Profil de Pressnitzer > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Pressnitzer
Classement des meilleurs critiques: 12.570
Votes utiles : 1381

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Pressnitzer (toulouse France)
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-13
pixel
Doro Phone EASY 622 Téléphone Mobile Clapet Actif Noir
Doro Phone EASY 622 Téléphone Mobile Clapet Actif Noir
Prix : EUR 121,90

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 des qualités certes mais deux gros défauts, 7 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce téléphone, le haut de gamme chez Doro est certes très bien sur beaucoup d'aspects (conception, facilité...) mais il est en retrait par rapport aux autres modèles Doro sur deux points essentiels:
1- le microphone situé tout en haut oblige à des contorsions pour se faire entendre, il fallait le mettre beaucoup plus bas
2- la sensibilité au réseau (SFR en l'occurrence) est dégradée nettement provoquant des coupures
donc déception, il vaut mieux acheter les modèles 605 ou 615


Mertrado - Chargeur de batterie NB-6L pour Canon Digital Ixus 85 IS / 95 IS / 105 / 205 IS / 210 IS / 300 HS / 310 HS / Canon Powershot SD10 / S90 / S95
Mertrado - Chargeur de batterie NB-6L pour Canon Digital Ixus 85 IS / 95 IS / 105 / 205 IS / 210 IS / 300 HS / 310 HS / Canon Powershot SD10 / S90 / S95
Proposé par Dandyshop
Prix : EUR 17,90

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 mauvaise information, 23 juin 2011
Le chargeur ne convient absolument pas pour un canon powershot S95 contrairement à ce qui est mentionné
Je suis très déçu


Que Faire ?
Que Faire ?

7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la ferveur en vagues, 19 mai 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Que Faire ? (CD)
Maintenant Jacques Bertin, comme un long fleuve sûr de ses méandres, chante de plus en plus lentement et de plus en plus intensément. Il semble avoir atteint l'embouchure de tous les sentiments. Sa voix n'a jamais sonné avec une telle intensité bouleversante. Revisitant quarante ans de chansons, Jacques Bertin nous apprend la fidélité et la ferveur. Cet extrait de concerts donnés à Paris en février 2007 est le juste reflet sonore du charisme de Bertin en concert. Là on peut mesurer l'envoûtement de son chant porté par un très long souffle. Art du chant, beauté profonde des mots, saisissement de la langue Jacques Bertin, comme il y a quarante ans, est et demeure le chanteur le plus essentiel de son temps, et de très loin.
Que faire? Mais écouter Jacques Bertin avant que la nuit ne tombe sur tous les chants des hommes!


Mahler - Symphonies n° 5 et 10 (arr. Rudolf Barshai)
Mahler - Symphonies n° 5 et 10 (arr. Rudolf Barshai)
Proposé par Music-Shop
Prix : EUR 24,99

6 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une nouvelle vision de la dixième, 23 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mahler - Symphonies n° 5 et 10 (arr. Rudolf Barshai) (CD)
Rudolf Barchai merveilleux altiste aura beaucoup souffert dans l'ex-Urss. Vouloir, lui le juif comme David Oistrack, jouait un musicien juif dont seul Chostakovitch proclamait la gloire et cela lui valut des persécutions. Maintenant en Europe Barschai dirige des orchstres plus ou moins fameux mais il les transfigure tous. Aprés avoir enregistré la plus belle version des symphonies de Chostakovitch dissident de l'intérieur, il revient à son cher Mahler. Compositeur de talent ( c'est lui qui a orchestré magnifiquement les quatuors 8 et 10 de Chostakovitch) il s'écarte des versions habituelles de cette symphonié inachevée de Mahler (Derrick Cooke, Carpenter).
Lui il ose ne pas respecter Mahler et ses maigres indications sur la dixième mais en la faisant vivre intensément à plein poumouns , à plein orchestre.
C'est la version qui s'impose maintenant. La Cinquième est plus tributaire des limites de l'orchestre mais plus qu'honorable et combien enthousiaste.


Szymanowski : Symphonies n° 2 à 4 - Harnaisie...
Szymanowski : Symphonies n° 2 à 4 - Harnaisie...

