Profil de TantZor > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par TantZor
Classement des meilleurs critiques: 9.055
Votes utiles : 23

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
TantZor

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
pixel
Drifters T03
Drifters T03
par Kohta Hirano
Edition : Poche
Prix : EUR 7,99

5.0 étoiles sur 5 Fun et stratégie, 14 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Drifters T03 (Poche)
Après une longue attente, le tome 3 de Drifters est arrivé.

C'est plutôt un bon tome, le dessin est toujours accrocheur, dynamique et soigné, seuls les gags sont plutôt mal faits. Les personnages prennent de l'ampleur, et leur aptitude au combat et surtout à la stratégie se confirme. Oda et Toyosha sont plus cool que jamais.

Les rôles des drifters et des parias se précisent dans ce monde hétéroclite, et cela est plutôt bien amené. Le roi noir en particulier gagne en profondeur.
Le nombre de personnage se stabilise et c'est pour le mieux (bcp de références historiques à emmagasiner dans les 2 premiers tomes). Par contre, le personnage du comte loufoque et maquillé est vraiment étrange...

On attend de voir la suite des événements, avec les elfes et les nains aux côtés des drifters.


Silver Spoon - T1
Silver Spoon - T1
par Hiromu Arakawa
Edition : Poche
Prix : EUR 6,80

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La cuillère d'argent : Originale et amusant, 27 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Silver Spoon - T1 (Poche)
Après l'excellent (culte ?) FullMetal alchemist, Arakawa nous offre Silver Spoon, totalement différent puisque se déroulant dans un lycée agricole, plutôt original et enfin loin des ninjas et autres manieurs de sabre.

Au travers des yeux d'un jeune héros un peu perdu, nous découvrons ce lieu et ses personnages hauts en couleurs. Les différentes histoires sont très amusantes, mais nous en apprennent aussi beaucoup sur ce type de formation, de métier... Je pense que c'est ce qu'on peut attendre d'oeuvres de qualité.

le découpage, la mise en scène et les dessins sont de qualité, preuve de la maturité du mangaka. Les scènes de courses de chevaux en particulier sont visuellement impressionnantes. En plus d'être drôle et instructif, le manga se paît le luxe de s'attarder sur le système éducatif japonais via la psychologie , qui n'hésitent pas à remettre en question leurs choix, avec force.

Au final, un premier tome très drôle, instructif (mais pas rébarbatif), et très divertissant. La suite promet d'être tout aussi excellente.


Trilogie de l'Empire, Tome 2 : Pair de l'empire
Trilogie de l'Empire, Tome 2 : Pair de l'empire
par Janny Wurts
Edition : Poche
Prix : EUR 10,20

5.0 étoiles sur 5 L'ascension, 27 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Trilogie de l'Empire, Tome 2 : Pair de l'empire (Poche)
Mara, dame des acoma, poursuit son ascension au sein du conseil, les ruses politiques, les affrontements se perpétuent sans pitié chez ses participants.

L'écriture est toujours agréable, et il est plaisant de voir Mara reprendre son destin en main. On apprécie également l'apport d'un élément nouveau, le barbare qui apporte un regard différent sur les coutumes de ce peuple, que commençait à perdre Mara, concentrée sur le jeu du conseil.

On regrettera juste un manque de profondeur des personnages secondaires, en particulier les fils de Mara, utilisés comme objets au sein de ses manoeuvres politiques.

Une lecture à suivre


The unforgiving
The unforgiving
Prix : EUR 6,99

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un renouveau, 27 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The unforgiving (CD)
Après la révélation qu’avait été The Silent Force, et la (petite) déception de The Heart of Everything, j’attendais avec une certaine impatience le dernier opus de ce groupe de métal symphonique.

