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Houdini (CD)
Si vous aimez le Noisy/grunge lourd, un poil sludge, dans la lignée du 1er album de Nirvana (et oui) "Bleach", cet album vous comblera. Au passage, K.Cobain et Dave Grohl ont participé à cet album, pour quelques plans percussions et pour des choeurs (sur le titre 5 "Set me Straight", qui fait très Nirvana période "Bleach" justement), et pour l'anecdote, King Buzzo à été le professeur de guitare de l'ami K.D.Cobain.

Des dissonances, des cris déchirés, des larsen, des compo lourde, une sorte de Black Sabbath version Alternative rock.

Assurément, l'un des 2 meilleurs opus des Melvins, l'autre étant "Stoner Witch", et je pense que beaucoup de puriste et fans serons ok avec ça. J'aime bien également "The Maggot" qui tape bien dans la noise/grunge également. Beaucoup d'albums, surtout dans les derniers, sont à éviter, car les bruitages électro systématique sont parfois insupportables, et très déçu par le Live très particulier qu'est "Colossus of Destiny", ou il n'y a aucun titre, mais plus de 50 minutes de bruits et distorsion sans queue ni tête, une arnaque, comme beaucoup d'album des Melvins, et je le répète, surtout dans les derniers. Un groupe pas connu aurait fait ça (surtout pour le fameux live), tout le monde aurait crié à la bouszzze infame, mais comme ce sont les Melvins, ça passe. Saleté de manipulation, une honte.

En tout cas pour "Houdini", une petite merveille dans le genre. Par contre, si certains d'entre vous ne supporte pas "Houdini", ce n'est même pas la peine d'écouter les autres albums, il vous plairons encore moins, voir pas du tout. Un groupe vraiment à part.


People Who Fell from the Sky
People Who Fell from the Sky
Prix : EUR 36,19

5.0 étoiles sur 5 L'album de la maturité pour les grungers de Mindfunk ..., 18 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : People Who Fell from the Sky (CD)
Mindfunk, groupe assez peu connu, formé entre autre avec d'anciens membres de Nirvana et Soundgarden, dont Jason Everman (ex-Nirvana) à la batterie. Ils ont sorti 3 albums, le 1er dans un style Hard rock-Funk-Thrash/Fusion, le second "Dropped" en 1993, qui arpenta la vague grunge en marche, un album somme toute classique dans le style, dont on ne retiendra aucun titre en particulier, l'album étant sympa, mais sans plus, pas vraiment marquant, proche de la scène grunge de Seattle.

Le 3ème, donc celui ci "People Who Fell from the Sky", 1995, est une petite bombe. Tous les titres sont excellents, le son est plus lourd et puissant, les ambiances sont encore plus planantes, il y a des tubes potentiels, les influences grunge sont plutôt bien digérées, mieux que sur le deuxième album "Dropped", et quelques éléments noise ou stoner, plus "énervés" viennent se greffer à leur grunge psychédélique, plutôt classique dans le genre. On navigue en terrain connu, car Soundgarden, Alice in Chains, Nirvana, Monster Magnet, Mudhoney, Silverchair, Kyuss, The Melvins ou Fudge Tunnel ne sont jamais très loin, et il y a bien sûr un côté vieux Heavy (doom) 70' proche de Black Sabbath.

Un très bon album de grunge-noise-stoner, et beaucoup plus marquant que les 2 premiers albums !!!


Blueprint (Edition Blue Box)
Blueprint (Edition Blue Box)
Proposé par Smaller World Future FR
Prix : EUR 30,87

5.0 étoiles sur 5 Extol en force !!!, 6 mars 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blueprint (Edition Blue Box) (CD)
Groupe Scandinave assez peu connu et pourtant vraiment excellent, Extol sortent des albums assez différents les uns des autres. Avec celui ci, "Blue-Print" (2005) qui est pour moi leur chef d'oeuvre, signé chez Century Media, l'album évolue dans une sorte de post-hardcore assez émotionnel, entre violence et calme, beaucoup plus orienté rock Indie/Alternatif, que véritablement metal. Ici, le post-hardcore, le post-rock, quelques accents sludge/noisy ou faussement grungy, voir même progressif, ou jazzy, voilà le mélange qui est à l'honneur, un crossover ultime. Des mélodies sublimes coupées à des plans post-hardcore bien plaqués qui rentre dans votre crâne pour ne plus en sortir. Sur le 4ème titre (et clip) "Pearl" (la semi-ballade de l'album), c'est un peu comme si Feeder, Deftones et un Alice in Chains "soft" avaient fusionné. Le début du 6ème titre "Another adam's escape" (les 1ères secondes de l'intro) est carrément pop, et ensuite part dans une sorte de croisement entre un My Vitriol moins easy listening plus post-rock, et un Foo Fighters sous amphétamine. bien que l'album soit assez varié, il reste malgrès tout homogène.

