undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères
Profil de Jacques Prestreau > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jacques Prestreau
Classement des meilleurs critiques: 592
Votes utiles : 448

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jacques Prestreau (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14
pixel
Le Coran
Le Coran
Prix : EUR 1,48

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Sourate 114 absente, 1 janvier 2016
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coran (Format Kindle)
La sourate 114 est absente. Ca ne donne pas envie d'aller plus loin dans la lecture parce que si une sourate est absente on peut se poser des questions sur la fiabilité du reste de l'édition.


Carnage propre
Carnage propre
Prix : EUR 0,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La toute première enquête de Noémie Kimdall, 31 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carnage propre (Format Kindle)
Remarquable ! Un style truculent qui n'est pas sans rappeler San-Antonio (et sans plagier !... ce qui est à noter !)

Un détail important : si on veut lire dans l'ordre les enquêtes de Noémie Kimdall il faut les lire dans cet ordre :
1. Carnage propre (ASIN : B008I74OUO)
2. Assassin artistique (ASIN : B00AVCYQI4)
3. Berger branché (ASIN : B00FM648GY)

En effet "Carnage propre" que vous avez sous les yeux est une nouvelle qui est une courte enquête préalable de Noémie Kimdall. Bien que "Assassin artistique" soit numéroté "t.1" c'est dans cette courte histoire "Carnage propre" (35 pages, 1 euro) qu'on fait connaissance de Noémie Kimdall. Par ailleurs elle est courte... mais très drôle, ce serait vraiment dommage de s'en priver.

J'en dis beaucoup plus sur ces trois romans (et sur le style de l'auteur) dans les commentaires des deux autres.


Berger branché (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 2)
Berger branché (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 2)
Prix : EUR 2,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jouissif !, 30 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Berger branché (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 2) (Format Kindle)
Eh oui... exactement le même commentaire que pour le roman précédent, "Assassin artistique", du même excellent auteur.

Un seul mot suffirait pour qualifier ce petit polar : jouissif !

Ca n'est pas encore de la haute-voltige comme un San-Antonio mais on sent que l'auteur a des ressources dans la cervelle !

Le roman se lit vite. Environ deux à trois heures suivant la vitesse de lecture. L'histoire n'est pas du grand polar et le scenario est assez simple mais on sent nettement l'inspiration "san-antonionesque" sans y trouver le moindre plagiat (ce qui est un tour de force, parce que ce n'est certainement pas la tentation qui manque). Ce qui distingue cet auteur Nathan Pym de nombreux autres qu'on trouve à ce prix en Kindle c'est le style, la façon animée dont est narrée l'histoire, les alternances de phrases courtes et longues en fonction de l'action, les tournures de phrase pouvant s'éloigner du littéraire pour s'approcher du langage de la rue lorsque le contexte se présente, les trouvailles intéressantes en matière de jeux de mots, et le caractère pittoresque des personnages plutôt hauts en couleur. Notamment Noémie Kimdall bien sûr. Celle-ci s'avère être résolument une émule de Béru pour ce qui est du poids (la demoiselle affiche 100 kilos sur la balance dont cinquante réservés au neurones et le reste réservé aux hommes), de la faim permanente, des taches de graisse de frites qu'elle laisse par endroits, des moeurs étranges au domicile comme dans la rue, de l'attirance presque obsessionnelle pour une "baise" rapide au coin d'une table plutôt que le soir au coin du feu, son dégoût pour les technologies "modernes" (elle hait par exemple les téléphones portables, ce qui n'est pas sans lui présenter des inconvénients vu son métier), la bagnole pourrie qu'elle conduit (un petit modèle allemand au nom espagnol qui ne se fait plus depuis des lustres mais qu'elle garde "par amour"), sa conduite énervée, sa chevelure loooongue jusqu'aux reins et rousse comme un incendie (qui allume la plupart des mecs, même les suspects), ses mains baladeuses, et la liste semble s'allonger de romans en romans... Il lui manque encore la gouaille de Béru mais faisons confiance à l'auteur, le personnage peut encore évoluer dans de futurs romans de la série. Les scénarios pour le moment simples gagneront aussi certainement en richesse dans de futures enquêtes mais pour le prix de vente dérisoire de l'oeuvre on ne va pas faire la fine gueule.

