Profil de Jacques Prestreau > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Jacques Prestreau
Classement des meilleurs critiques: 920
Votes utiles : 290

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Jacques Prestreau (France)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10
pixel
Pyrex 4936926 Broc Mesureur Collection Verre Transparent 1 L
Pyrex 4936926 Broc Mesureur Collection Verre Transparent 1 L
Prix : EUR 17,03

5.0 étoiles sur 5 Excellent !, 26 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pyrex 4936926 Broc Mesureur Collection Verre Transparent 1 L (Cuisine)
Un excellent bol mesureur. En Pyrex très solide et moulé d'une seule pièce. Il est assez lourd (raisonnablement) ce n'est pas du tout du toc ! La sérigraphie est parfaitement claire, d'une lisibilité incomparable, et on sent, même au lavage, qu'elle va être inusable.

La poignée tient parfaitement en main, même avec le bol complètement plein.

Le bec verseur est parfaitement calibré, il ne goutte pas du tout au versement du liquide (je m'en sert entre autres pour verser avec précision dans des pots de yaourts qui chaufferont ensuite à la yaourtière électrique, par exemple)

Et il passe au micro-ondes, ce qui est loin d'être le cas de bien des mesureurs en plastique (attention les mesureurs en mélaminé ne passent jamais au micro-ondes) et des mesureurs en verre trop fin et trop fragile.

Le meilleur choix !


Korg KOH Microkey-61 Clavier USB 61 Notes Noir
Korg KOH Microkey-61 Clavier USB 61 Notes Noir
Prix : EUR 139,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le top du top pour ce prix, 26 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Korg KOH Microkey-61 Clavier USB 61 Notes Noir (Appareils électroniques)
Absolument aucun problème en ce qui me concerne, que ce soit avec Windows 7 comme avec Windows 8, et que ce soit en 32 bit comme en 64 bits.

Je reproduis quasiment mot pour mot l'avis que j'ai fait récemment sur Audiofanzine pour la version 37 touches parce que depuis... j'ai fait l'acquisition de ce 61 touches, et il n'y a pas la moindre différence entre les deux dans la qualité du matos comme dans le feeling que j'ai avec ! Donc :

Parmi les atouts qui m'ont fait craquer :
- sensible à la vélocité de façon très fine et réglable
- Un toucher extrêmement doux mais avec un déclenchement "Note On" clair et net, sans rebond intempestif.
- La transposition d'octaves (il a une tessiture totale de 9 octaves !)
- Les deux molettes indispensables
- Pas besoin de pilote particulier (on branche sur un port USB disponible, Windows 7 installe aussitôt son pilote interne, et roulez jeunesse!)
- Il ne nécessite pas d'alimentation (sauf si on l'utilise sur un iPad)
- Il contient un port USB en sortie et DEUX (!) ports USB en entrée ! Ce qui ouvre tout un monde quand on a un microordinateur qui commence à manquer de connecteurs USB pour d'autres périphériques MIDI (il sert donc aussi de "Hub" pour deux périphériques MIDI supplémentaires).
- Il est livré avec le logiciel Korg Kontrol Editor qui permet de le programmer entièrement (on peut programmer des messages MIDI, assigner des Control Change sur n'importe quelle touche par exemple, faire des splits du clavier affectés à des canaux MIDI différents, modifier à volonté la vélocité, créer des patches, etc.)
- Un bundle de logiciels gratuits qui ne sont pas de vulgaires nanars mais de véritables VSTIs de grands éditeurs et sacrément réputés (une licence gratuite pour Korg M1 LE, une licence gratuite pour Toontrack EzDrummer Lite, une licence gratuite pour AAS Strum Acoustic Session, une licence gratuite pour AAS Lounge Lizard Session, une licence gratuite pour AAS Ultra Analog Session, tout cela donne de quoi faire pour un bout de temps et c'est de la qualité ! Et on a aussi 50% de rabais sur la Korg Legacy Collection complète (qui est le top du top en matière de vintage synths, et cela la met à seulement 100 euros complète !))

