undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de Polaris > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Polaris
Classement des meilleurs critiques: 7.235
Votes utiles : 275

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Polaris

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Magnified
Magnified

5.0 étoiles sur 5 Noisy/grunge made in ... Nineties 1994, 3 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Magnified (CD)
Failure à longtemps été considéré comme un groupe un peu opportuniste, mais quel groupe ne l'est pas au moins un peu ?! Signé sur Slash records à l'époque en 1994 pour cet opus, sur la même label entre autre que L7 ...

Cette grenouille qui saute et plonge (la reédition montre un fond plutôt bord de mer, mais l'édition de 94 montrait la grenouille plonger dans un pré verdoyant, donc la grenouille reste, mais le fond à été changé, j'appelle ça du bidouillage et je ne vois surtout pas l'utilité mais bon, passons ...)

Cette pochette ne vous rappelle rien ? mais si, ce bébé qui nage dans une piscine ! Et oui, l'album "Nevermind" de Nirvana, et cet album de Failure l'arpente visuellement, mais musicalement aussi, et d'ailleurs pour les connaisseurs, il faut savoir que cet album à longtemps était considéré comme le "Nevermind" du pauvre ...

Bon, après une comparaison somme toute sommaire, passons au contenu musical de cet album : ici, il est question d'Indie/alternatif et plus précisément dans une catégorie noisy/grunge/pop-rock avec un léger côté "indus" par moment... On pense souvent à Nirvana en effet, le chant calme/gueulé, les accords, la saturation, le couple basse/batterie, mais on pense également à d'autres groupes aussi, à peu près dans un registre similaire, comme The Smashing Pumpkins, Sonic Youth, Quicksand ou encore The Jesus Lizard ...

Mais Failure à sa propre personnalité et développe des ambiances propres à lui, personnelles, qui leur permettent de composer des titres géniaux comme le titre d'ouverture, la petite pépite noisy-rock "Let It Drip", qui couple The Smashing Pumkins pour la zic' et Nirvana pour le chant nonchalant, le 2cd titre "Moth" est carrément un mélange entre Quicksand et Nirvana, début calme et presque pop, puis explosion des guitares avec chant planant, la superbe intro acoustique de "Bernie", le titre 5 "Magnified" tape dans l'album "Nevermind" de Nirvana, "Wonderful Life" navigue entre Nirvana/Quicksand/The Jesus Lizard, "Undone" est le 7ème titre mais aussi le clip vidéo de l'album, une bonne petite claque qui tape encore dans le style particulier de l'album "Nevermind", c'est à dire puissant et planant à la fois, et "Small Crimes", le 10ème et dernier titre est ... Magnifique = Magnified, mais également un spleen mordant qui vous renvois aux plus profondes de vos pensées, une solitude glacée ou l'émotion est à son paroxysme, entre douleur psychologique et élévation d'âme, et un conseil pour ceux qui ont tendance à être un chouia dépressif, n'écoutaient pas trop ce titre seul, car vous pourriez, comme Kurt Donald Cobain, commettre l'irréparable !!! Le reste des titres non-cités naviguent au confins de la noise-rock.

Un très bon album.


Occupational Hazard
Occupational Hazard
Proposé par dodax-online-fr
Prix : EUR 21,25

5.0 étoiles sur 5 Indie/Alternatif !!!, 2 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Occupational Hazard (CD)
Ah Unsane, l'un des groupes les plus bruitistes du circuit Indie/alternatif ! Je considère cet album comme le meilleur, et pas de tube qui se remarque plus qu'un autre, l'album fait bloc car très homogène d'un titre à l'autre.

Ici, il est question de noise-core/grunge un chouia bluesy rock "érayé", et on pense souvent à Sleeppers, Helmet ou Fudge Tunnel pour le noisy qui arrache, parfois à Nirvana et Mudhoney, voir un peu Swans ou Neurosis pour le côté déganté.

Un album incontournable du circuit rock Indie/Alternatif, indispensable !!!


Grotus
Grotus
Proposé par COLLECTORSHOP
Prix : EUR 6,30

5.0 étoiles sur 5 Rock alternatif industriel ..., 2 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Grotus (CD)
Ce groupe à sortie plusieurs albums, dont celui ci chez London records. Vraiment un agréable moment, un album varié, unique, variant entre le rock, l'industriel, la pop, noise, grunge, heavy, country, hip-hop, funk, jazz, swing, l'électro, le metal ...

