Profil de bourgeoisdécalé > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par bourgeoisdécalé
Classement des meilleurs critiques: 2.993
Votes utiles : 345

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
bourgeoisdécalé

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
Mission Impossible 2 [Blu-ray] [Import anglais]
Mission Impossible 2 [Blu-ray] [Import anglais]
Prix : EUR 15,51

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Ce film s'autodétruit dans les 5 secondes, 9 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission Impossible 2 [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
Blu-ray.

Votre mission, si vous l'acceptez : aller au bout de cette daube, sans rire.

John Woo avait trouvé malin l'histoire de l'échange des visages dans "Volte-face" ( il était bien le seul). Du coup, il recycle cette idée à tire larigot pour ce film et le résultat est catastrophiquement niais.

Surtout que s'il y a un visage qui ne sort jamais de l'écran, c'est bien celui d'un Tom Cruise omniprésent, ruinant le concept pourtant fondamental dans la série, de l'esprit d'équipe.

Tout comme Martine, Cruise va à la montagne, à la plage, en voiture, à moto...à la recherche d'un poison et de son contre poison, dont on se contrefiche assez vite.

Comme d’habitude, les ralentis pullulent et ce tic renforce le ridicule d'un film qui n'en manque déjà pas. Mentions spéciales à une poursuite à motos suivie d'une lutte finale, qui cumulent à peu près tous les clichés possibles. John Woo est en roue libre et il fait paraître Brian de Palma et JJ Abrams qui l'ont précédé et suivi, comme des modèles d'intelligence filmique et de retenue.

Alors, la technique, me direz vous, le grand spectacle , le son, l'image, on en prend plein les yeux, non ..?
Eh bien, même pas. L'image du Blu-ray est très moyenne, sans la précision attendue normalement sur ce support. Contentez vous du DVD, vous aurez à peu près le même résultat.

Le son est très frontal et le 5.1 DD (vu en vo-st, mais la piste VF est identique) ne doit guère être recherché en dehors de son inscription sur le boîtier. Les dialogues eux, sont clairs (hélas...).

Seul point réellement positif de cet hymne éhonté à la gloire de Tom Pouce : la superbe actrice qui sert de complice à Ethan Hunt. Thandie Newton a la paupière un peu tombante, mais elle même est à tomber.


Le Suicide français
Le Suicide français
par Eric Zemmour
Edition : Broché
Prix : EUR 22,90

26 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Debout la France !, 29 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Suicide français (Broché)
Ici Londres !

Oui, pas moins.
Voici le livre que la clique Rose biffe.
Voici enfin l'appel que le Peuple écrasé sous le fardeau de la bien-pensance trotskiste attendait.
Debout les damnés de la Terre, les amoureux de notre beau pays, dont on foule au pied l'histoire chrétienne et les coutumes pour le conduire chaînes multi-culturelles aux mollets, vers le gouffre abject.

Il était temps qu'un vent de liberté souffle pour chasser les humeurs nauséabondes d'une clique politico-marxiste au service de la Grande finance internationale et du cosmopolitisme étoilé, cultivant le politiquement correct sur les Champs-Elysées et dans les plaines Germanopratines.

Bien évidemment, les gauchos-bobos de tous poils vont hurler comme d'habitude au ventre immonde d'où sortirait la bête féconde et agiter le spectre d'un régime fasciste, là où ne se trouve en fait, que la Vraie France, celle qui n'a pas disparu en dépit des efforts conjugués des terroristes de 1789 et des barbus chariatiques, celle qui demeure debout et fière, lançant son cocorico à la face d'une caste médiatico-politique veule et corrompue.

Notre Nation, celle de Charles Martel, Jehanne d'Arc, de Gaulle, Paul Preboist... ne s'éteindra pas, mais elle doit s'extirper de la gangue où tentent de l'enfermer ses ennemis.

Il était temps qu'un homme se dresse pour dire ce que tout le monde pense : ça suffit !

Zemmour avec une érudition magistrale, expose au grand jour les filets du poison qui est inoculé à notre pays depuis tant d'années.
Il démontre parfaitement pourquoi notre société est malade à force de contrecarrer la nature, de confondre les races, les cultures et les sexes.