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le grand compôsiteur polonais, 14 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Szymanowski : Symphonies n° 2 à 4 - Harnaisie... (CD)
Karol Szymanoswski n'encombre pas nos rayons et pourtant quel grand compositeur (1882-1937) épris de sensualité orientale et de la musqiue des Tatras. Dans son oeuvre les sommets sont la symphonie 3 "chant de la nuit" et la symphonie 4 "dite concertante", et le ballet somptueux Harnasie. La deuxième symphonie est celle d'un jeune hommede 27 ans.; A part Naxos et brievement Decca avec Dorati aucune trace, mais maintenant tout est comblé car voici ressorti les extraodinaires versions de Jerzy Zemkov (celui qui aura fait découvrir la version originale de Boris Godounov!) Elles n'ont pas une ride et vous introduisent au coeur d'un des grands compositeuirs du 20 siecle. A devouvrir d'urgence!


Mozart - Les Noces de Figaro (2CD)
Mozart - Les Noces de Figaro (2CD)
Prix : EUR 13,53

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 à réhabiliter, 14 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mozart - Les Noces de Figaro (2CD) (CD)
Lors de sa parution cette version des Noces de Figaro par Barenboim fut totalement massacrée par la critique unanime. Maintenant avec le recul on peut s'apercevoir qu'à part René Jacobs pas beaucoup de nouvelles versions ne restent dans nos mémoires. A ce prix cadeau pouvoir réentendre le comte de Dietrich-Fischer-Diskau, le chérubin de Berganza, Gert Evans, Harper est un rafaîchissement. Et puis se souvient-on que juste quelques années avant Barenboim donnait avec le même orchestre la plus belle version à ce jour des concertos pour piano de Mozart. Donc Barenboim est un grand mozartien dommage seulement qu'il n'est pas totalement cru "à la folle journée"


Bartok - Le Château de Barbe Bleue (SACD hybride)
Bartok - Le Château de Barbe Bleue (SACD hybride)

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 les portes insondables de l'amour, 28 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bartok - Le Château de Barbe Bleue (SACD hybride) (CD)
Bela Bartok avec son librettiste Bela Balasz aura posé les véritables fondements d e l’opéra hongrois. Le thème de Barbe bleue était dans l’air avec Debussy et son Pelléas et Mélisande Paul Dukas avec Ariane et Barbe bleue. Loin du symbolisme et du conte même de Charles Perrault qui porte en lui le poids du pêché de la femme, Bartok fait une œuvre un mystère plus proche des sombres histoires de Transylvanie que du schéma habituel. Écrit en 1911 et représenté en 1918, cet opéra subjugue car il confronte l’homme et la femme seulement. C’est tout le drame de l’amour entre le Duc et Judith sa dernière épouse, l’impossibilité de communiquer, la jalousie destructrice qui est le cœur de l’ouvrage. Sept portes après la fermeture de la porte de l’entrée du château seront le chemin de croix de la mort de l’amour. Judith aime le Duc, mais elle exige l’ouverture du monde intérieur, du secret intime de chacun.
La musique traduit par une orchestration somptueuse aussi bien les lacs de larme, les domaines immenses, les salles de tortures, les lacs de larmes, les fleurs, les bijoux que chacun porte en lui. Partout le sang ruisselle comme tache indélébile du passé. En soixante minutes et un seul duo entre Judith et le Duc dans la cérémonie de séparation Bartok va au fond de l’âme humaine. Cet opéra a de la chance au disque et après son frère Adam Fisher, Ivan Fischer renouvelle le miracle grâce à ses interprètes dont Laszlo Polgar immense et une Judith enfin à sa hauteur contrairement à Jessy Norman dans la deuxième version Boulez. Comme il y a beaucoup d’effets dans la musique de Bartok (gémissements, soupirs, …) le Sacd apporte un plus indéniable


Les Jardins statuaires
Les Jardins statuaires
par Jacques Abeille
Edition : Broché