Ils mélangent beaucoup de styles, pour créer une fusion des genres "alternatif" unique, mais on pense parfois en écoutant l'album à Nine Inch Nails, Primus, The Smashing Pumpkins, Pitch Shifter, Marilyn Manson (un chant assez proche) et quelques autres pour le côté rock industriel/alternatif, mais je le répète, l'album n'est pas qu'un simple album de rock indie, et va bien au delà, car Grötus mélange tous les styles, une véritable fusion au service d'un crossover unique. Un album trop méconnu, dommage.


Bad Juju
Bad Juju
Proposé par Japan-Select
Prix : EUR 16,47

4.0 étoiles sur 5 Les années 90' ..., 2 février 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bad Juju (CD)
Ce groupe sort sont meilleur album avec "Bad Juju". Ici, il est question de fusion, mélange de noise, pop, heavy, grunge, punk, garage, funk, électro, Indus ... Et les Pleasure Elite font tout passer dans leur rock alternatif, pourvu que cela fasse du bruit, le but étant l'auto-dérision ultime.

Un très bon album pour ceux qui aiment le rock indie/alternatif, assez unique en son genre.


Embedded
Embedded
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 56,15

5.0 étoiles sur 5 Hardcore/death Industriel, 2 février 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Embedded (CD)
Meathook Seed sort en 1993 l'album Embedded, et il y a pas mal de choses à dire. Tout d'abord, Meathook Seed pratique un Hardcore-Industriel violent, typique des groupes dans le même genre à cette époque (Treponem Pal, Kill the Thrill, Prong, The Young Gods, Godflesh, Nailbomb ...).

Avec des membres de Napalm Death et Obituary, ce side-project né le temps d'un et unique vrai album (il me semble qu'il en ont sortie 2, dont un autre en 1999).

Ici donc, il est question de Hardcore-Industriel violent, âpre, agressif, typique de ce qui se jouait en 1993, mélange de guitares post-Hardcore/death et d'éléments Industriel/alternatif par le biais d'apparition de samples, avec en prime une outro, seul moment de repos sur cet opus dantesque, le dernier et 11ème titre "Sea of Tranquility".

Après une courte intro presque technoïde (proche d'ailleurs de l'album Act II : Undermine de Crusher, qui étaient fans de Napalm Death au passage et surtout je pense de l'opus "Utopia Banished"), le 1er titre se lance dans une sorte de Hardcore/death Indus vicieux et violent, s'ensuit plusieurs titres proche d'un Hardcore Industriel violent et sans répit, carbonique et apocalyptique, oui oui, apocalyptique, avec des similitudes que l'on pourrait rapprocher de l'album de Nailbomb "Point Blank" (qui navigue lui aussi dans une sorte de Hardcore/death Industriel, avec Max Cavalera, ex-Sepultura et Alex Newport de Fudge Tunnel, sortie en gros à la même époque).

Le chant quand à lui me fait penser à un mélange entre Prong, Napalm Death, Godflesh et Pitch Shifter, donc grave et gueulé.

Si vous êtes fan de Hardcore/death Industriel qui claque, ou de metal/alternatif, venez goûter à ce Crossover ultime.


Spiritual migration
Spiritual migration
Proposé par Skyvo Direct
Prix : EUR 15,97

5.0 étoiles sur 5 Mais quelle claque !, 17 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Spiritual migration (CD)
Je suis d'accord avec mon collègue "Amazon Customer" qui laisse un com sur cette page lui aussi ... Pas la peine de s'étaler pour écrire beaucoup, et ne pas dire grand chose au final, et pas la peine de faire des pseudo chroniques ultra longues que personne ne lie jamais jusqu'au bout, il y en a plein le net, et il y a des websites spécialisé pour cela, pas besoin de les copier-coller partout ... Il suffit juste de donner les bonnes informations, et de ne pas raconter sa vie, on est pas la pour ça, et ça fait perdre du temps au gens qui veulent s'informer "concrètement" sur un album CD".

Ici, concrètement et précisément donc, il est question d'un groupe d'Andorre, Persefone, formé en 2001, avec comme 1er album "Truth Inside the Shades" réalisé le 07 janvier 2004, naviguant dans un Death/black mélodique et progressif. Ils ont sortis 4 albums (dont le second album "Core" remixé une seconde fois et re-sorti pour l'occasion le 18 avril 2014), toujours dans un genre Death mélodique progressif (en enlevant le petit côté black présent sur le 1er album). Voilà pour les petites infos utiles.

Et cet opus "Spiritual migration" alors ? Et bien il est sorti officiellement le 29 mars 2013, le design de l'Artwork réalisé par Travis Smith, mixage et mastering par Jacob Hansen (Mnemic, Illdisposed, Invocator, Hatesphere, VOLBEAT, Aborted, Pestilence, PRIMAL FEAR, DORO, PRETTY MAIDS [pour celles/ceux qui ne connaissent pas, c'est l'ancien groupe d'Andi Derris, le chanteur actuel d'Helloween], AMARANTHE ... ...