Est-ce criminel de penser que la féminisation de l'homme est une des causes du déclin ? La lionne ne sait-elle pas où est sa place sans avoir besoin de s'affubler d'une crinière postiche ?
Que gagne t-on à la disparition de la figure tutélaire de l'homme ? Veut-on aller demain vers un monde où le mâle devra mettre une jupe et rester à la maison pour faire de la couture afin de ne pas encourir le reproche de machisme ? Doit-on accepter sans rien dire que la femme soit remplacée par un être à la sexualité indistincte ? Est-ce criminel ou archaïque de penser qu'il ne faut pas louer les ventres et acheter une vie comme on acquiert un berger allemand à la SPA?

Que gagne t-on à faire venir des hordes d'étrangers chez nous pour être exploités par des capitalistes sans vergogne, alors qu'ils seraient beaucoup plus heureux chez eux ?

Que gagne la France de Flaubert et Mireille Mathieu à subir les slogans bêlés par les idiots utiles des tenants du multi-ethnisme et par les rappeurs de pacotille ?

Ce bon sens n'est hélas pas partagé par tous.

Ce chamboulement des valeurs fondamentales est le fruit de la propagande marxiste au pouvoir dans les médias complaisants et chez tous ces pseudo-artistes qui distillent depuis 50 ans leurs idées mortifères. La France se meurt sous les coups de boutoirs des "Divorcés" de Delpech, des "Mon Fils, ma bataille" et "Laziza" de Ballavoine, de "Elle a fait un bébé toute seule" de Goldman ou "Tata YoYo" de l'outre-quievraine francophile Cordy...qui tuent nos Corneille, pourrissent la souche, et assèchent nos Racine.

Depuis Mai 68, la bolchévisation rampante de notre Pays a ouvert les vannes à l'anti-patriotisme et nous courrons le risque de nous noyer.

C'est cela le suicide Français.

Mais heureusement, Zemmour est arrivé.
Que ce soit sous l'angle politique, économique, spirituel, social, philosophique, artistique ou zététique, Zemmour enfonce brillamment les faibles défenses de ces bobos acculturés par une Ecole aux mains des syndicats rouges. Que pèsent les Léa Salamie ou Amérique Caryon et leur triste doxa bien pensante, face au vrai génie Français ?
Attention à votre chevelure les enfants. Demain, la tonte sera de rigueur pour les traîtres colporteurs de l'idéologie gauche caviar.

Pour faire taire Zemmour, tous les moyens sont bons et la presse aux ordres a été lâchée sur ses talons car la Vérité dérange.
Mais la France est de retour et on ne lui cachera plus rien.

Le fait que ce livre soit en tête des best-sellers montre bien que la révolution, la vraie, celle des petits blancs fiers de l'être, est en marche. Alors qu'il est ostracisé, caricaturé, moqué, promis à l'échafaud, Zemmour brise, entre autres, les tabous et nous invite à le suivre et c'est avec joie que nous allons l'aider à porter la croix de son calvaire et le soutenir face au complot dans ce qui n'est pas moins qu'une nouvelle affaire Dreyfus.

Désormais, nous ne nous laisserons plus intimider ou sentir coupables d'être Patriotes. Nous ne devons plus nous croire minoritaires dans notre propre pays. Il est venu le temps d'ôter du noble visage de Marianne, le voile hideux que certains rêvent de lui voir porter.

La franc-maçonnerie et le libéralisme sauvage organisé par les bankers de Bruxelles seront impuissants demain à contenir le cri de révolte qui gonfle nos poitrines.

Résistance !

PS. Je me rends compte que j'ai oublié d'insérer "indispensable", "implacable" et "vérité" dans mon commentaire, alors je les mets ici en vrac, je ne voudrais pas déparer dans la meute. Finalement, le nouveau "politiquement correct" est riche...
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (21) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 2, 2014 10:42 AM CET


Into the Wild
Into the Wild
DVD ~ Emile Hirsch
Prix : EUR 7,19

4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Rebelle en toc, 21 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Into the Wild (DVD)
Après avoir lu tous ces commentaires dithyrambiques sur ITW, je me rends compte de l'inutilité de ma vie et son profond vide.