Sur le plan de la rédaction le style de cet auteur est très vivant, riche, littéraire quand il faut, légèrement argotique quand il faut... Il y a quelques fautes d'orthographe ça et là ainsi que quelques coquilles qui sont passées à la trappe dans la syntaxe, mais en revanche une relecture de ses trois romans (à ce jour) reste absolument nécessaire pour les fautes de grammaire (fautes d'accord en genre et en nombre ainsi que les conjugaisons de verbes) qui sont encore nombreuses. Cela dit ces fautes d'accord et de conjugaison ne perturbent absolument pas le plaisir de la lecture comme ç'aurait été le cas avec de trop nombreuses fautes d'orthographe ou des phrases trop mal construites. Ce sont ces fautes de grammaire qui coûtent à l'auteur la cinquième étoile à mon appréciation. S'il a besoin d'aide pour les relectures... je ne dirai pas non.

Dernier détail : si on veut lire dans l'ordre les enquêtes de Noémie Kimdall (c'est assez important d'ailleurs pour comprendre la troisième histoire concernant la connaissance des personnages de l'équipe chargée de l'enquête) il faut les lire dans cet ordre :
1. Carnage propre (ASIN : B008I74OUO)
2. Assassin artistique (ASIN : B00AVCYQI4)
3. Berger branché (ASIN : B00FM648GY)

En effet "Carnage propre" est une nouvelle qui est une courte enquête préalable de Noémie Kimdall. Bien que "Assassin artistique" soit numéroté "t.1" c'est dans la courte histoire "Carnage propre" (35 pages, 1 euro) qu'on fait connaissance de Noémie Kimdall. Par ailleurs elle est courte... mais très drôle, ce serait vraiment dommage de s'en priver.


Assassin Artistique (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 1)
Assassin Artistique (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 1)
Prix : EUR 2,99

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Jouissif !, 30 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Assassin Artistique (Les enquêtes de Noémie Kimdall t. 1) (Format Kindle)
Un seul mot suffirait pour qualifier ce petit polar : jouissif !

Ca n'est pas encore de la haute-voltige comme un San-Antonio mais on sent que l'auteur a des ressources dans la cervelle !

Le roman se lit vite. Environ deux à trois heures suivant la vitesse de lecture. L'histoire n'est pas du grand polar et le scenario est assez simple mais on sent nettement l'inspiration "san-antonionesque" sans y trouver le moindre plagiat (ce qui est un tour de force, parce que ce n'est certainement pas la tentation qui manque). Ce qui distingue cet auteur Nathan Pym de nombreux autres qu'on trouve à ce prix en Kindle c'est le style, la façon animée dont est narrée l'histoire, les alternances de phrases courtes et longues en fonction de l'action, les tournures de phrase pouvant s'éloigner du littéraire pour s'approcher du langage de la rue lorsque le contexte se présente, les trouvailles intéressantes en matière de jeux de mots, et le caractère pittoresque des personnages plutôt hauts en couleur. Notamment Noémie Kimdall bien sûr. Celle-ci s'avère être résolument une émule de Béru pour ce qui est du poids (la demoiselle affiche 100 kilos sur la balance dont cinquante réservés au neurones et le reste réservé aux hommes), de la faim permanente, des taches de graisse de frites qu'elle laisse par endroits, des moeurs étranges au domicile comme dans la rue, de l'attirance presque obsessionnelle pour une "baise" rapide au coin d'une table plutôt que le soir au coin du feu, son dégoût pour les technologies "modernes" (elle hait par exemple les téléphones portables, ce qui n'est pas sans lui présenter des inconvénients vu son métier), la bagnole pourrie qu'elle conduit (un petit modèle allemand au nom espagnol qui ne se fait plus depuis des lustres mais qu'elle garde "par amour"), sa conduite énervée, sa chevelure loooongue jusqu'aux reins et rousse comme un incendie (qui allume la plupart des mecs, même les suspects), ses mains baladeuses, et la liste semble s'allonger de romans en romans... Il lui manque encore la gouaille de Béru mais faisons confiance à l'auteur, le personnage peut encore évoluer dans de futurs romans de la série. Les scénarios pour le moment simples gagneront aussi certainement en richesse dans de futures enquêtes mais pour le prix de vente dérisoire de l'oeuvre on ne va pas faire la fine gueule.