Le toucher du clavier est TRES agréable. C'est vraiment le meilleur toucher que je connaisse en mini-touches. Il répond au poil à la vélocité, y a pas un seul jeu dans les touches, le relâcher est instantané, on peut avoir un jeu très rapide avec une parfaite maîtrise... Même les deux molettes sont épaisses, parfaitement ajustées sans aucun jeu et pas du tout en toc.

Il n'a pas d'aftertouch mais est-ce vraiment nécessaire sur un tel clavier fait pour le jeu rapide et fluide? Pour les nappes, les longs sustains et l'aftertouch je prends mon M-Audio Axiom 49. L'aftertouch sur des mini-touches c'est un non-sens. Trop de gens confondent aftertouch et vélocité (ça oui c'est important sur un clavier mini-touches acheté pour faire des leads).

Et la coque de ce clavier n'est pas du plastique mou comme j'ai vu sur d'autres modèles pourtant de marques aussi renommées ! Même les deux molettes sont aussi solides que sur un clavier à touches de taille classique. J'utilise le 37 touches depuis presque un an et il est toujours comme neuf malgré une utilisation quotidienne de plusieurs heures. Et maintenant j'utilise ce 61 touches avec le même plaisir... Je ne fais absolument aucune différence entre les deux claviers si ce n'est la tessiture de ce 61 touches qui est bien sûr beaucoup plus étendue.

La configuration générale est simplissime: on branche et c'est prêt ! (si on veut faire des choses plus spécifiques avec les messages MIDI on installe le petit logiciel Korg Kontrol Editor et tout cela marche à la perfection).

La sélection des canaux MIDI par défaut est gérée par tous les logiciels de musique donc on n'a pas à s'en préoccuper plus que pour tout autre clavier.

Le manuel est parfaitement clair (et en 5 langues dont le français).

Le rapport qualité prix ? Imbattable !


Whirlpool AKR 441 WH Hotte Groupe Filtrant 59,9 cm 550 m³/h Blanc
Whirlpool AKR 441 WH Hotte Groupe Filtrant 59,9 cm 550 m³/h Blanc
Proposé par METAMZCI
Prix : EUR 155,58

1.0 étoiles sur 5 Inefficace en recyclage, comme toutes les autres, 7 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Whirlpool AKR 441 WH Hotte Groupe Filtrant 59,9 cm 550 m³/h Blanc (Divers)
J'ai acheté ce modèle AKR 441 WH il y a maintenant trois ans.

Bilan : aucune satisfaction. Pas la moindre !

A la livraison déjà le carton ne contenait ni les vis de fixation ni le clapet anti-retour à utiliser en mode évacuation (un clapet anti-retour qui ne coûte pourtant pas une fortune par rapport à la hotte) ni... le filtre à charbon à utiliser en mode recyclage ! Autrement dit que je choisisse le mode évacuation ou le mode recyclage j'étais marron, il me fallait déjà aller vadrouiller dans Paris pour faire un achat en complément afin de pouvoir utiliser la hotte sans attendre !

Ni vis de fixation, ni le clapet anti-retour indispensable pour le mode évacuation, ni le filtre à charbon indispensable pour le mode recyclage... c'est inadmissible ! On peut imaginer que c'était une bévue lors de l'emballage à l'usine, mais il semble que ce genre de déconvenue soit extrêmement courant avec cette marque et d'autres marques qui lui sont associées de façon claire ou parfois de façon plutôt obscure (et étrangement pas nécessairement du même groupe, par exemple vous constaterez que la hotte Rosière RHC626 est exactement la même que la Whirlpool AKR441 (photos, carter, schémas, et même la référence des pièces détachées)... absolument toute la hotte Rosières RHC626 est identique à la hotte Whirlpool AKR441 (voyez d'ailleurs la photo présentée par Darty pour la Rosière RHC626 vous verrez clairement que c'est votre Whirlpool AKR441 !) à la seule différence du moteur contenu à l'intérieur... or Rosières ne fait pas partie du groupe Whirlpool, ce qui prouve qu'il y a quelque part quelque chose qui cloche gravement dans le monde des constructeurs électroménager et qui se fait dans le dos des consommateurs !)

