undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Profil de Polaris > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Polaris
Classement des meilleurs critiques: 5.548
Votes utiles : 287

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Polaris

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Selfless
Selfless

5.0 étoiles sur 5 Le meilleur Godflesh !!!, 15 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Selfless (CD)
"Selfless", sortie pendant la grande période grunge et industriel, à le mérite de ne pas ressembler aux autres albums de Godflesh, et s'en démarque allègrement de part son mélange unique de noise et de rock industriel.

Alors, ce mélange, c'est ce que Godflesh à toujours plus ou moins fait, mais là, il le fait très bien, et cet album est un aboutissement artistique et commercial. Nous avons toujours ces influences qui rappellent des groupes tel que The Young Gods voir Ministry pour le côté Indus, et Swans, Unsane ou Sleeppers pour le côté Noise, mais un côté plus "simple d'approche" c'est glissé ici, et les noms de Filter ou Pitch Shifter vient parfois à l'écoute de cet opus pour les passages plus fun et aérés, au milieu de cet enfer post-Industriel/Noise-rock.

Un bon compromis, et donc le plus complet et meilleur album de Godflesh, pour sûr.


Flood (1994)
Flood (1994)
Proposé par discadelic
Prix : EUR 16,22

5.0 étoiles sur 5 Noise/Grunge made in nineties ..., 15 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flood (1994) (CD)
Encore un groupe issu de la grande vague grunge des années 90', passé quasiment inaperçu, submergé par les Nirvana, Soundgarden, Alice in Chains ou Pearl Jam ...

HeadSwim sort l'album "Flood" en 1994, et avouons le à l'écoute de cet opus, il est très inspiré, et rappelle tours à tours certains grands noms comme Nirvana (quelques riffs et certaines parties de chant), The Smashing Pumpkins (touches originales et touches piano), Pearl Jam (le chant sur 1 titre), ou Alice in Chains (le chant le le titre "Down"), et même Helmet ou The Melvins sur certains passage plus noise/grunge, voir Filter pour certains riffs, et ressemble à la démarche d'autres groupes moins connus comme Failure, et sur une ballade notamment.

Un album pas révolutionnaire, mais qui s'écoute avec plaisir, et à découvrir pour tous les fans de rock Indie/Alternatif.


Machina - The Machines Of God
Machina - The Machines Of God
Proposé par DVD Overstocks UK
Prix : EUR 8,56

5.0 étoiles sur 5 Le dernier "vrai" album du groupe !, 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machina - The Machines Of God (CD)
The Smashing Pumpkins et le Billy Corgan des familles continuent leur périple dans le monde du rock Indie/Alternatif, en mélangent toujours autant les styles : Noise, grunge, rock, heavy, indus, électro, pop ... Tant de genres qui se mélangent afin de créer un ensemble cohérent d'éfficacité et d'émotion jamais égalé par aucun autre groupe dans le monde de l'alternatif, avec autant de conviction et de personnalité.

Après un "Gish" passé presque inaperçu en 1991 (mais qui a eu son petit succès underground quand même), un "Siamese Dream" qui les a révélé au public alternatif, mais aussi à un plus large public, un "Mellon Collie and the Infinite Sadness" (double album) avec lequel ils ont explosé commercialement, un "Adore" plus intimiste et reconnu par la presse internationale comme étant LE DISQUE de la pop moderne, un album qui est indétrônable car les sommets de compositions et d'émotion sur cet album atteignent le paroxysme de la beauté pure, et ... et ... Nous arrivons donc à ce "Machina - The Machines Of God" !!!

Résultats des courses : Ils ont gardé le style de composition unique et qui part dans tous les styles de "Mellon Collie and the Infinite Sadness", mélangé à la beauté dark-electro-pop de "Adore", et ils y ont rajouté ce côté ultra planant presque sur tous les titres (même sur les plus noisy).

En bref, cet opus est une sorte d'apogée du groupe, un sommet stylistique atteint, l'album de la maturité en quelque sortes. Pourquoi ? et bien parce ce qu'il part moins dans "tous les sens" que "Mellon Collie and the Infinite Sadness", il est plus homogène, et pas non plus "essentiellement" pop comme sur "Adore", il est un mélange des 2, 2 albums qui ne sont pas de simple albums, mais des sommets stylistique eux aussi, et "Machina - The Machines Of God" est un mélange de ces 2 sommets, qui créé donc un 3ème sommet, ce qui fait que l'on atteint avec "Machina - ..." ...