Sur le plan de la rédaction le style de cet auteur est très vivant, riche, littéraire quand il faut, légèrement argotique quand il faut... Il y a quelques fautes d'orthographe ça et là ainsi que quelques coquilles qui sont passées à la trappe dans la syntaxe, mais en revanche une relecture de ses trois romans (à ce jour) reste absolument nécessaire pour les fautes de grammaire (fautes d'accord en genre et en nombre ainsi que les conjugaisons de verbes) qui sont encore nombreuses. Cela dit ces fautes d'accord et de conjugaison ne perturbent absolument pas le plaisir de la lecture comme ç'aurait été le cas avec de trop nombreuses fautes d'orthographe ou des phrases trop mal construites. Ce sont ces fautes de grammaire qui coûtent à l'auteur la cinquième étoile à mon appréciation. S'il a besoin d'aide pour les relectures... je ne dirai pas non.

Dernier détail : si on veut lire dans l'ordre les enquêtes de Noémie Kimdall (c'est assez important d'ailleurs pour comprendre la troisième histoire concernant la connaissance des personnages de l'équipe chargée de l'enquête) il faut les lire dans cet ordre :
1. Carnage propre (ASIN : B008I74OUO)
2. Assassin artistique (ASIN : B00AVCYQI4)
3. Berger branché (ASIN : B00FM648GY)

En effet "Carnage propre" est une nouvelle qui est une courte enquête préalable de Noémie Kimdall. Bien que "Assassin artistique" soit numéroté "t.1" c'est dans la courte histoire "Carnage propre" (35 pages, 1 euro) qu'on fait connaissance de Noémie Kimdall. Par ailleurs elle est courte... mais très drôle, ce serait vraiment dommage de s'en priver.


Petit livre noir des voisins
Petit livre noir des voisins
Prix : EUR 1,99

1.0 étoiles sur 5 Dans la même veine que le "petit livre noir des cons" du même auteur, 11 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit livre noir des voisins (Format Kindle)
Rigoureusement le même niveau au ras des pâquerettes que le "petit livre noir des cons" du même auteur. Aussi peu de lignes par page (moins de 10, généralement pas plus de 2 ou 3). On passe en moyenne une quinzaine de secondes par page, pas plus, et c'est à peine si on esquisse une ébauche de sourire tellement c'est nul. Même le prix ne se justifie pas, c'est dire... Tous les livres de cet auteur sont désespérément vides : en qualité comme en quantité. Voyez sa page Amazon qui regroupe la liste de ses livres avec la moyenne des commentaires et vous aurez tout de suite compris.


Petit Livre noir des cons
Petit Livre noir des cons
Prix : EUR 1,99

2.0 étoiles sur 5 En moyenne 8 lignes par page... et que de l'archi-connu, 11 décembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Petit Livre noir des cons (Format Kindle)
Ne vous fiez pas à son nombre de pages (158) parce que la longueur moyenne de chaque page est de 7 lignes !!! Le titre se prête donc très bien à l'ouvrage parce que si peu de textes réparti en 158 pages... c'est p'têt un peu prendre les gens pour des cons, non?

Par ailleurs la quasi-totalité des citations et petites histoires drôles (ou se voulant drôles) que contient le livre sont archi-connues, réchauffées de chez réchauffées : Frédéric Dard, Audiard, Lautner, Desproges, Coluche, Brassens, Gainsbourg, Jean Yanne, quelques réparties tirées de films et que tout le monde connaît, et un genre de lexique d'une cinquantaine de mots commençant par "con~", "comb~" ou "comp~", et voilà c'est tout, on pond un bouquin avec ça à raison de 1 à 10 lignes par page.