En fait où se situe la source de tous les problèmes chez Whirlpool, marque qui avait une grande réputation il y a trente ans ?

Le problème de Whirlpool est que depuis le début des années 1980 Whirlpool mise essentiellement sur son implantation d'usines en Chine, plus de 90% des produits Whirlpool sont fabriqués en Chine avec de la main d'oeuvre à prix dérisoire et les immenses lacunes habituelles des usines chinoises en matière de contrôle qualité. Voilà la réalité de Whirlpool... et ce n'est pas près de s'arrêter vu que Whirlpool est devenu propriétaire l'année dernière (par l'acquisition de 51% du capital) de Hefei Rongshida Sanyo Electric... le géant chinois de l'électroménager !

Depuis trente ans la plupart des constructeurs de l'électroménager ferment les unes après les autres leurs usines situées dans les pays occidentaux pour soit s'associer avec des constructeurs chinois soit purement et simplement racheter leur capital et en devenir majoritaires ! Quelle que soit la politique choisie le résultat est le même : la main d'oeuvre européenne réduite au chômage au profit de mains d'oeuvres à très bon marché en Extrême-Orient... mais aussi une dégringolade considérable de la qualité des produits fabriqués ! Et ce n'est pas les velléités de maintien comme à Amiens qui changeront grand chose à leur politique, c'est de la poudre aux yeux pour calmer les gouvernements européens qui râlent.

C'est comme ça qu'on se retrouve depuis une trentaine d'années avec des produits de qualité de plus en plus désastreuse dans les rayons de nos boutiques d'électroménager, et c'est comme ça aussi qu'on découvre de façon tout à fait au hasard que des produits rigoureusement identiques peuvent se retrouver en vente alors même qu'ils sont de marques qui n'appartiennent même pas au même groupe ! (comme cette hotte Rosières RHC626 alors que Rosières n'appartient pas au groupe Whirlpool... et qui est pourtant rigoureusement le même produit que cette Whirlpool AKR441 avec les mêmes défauts désastreux de conception !)

J'ajoute qu'après l'installation qui fut épique de cette hotte il y a trois ans, l'utilisation quotidienne ne me donne pas la moindre satisfaction. Une aspiration annoncée de 550 m³/h qui en réalité ne dépasse pas les 400 m³/h (j'ai mesuré avec un débimètre d'air) avec pour conséquence une inefficacité totale, la persistence d'une buée considérable dans la cuisine même avec le moteur en régime maximal, et pourtant ma cuisine n'est pas grande, je vis dans un petit appartement dont la cuisine fait 8 m². C'est ma deuxième hotte aspirante, la précédente était d'un autre grand groupe électroménager et avec la même qualité déplorable. Ces hottes sont à fuir à toutes jambes. Et le SAV du vendeur auquel j'avais acheté cette hotte Whirlpool AKR441 est resté totalement sourd à mes appels téléphoniques et à mes lettres, tout comme le service client de Whirlpool eux-mêmes. Toute l'année de garantie s'est passée à ne recevoir absolument aucune réponse par écrit et seulement des réponses vagues et inconsistantes par téléphone. Et vu que le marché des hottes aspirantes ne devient intéressant en terme de qualité qu'à partir d'au moins 400 euros (en dessous elles sont toutes aussi inefficaces les unes que les autres pour les raisons que j'ai évoquées ci-dessus) j'attends de me reconstituer un pécule suffisant pour viser ce "haut de gamme" en dehors duquel il n'existe aucune hotte réellement efficace en mode recyclage.

