undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Profil de ISO65 > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par ISO65
Classement des meilleurs critiques: 35.666
Votes utiles : 39

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
ISO65

Afficher :  
Page : 1 | 2
pixel
Musique Pour Viole De Gambe Seule
Musique Pour Viole De Gambe Seule
Prix : EUR 20,74

5.0 étoiles sur 5 Une merveille !, 12 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Musique Pour Viole De Gambe Seule (CD)
Commande parfaite. L'album est une merveille : les morceaux comme l'interprétation subtile, délicate, intelligente, sans heurts… d'une grande sensibilité… contrairement à d'autres interprétations qui se veulent aussi virtuoses mais sans nuances… L'équivalent des Suites de Bach pour violoncelle...


Demarkt Elégant Bonnet En Feutre Laine Avec Bords Relevés Sommet Rond pour Femme (rouge)
Demarkt Elégant Bonnet En Feutre Laine Avec Bords Relevés Sommet Rond pour Femme (rouge)
Proposé par Demarkt
Prix : EUR 8,99

3.0 étoiles sur 5 Joli mais..., 12 novembre 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Un joli petit chapeau, un peu grand pour ma petite tête… mais dommage que le colis soit rudimentaire, le produit est arrivé tout écrasé et froissé ! Enfin pour le prix et comme c'est pour un déguisement, ça fera l'affaire !


Ma vie de pingouin
Ma vie de pingouin
par Katarina Mazetti
Edition : Broché
Prix : EUR 21,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Un mélo moralisateur et mal écrit ! A éviter !!!, 14 août 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ma vie de pingouin (Broché)
Gide disait qu'on ne faisait pas de la littérature avec de bons sentiments. Ce nouvel opus de K. Mazetti en est la preuve éclatante. Plus politiquement correct, tu meurs ! On a droit à une critique en bonne et due forme du gaspillage énergétique, par des personnages qui prennent l'avion pour venir se balader en cargo diesel au milieu des icebergs, mais bon passons ! Faire des efforts, c'est toujours mieux quand ce sont les autres qui s'y collent ! Outre ces leçons de morales écologiques plaquées ici et là de manière un peu artificielle, on a droit à une galerie de portraits qui plongent soit dans la caricature soit dans l'invraisemblance, et donnent des personnages peu crédibles… Le style, propre à ce genre de roman, est familier, mais de temps en temps émaillé de quelques notations spécifiques sur la faune de l'Antarctique, on voit que l'auteur a bien travaillé son Wikipédia ! Bref, du prêchi-prêcha bien dans l'air du temps, une histoire qui ne réserve aucune surprise (tout le monde sort bien sûr métamorphosé de cette odyssée et les méchants sont punis, ouf !), et une écriture sans aucune personnalité ! Et ça dure 269 pages, soit environs… 250 de trop ! Je ne m'attendais certes pas à de la grande littérature, mais même pour une lecture de vacances, c'est assommant !!! Je donne mon exemplaire à qui le veut !


1 paire de menottes en plastique
1 paire de menottes en plastique

1.0 étoiles sur 5 Menottes taille XS pour prix XL, 12 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1 paire de menottes en plastique (Jouet)
Comme l'acheteur précédent, je déplore une taille trop petite pour un prix globale (frais de port surtout) exorbitant. Je n'ai pas renvoyé produit uniquement car l'envoi était encore à ma charge… Plus que décevant.


Une odyssée américaine
Une odyssée américaine
par Jim Harrison
Edition : Poche
Prix : EUR 6,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 C'est ça, le grand roman américain !!!, 11 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Une odyssée américaine (Poche)
A la suite de Cliff, sexagénaire plaqué par sa femme, nous partons explorer les états américains, une idée de base ingénieuse qui sera d'ailleurs délaissée en cours de route. Au hasard de sa route des pensées viennent au narrateur qui ne se lasse pas de nous abreuver de ses états d'âme, ses déboires physiques, ses crises psychologiques, vite aussi soûlants que ses breuvages. Ce road-book ! tourne vite au voyage ennuyeux, entre obsessions sexuelles lassantes (pour le narrateur mais pour le lecteur aussi !), descriptions détaillées du moindre de ses repas, personnages caricaturaux (l'ex-femme castratrice, le fils gay qui gagne des fortunes dans le cinéma et habite évidemment San Francisco, la nymphomane, le médecin alcoolo et philosophe etc.), les hymnes à la nature banals, pêches à la truite sans doute passionnantes pour les aficionados et la satire sans grande originalité de la société moderne. Au milieu de cette fange pseudo littéraire, quelques réflexions mélancoliques touchantes mais pas assez pour nous rendre le personnage bien sympathique, qui poursuit un projet aussi absurde que vain, renommer tous les états d'Amérique ainsi que les oiseaux ! dans un arbitraire tout aussi discutable que celui qu'il critique... Mais c'est américain et c'est signé Jim Harrison, donc les critiques français ne peuvent que béer d'admiration !!! Tout comme la moindre production de Philip Roth, Paul Auster et les autres… ou le premier ou dernier navet venu de Clint Eastwood ou de Woody Allen, ne cessent de produire des nuages d'encens de la part des médias français. Le narrateur de cette "Odyssée américaine" (quelle drôle de traduction pour parler d'un antiUlysse parfait !) n'aime pas les écrivains et a été dégoûté de la littérature par des années d'enseignement, sans doute aurait-il pu alors nous éviter ce déluge assez informe de clichés. Il écrit : "Qui suis-je pour me dire que la vie me déçoit ?" on pourrait aussi se demander : Qui est-il pour que sa vie intéresse le lecteur ? Mieux vaut lire, car c'est bien plus drôle et intelligent !, "La Disparition de Jim Sullivan" de Tanguy Viel, une parodie désopilante de tous les poncifs du roman américain ! Ou les voyages des héros de Jacques Poulain sur les traces des pionniers américains ! Une étoile, c'est encore trop bien payé pour ce navet surestimé !