Les influences ? On y retrouve beaucoup beaucoup de choses et de groupes très différents, voyez plutôt --->

For Fans : Edge of Sanity, Kalisia, Conception, Mors Principium Est, Opeth, Norther, Omnium Gatherum, Dark Tranquillity, Cipher System, Animals As Leaders, Demians, Dawn Under Eclipse, Ihsahn, Pain of Salvation ... On pourrait citer des dizaines d'autres groupes, tant leur album est riche et ultra varié !

Leur album le plus aboutie, assurément !!!


Legend
Legend
Prix : EUR 14,57

4.0 étoiles sur 5 Alors, pioufff, j'éclaircis le tout ..., 17 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Legend (CD)
Alors déjà, il s'agit d'un Maxi-CD, et non d'un album complet. Deuxio, sur la petite étiquette collée noire/blanche sur le CD neuf par le label, il y avait marqué (en anglais) que ce groupe, Abigail Williams, était un mélange entre Carcass et Emperor (mouais, pas faux, mais on peut être encore plus précis et faire mieux).

Ce groupe à été formé par un ex-The Black Dahlia Murder (et oui), Zach Gibson (drums), et pour être plus précis musicalement parlant, disons que l'on est dans du Black Dahlia Murder "bis", avec même genre de riffs melo-Death moderne, même chant entre criard et grave, et partie de batterie qui change toute les 10 secondes, mais seulement voilà ... Le côte "deathcore" de The Black Dahlia Murder à disparu ici, laissant place à une sorte de death/black mélodique (un peu core), technique et un chouia symphonique, pour être précis ...

Les influences de ce groupe pour ce 1er E.P ? Et bien disons précisément (en citant des groupes connus) The Black Dahlia Murder, Carcass, Darkest Hour, Dark Tranquillity (d'ailleurs, à 0.40 sur le 1er titre, ils ont clairement repiqué un passage de DT sur l'album "Character", sur justement le 1er titre aussi "The New Build", et il remettent ce passage "à la double pedale" et en "palm mute" plusieurs fois dans le titre).

Ensuite on pourrait citer Emperor, Kalmah, Cradle of Filth, Dimmu Borgir pour le côté clavier/synthé, un peu sympho par moment, surtout sur les 2 derniers titres "Watchtower" et "Procession Of The Aeons", c'est flagrant, surtout pour Emperor/Dimmu Borgir, avec un chant criard proche de celui de Dani de Cradle of Filth.

Beaucoup de mélodies, de changements de rythmes, de superbes solo, du blast à foison, de l'agressivité ... ... Que demander de plus à un groupe de Death/black mélodique/sympho/technique ?

En bref, FOR FANS OF : The Black Dahlia Murder, Carcass, Darkest Hour, Dark Tranquillity, Emperor, Kalmah, Cradle of Filth, Dimmu Borgir ...


In Times Before The Light
In Times Before The Light
Proposé par thebookcommunity_fr
Prix : EUR 110,91

5.0 étoiles sur 5 Un must du black metal !!!, 17 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : In Times Before The Light (CD)
Que dire sur ce superbe opus, sorti en 1996/1997, en même temps que les superbes "Dusk and her Embrace" de Cradle of Filth et le "Enthrone Darkness Triumphant" de Dimmu Borgir, qui à eux 2, avaient à l'époque créer une polémique sur le true black, et avaient bouleversé le monde du black metal gothique et symphonique ! La même année, un autre petit groupe allemand répondant au doux nom de Mephistopheles avec son "Landscape Symphonies" avait fait également son petit effet. Mais avant tout ceci, il y a eu l'indétronable et intemporel "In the Nightside Eclipse" d'Emperor ...

Ce groupe, n'est ni british, ni norvégien, ni allemand comme les 4 groupes pré-cités mais Swedish, et sur cet album "In Times Before The Light ...", Covenant mélange grosso modo ces 4 groupes.

Si vous aimez le "true black metal sympho" d'excellente facture, mélodique, agressif, grandiloquent et majestueux, avec une ambiance globale très sombre et guerrière, cette album est fait pour vous.

Un incontournable des Nineties !!!