Je n'ai jamais eu envie de plaquer cette vilaine société toute matérialiste pour aller retrouver le vrai parfum de Dame Nature et me ressourcer à son contact : j'avoue ! (mais je vis à la campagne, ça compte pas ?) ;

Je n'ai jamais laissé tomber les membres de ma famille qui ne me comprenaient pas car juste humains et imparfaits : j'avoue ! (mais une fois, j'ai désobéi à mes parents et refusé de manger ma soupe) ;

Je n'ai jamais voyagé autrement qu'avec un minimum de confort et je me sens bien coupable aujourd'hui (mais j'ai déjà dormi sous la tente et mangé froid).

Je suis, pour reprendre l'argumentation tout en nuance aperçue à un moment « carrément obnubilé par la soif du pouvoir et de l'argent, à moins d'être persuadé que le monde ne tourne que dans un sens ». J'avoue (mais je perds souvent au Monopoly) ;

Je n'ai pas adhéré à cette exaltation que j'ai trouvé un peu simpliste de ce qui s'apparente en fait à un suicide et ne mérite de ce point de vue, certainement aucun reproche, mais plutôt une forme de commisération. J'avoue ! (mais, une fois, je n'ai pas attaché ma ceinture et j'ai dépassé les limitations de vitesse) ;

Je n'ai pas eu envie de prendre mon sac à dos après avoir vu ce film. J'avoue (mais j'ai débranché mon GPS les 3 jours suivants) ;
Je n'arrive pas à comprendre en quoi le fait que ce soit tiré d'une histoire vraie devrait forcément améliorer un scénario d'une oeuvre de fiction. J'avoue (mais j'ai bien aimé "La vie de Brian") ;

Je n'éprouve pas de sympathie particulière pour Sean Penn qui se spécialise dans l'indignation chic, la charité sélective et les visites pré-bombardement des pays connus en Amérique (son mariage avec Madonna ne peut l'excuser de tout).

A vrai dire, je suis plus enclin à plaindre les malheureux qui, de par le hasard de la naissance ou les aléas de la vie, vivent l'aventure sans la chercher. J'avoue, j'avoue...

A part ça, je me rends souvent sur Amazon pour participer à cette curée consumériste qui nous étouffe et je suis un rouage de la machine qui a broyé ce malheureux. J'avoue (et vous ?).
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 17, 2015 5:01 PM CET


La Femme Grillagée
La Femme Grillagée
Prix : EUR 20,00

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un peu trop gris âgé ?, 21 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Femme Grillagée (CD)
Il y a un signe qui ne trompe pas et qui apparaît dès qu'un chanteur aligne plus de 2 vers et possède un vocabulaire supérieur à celui des animateurs de radios privées : on l'appelle Monsieur.

Pour bien enfoncer le clou, on s'arrange pour que le commentaire comporte au choix une référence à Brassens (mais ça marche aussi avec Brel ou Ferré...) ou à la bonne vieille chanson française de qualité.

Que Perret ait écrit de très bonnes, voire de grandes ("Mon P'tit Lou") chansons, on est tous d'accord.

Que cet album en comporte et mérite une palanquée d'étoiles....

"Et au lieu de porter ce voile, allez vous en, mettez les voiles " !

C'est beau et nigaud comme du Calogero ou du Jennifer et démago comme du Florent Pagny.
Allez mesdames d'Arabie saoudite, jetez vos voiles par dessus les moulins et on vous promet de faire une pétition sur Amazon pour que vous ne soyez lapidées qu'avec des grosses pierres.
Et vous n'écoutez pas les jolies chansons paillardes de Pierre ? Bande de coincées, va ! Il ne savent plus rigoler ces jeunes.

Ajoutée à tout ça, la voix chevrotante, réquisitoire contre l'allongement de l'âge de la retraite, tant elle fait de la peine.