En trente l'efficacité de l'électroménager a subi une dégringolade considérable. Y compris pour des éléments comme ces hottes aspirantes. Et Whirlpool est en haut de la liste pour ce qui est des marques autrefois excellentes qui sont aujourd'hui devenues parmi les pires. La seule marque du groupe Whirlpool qui sort totalement du lot (parce qu'elle est chouchoutée par le groupe pour son prestige et le soin exceptionnel apporté à ses conceptions et ses réalisations) c'est KitchenAid. Toutes les autres sont désastreuses.


Flowing
Flowing
Proposé par CD Amérique
Prix : EUR 19,95

5.0 étoiles sur 5 Sublime !, 29 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flowing (CD)
Vous aimez les plus belles compositions romantiques de Yanni ? Alors vous allez ADORER Bernward Koch !

Que peut-on dire de plus ? Si ce n'est que cela se passe de mots... On lance l'album et on écoute les yeux fermés en partant dans un véritable rêve aux mélodies de Bernward Koch, avec son piano omniprésent, agrémenté de très douces nappes de synthétiseurs et quelques fois quelques mesures de flûte jouées par Christiane Böhm et de quelques discrets rythmes de percussions de son frère Christoph Koch.

Un seul mot peut résumer ce qu'on éprouve en sortant de ce rêve à la fin de l'album : SUBLIME ! On veut rester encore un peu les yeux fermés...

J'ai éprouvé ce sentiment très profond avec quelques rares autres albums du même genre tels que In My Time de Yanni ou Graces Of Eternity de Yuriko Nakamura ou Om de Medwyn Goodall & Terry Oldfield ou les albums de Kevin Kern (In The Enchanted Garden par exemple) ou Zen garden de Kokin Gumi ou Yin Tao de Sayama, et quelques autres...


Entre les jambes
Entre les jambes
DVD ~ Victoria Abril
Proposé par brocanbulles
Prix : EUR 8,00

5.0 étoiles sur 5 Très bon polar, 5 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Entre les jambes (DVD)
Rha là là ! Si on visionne ce film dans l'idée de mater pendant deux heures les jambes de Victoria Abril, évidemment... mieux vaut passer son chemin et en choisir un autre. Parce que contrairement à ce que peuvent laisser penser le titre et l'affiche du film ce n'est pas du tout un film érotique (oh bien sûr il y a pas mal de scènes qui peuvent faire tourner l'imagination de sexopathes) mais c'est surtout un polar. Un très bon polar ! Une histoire de manipulation diabolique (la vie sexuelle débordante d'un homme sexopathe (mais pas psychopathe, hein) publiée à son insu par un tiers sous la forme d'un roman en cassettes audio illégales) doublée d'une histoire d'adultère que cet homme commence avec l'épouse d'un inspecteur de police, une épouse elle-même sexopathe, le soir où ils se rencontrent et b..sent dans une voiture où le lendemain on découvre un cadavre). L'histoire est complexe, très complexe (et le film dure deux heures), donc il faut être particulièrement concentré non pas sur les jambes de la dame mais plutôt sur le scénario, car si on rate quelques détails dans le fil de l'histoire alors on est vite perdu. J'ai trouvé le scénario drôlement bien ficelé d'ailleurs, à une exception près : les quelques dernières minutes à la fin. Le même dénouement final pouvait, avec le même rythme, être représenté d'une façon plus claire.

Très bon point aussi pour l'atmosphère pesante, angoissante pour les personnages principaux, et servie par une musique tout à fait adéquate aux violons rappelant les atmosphères lourdes de certains vieux polars. Très bon point enfin pour la photographie, la mise en lumière et le cadrage.