Ride The Lightning
Ride The Lightning
Proposé par DVD Overstocks UK
Prix : EUR 12,06

5.0 étoiles sur 5 Le plus sombre musicalement ..., 17 janvier 2016
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ride The Lightning (CD)
A cette pochette d'un bleu sombre à la chaise électrique, ce logo bleu/blanc couleur acier, 1984, mine de rien, l'album le plus "mature" de l'époque, tout style de metal confondu, car Metallica avec de tels compo et un son aussi lourd, était en avance sur son temps ainsi que sur tous les autres groupes de metal, et oui, rien que cela ! J'ai pu lire tout un tas de choses sur cet album, très bonnes et beaucoup moins bonnes ...

Cet opus est le plus sombre visuellement et musicalement, le son est infiniment plus puissant et plus gros, que sur le très bon "Kill'em'All", qui lui était le 1er, et résolument plus speed/thrash avec une prod plus proche d'un son réellement plus "punk" que Thrash metal. Kill'em'All avait un son presque minimaliste, autant dire une prod pas très bonne qui grésille un peu, mais nous sommes en 1983.

Tous les médias, et le groupe lui même, s'accorde à dire que "Ride The Lightning" était vraiment plus puissant que le 1er, j'en veux pour preuve des titres bien lourds et puissants en effet :

- Fight Fire With Fire (un boulet de canon speed/thrash bien lourd, sombre, violent et puissant, avec une superbe intro, la 1ère intro acoustique de leur carrière)
- Ride the Lightning (toujours aussi sombre, plus heavy, avec ses rythmiques bien lourdes)
- For Whom the Bell Tolls (son de cloches, encore sombre, puis rythmiques ultra lourdes et puissantes)
- Fade to Black (une des plus belle ballade de Metallica, sans conteste)
- Trapped Under Ice (encore un titre speed/thrash qui cartonne et qui envoie la purrée de façon puissante)
- Escape (titre plus heavy/thrash, mais bien sombre et puissant)
- Creeping Death (un classique sur scène, encore un heavy/thrash en mid tempo énergique et puissant)
- The Call of Ktulu (le 1er vrai instrumental "de qualité" du groupe, bien sombre, qui annonce un "master of puppets" encore plus aboutie et plus complexe)

Résultat des courses : pourquoi Metallica est LE groupe de Thrash qui à explosé "commercialement" parlant ? Tout simplement car tout en faisant du speed/thrash, la différence avec les autres groupes dans ce style, est qu'ils savaient composer des titres puissants, mais calibrés, ou chaque note était pensée, pas de place pour l'impro, chaque riffs et rythmique était réfléchie, en somme des TUBES.

Metallica est un groupe de speed/thrash certes, mais à TUBES, voilà la grosse différence, c'est dit, ou chaque chanson reste en tête pendant des années ... Megadeth, Anthrax, Testament, Annihilator ou Sepultura essayeront eux aussi de faire du speed/thrash à TUBES, avec des titres marquants et bien composés, plus axé par la suite sur un heavy/thrash plus abordable ... Ce ne sera malheureusement pas le cas pour des groupes comme Kreator, Orverkill, Sodom, Destruction, Tankard, Slayer, Dark Angel, Exodus et bien d'autres, qui resteront dans un style plus brutal thrash et donc underground, avec un effet de notoriété plus modéré axé sur la reconnaissance plus que sur le simple fait d'être connu, voilà, mon explication est je pense assez claire.

Les 4 meilleurs albums de Metallica, qualitativement j'entends, sont "Ride ...", "Master ...", "And Justice ..." et le black album. (avec une mention spéciale pour Kill'em'All" que j'aime bien, mais qui ne fait pas parti de mes préférés.

"Ride The Lightning" reste mon préféré quoi qu'il arrive, mais les 3 suivants sont aussi bons.

Un must !!!


Master Of The Rings
Master Of The Rings
Proposé par Assai_france
Prix : EUR 9,05

5.0 étoiles sur 5 Le retour gagnant des pumpkins en 1994 ..., 26 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Master Of The Rings (CD)
Masters of the Rings (1994) [ou comment créer l'album quasi-parfait d'un heavy metal sophistiqué] est tout simplement et tout bonnement le meilleur album qu'Helloween est jamais sortie, leur Master of Puppets à eux (pour le jeux de mots) ! C'est en quelques sortes une version amélioré des 1ers albums, les titres sont de meilleur qualité, encore plus inspirés que par le passé, on sent vraiment que chaque titre à été travaillé en détails, le côté "comique" est moins présent, l'ambiance est plus sérieuse. Un heavy metal classieux, carré, parfois progressif ou légèrement speed mélodique par moments.