Nobody's Jig: Mr Playford's English Dancing Master
Nobody's Jig: Mr Playford's English Dancing Master
Proposé par RAREWAVES USA
Prix : EUR 13,90

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un disque superbe !, 23 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nobody's Jig: Mr Playford's English Dancing Master (CD)
Un album que je recommande fortement. Des musiciens talentueux, des arrangements inventifs qui mettent en valeur tous les instruments, des morceaux magnifiques. J'ai eu du mal à l'écouter la première fois en entier car je réécoutais systématiquement chaque morceau !!! Bref un petit bijou, comme beaucoup de productions dans cette collection ("Forever fortune" ou "Love is the cause", tous deux enthousiasmants aussi).


Mer agitée à très agitée
Mer agitée à très agitée
par Sophie Bassignac
Edition : Broché
Prix : EUR 18,00

2 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Kitsch et toc, 19 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mer agitée à très agitée (Broché)
Caricature et invraisemblances forment la toile de fond de ce roman : en Bretagne (haut lieu littéraire du retour sur soi ou dans le passé -cf Quignard ou Olivier Adam- et seule villégiature française connue des Parisiens, à part l'île de Ré ! Non mais ils ne vont pas tout de même aller s'enterrer parmi les prolos à Port-Barcarès !!! ), un guitar hero (portant des pantalons moulants "moule-couilles" p.240, des chemises satinées et des bagues têtes de mort, et arborant un sourire éblouissant de fausses dents à la Keith Richards, rescapé de l'héroïne) et une top-model (mystérieuse et fascinante évidemment…) sur le retour tiennent des chambres d'hôtes (le rêve du Français moyen, mais d'un ex Stone et d'une ex Claudia Schiffer ?!!!) où se côtoient une vieille fille sortie de chez Henry James, une ado boutonneuse, boudeuse et boudinée dans ses shorts et un inquiétant antiquaire pervers et décadent à souhait. Une vague histoire policière rapproche le policier qui mène l'enquête, un Breton têtu possesseur d'un voilier, de son amour d'enfance… Evidemment comme on est tout de même entre ex-artistes, surviennent d'improbables Japonais acteurs de Kabuki qui livrent une représentation pour ces happy few ! Bref on n'y croit pas cinq minutes.Le style faussement simple accumule les remarques sibyllines sur les états d'âme ramollos de l'héroïne coincée entre deux hommes, entre son passé et son présent, et les fantasmes clichés de l'antiquaire. Reste l'ambiance délétère et mélancolique à souhait qui évoque ce film de Chabrol "Au coeur du mensonge" et sied au cadre breton et une seule bonne idée : la liste à la fin des chansons entonnées par l'ex rock star et qui incite le lecteur à (ré)écouter les Stones, Neil Young, John Lee Hooker, Bruce springsteen, Pink Floyd et The Velvet Underground… Ce qu'on retiendra de ce roman qui s'oublie aussi vite qu'il se lit.