Le film est tout à fait visible par des ados sachant correctement faire la part des choses entre l'imaginaire et le réel, et entre ce qui est moral et ce qui ne l'est pas, ou ce qui est à la limite de l'acceptable cinématographiquement à cet âge tant dans les moeurs que dans le crime. Le film était interdit aux moins de 12 ans lors de sa sortie en salles. Je pense qu'en effet ça se justifiait. Mais non pas pour des raisons de pornographie (il n'y en a pas du tout) ou d'érotisme (il y en a, c'est évident et de toutes façons nécessaire à une telle histoire, mais ça reste tout à fait raisonnable), mais ce la se justifiait plutôt parce que l'histoire raconte une affaire particulièrement glauque, sordide, où personne pas même les policiers n'a vraiment une morale irréprochable.


Histoire des dinosaures
Histoire des dinosaures
Prix : EUR 12,99

14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 >LE LIVRE qu'il faut avoir aujourd'hui en 2013 sur les dinosaures, 3 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Histoire des dinosaures (Format Kindle)
Ce livre n'est pas "un livre de plus sur les dinosaures" comme on pourrait le penser... mais il est >LE< livre qu'il faut avoir aujourd'hui en 2013 sur les dinosaures. Ce livre n'est pas une énième longue suite de descriptions sommaires d'espèces de dinosaures déjà maintes fois racontées dans des dizaines d'ouvrages (pour ça vous avez déjà largement le choix dans la littérature) mais il raconte de façon extrêmement détaillée ce que nous savons réellement, scientifiquement, aujourd'hui en 2013 sur les dinosaures. On y discute de tous ces sujets :

- Les origines des dinosaures parmi les archosauriens qui ont survécu à la grande extension de la fin du Permien;
- Ce qui différencie précisément un dinosaure d'un autre reptile, au sens anatomique et physiologique;
- La raison pour laquelle ils ont survécu à la nouvelle grande extinction, celle de la fin du Trias;
- Les raisons paléoclimatiques, biogéographiques de leur radiation évolutive phénoménale à travers le monde entier lors du Jurassique, une période géologique surnommée à juste titre "L'âge d'Or des dinosaures", appellation que l'auteur va justifier par un motif supplémentaire;
- Les gisements paléontologiques découverts à travers le monde entier depuis un siècle et demi, et surtout les plus récemment découverts et dont l'exploitation va demander des décennies;
- Les fouilles menées par l'auteur au Laos, au Maroc, au Lesotho (savez-vous qu'il est l'un des seuls non-africains à parler la langue très particulière des bushmens du Lesotho, une des seules langues à clics ?) et... très récemment en Charentes !
- La remise en question de beaucoup de certitudes ou quasi-certitudes jusque là bien ancrées sur la physiologie des dinosaures (leur homéostasie [certains ectothermes dits "sang froid", d'autres endothermes dits "sang chaud"], leur métabolisme, leurs relations poids/taille parfois surprenantes (avec les contraintes mécaniques sur le squelette, contraintes adaptatives sur le système cardiovasculaire, etc.), leurs modes de reproduction qu'il faut mettre plutôt au pluriel qu'au singulier, leurs modes alimentaires...)
- La filiation décrite de façon extrêmement détaillée entre les dinosaures et les oiseaux, avec une description de l'histoire des débats depuis la première hypothèse formulée en 1864 par l'anatomiste Gegenbaur jusqu'aux études menées aujourd'hui dans les laboratoires, notamment sur les fossiles découverts en Chine ces dernières années;
- Le dernier chapitre revient sur le débat houleux concernant les causes de leur disparition à la fin du Crétacé, ainsi que sur la survivance de certains d'entre eux (l'ordre des saurischiens, sous-ordre des théropodes) à travers les oiseaux.