---> Une magnificence et une qualité de composition très élevée, de la haute voltige, et pas seulement 2 accords ou 3 titres bons sur 10 titres, pas de remplissage ici bas, de la haute voltige je le répète, un groupe avec une vraie personnalité, qui aurait beaucoup plus mérité sa place que Blur, Oasis, Muse, Radiohead ou Placebo entre autre, car ces groupes, eux, n'ont fait que pomper et copier les codes "pop" qu'avait inventé les Beatles, et placebo, pour la petite anecdote, c'était beaucoup influencé des Smashing Pumpkins notamment sur les 1ers albums et plus précisément sur l'album "Without You I'm Nothing" (1998), c'est plus que flagrant et ça crève même les tympans sur certains titres, et encore plus pour l'influence du chant, et c'est plutôt normal et logique, car Placebo sont apparus plusieurs années après les Smashing Pumpkins.

En même temps, les Smashing Pumpkins ont certes ce côté pop indéniable qui fait qu'ils aurait pu être encore plus connus de façon commercial et international, mais ils sont bien trop sombres pour avoir le même succès que les sus-cités, et plus violent et noisy aussi (rappeler vous "Bodies"), donc c'est tant mieux que les pumpkins soient un poil plus underground les ces groupes de pop de m****, oui oui, de m****, car copier les codes "pop" déjà existants pour les reproduire et en faire de la soupe commerciale, noyé au milieu des centaines d'autres groupes "pop" qui veulent sortir un album et vite se faire connaître du grand public pour faire du fric, et avoir son "petit quart d'heure de gloire", en ayant soit disant des textes revendicateurs contre l'injustice, et gagner autant d'argent en en jeter par les fenêtre, et en même temps laisser crever autant de gens dans le monde, ne serait-ce que les sdf ou les clochards, ça n'a pas de nom.

Ou est la logique là dedans ? Ils revendiquent cette injustice dans leur textes, mais ils se font tellement de fric qu'ils préfèrent s'acheter de la drogue dure qui les tuent à petit feu, plutôt que de donner un peu d'argent à certaines associations humanitaire afin d'aider les gens qui ont vraiment besoin d'aide (U2 l'ont fait eux, mais pour essentiellement entretenir leur image commerciale certes, mais ils l'ont fait quand même) !!!

En bref, vive les groupes qui ont un vrai public de fans (et non parce que c'est la mode), de vrais groupes Indie qui donnent son sens de noblesse au sens littéral du terme "ALTERNATIF" ...

Noise, industriel, grunge, pop garage, punk, sales avec un son poisseux, progressif ou inventif, Vous voulez écouter du vrai rock Indie/Indé/Alternatif ??? Et bien quelques groupes majeures à connaître sous prétexte de passer pour un inculte :

Par ici, suivez la flèche --- ---> The Melvins, Swans, Sleep Party People, Quicksand, Fudge Tunnel, Godflesh, Handsome, Green River, Zwan, New Keepers of the Water Towers, Helms Alee, Filter, Sonic Youth, Skinny Puppy, OhGr, Demians, Seventh Void, Tantrum, Soul Asylum, Neurosis, Unsane, Sleeppers, Kylesa, Helmet, Nirvana, Mudhoney, The Jesus Lizard, Killing Joke, Die Toten Hosen, The Buzzcocks, Refused, Swervedriver, Foo Fighters, New Model Army, Failure, No Means No, Primus, The Bubblies, Kill the Thrill, Grötüs, Peace/Love and Pitbulls, Pist.On, Silverchair, Alice in Chains, Soudgarden, Treponem Pal, The Pleasure Elite, Prong, Ministry, Burning Heads, Cubanate, My Bloody Valentine, KMFDM, Monster Magnet, The Young Gods, Stabbing Westward, Feeder, Deftones, Hoax, Monkeys with Tools, Acid Bath, Headswim, Condense, Daily Planets, Dèche Dans Face, D.I.T, Therapy?, Shotgun Messiah, L7, Garlic Frog Diet, Ken mode, Orange & 9 Mm, Pavement, The Exploited, Minor Threat, NOFX, The Offspring, Pennywise, No Fun At All, Satanic Surfers, Pigface, White Zombie, Infectious Grooves, Revolting Cocks, Dead kennedys, Nailbomb, Turmoil, Bad Brains, Mucky Pup, Senser, Gunjah, Seven Hate, Sabot, Rollins Band ... ...