Ce changement est en partie dû à l'arrivée d'Andy Deris, le nouveau vocaliste (1993) qui avouons le, n'est pas le meilleur chanteur qu'Helloween est eu jusqu'à présent (bien que chantant juste et de façon pro quand même), Michael Kiske étant à un niveau supérieur (l'ancien vocaliste) mais malheureusement, sa performance à été désservi par 2 albums trop inégaux ("Pink Bubbles go Ape" et le très controversé mais néanmoins original "Chameleon"). Cet album donc "Masters ...", est vraiment excellent, et je pèse mes mots.

Ne n'accroche pas du tout à l'album suivant "The Time of the Oath" (bien vu le fait de reprendre l'idée visuel des Keeper of the seven ..."], qui selon moi est une copie raté de ce "Masters of the Rings", et pourtant construit sur les mêmes principes. Même "Chameleon" (1993) est meilleur de part sa diversité et son originalité.

1 - "Irritation" : la meilleure intro qu'Helloween est jamais faite, pour sûr, entièrement opéra/classique et d'une inspiration sans nom.

2 - "Sole Survivor" : Un des titres les plus "heavy" de la carrière d'Helloween, un tube en puissance qui reste en tête pendant des années. Les parties de batterie sont techniques sur l'ouverture du titre, inimitable !

3 - "Where the Rain Grows" : Un titre heavy/speed bourré de bonnes idées, refrain émotionnel, mélodies à la tierce, comme si Iron Maiden et Gamma Ray avait copulé ! Encore un tube en puissance.

04 - "Why" : Encore un titre bien heavy, mid-tempo, puissant, et tubesque ! Mélodies, refrain et solo au top !

05 - "Mr. Ego (Take Me Down)" : Encore un titre mid-tempo au petits oignons. Du Gamma Ray avant l'heure, guitares puissantes, inspirées, plans basses technique, plans de synthé proche du grand "somewhere in time" de Iron Maiden, des parties de chant ultra variés et solo au top. Tube en puissance !

06 - "Perfect Gentleman" : Encore un tube, décidément ! Mélange d'émotion et d'humour typique d'Helloween. Refrain et solo au top, mélodies encore à la tierce entre Iron Maiden et Gamma Ray, avec un petit côté Accept par moment, dans la lignée teutonne (à croire qu'Helloween est le chainon manquant en Iron Maiden et Gamma Ray).

07 - "The Game Is On" : Un titre énergique bourré de bonnes idées, entre mid-tempo et heavy/speed, bruits de toutes sortes (jeux électronique), humour à foison mais sans en faire trop, refrain magnifique, mélodies à la tierce (encore), solo heavy, et encore de l'émotion. Encore un tube, tout y est ultra maitrisé, comme dans tous les titres sur cet album !

08 - "Secret Alibi" : Un mid tempo plaisant, énergique, typique d'un Gamma Ray avant l'heure, mélodies et solo (planant et émotionnel, avec des plans entre Black Sabbath et Iron Maiden) au top, refrain émotionnel, et bonne humeur propre à Helloween. Encore un tube !

09 - "Take Me Home" : Intro batterie, plans basses, et c'est partie pour un titre entre mid-tempo énergique et un boogie/speed entrainant, refrain à l'allemande, et toujours pareil, refrain tubesque et solo heavy/blues/boogie avec quelques plans en tapping à la Van Halen vraiment excellent !

10 - "In The Middle Of A Heartbeat" : THE ballade de l'album, et tout simplement la meilleure ballade "heavy" de toute la carrière d'Helloween, un titre génial qui ferait chialer le plus coriace des dures à cuire !!! A noter quelques parties guitares acoustique/électrique qui ne sont pas sans rappeler le titre "phoenix rising" d'Annihilator sur leur album le plus typé heavy/speed "set the world on fire (1993)".

11 - "Still We Go" : Entre passage heavy puissant mid-tempo, bien énargique avec beaucoup d'émotion et speed mélodique, ce titre est tout simplement l'un des meilleurs de ce magnifique album ! A 3m43s, on peut noter un passage heavy/speed avec doubles guitares à la tierce, qui peuvent encore rappeler Annihilator, encore sur le même album "set the world on fire", sur les titres "no zone" ou encore "brain dance", avec toujours ce petit côté Gamma Ray avant l'heure. Un tube !

Résultat des courses : Pas un titre en dessous, que des tubes en puissance et je pèse encore mes mots, rien n'a été laissé au hasard sur cet album, tout y est quasi parfait, ultra calculé, et en même temps le côté frais et instinctif y est conservé. Le meilleur album d'Helloween toute période confondue ! Merci au père Hansen d'être parti, ce qui lui a permis de créer Gamma Ray, et de laisser Helloween sortir tout simplement et bonnement son meilleur opus.

En bref : Masters of the Rings = The best ! Over the Top !!!


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20