On aime ou on aime pas, mais quant on aime, on ne peut plus s'en passer, et l'album se révèle être quasi-indispensable. Ce groupe est aussi barré qu'un Victim's Family, dans un autre genre. Je ne citerai aucune comparaison avec d'autres groupes, car Extol est vraiment unique, bien que l'on pourrait aisément les comparer à quelques artistes plus connus. Aller, pour le fun, je citerai Underoath, Refused ou Funeral for a Friend voir même Isis (pour le côté chant hurlé typique du post-hardcore moderne), Tool, Cult of Luna ou Long Distance Calling (pour le côté prog/post-rock), Deftones (pour certaines parties en chant clean), The Safety Fire (pour un certain aspect technique), Quicksand voir même Swans (pour certains passages syncopés) et pour le côté inventif soupçon metallique, je citerai Omnium Gatherum, mais on pourrait en citer beaucoup d'autres.

Je tiens à dire que beaucoup de gens de part leur chronique, critique, ou simple écrit comme ici sur amazon, les étiquette Death, black, thrash, et j'ai même lu doom quelque part, hors il n'en est rien, car cet album n'est absolument pas metal au sens littéral. C'est même le seul véritable album d'Extol qui n'est pas classé "metal", et même le groupe, dans une interview, l'avait précisé. Le son est puissant certes, mais ici, il est question de gros post-hardcore émotionnel et un temps soit peu technique, donc plus dans un courant alternatif moderne, pas très éloigné d'une certaine fange de metal alternatif.

Indispensable pour les fans de post-hardcore/dream-pop/post-rock musclé et d'alternatif/indie moderne en général, et pour les fans de metal alternatif moderne 'ouvert d'esprit'.


Subconscious Nocturnal Activity
Subconscious Nocturnal Activity

5.0 étoiles sur 5 Noise ..., 3 mars 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Subconscious Nocturnal Activity (CD)
Excellent album des frenchies de Sleeppers (assez dure à se procurer en CD), sortie de 1997 chez Vicious Circle (label de Bordeaux/Cenon) qui joue dans la cours des grands avec cet opus, une noise/hardcore/indie rock à décorner les bœufs, des ambiances poisseuses, des guitares saturées (proche du grunge parfois) et tranchantes, une basse lourde omniprésente, un chant gueulé la plupart du temps, avec quelques accalmies, une batterie qui casse la nuque, des tempo avec un esprit tribal, avec pour ligne de mire Unsane, Fudge Tunnel, Swans et Neurosis.


Cosmic child
Cosmic child
Proposé par Eureka-France
Prix : EUR 9,52

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une spendeur !, 22 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cosmic child (CD)
Je ne vais, comme d'hab, pas faire une chronique ici bas, ce n'est pas le but. Le but d'une chronique étant de décrire un album, pas de donner son avis (ce que n'ont pas compris beaucoup de jeunes chroniqueurs en herbe sur internet essentiellement, car il est plus simple de se faire embaucher "virtuellement" sur un website que dans un véritable magazine qui sort en librairie, car les exigences sélectives ne sont pas tout à fait du même niveau, alors que presque n'importe qui, monsieur et madame "tout le monde" peuvent à l'inverse être pris sur un website, ce qui fait toute, et je dis bien toute la différence, et je parle en connaissance de cause). Ici, c'est justement d'avis personnel dont il est question, et non de chronique.

New Keepers Of The Water Tower, pratique un post-rock alternatif, entre moderne et old school, un brin metallique, doomesque, mélangé à d'autres influences et d'autres sous genres comme le stoner, la noise, le heavy, le post-hardcore et le progressif ...