Qu'est-ce qui sauve ce livre ? Son prix, c'est tout. Et encore...


Celtic Blessing
Celtic Blessing
Prix : EUR 8,99

3.0 étoiles sur 5 Splendide, mais attention c'est une réédition de l'ancien album "Illumination", 9 décembre 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celtic Blessing (Téléchargement MP3)
Bel album, évidemment, comme tous les albums de Terry Oldfield, bien que celui-ci soit loin d'être l'un de ses meilleurs. J'attribue largement 5 étoiles à de nombreux albums de Terry Oldfield (notamment ceux-ci : "Spirit of the Rainforest", "Zen - The Search for Enlightenment", "Spirit of Africa", "Spirit of Tibet", "Earth Spirit", "Spirit of India", "Yoga Harmony", "Reiki Harmony", "Om" (avec Medwyn Goodall), "Reiki Flow" et "Sweet Awakenings" qui sont de purs chef-d'oeuvre) mais pour celui-là je me contenterai de 3 étoiles car il leur est nettement inférieur.

Par ailleurs attention : ce n'est pas un nouvel album mais une réédition (rigoureusement la même) de l'album "Illumination - A Celtic Blessing" qui fut publié en 1992. Si vous avez déjà cet album "Illumination" vous n'avez pas besoin d'acheter celui-ci.

Ecoutez plutôt ceux que j'ai cités ci-dessus, ils sont un régal pour les oreilles !


NOUVELLE ERE: Suspense
NOUVELLE ERE: Suspense

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Très bon, mais pourrait être encore largement meilleur avec des retouches et avec une vraie fin, 6 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : NOUVELLE ERE: Suspense (Format Kindle)
Excellent scénario, mis à part que ça se termine en eau de boudin... Il manque résolument un chapitre (toute l'opération finale à Washington qu'on imagine être particulièrement Rock n' Roll) pour terminer l'histoire ! Un chapitre qui aurait pu clore le roman de façon magistrale et qui manque totalement. L'action se termine dans ce livre comme s'il allait y avoir un second tome... Or il n'y a pas de second tome !

Par ailleurs le livre est truffé de fautes d'orthographe, de fautes de grammaires, de fautes de syntaxe, et de phrases mal relues et paragraphes mal relus. Ces fautes, sur les 450 pages du roman, doivent atteindre le nombre de quelques milliers... au moins. Vraiment dommage, que dis-je... EXTRÊMEMENT dommage parce que le scénario est excellent et l'histoire particulièrement bien racontée !

Quelques invraisemblances aussi, comme la flasque de whisky lancée d'un hélicoptère vers un autre pour enflammer puis faire exploser l'autre, ou le gamin Kyle qui a neuf ans n'a jamais vraiment été communicant (pas de mère, un père toujours absent, pas de copains, une vie en pleine campagne) mais parle avec les deux héros avec des mots d'adulte de 20 ans et peut philosopher comme un homme de 50... et qui conduit le pick-up depuis la ferme jusqu'au terrain à plusieurs dizaines de kilomètres de là alors que les deux adultes avec lui sont parfaitement capables de le faire avec infiniment plus de sûreté au milieu de cette ambiance de guerre impitoyable. Quelques autres incohérences aussi, je ne relèverai pas tout ici. Honnêtement il y a des choses à revoir pour améliorer certains aspects qui ruinent le niveau autrement très bon du roman.

Ce livre, avec une relecture très sévère et des retouches (nombreuses), pourrait dans une seconde édition rivaliser avec bien des best-sellers, mais en l'état il faut se contenter de se dire que c'est une excellente histoire et que l'auteur la raconte vraiment bien.