Allez PP, arrête. Pour nous, pour toi. Tu parlais mieux des colonies. Fais nous des vacances.

Lecteurs, pour les protestations et les injures : voir plus bas.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Nov 16, 2014 5:40 PM CET


Vive le pen !
Vive le pen !
Prix : EUR 3,99

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 C'est la combine à Ménard, être partout et être nulle part, 21 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vive le pen ! (Format Kindle)
Voici donc le Chevalier blanc au fier destrier qui, buste droit, tête fière, portant haut sa lance, s'apprête à pourfendre à lui seul l'armée de la bien pensance et l'omerta. Robert, le héros !

Bien sûr, on pourrait se dire qu'il nous refourgue peu ou prou, le même livre que celui qu'il avait écrit en 2003 "La censure des bien pensants". Evidemment à cette époque, le bouquin était passé inaperçu. Mais les temps changent, la parole s'est aujourd'hui décomplexée devant l'inanité des discours politiques classiques. Du coup, avec un bon coup de Ripolin, ces propos trouvent aujourd'hui preneurs.

Le problème, c'est que Ménard tout en n'ayant pas tout à fait tort, se trompe complètement.

Examinons d'abord les idées du livre, y compris au travers des divers commentaires qu'on peut lire ici.

Il y a grosso modo, 2 idées connexes :
- on ne peut pas tout dire car il y a une dictature de la pensée qui réduit l'espace démocratique.
- les thèses de l'extrême droites sont diabolisées, les débordements de gauche, eux, sont absous.

1ère idée principale donc : Voltaire est mort !

D'abord, je trouve que se ranger sous le patronage de Voltaire est toujours ambigu :
. d'une part parce qu'il n'a jamais écrit la phrase qu'on lui attribue à tort "Je ne suis pas d'accord..." ;
. ensuite parce qu'il a dit et écrit beaucoup d'autres choses, certaines contradictoires et certaines franchement douteuses (et notamment profondément antisémites). Bref, certains qui se réclament de voltaire seraient peut être surpris s'ils se mettaient à le lire.

Mais après tout, l'idée -pas toute neuve, selon laquelle tout le monde doit pouvoir s'exprimer, est sensée, y compris quand il s'agit des pensées de l'extrême droite.

Ce qui est plus gênant, c'est quand on essaye à tout prix d'accréditer les idées suivantes :

- la liberté d'expression n'existerait plus en France.
Il faut quand même constater que lire cette thèse un peu partout désormais, entraîne quand même un curieux paradoxe.
- la liberté d'expression aurait été confisquée par les enfants de mai 68.
Rappelons aux nostalgiques, qu'avant 68, la liberté d'expression était telle, que les pages du Canard enchaîné étaient blanchies par la censure, les chaînes radio et télé soumises au pouvoir du Ministre de l'information, aux ordres... La presse entièrement gauchiste est de l'ordre du fantasme.

Il est trop simpliste d'annoncer qu'il y a d'un côté les crypto-trotskystes journalistes et de l'autre le bon peuple et surtout celui de droite-droite, qui subit la chape de la censure bien pensante et le passage du rouleau compresseur médiatico-coco. Ces affirmations doivent d'ailleurs bien faire rire du côté des rédactions du Figaro, Valeurs Actuelles, Les Echos, l'Express, TF1...

- le peuple bâillonné se lèverait aujourd'hui, avec courage, face aux élites.
Ah c'est sûr, il en a fallu du courage à Robert Ménard pour braver tous ces dangers ! Le pauvre est refusé partout, il n'a sans doute pas non plus trouvé d'éditeur, de réseau de distribution, il vend sa brochure sous le manteau, il n'est pas devenu maire...

2ème idée principale : certains propos tenus par des personnes de gauche, auraient fait hurler s'ils avaient été tenus par des gens de droite.

Pour le coup, la réflexion est pertinente et les exemples cités dans le livre sont judicieusement choisis. Mais ils ne suffisent pas à appuyer une démonstration complètement satisfaisante.
Car tous les arguments et exemples sont réversibles : a-t-on mis fin à la carrière de Gérard Longuet, Nadine Morano, Eric Raoult, Michel Poniatowski...pour certains propos tenus à un moment de leur carrière ? A-t-on diabolisé un ancien 1er Ministre pour son rôle dans un contrat dont le dénouement a coûté la vie à des ressortissants français ?

