undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de ambrinette 46 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par ambrinette 46
Classement des meilleurs critiques: 1.674.748
Votes utiles : 34

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
ambrinette 46

Afficher :  
Page : 1
pixel
No Promises
No Promises

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Parfaitement ennuyeux, 22 mars 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Promises (CD)
j'ai découvert récemment ce cd de Mme S., ne l'ayant jamais écouté et le "buzz" montant, bref, j'ai tenté une oreille.
Autant le premier Cd était attachant et assez personnel autant celui-ci est plat, assez prétentieux dans tout cet étalage de choix littéraires mis en musique sans beaucoup de passion (sans parler de cette pochette posée dans son salon à la limite du ridicule....). L'anglais ne ne lui sied non plus, le charme rauque de sa voix disparait, les textes en français la servaient mieux.
Dommage.


L'élégance du hérisson
L'élégance du hérisson
par Muriel Barbery
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

27 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 un décevant exercice de style, 23 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'élégance du hérisson (Broché)
Au bout de quelques pages, j'ai du me faire violence pour ne pas jeter au beau milieu de l'océan ce livre pompeux et maniéré. Le style est outré, les personnages sont au-delà de la caricature, la pauvre femme en réalité d'une rare intelligence, les riches imbuvables, de gauche comme de droite, bref une très mauvaise leçon de morale. Le "système" narratif mis en place qui mélange récit de la concierge et extrait du journal de la jeune flle suicidaire sauve un peu le tout. Bref, il faisait beau, le soleil brillait, j'ai donc décidé de reconsidérer mes attentes et de me dire que je ne venais pas d'acheter un très bon livre, mon dieu, que dis-je un "best seller", mais un petit bouquin gentillet pour l'été. ET là j'ai pu finir le livre, en une journée.
La lecture de ce livre est peu l'équivalent du visionage paresseux d'un téléfilm pas sur la 6 un après-midi pluvieux d'arrêt maladie...vous savez, ce besoin de tuer le temps mélangé à des capacités critiques amoindries ?
Cet état d'esprit permet de ne pas prendre trop à cœur la terrifiante morale sur "la beauté du monde" qui transpire le passéisme et l'idolâtrie des chef-d'œuvres...et ce final absurde qui rappelle bien, derrière des écrans mielleux de compassion, que chacun doit rester à sa place.
J'ose espérer que ce n'est qu'un raté stylistique.


Page : 1