22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la vie des statues, 28 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Jardins statuaires (Broché)
étrange roman d'un quasi-inconnu qui nous plonge sans préparation dans un monde plus réel que le nôtre. Un monde où poussent des statues comme des plantes. Avec leur prolifération, leurs règles, leurs moeurs et coutumes dans une logique héritée de l'univers surréaliste. Se croisent les ombres de Gracq, Magritte. Car Abeille a beaucoup compagnonné avec les surréalistes et son existence secrète à Bordeaux n’aura été vraiment révélée quand 1982, lorsque Bernard Noël publia ce roman culte en 1982. Les jardins statuaires sont un objet obscur et étrange qui marque durablement la littérature. Abeille parle d’un « rêve éveillé » qui l’a saisi et qu’il aurait simplement retranscrit en littérature. Mais ce monde, où les jardiniers patiemment plantent des statues qu’eux seuls savent des rêves éveillés, est un monde clos qui existe hors du nôtre. Toute sa vie est basée sur le commerce des statues. Lumière et chaos s’y entremêlent.
Ce livre nous délivre des oracles de pierre. Il nous appartient de les comprendre par nous-mêmes.
"je crus avoir fait l’œuvre d’un fou » dira plus tard Abeille, non c’est l’œuvre d’un voyant


J'Suis Heureux
J'Suis Heureux

36 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 jacques notre ami, 21 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'Suis Heureux (CD)
Ce cd est mieux choisi pour rendre hommage à Jacques Debronckart, mais de toute façon il n'y en a que deux de disponible en ce bas monde vraiment très bas. Qu'un tel pianiste et chanteur soit ainsi oublié est un scandale ; Il avait écrit pour Cora Vaucaire et d'autres mais ses chansons dites avec lui et sa voix grave sur scène était un choc.Certes par pudeur, il se refusait à chanter quelques-unes de ses chansons désespérées, mais avec cette ironie féroce et cette joie de vivre il brûlait dans les feux de la rampe, lui éternel cobaye des médicaments contre la leucémie, cobaye comme son chimpanzé José. Nous, c'est nous sur la séparation, je suis heureux qui n'a pas pris une ride, je suis comédien, écoutez, vous ne m'écoutez pas et l'extraordinaire « à quoi tu joues » sur les cœurs secs cela fait quelques chefs d'œuvre. Combien de chanteurs kleenex actuels auront écrits simplement une ligne équivalente. Dans une anthologie il y a toujours des manques et quelques chansons nous manquent ici cruellement, mais c'est la meilleure manière de retrouver un très grand de la chanson.


Au théatre des Champs-Elysées - Version intégrale
Au théatre des Champs-Elysées - Version intégrale
Prix : EUR 7,21

39 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le grand claude, 8 mars 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au théatre des Champs-Elysées - Version intégrale (CD)
Il est vain et vaniteux de vouloir noter un disque de Nougaro maintenant qu'il vient de nous quitter et que dans la forêt de la chanson le plus grand chêne s'est abattu. Lui n'aimait pas les chanteurs formatés et jetables et surtout sans souci ni des mots ni des rythmes. Claude des mots, comme un volcan, il en avait plein la gueule et, de sa voix de baryton, il faisait s'émouvoir les rythmes même du ventre de la terre. Reprenant énergie dans sa ville natale pour mieux s’envoler, il était autant nègre, brésilien, que toulousain.
Pourquoi simplement recommander ce disque plutôt qu’un autre tout autant magique ? Parce que la joie charnelle de Claude pour faire vibrer les mots, sa façon de balancer les musiques comme houle de mer se magnifier surtout en concert. La scène était son ring, son arène, et malgré son trac fou c’est là que la belle lumière nous éclaboussait.
Ce récital aux champs élysées est aussi la dernière occasion d’entendre une grande partie de ses dernières créations d’ « Embarquement immédiat » fruit de la rencontre avec Yvan Cassar, extraordinaire orchestrateur et qui fera toutes les tournées ultimes avec Claude au détriment de ses projets personnels.
La reprise de quelques morceaux de légende ajoute à ce disque le label de meilleure anthologie actuelle de Claude. Non pas une stèle mais un moment de joie à partager avec celui qui ;avait dit « dansez sur moi le jour de mes funérailles »
Merci Claude
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Apr 6, 2014 3:00 PM MEST


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-13