Alors oui, le politiquement correct, la censure sournoise, le conformisme existent et il faut les dénoncer. Je suis également d'accord avec l'idée que les pensées de l'extrême droite doivent pouvoir s'exprimer.

Mais il faut aussi se poser les bonnes questions :

- qu'est ce que la bien-pensance, la pensée unique ? C'est bien sûr en partie, le fruit de l'extrême homogénéité des milieux journalistiques, politiques, culturels et d'une déconnexion forte de certaines classes d'avec des réalités brutales.

Mais ces notions reposent aussi sur d'autres fondamentaux qui s'appellent : morale, principes républicains et respect des lois. J'aimerais bien lire les mêmes envolées lyriques au nom de la Liberté d'expression, sur d'autres sujets que l'immigration qui apparaît en filigrane partout et phagocyte tout l'espace. Car curieusement aujourd'hui, on trouve principalement des défenseurs de la liberté d'exprimer des idées proches du racisme, ce qui est un peu réducteur. Et puis, où placera-t-on le curseur de ce qui peut ou non, se dire ou se voir ? Est-on prêt à accepter les prêches islamistes enflammés que même l'Angleterre tente de contenir désormais ?

- Enfin et c'est le reproche principal que je ferais au livre : Ménard ne voit pas bien loin et se contente de surfer sur l'écume de l'actualité.

Il n'a rien compris.

L'enjeu de pouvoir ne se situe pas dans la sphère du social.

Ce qui est fondamental pour les élites, c'est de graver dans les esprits qu'il n'y a pas d'alternative au libéralisme économique sans entraves.

Le reste, c'est fait pour occuper la scène médiatique.

Et croire que les principaux adversaires des thèses nationales sont les vieux gauchistes chevelus ou les bobos, c'est n'avoir rien compris au système.

Mais bon, j'attends le prochain livre de Ménard : il a trouvé un filon.


Bagatelles pour un massacre
Bagatelles pour un massacre
par Louis-Ferdinand Céline
Edition : Broché

8 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Céline...Ne rougis pas, non, ne rougis pas, 21 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bagatelles pour un massacre (Broché)
Messages d'information :
1) Ami amazonaute, si tu considères que Céline est le seul à être autorisé à écrire des pamphlets, faire des amalgames douteux etc. au motif qu'il a eu du talent...mets un VNU de suite, ça t'évitera une longue et inutile lecture.
2) Avant de jouer au libertaire outragé, se souvenir que c'est la veuve de Céline qui s'oppose à la ressortie de ce livre.

--------------------------------
- Allo Patron ?

- Oui, P'tit, c'est pour quoi ?

- Dites patron, je viens d'avoir une idée formidable pour mon prochain article. Je suis sûr que ça va vous plaire, ça parle de la colonisation de la France par les hordes de musulmans, ces bronzés (que j'appelle avec une ironie mordante CPF - Chance Pour la France), de la perte d'identité, de l'inégalité des droits et des devoirs entre citoyens, du racisme de ces gens là envers les Français de souche, de leur paresse congénitale qui les conduit à végéter dans leurs banlieues à trafiquer, des prières dans la rue, des prêches en arabe, et...

- Holà, holà, stop. J'ai compris le sujet, mais...

- Oui, je sais, vous craignez des réactions de la presse bobo bien pensante aux ordres et la censure des élites socialo-marxisantes qui maintiennent les masses dans l'ignorance et ...

- C'est pas ça, mais...

- OK, je vois. Vous avez peur de subir des pressions de la nomenklatura, d'avoir des difficultés à vendre mon papier et...

- Stoooop ! Ecoute moi 2 secondes, P'tit. Il y a un problème. Tout ça n'est pas nouveau et a déjà été écrit un millier de fois. Tiens, par exemple, en poussant un peu, dans "Bagatelles pour un massacre", si tu remplaces juifs par musulmans...