Vu que pas mal de monde a comme moi relevé une myriade de fautes dans ce livre mais pas TOUT LE MONDE j'en suis à me demander si la version Kindle (celle que j'ai achetée le 18 octobre) est vraiment la même que l'édition papier. Ceci pourrait peut-être expliquer cela. Auquel cas il serait URGENT de mettre à jour la version Kindle et de permettre à ceux qui ont fait l'achat de la version Kindle de pouvoir télécharger gratuitement la mise à jour (Amazon permet les mises à jour gratuites de certains livres au format Kindle).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jan 1, 2016 9:09 PM CET


Bosch MSM66020 Mixeur Plongeant 600 W
Bosch MSM66020 Mixeur Plongeant 600 W
Proposé par VpcBoost
Prix : EUR 36,57

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le couvercle du bol broyeur était impossible à ouvrir. Bloqué à mort ! Il a fallu bricoler pour arriver à l'ouvrir., 4 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bosch MSM66020 Mixeur Plongeant 600 W (Cuisine)
Je viens de recevoir l'article en début d'après-midi. Le mixeur fonctionne mais le couvercle du bol broyeur était bloqué à mort ! Même avec cet ouvre-bocal pourtant très efficace (j'arrive à ouvrir n'importe quoi avec, même desserrer des écrous complètement grippés) je n'ai absolument pas réussi à faire bouger le couvercle d'un seul millimètre ! Totalement impossible à ouvrir ! Le bol broyeur était totalement inutilisable ! La faute aux trois ergots (ceux du couvercle, pas ceux du bol lui-même) qui ont pour rôle de maintenir le couvercle en position fermée. N'ayant pas d'étau de mécanicien chez moi je me suis acharné contre ce satané couvercle pendant près de trois heures. Et puis finalement en fin d'après-midi j'ai eu l'idée d'improviser un étau avec... la double porte d'une de mes armoires de chambre ! En bloquant le couvercle en le tenant en sandwich entre les deux battants de la double porte de l'armoire j'ai enfin pu ouvrir le bol broyeur en le tournant d'un coup... très sec! Une fois ouvert je me suis empressé de réduire à la Dremel la hauteur de ces foutus ergots en effet bien trop profonds ! Et maintenant ce fichu couvercle s'ouvre et se ferme correctement, la hauteur que j'ai laissé aux ergots est largement suffisante pour quand même entendre le "clac" de sécurité de fermeture et maintenir parfaitement le bol fermé pendant son utilisation même à haute vitesse.

Je peux enfin mettre quatre étoiles pour cet article, parce que mis à part cet incident tout le reste de ce mixeur est vraiment de la très grande qualité. Mais je ne mets pas cinq étoiles ! Parce qu'il est clair que Bosch doit revoir les cotes des ergots de ce couvercle. Il n'y a aucune raison pour qu'elles soient aussi hautes au point que sur certains exemplaires (je n'ai pas eu de chance je suis tombé sur l'un d'eux) le bol broyeur soit totalement inutilisable faute de pouvoir l'ouvrir au moins la première fois sans devoir passer par tout ce bricolage insensé pour arriver à l'ouvrir.


Eve, la femme : L'injustice de tous les temps, La plus flagrante erreur judiciaire
Eve, la femme : L'injustice de tous les temps, La plus flagrante erreur judiciaire
par Henri Tisot
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

5.0 étoiles sur 5 L'un des plus beaux livres que j'aie jamais lus, 3 novembre 2015
Merveille des merveilles. Ce livre est un profond hommage à la femme, l'Eve bafouée, celle sans qui l'humanité n'existerait pas, celle qui vit en toute femme qu'elle enfante ou pas, mais qui reste encore et encore injustement punie par les religions... mais aussi par l'indécrottable machisme moderne qui malgré sa prétendue laïcité perpétue la phallocratie dans toutes les couches de la société, de la rue jusque dans le fonctionnement des entreprises et jusqu'aux plus hautes institutions. Que l'on soit croyant ou que l'on soit athée (comme moi) il faut lire ce livre qui est un cri contre l'injustice à laquelle est confrontée la femme depuis que l'humanité vit sur Terre. Ce livre est une véritable lettre d'amour à la femme, à nos mères, à nos épouses, à nos soeurs et à nos filles.

Henri Tisot fut non seulement un grand amuseur mais aussi un très grand écrivain. Nombre de ses livres en témoignent.

Et celui-ci est l'un des plus beaux hommages à la femme qu'il m'ait été donné de lire dans ma vie.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-14