Il y a tellement de très bons groupes à connaître, alors à la poubelle les groupes pop clichés et "commerciaux".


Somehow, I Don'T Think So...
Somehow, I Don'T Think So...

5.0 étoiles sur 5 Une splendeur !!!, 14 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Somehow, I Don'T Think So... (CD)
Sortie sur le label indépendant Français/Bordelais Vicious Circle, le groupe est originaire de San Francisco, et joue une sorte de fusion instrumental entre Primus, Nirvana, Victim's Family et Helmet. Une noise/pop/jazz-core dégantée, pleine de feeling, de groove, instrumentale et novatrice, avec des plans de basses que ne renieraient pas des groupes comme Red Hot Chili Peppers/Rage Against the Machine/Infectious Grooves/Suicidal Tendencies ...

Primus pour le côté fusion déganté, décalé, technique, avec ce genre de plans bass inimitable et les délires multiples, et Nirvana pour les riffs typique de la noise/grunge.

Un disque passé presque complètement inaperçu (mais qui a eu son petit succès dans l'underground quand même heureusement).

Une splendeur, vraiment à part, hors temps. Tous les fans de rock Indie/Alternatif "curieux" se doivent d'acheter cet opus.


Let Your Dim Light Shine
Let Your Dim Light Shine
Prix : EUR 12,59

5.0 étoiles sur 5 Noisy/pop-rock "intelligente", 12 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Let Your Dim Light Shine (CD)
Oui, une Noisy/pop-rock "intelligente" et non vulgairement bruitiste (même si j'aime la noise plus âpre comme celle de Swans, Neurosis, Unsane ou Sleeppers), mais ici, il est question du meilleur et plus mature album de Soul Asylum, qui navigue avec "Let Your Dim Light Shine" dans une sorte de noisy/pop-rock, tous les titres ont leurs particularités, et sont excellents, en baignant dans ce qui ce faisait de mieux dans le style version "nineties".

Entre de véritables tubes pop/grungy comme "Misery", "Just like Anyone", "Tell me When" ou "Nothing to write home About", qui dans une moindre mesure pourraient faire penser à du Nirvana [mais Soul Asylum ont une sensibilité pop que Nirvana n'avait pas, pas de cette façon aussi poussée en tout cas, et ont sent que les compo ont étaient faite par de vrais musiciens, de vrais compositeurs, qui pense au soucis du détails, dans le sens ou c'est propre, plus que Nirvana, mais qui ne tombe pas non plus dans la mièvrerie ou le "easy listening" cliché], les dégantés, puissants et noisy "Shut Down", "Crawl" ou "Caged Rat" entre Sonic Youth et Swans, 2 titres sous forme de ballade pop/country/folk comme "To my own Devices" et "Promises Broken" très réussis, des titres plus power-pop/punk comme "Hopes Up" ou "Bitter-sweet-Heart", un titre qui pourrait faire penser à du Bon Jovi surtout au début du titre (période Keep the Faith ou These Days) sur "String of Pearls", deux ballades à faire pleurer et tellement nostalgique "Eyes of a Child" et "I did my Best" ...

Cet opus ne comporte aucune faille, parfaitement composé et maitrisé, ou tous les riffs ainsi que les mélodies sont très inspirés.

Leur meilleur album, mais aussi l'un des meilleurs albums des années 90' en matière de power-pop-rock. Une pop-rock de haute volée !!!


When the Kite String Pops by Acid Bath (1994) Audio CD
When the Kite String Pops by Acid Bath (1994) Audio CD

4.0 étoiles sur 5 Crossover ..., 12 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : When the Kite String Pops by Acid Bath (1994) Audio CD (CD)
J'ai acheté cet opus à sa sortie ...Tout à été quasiment dit... Mais quel mélange ... Entre Indie/Alternatif et metal ... Noise, grunge, stoner, Metal, Thrash, Death, Heavy, grind, doom ... Tout passe à la moulinette ! Bref, excellent album, un groupe résolument à part !!!

Les groupes qui viennent en tête à l'écoute de cet album ? Alice in Chains, The Melvins, Black Sabbath, Kyuss, Nirvana (période "Bleach"), Fudge Tunnel, Cathedral, Meathook Seed, Sepultura (période "Roots") ...

Un album unique pour un groupe unique.