- Justement Patron, c'est ça l'astuce. Comme ce genre de livre est peu visible, personne ne s'en rendra compte. En fait, on lit maintenant ces idées un peu partout, édulcorées, cachées sous des thèses prétendument étayées, sous des habits un peu reprisés et en même temps, on arrive à faire croire qu'elles sont très originales, courageuses et osées, à contre courant, visionnaires, que seuls "les vrais patriotes" osent énoncer de telles vérités, qu'ils sont pourchassés...Alors qu'en fait, ces idées là sont non seulement très communes, mais en plus, elles font vendre.

- Quoi ? T'es sûr de ça, P'tit ?

- Mais oui, Patron, le livre de Céline a été un vrai succès à l'époque.

- Sans blague ? ! Tope là, mon garçon, cette fois tu m'as convaincu !

- Merci Patron. Tenez, je vous envoie, mon matériau de travail. C'est super, on trouve tout ça sur le net, mais les gens sont tellement paresseux...Je me demande même si le fait que ce soit interdit de publication ne constitue pas aux yeux de certains « une garantie à peine paradoxale de vérité et d'objectivité par les temps qui courent ».
________________________ ______________________

Extraits de Bagatelles...
- "Les Aryens, les Français surtout, n'existent plus, ne vivent plus, ne respirent plus que sous le signe de l'envie, de la haine mutuelle et totale...Janus de permanences et de bistrots, admirablement dressés par la police juive, les comités du grand pouvoir juif...Plus aucun sens racial d'entraide. "
- "ils ne triomphent qu'en pleine gangrène...toujours prêts à faisander, forcer vers une pourriture plus grande"
- ... "L'on est parvenu par propagande et publicité à lui faire renier à présent, son propre rythme".
- "C'est contre le racisme juif que je me révolte, que je suis méchant...Ils hurlent bien aux racistes ! Ils arrêtent jamais ! Aux abominables pogroms ! aux persécutions séculaires ! C'est leur alibi gigantesque !...on me retirera pas du tronc qu'ils ont dû drôlement les chercher les persécutions...ceux qui les ont un peu pendus, ils devaient bien avoir des raisons...on avait dû les mettre en garde ces youtres !"
- "On a été avec eux, libéraux, jusqu'au caleçon...une bande de rats vociféroces ...Une fois bien grimpés sur nos os, une fois ramollis nos bons caeurs...alors ils se transforment en despotes."
- "Préméditée manigance. Ils savent très bien ce qu'ils font ! Décerveler, affamer, annihiler, broyer le peuple chéri...puis nous fourguer en latrines quand on nous aura tout pompé..."
- "l'occidental primate, buté, ivrogne, jobard et cocu. C'est un esclave né pour juifs, tout cuit...Etre conquérant ou conquis, seul dilemme, ultime vérité."
- "Tout de même, il suffit de regarder, d'un petit peu près, telle belle gueule de youtre bien typique (...) ces yeux qui épient, toujours faux à en blémir... ce sourire coincé... ces babines qui relèvent : la hyène... Et puis tout d'un coup ce regard qui se laisse aller, lourd, plombé, abruti... le sang du nègre qui passe... Ces commissures naso-labiales toujours inquiètes... flexueuses, ravinées, remontantes, défensives, creusées de haine et de dégoût... pour vous !... (...) Leur nez, leur " toucan " d'escroc, de traître, de félon (...) de toutes les trahisons qui pointe, s'abaisse, fonce sur la bouche, si leur fente hideuse, cette banane pourrie, leur croissant, l'immonde grimace youtre, canaille, si visqueuse".
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (2) | Permalien | Remarque la plus récente : Mar 18, 2015 10:06 AM CET


Le Prénom [Édition Simple]
Le Prénom [Édition Simple]
DVD ~ Patrick Bruel
Proposé par Expédition sous 24H
Prix : EUR 8,16

5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quand La Prune les met tous à l'amende, 13 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prénom [Édition Simple] (DVD)
Pas la peine de ratiociner (ciné ?) sur les rares passages un peu en dessous (surtout ceux qui cassent les unités de temps et de lieu) et louons plutôt les scénaristes et les acteurs qui font de ce "Prénom", un film rare alliant rires et réflexion, pointant nos travers avec une belle acuité.
L'histoire suit une ascension irrésistible avec cette blague de potache qui, sur un malentendu, bascule soudain au cours d'un repas et entraîne une situation irréversible qui va dresser tous les amis les uns contre les autres.