En plus du magnifique "coup de plume" (je me permets ce jeu de mots) de l'auteur, et de la façon dont il a atteint son but souhaité dans ce livre en faisant un récapitulatif actualisé en 2013 sur ce qu'on sait aujourd'hui des dinosaures et sur ce qu'il reste à découvrir encore sur eux, j'aime tout particulièrement l'humour de l'auteur ainsi que ses mises au point et ses rappels de notions malheureusement un peu vite oubliées par beaucoup d'auteurs vulgarisateurs. En effet bien que ce livre soit un livre de vulgarisation (qui requiert toutefois une bonne connaissance préalable de certaines notions de physiologie), on n'a pas du tout affaire à un quelconque rédacteur ou journaliste, Ronan Allain étant enseignant-chercheur au Muséum National d'Histoire Naturelle, Maître de Conférences "Systématique et évolution des dinosaures saurischiens : phylogénie, diversification et biogéographie" à l'USM 0203 de l'UMR 7207 (du MNHN) appelée aussi le CR2P... cette Unité Scientifique 0203 où travaillent aussi (certains déjà très connus du grand public pour leurs livres) Jean Broutin, Sylvain Charbonnier, Gaël Clément, Patrick De Wever, Philippe Janvier, Michel Laurin, Martin Pickford, Jean-Claude Rage, Brigitte Senut, Jean-Sébastien Steyer, Pascal Tassy, et bien d'autres... Des auteurs français à lire en priorité quand on s'intéresse à la paléontologie et à la systématique (sans oublier d'autres auteurs du Muséum eux aussi comme Eric Buffetaut, Guillaume Lecointre, Patrick Blandin...)

Attention, il n'y a pas d'illustrations dans ce livre. Le texte a lui seul vaut largement le prix de ce livre de 230 pages très denses et remarquablement écrites !

J'aime tout particulièrement les dernières lignes de ce livre, que je peux citer ici puisque c'est une citation courte : "Dans la nature actuelle, les oiseaux sont représentés par environ 10 000 espèces alors qu'on compte seulement 3 500 espèces de mammifères. Dans ces conditions, difficile de dire que nos écosystèmes sont dominés par les mammifères ! Qui peut aujourd'hui prétendre que ces derniers survivront aux dinosaures ?".

Sur la filiation entre les dinosaures et les oiseaux je ne saurai trop recommander aussi les livres d'un des plus éminents confrères de Ronan Allain au MNHN : les livres passionnants d'Eric Buffetaut (de l'UMR 8538 du MNHN) ainsi que son blog Dinoblog et son association Dinosauria.


In My Time
In My Time
Proposé par FastMedia "Navires De USA"
Prix : EUR 14,43

5.0 étoiles sur 5 Magnifique ! Et romantique à souhait..., 9 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : In My Time (CD)
Un des plus beaux albums de Yanni ! Que des romances au piano accompagné de violons. Un très beau cadeau pour la Saint-Valentin par exemple, ou pour passer une belle soirée romantique avec celle qu'on aime...


HP 364XL Cartouche d'encre d'origine Pack de 4 Cyan Magenta Jaune
HP 364XL Cartouche d'encre d'origine Pack de 4 Cyan Magenta Jaune
Prix : EUR 68,96

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chez All Day Office Supplies ce sont bien les cartouches originales du constructeur, 7 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Il est très difficile de donner un avis sur le produit lui-même quand on commente des cartouches d'encre, car les vendeurs sur Marketplace peuvent vendre n'importe quoi ressemblant plus ou moins à la référence de la fiche Amazon... sans être très précisément la même référence !

Une chose en tout cas certaine c'est qu'achetées chez All Day Office Supplies j'ai bien eu les cartouches originales de Hewlett-Packard et non pas des vulgaires cartouches prétendument compatibles, et les cartouches reçues étaient réellement neuves (et non pas reconditionnées comme on voit chez un autre vendeur omniprésent sur Amazon mais que je ne citerai pas).