L’album commence assez bien avec Shot in the Dark, un titre au refrain dynamique, mais aux couplets un peu énervants, avec l’impression que la chanteuse reprend son souffle à chaque phrase, et des violons trop présents. Un peu plus loin se trouve Faster, très efficace, sans conteste leur prochain tube, moi-même il me plaît beaucoup. On redoutait l’orientation pop du groupe, elle est là, avec ses petits synthés en fond qui accélèrent le rythme notamment, on est bien loin des longues mélodies aériennes de leur 1er album. Iron en est le parfait exemple.

Cependant, la musique est moins brouillonne que dans le précédent opus et part moins dans tous les sens, on sent une plus grande unité dans l’album. De plus, la production a bien fait son travail, on profite plus de la voix de Sharon Den Adel, une très belle voix (avis perso) lui permettant d’assurer à plusieurs niveaux, aussi bien dans les chansons plus douces telles que Fire and Ice que dans les futurs hits tels que Sinéa.

Au final, un album efficace qui traduit une nouvelle orientation pour le groupe pas si déplaisante. On trouve de bonnes chansons, plaisantes à écouter, à côté de titres passablement agaçants. On espère juste que la prochaine fois, on sorte un peu plus les guitares et qu’on range les 45 synthé en trop.


Blood Pressures
Blood Pressures
Prix : EUR 9,98

4.0 étoiles sur 5 Blood Pressure, 27 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blood Pressures (CD)
Ah le printemps, la nature se réveille, les oiseaux reviennent, on crame des mecs,… et l’album des Kills sort enfin. Une nouvelle fois, après le très bon Midnight Boom, j’attendais le retour du groupe de rock garage.

Dans un album des Kills, c’est un peu le fourre tout, où le génialissime côtoie le très lourd, très sale, très grunge, où trois cachets d’aspirine ne sont pas de trop. Mais en même temps, la voix de la chanteuse est si particulière, si prenante, attirante, et repoussante à la fois, à la fois suivant et contrastant les accords brutes de basses l’accompagnant, qu’on a envie de découvrir l’album jusqu’au bout.

Bizarrement, dès la 1ère écoute, on se rend compte que cet album est une réussite pour le duo. Les premiers titres sont à l’image du groupe, brutes, saccadés mais enivrants où la musique et la voix font des merveilles. Future Starts Slow ouvre parfaitement l’album avec un duo de voix rythmé, puis Satellite s’ensuit, plus cool, détendu, on s’évade tout en restant collé à cette basse diabolique.

Si les titres sont souvent assez « garage », certains sont plus inhabituels, où quasiment seule la voix s’exprime comme wild Charms ou the Last Goodbye, ce dernier étant particulièrement beau et triste.

Blood Pressures est toujours aussi simple et nature. Mais il est également plus mélodique, plus harmonieux, plus accessible. Les Kills nous offrent ainsi leur meilleur album, même si leurs meilleurs titres ne seront probablement pas ici.


Wallace
Wallace

4.0 étoiles sur 5 BB King, 27 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wallace (CD)
Ayant récemment fait le buzz avec leur clip Live Good, David Boring, Eurobelix et Martin Luther BB King forment les Naive New Beaters ou NNB’s pour les fans. Ne se prenant surtout pas au sérieux, ces trois garçons nous livrent ici leur 1er album de pop rappée comme eux même le disent.

Les NNB’s ont déjà sorti deux tubes Live good et Get Love, et étrangement, l’album ne s’arrête pas là. D’autres titres sont à découvrir tels que Can’t Choose et surtout l’excellent Wow Now.

Au final, tantôt électro, tantôt rock, tantôt rap, l’album part un peu dans tous les sens, c’est un peu fatiguant mais c’est original et ça bouge. Je vous conseille d’aller voir une de leurs prestations sur Internet, vraiment impressionnantes ou une de leurs interviews, très rigolotes


The Suburbs
The Suburbs
Prix : EUR 10,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Meilleur groupe de rock ?, 27 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Suburbs (CD)
En 2004, Arcade Fire sortait Funeral, un album vite salué par la critique (9,7/10 par le très reconnu Pitchfork Media) et par le public. S’ensuivit alors Neon Bible, enregistré dans une église, album non moins bon maus plus spécial. On attendait donc de voir ce que nous réservaient les sept membres d’Arcade Fire.