Je trouve que la mécanique comique de ce film est encore supérieure à celle des films de Francis Veber. Chaque détail sonne juste (le prof qui est abonné à Télérama et qui n'a pas la télé, la femme qui se sacrifie pour la carrière de son mari, les préjugés par rapport à des orientations sexuelles présumées...) et certaines scènes vont devenir cultes (par exemple, celle où Bruel armé d'un dictionnaire, recherche des prénoms "acceptables").

J'ai beau le revoir au moins une fois par an, je n'arrive pas à m'en lasser.
Des fois, parmi l'océan de navets prétentieux, vogue un radeau de sauvetage. En voici un.


Tokyo Reverse Edge T01
Tokyo Reverse Edge T01
par Yuho Hijikata
Edition : Broché
Prix : EUR 7,99

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une agence privée surtout d'inspiration, 13 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Tokyo Reverse Edge T01 (Broché)
Le dessin de couverture fait immanquablement penser à l'incroyable "Coq de combat" et c'est bien normal puisque c'est Akio Tanaka qui officie là aussi.
Mais "Tokyo Reverse..." évolue dans un tout autre registre que celui de la violence.

L'histoire se déroule au sein de l'agence de détectives privés Okawabata à Tokyo, où 3 enquêteurs aux méthodes assez particulieres, s'efforcent de résoudre de courtes énigmes assez loufoques.

Le ton est résolument tourné vers l'humour, le dessin de Tanaka est toujours aussi impressionnant (quelle mise en pages !), mais l'ensemble n'est pas très consistant. Le ton décalé ne suffit pas à masquer le faible intérêt des enquêtes qui se terminent bien trop vite pour qu'on ait le temps d'accrocher.
Dommage.


Xscape - Edition Deluxe Cristal (CD + DVD)
Xscape - Edition Deluxe Cristal (CD + DVD)
Prix : EUR 16,67

3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Michael est de retour..., 15 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Xscape - Edition Deluxe Cristal (CD + DVD) (CD)
Décidément, rien ne sera épargné à ce pauvre Michael.

Après l'avoir chargé comme un mulet à coups de médicaments (Propofol + Lorazepam+ Midazolam +...) , voilà qu'on ressort aujourd'hui du caisson, des démos (pas inintéressantes au demeurant) en l'affublant sur la pochette du CD, de la collerette qu'on met traditionnellement aux animaux opérés.

Tout ceci est du mauvais goût le plus prononcé.

Dommage, car contrairement à "Michael", les compositions présentes ici auraient tenu la route, si elles n'avaient pas fait l'objet d'arrangements pseudo-modernes et en fait, très datés.


La Bande a Renaud - Boitier Cristal
La Bande a Renaud - Boitier Cristal
Prix : EUR 15,99

10 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Peu chaud pour ce Renaud, 15 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Bande a Renaud - Boitier Cristal (CD)
Quel magnifique hommage rendu à Renaud avec ce disque ! Il faut dire qu'il est rare qu'une initiative commerciale présente autant de cohérence dans l'exécution (c'est le mot !).

Le choix des interprètes est quasi parfait et chaque reprise est une image assez fidèle du cauchemar de la dépression que traverse Renaud.
Chaque chanson, exprime par son ratage complet ce à quoi mène ce type de maladie mentale : une impasse, un gouffre de l'esprit.
En effet, qui mieux que Bruni, Aubert, Biolay, Coeur de Pirate peuvent dézinguer votre Renaud ?

Bizarrement, il semblerait que Renaud soit entré en dépression, avant la sortie de ce disque.
On ne pourra que louer son sens de l'anticipation.


Page : 1 | 2 | 3