Le colis reçu aujourd'hui de All Day Office Supplies contenait :
- 1 cartouche 364XL noire CN684EE ABB (capacité 2 x - 550 pages)
- 1 cartouche 364XL cyan CB323EE ABE (capacité 2,5 x - 750 pages)
- 1 cartouche 364XL magenta CB324EE ABE (capacité 2,5 x - 750 pages)
- 1 cartouche 364XL jaune CB325EE BA1 (capacité 2,5 x - 750 pages)

Et toutes étaient neuves et avec la date de péremption à fin 2014.

Donc je recommande cet article (le but premier d'un commentaire est de commenter l'article qui fait l'objet de la fiche Amazon)... mais aussi ce vendeur puisqu'il respecte scrupuleusement les caractéristiques annoncées de cette fiche produit.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 21, 2013 10:57 PM MEST


Tout le plaisir est pour moi
Tout le plaisir est pour moi
DVD ~ Marie Gillain
Proposé par BERSERK MEDIA
Prix : EUR 12,95

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Recherche clito désespérément. Mais pas de la bonne façon., 1 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tout le plaisir est pour moi (DVD)
Bof.

Pas féministe du tout, d'ailleurs, pour faire suite au bon commentaire de Buste de Keaton. Le féminisme authentique... c'est tout autre chose ! Il suffit de relire Simone de Beauvoir ou Élisabeth Badinter ou Simone Weil ou Paola Tabet (pour ne prendre que quelques uns des plus grands exemples).

Ici, dans ce film il n'est pas question de féminisme mais des conséquences d'une conception complètement stupide de l'amour réduit à rien d'autre que le "cul" entre deux personnes. Quand ce qu'on appelle l'amour ne contient pas l'ombre d'un sentiment mais se contente de la recherche de sensations physiques (droit à l'orgasme, hop ! le reste on ne veut pas en entendre parler) eh bien il faut s'attendre à ce qu'un jour le corps lui aussi décide de dire non.

Louise devient subitement frigide du jour au lendemain à force de ne voir dans l'acte d'amour que du physique, de l'organique, avec comme unique but l'orgasme, sans le moindre sentiment ni même le moindre romantisme. Les simples mamours à un moment quelconque de la journée elle connaît pas, les petits gestes attentionnés pour l'autre elle connaît pas, les mots tendres elle connaît pas, les préliminaires elle connaît pas, la tendresse elle connaît pas... François l'aime (entendez par là qu'il aimerait bien une vraie relation affectueuse avec elle), mais elle, elle ne voit dans la relation rien d'autre que le physique, en un mot : le cul... la recherche forcenée de l'orgasme à tout prix et comme but unique de "l'amour" (pas seulement l'acte d'amour... mais carrément aussi de l'amour au sens large, un terme qu'elle ne prononce d'ailleurs pas une seule fois de toute la durée du film). Alors évidemment il ne faut pas s'étonner si elle finit par ne plus rien ressentir du tout et a l'impression d'être littéralement anesthésiée pendant l'acte alors que son ami François est attentionné, prévenant, tendre tout en étant actif, et fait tout pour que ce soit chaque fois vécu comme un bon moment d'amour intense ensemble... mais d'amour ne se restreignant pas à la recherche exclusif de l'orgasme comme une timbale à décrocher à la foire.

Alors voilà... Non seulement elle ne comprend rien aux sentiments et n'a même pas envie d'en entendre parler, mais en plus elle barbe tout le monde avec son caractère de chiotte, de victime, de narcissique qui demande qu'on la plaigne et qui ne comprend pas que les autres ont d'autres chats à fouetter que de passer leur vie à jouer les hypocrites avec elle. Lors d'un cocktail professionnel de la boîte où travaille son ami, c'est avec larmes et colère violente contre les invités en face d'elle qui sont effarés de la scène qu'elle met soudain en péril l'emploi de son ami en pleurant de façon dramatique en public son clitoris perdu ! Elle devient odieuse avec tout le monde, y compris sa soeur et ses parents. Et finalement au bout de quelques jours d'efforts vains pour lui faire entendre raison, l'ami finit par baisser les bras et se barre. Basta ! Et on le comprend !