Count Less Dead
Count Less Dead
Prix : EUR 12,54

4.0 étoiles sur 5 Noise-rock/post-hardcore, 12 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Count Less Dead (CD)
Excellent E.P assez rare à trouver, en bref, si vous aimez le mélange Sonic Youth, Nirvana, Helmet ou Snapcase, et donc le rock Indie/alternatif, ce CD sera pour vous. Un bon groupe, manquant encore peut être d'une vraie personnalité, à confirmer par la suite.


Dig
Dig

5.0 étoiles sur 5 Noise/post-Hardcore-industriel, 11 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dig (CD)
1993, 1er album, sortie à la même époque que le "Excess & Overdrive" de Treponem Pal, et dans un style assez similaire d'ailleurs. Ici, il est question de Noise-rock mélangé avec du Hardcore Industriel, et tous les titres sont de petites pépites, ultra inspirés, et pour les influences pêle-mêle, on citera volontier : Swans, Pitch Shifter, Treponem Pal, Sonic Youth, Godflesh, Sleeppers, Unsane, The Young Gods, Neurosis, Filter, Ministry ... Un mélange entre noise-rock et hardcore industriel donc ...

Une tuerie cet opus, et achat obligatoire pour les fans du genre et de rock Indie/alternatif en général !!!


Interaction
Interaction
Proposé par FRANCE-COLLECTOR
Prix : EUR 14,00

4.0 étoiles sur 5 Presque parfait mais ..., 7 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Interaction (CD)
Sleeppers, excellent groupe français en catégorie noise/grunge/post-core. "Interaction" est leur meilleur album, et rivalise sans problème avec les groupes internationaux !

C'est puissant, efficace, bruitiste et bien composé, proche de groupes comme Fudge Tunnel ou Unsane, croisé à du Nirvana ou du Quicksand sous acide (le titre "One"), le côté progressif des titres en plus, et cet album à tout pour cartonner sévère, car il y a des tubes, d'excellent riffs, un chant écorché de qualité, mais je reproche quand même quelque chose à cet album : malheureusement, tout l'album ne tiens pas la route, car il n'y a que les 4 premiers titres qui déchirent (et éventuellement le 6ème "Learn to Refuse"), et à partir du 5ème titre, c'est fade, beaucoup plus fade que la 1ère partie de l'album, mais ce n'est pas mauvais, juste un peu fade, et donc semi deception.

Cet opus est pourtant leur meilleur, mais reste pour moi en demi-teinte, car les 4 1ers titres je le répète sont très accrocheur, et c'est beaucoup plus fade ensuite, dommage.

Je conseille ce disque néanmoins à tout fan d'Indie/alternatif de qualité.


Frogstomp
Frogstomp
Proposé par FKIreland
Prix : EUR 10,23

4.0 étoiles sur 5 Grunge made in ... Australia, 7 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frogstomp (CD)
Oui, Silverchair arrive en 94/95 avec ce "Frogstomp", et à fait couler beaucoup d'encre à l'époque et encore même maintenant. Le grunge d'après certains, est juste un terme "commercial", mais grunge signifie en patois US "crado entre les orteils" donc je doute qu'avec une telle signification, le grunge soit une musique commerciale ;) Arrêter d'écouter sans arrêt ce que l'on vous dit et réfléchissez un peu par vous même.

Le grunge est une attitude, et musicalement, cela se traduit par un mélange entre du noisy bruyant, du punk garage et un soupçon d'ambiances lourdes et poisseuses dérivé du heavy metal à la Black Sabbath, avec un chouia de pop-rock, voilà ce qu'est "musicalement" le grunge, et que ce soit la vague de Seattle donc, Nirvana, Mudhoney, Soundgarden, Alice In Chains, Pearl Jam, Green River ... ou d'autres comme Sleeppers, Fudge Tunnel, Dig, The Melvins, Quicksand, Snapcase, Unsane, Swans, Filter, Neurosis, Handsome, Failure ... Ils sont tous passé par ces mélanges des genres "alternatif" ou crossover.

Silverchair ne fait pas exception à la règle, et propose avec ce premier album une sorte de noisy/grunge, mixé à un petit peu de punk garage, mélangé à de la pop song un brin psyché et couplé à une pincée de heavy metal lourd et poisseux typique du son des années 70'.

Le 2ème album sera tout aussi bon, mais plus "propre" et easy listening, mais bon quand même, toujours dans un style similaire. Ils ont voulu être un peu plus pop à partir de leur 3ème opus, ce qui sera plus ou moins réussi, et divisera les fans de la 1ère heure.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20