Et bien, on retrouve dans The Suburbs la voix à la fois douce e revendicatrice de Win Butler, toujours accompagné d’une pléiade d’instruments composant un son parfois sombre, parfois aérien et toujours mélodieux. Rapidement, certains titres se détachent, plus entraînants, tels que Ready To Start, We Used to Wait et Sprawl II qui nous permet de retrouver la voix cristalline de Régine Chassagne.

Et comme un certain groupe marginal nomme RadioHEad à qui on les compare parfois, certaines mélodies attendent la 57e écoute pour être réellement appréciés tels que City with no children, Roccoco et Half Light II.

Alors Arcade Fire, meilleur groupe de rock du monde comme le dit l’Express ? Probablement pas. Mais Arcade Fire nous livre son meilleur album, entraînant, reposant et mature, et qui promet certainement des lives nerveux et aériens comme sait si bien le faire le groupe.


Le Cycle d'Ender, tome 2 : La Voix des morts
Le Cycle d'Ender, tome 2 : La Voix des morts
par Orson Scott Card
Edition : Poche
Prix : EUR 8,90

2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Ennuyeux, 19 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Cycle d'Ender, tome 2 : La Voix des morts (Poche)
Très différent du 1er tome du cycle d'Ender, il pourrait faire office de one shot.
L'histoire en elle même, bien qu'assez originale (découverte d'un peuple, gestion des technologies par l'humain, rôle du porte parole...), est surtout ennuyeuse. Je m'y suis accroché 200 pages et ai abandonné.

On se ne passionne pas du tout pour les échanges entre les civilisations et les relations entre le porte parole et les protagonistes humains. Aucun enjeu d'envergure n'apparaît. Les réflexions métaphysiques et religieuses ont pris le pas sur la psychologie poussée des personnages du 1er tome.

Finalement, je suis déçu de cette suite, et vais plutôt tenter la stratégie des ombres du même auteur.


The moon sword Vol.1
The moon sword Vol.1
par Kaze
Edition : Broché
Prix : EUR 6,99

5.0 étoiles sur 5 La lune, cet astre merveilleux, 4 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The moon sword Vol.1 (Broché)
Ayant aimé Tista, j'ai décidé de suivre cet auteur. Sur la lune, la princesse Kaguya est forcé de s’exiler sur terre, après le coup d'état contre sa mère, l'impératrice d'argent.

Fougueuse, téméraire et avec un bon fond, l'héroïne est typique des Shonen, mais on s'y attache facilement, et rapidement, elle est moins tête à claque. L'intérêt de ce manga est son univers, mêlant SF, japon, et technologies du monde moderne. Bien construit, et bien expliqué, il nous fait changer de style régulièrement. L’histoire de base est simple, mais la multitude des personnages est parfois difficile à suivre.

Chaque tome est très dense, et dynamique. Les dessins sont plutôt jolis, amusants, bien que pas exceptionnels non plus. Une histoire en 5 tomes, qui promet d'être trépidante.


The moon sword Vol.2
The moon sword Vol.2
par Tatsuya Endo
Edition : Broché
Prix : EUR 6,99

4.0 étoiles sur 5 Arrivée sur l'astre impur, 4 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The moon sword Vol.2 (Broché)
The Moon Sword continue, avec l'exil de la princesse sur la Terre. Vif, recherché, ce manga me plaît bien par son ton décalé par moment, et plus profond à d'autres. Cela va vite, les informations sur le monde et les protagonistes sont nombreuses, peut être trop.

Chaque tome est très dense, et on ne s'ennuie pas, cela change après un Bleach où un combat peut prendre tout un tome. Ici, on n'est pas là pour trier les lentilles, on a une histoire à raconter, mélant fantasy, japon médiéval et SF. Bizarrement, cela fonctionne bien.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6