Mémoires De Grèce : Sirtaki & Bouzouki
Mémoires De Grèce : Sirtaki & Bouzouki
Prix : EUR 6,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Drôle de surprise !, 15 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires De Grèce : Sirtaki & Bouzouki (CD)
M'attendant aux standards grecs bien connus, j'ai commandé ce cd pour les apprendre et les jouer. Quelle ne fut ma surprise en recevant un cd qui au lieu des titres proposés sur la page de vente en comportait d'autres totalement inconnus (même en grec cela ne correspondait pas, je sais lire et je comprends un peu cette langue !). Par exemple, la plage 1 "Zorba's dance" est devenue "Thalassa mono ki ourano" ; la plage 10. "Fragossyriani" est devenue "Aphou to thés maire" ; la plage 11. "Varka Sto Yialo" est devenu "mi mou zaliseis to mualo" etc. J'ai renvoyé le cd et on m'a gentiment proposé de me remplacer l'article (pas de remboursement possible ?!), mais si c'est pour connaître la même déception... J'avoue mon étonnement car en principe je suis rarement déçu par ce que je reçois. Enfin cela fait deux articles en une semaine que j'ai renvoyé pour défauts (des pages manquantes dans le livret d'un cd classique…). J'espère que ce n'est pas le début d'une dégradation de la qualité d'un site qui tend à prendre le monopole de la culture…


Médium
Médium
par Philippe Sollers
Edition : Broché
Prix : EUR 17,50

14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Ne suivez pas le conseil de Sollers : ne lisez pas ce "mauvais roman" !, 11 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Médium (Broché)
J'ai adoré certains livres de Sollers : "Trésor d'amour", "l'Eclaircie" étaient pleins de grâce, de légèreté, de poésie. Aussi quelle déception avec celui-ci ! Aigreur, haine des autres, autoencensement perpétuel… Quelle lourdeur ! Sollers n'aime pas la France, les Français "hâbleurs, arrogants, faussement gais, revendicatifs, renfrognés" ni les Françaises ""tassées, conformistes, tristes" (p.40) (pourquoi ? Parce qu'ils ne lisent pas assez ses romans ?!!!) . Un bel autoportrait en creux !!! Car Sollers est tout ça ! Hâbleur avec ses exploits sexuels, arrogant (quels ploucs tous les autres ! moi je passe mes week-ends à Venise, pas en Corrèze, "c'est-à-dire sur la lune" (id), renfrogné : on retrouve ici l'auteur de "La France moisie", pas ce qu'il a pondu de mieux !… et tristement conformiste : quoi de plus prévisible que ce monsieur ? qui feint de nous raconter dans tous les détails sa vie secrète (je suis en Italie quand on me croit en France !) !!! Ses critiques de la société actuelle sont loin d'être neuves, habitées de ses ressassements habituels et pathologiques. Et ses "exercices" pour fuir la folie ambiante et la décadence généralisée (p.122) dignes d'adolescents : "laisser passer trois autobus sans les prendre", "lire des classiques chinois de 3 heures à 5 heures du matin", ou encore écouter "Radio-Shanghai à Venise à 5 heures du matin". Peut-on pousser le snobisme plus loin ?… Evidemment M. Sollers n'a pas la vie du prolétaire moyen… Mais pourquoi tant d'aigreur alors ? Parce qu'au fond le monsieur ne crée plus scandale et n'intéresse plus personne ?… Le meilleur de son livre ? ses citations de Saint-Simon, dont il est très loin, malheureusement. Il n'est pas Nabokov non plus même si ses héroïnes s'appellent "Ada ou l'ardeur" (p.21) ou "Lo" (p.24), ni sade, ni Lautréamont. Et une critique littéraire ne se réduit pas à des patchworks de citations ni des accumulations de dates (p.128). Autre exercice d'hygiène donné par l'auteur : "lire un mauvais roman". Je lui ai donc obéi sans le vouloir puisque j'ai lu le sien ! Son roman s'appelle "Medium", qui évoque aussi l'idée de circulation. Ca tombe bien, je vais faire circuler le sien en le revendant sur internet !!! Bref une lecture dispensable...


Au Nom des Saints d'Auvergne
Au Nom des Saints d'Auvergne
par Catherine Walenty
Edition : Broché

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une jolie surprise !, 4 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Au Nom des Saints d'Auvergne (Broché)
Un roman policier qui pour une fois ne se passe ni dans les bas fonds de New York, ni dans les paysages désolés de la Suède, mais simplement à deux pas de chez nous, dans une région méconnue, l'Auvergne, terre de légendes. Dans le décor joliment décrit du Massif central, l'intrigue, originale et bien menée, s'articule autour de personnages attachants. L'écriture est soignée, avec des clins d'oeil pour les lecteurs cultivés. L'auteur en profite pour faire passer quelques petits messages tout en légèreté, la critique de notre société de surconsommation, le règne du mal et de la violence, la légitimité de la vengeance… Un auteur à suivre et qui mérite d'être encouragé. Et ne ratez pas le jeu avec les couleurs qui marque chaque chapitre, une idée ravissante.


Page : 1 | 2