Même le sexologue qu'elle consulte n'est finalement qu'un obsédé du cul plutôt qu'un médecin. Il baise ses patientes (on peut ici employer le mot crûment), il pratique tous les jours le cunnilingus sur elles (mesdemoiselles ne croyez pas que ce soit un acte figurant dans la nomenclature médicale) pour "tenter de les guérir"... A tel point qu'il le fait quasiment à chaque patiente ! Alors évidemment il le fait sur Louise mais aussi sur sa soeur et sur leur mère ! Car bien sûr toutes ces charmantes personnes décident d'aller consulter ce sexologue si épatant...

Et le film fait un grand pataquès sur l'utilité des godemichés et des sex-toys en général, ainsi que sur la masturbation et tutti quanti.

Bref, il y a quelques scènes marrantes, oui... mais on finit par vite se lasser de voir pendant une heure et demie cette jeune écervelée égocentrique et narcissique qui croit que le malheur du monde lui est tombé dessus, et au caractère irascible qui parle de façon cinglante à son ami, à sa soeur, à ses parents et même aux inconnus en pleurant perpétuellement son clitoris perdu et en croyant dur comme fer que la solution se trouve dans des expériences à la con avec des godes, un sexologue digne de l'interdiction médicale, un marabout africain, le déballage en public de ses atermoiements hystériques, etc.

La scène que j'ai trouvé la plus marrante (et la plus subtile aussi) se passe d'ailleurs dans la salle d'attente du marabout. On se croirait dans la salle d'attente d'un médecin. Louise arrive dans la petite pièce et s'installe dans le seul fauteuil resté libre. Elle est la seule blanche au milieu de quatre femmes noires africaines héberluées de voir une blanche dans un tel lieu ! Elles lui demandent alors gentiment ce qui l'amène là. Louise répond d'un ton de victime : "J'ai perdu mon clitoris !" Les femmes noires s'apitoient quelques secondes en esquissant un sourire entendu et l'une d'elles a la présence d'esprit de lui demander "Madame, est-ce que vous avez été excisée ?" "Non" répond Louise. Alors la dame conclut magistralement la discussion par un "Ah bon, ben alors c'est pas grave !" Et on ne peut être que d'accord avec elle quand on sait quel acte barbare constitue ce geste et le calvaire moral que vivent ensuite durant toute leur vie ces femmes africaines excisées.

Un dernier détail : à celles et ceux qui pensent à la lecture de ce commentaire que c'est peut-être un film où on va pouvoir assister à quelques scènes déshabillées... voire un poil porno... passez votre chemin, ce n'est ni un film transcendant comme analyse psychologique (ce sujet a été traité de façon bien plus intéressante par d'autres réalisateurs et avec d'autres acteurs et avec autant sinon bien plus d'humour subtil) ni un film intéressant pour les amateurs de scènes chaudes vu qu'au plus haut du thermomètre la température dépasse à peine le tiède.


Comment publier des livres en clonant les succès
Comment publier des livres en clonant les succès
Prix : EUR 3,07

5 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Concis, 18 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Comment publier des livres en clonant les succès (Format Kindle)
Direct, précis, concis.

En 38 pages, il n'y a aucun remplissage, on va droit à l'essentiel, immédiatement et sans blabla préalable. Aucune page n'est inutile et je suis d'accord avec l'auteur(e) que mettre plus de pages n'aurait pas apporté grand chose de plus vu que le but est parfaitement atteint à la dernière page. Et c'est écrit dans le langage le plus basique qui soit, celui qui est compris par tout le monde (même un enfant de 11 ans pourrait appliquer les indications sans aucune aide).

Et cerise sur le gâteau, il y a juste ce qu'il faut d'images nécessaires et bien choisies pour compléter le texte argumentaire.

En un mot : parfait !

J'estime avoir correctement dépensé mes 3 euros.

Bravo.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10