Les influences qui ressortent le plus à l'écoute de cet album, sont Black Sabbath, Pink Floyd, mais on pourrait citer également The Melvins, Alice in Chains, Katatonia, Queensrÿche (période "Promised Land"), Candlemass, Kylesa, Widek, voir Mastodon (je n'aime pas trop ce groupe, car tout le monde en parle, mais franchement, on se demande pourquoi il y a eu un engouement médiatique autour de ce groupe, car certains sont meilleurs, largement même, et pourtant moins connus, encore une histoire d'offre et de demande en fonction des auditeurs et de la masse, à qui ont fait croire qu'ils choisissent les groupes qui peuvent être le plus connus grâce à vous, le peuple, mais la vérité est tout autre, ce sont les médias qui choisissent pour vous et qui vous manipulent, pas vous.)

Mais on pourrait citer encore des dizaines et des dizaines de groupes en terme d'influences ou de comparaisons ...

Un bien bel album pour un groupe qui n'invente rien, mais qui renouvelle et actualise de fort belle manière.


Mute
Mute
Prix : EUR 9,04

5.0 étoiles sur 5 Un coup de coeur, 22 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mute (CD)
Je ne vais pas citer tout ce qui a déjà été dit sur cet album (que le leader de Porcupine Tree à salué les travaux de Nicolas et ce ce magnifique album, lui même en personne, album unanimement salué dans le presse Alternative ...), les connotations avec d'autres groupes (Porcupine Tree en tête de liste ...)

Non, je vais simplement dire ce qui n'a pas été vraiment dit ... Déjà, Demians ne fait pas de metal, donc arrêter svp d'essayer de voir dans cet album quelques traces de metal, et j'ai lu ça partout sur le net ... Ici, il est question de post-rock, de Dream/pop, de Stoner, post-hardcore émotionnel, heavy, de Noise et de quelques aspects grunge de ci de là, voir légèrement prog en effet. La démarche me rappelle, sans citer des groupes déjà cités partout, celle des Smashing Pumpkins, non pas que cela ressemble vraiment, mais le fait de mélanger autant de sous genres se rapportant à l'Indie/Alternatif.

Mais il est évident qu'il faut plutôt aller chercher du côté d'un certain Filter musicalement (accordage des guitares, chant ...), car Demians emprunte quelques éléments faisant souvent penser à ce groupe, mais même en terme d'orchestrations, la démarche se rapproche parfois de Silverchair période "Diorama" sur le titre 5, et même de Foo Fighters sur le titre 6, et on pourrait citer même parfois du Swans, The Melvins (en plus propre ici), Neurosis pour le côté tribal/percussions, ou encore New Keepers of the Water Towers voir Cult ofLuna pour le côté planant et progressif ...

Donc vous voyez bien que Demians est un projet Alternatif, mais absolument pas metal au sens littéral.

"Mute" est fortement perturbé, et la descente se situe au confin de l'émotion pure, entre enfer et paradis.

Un album magistral à classer dans l'alternatif moderne.


Floating
Floating
Proposé par roundMediaFR
Prix : EUR 25,69

5.0 étoiles sur 5 Great !!!, 19 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Floating (CD)
Imaginez un instant, pour les fans d'Indie pop-electro/noisy/rock-shoegaze, un mélange ultime entre les côtés les plus expérimentaux d'un Smashing Pumpkins, quasi électro-pop par moment à la New Order, du piano, très émotionnel, et l'Indie pop/folk intimiste d'un Mazzy Star, un chant à la Annie Lennox assez haut perché par moments, un Sonic Youth pour le côté noisy/rock, et même une touche à la Nirvana sur le titre "I See The Moon (feat Lisa Light)" qui pourrait rappeler le titre "All Apologies" sur "In Utero", sisi, écoutez bien les mélodies, un côté Dead Can Dance assez sombre mais beau (surtout sur le titre "I See The Sun, Harold"), et on ira même chercher du côté d'un Swans période "White Light From The Mouth Of Infinity" - "Love Of Life" pour la magnificence de l'objet et de certaines illustrations, voir même certains passages assez planant dû à une utilisation des synthé qui sont dispatchés par parcimonie ou qui bordent carrément tout un titre, et d'un Anathema période "A Natural Disaster" et enfin d'un OhGr, le projet parallèle de l'un des membres de Skinny Puppy, qui navigue dans l'électro/indus/rock ... ...

Sleep Party People, c'est exactement ça, mais après, chacun y verra ce que bon lui semble en terme d'influences, en fonction de ce que vous avez l'habitude ou non d'écouter.

Un album qui a l'air si simple, et pourtant dans lequel on se perds, si beau, mélancolique, romantique, à écouter de préférence la nuit pour s'endormir (malgrès quand même quelques passages pop/noisy, mais très peu).

Un album magnifique. Un coup de coeur !!!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20