ARRAY(0xb09cff78)
 
Profil de NMK > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par NMK
Classement des meilleurs critiques: 686
Votes utiles : 1293

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
NMK (Munich, DE)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
Mental Maths Every Day 9-10
Mental Maths Every Day 9-10
par Andrew Brodie
Edition : Broché
Prix : EUR 4,46

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ludique et efficace, 21 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mental Maths Every Day 9-10 (Broché)
L'attrait ludique de ces exercices est fantastique.
Chaque page de ce cahier d'exercice est divisée en colonnes. Chaque colonne comprend vingt questions d'arithmétique spécialement conçues pour des enfants de 9 à 10 ans : additions et soustractions des nombres, les tables de multiplications, les moitiés des nombres pairs et impairs, les quarts, additions et soustractions des nombres décimaux. Les exercices sont par ordre croissant de difficulté.
Le but du jeu est que l'enfant fasse une colonne en une minute. Le rôle de l'adulte est de donner le chrono de départ et le stop chrono .... et bien sûr de féliciter l'enfant sur son score. Il est rare que l'enfant arrive dès la première tentative à faire une colonne sans aucune faute en moins de 60 secondes. Le but non-dit de ce jeu est que l'enfant améliore son propre score. Il doit donc s'exercer très régulièrement et préférablement faire une bande par jour. Progressivement, le score augmentera et l'enfant se sentira plus sûr de lui. Dans la foulée, l'enfant apprendra dans un temps relativement court à ce concentrer pour être plus efficace.
Tout cela en une seule minute par jour...


L'étoile imaginaire
L'étoile imaginaire
DVD ~ Sergio Castellitto
Proposé par valounoa
Prix : EUR 9,99

3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un road-movie dans la Chine d'aujourd'hui, 19 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'étoile imaginaire (DVD)
Une aciérie italienne est vendue, clefs en main, à des industriels chinois qui désirent emporter dans leur pays l'usine, avec toutes ses pièces. Or Vincenzo Bunoavolontà, responsable de la maintenance de la société italienne, s'aperçoit à posteriori que le haut fourneau de l'aciérie vendue était probablement défectueux.
Il se donne alors pour mission de retrouver cette machine envoyée quelque part en Chine afin d'apporter une pièce de rechange qu'il croit nécessaire afin d'éviter une catastrophe. Tel un Don Quichotte des temps modernes, Vincenzo part et se perdrait totalement dès son arrivée en Chine s'il n'était aidé par Liu Hua, une jeune interprète chinoise.
Une étonnante impression de mélancolie se dégage de ce film. Les paysages filmés, troublants pour certains, sont bien loin des images de cartes postales généralement associées à la Chine : les eaux du Yangtsé, grises et glauques, se confondant avec la brume; les déserts de cailloux sous un ciel de plomb; les tours de 22 étages surpeuplées avec un ascenseur à partir du dixième étage qui tombe parfois en marche!
Les personnages sont beaux, naturels, et magnifiquement filmés: l'histoire de l'enfant «caché», laissé à son arrière-grand-mère pour être élevé, est triste mais belle; le bref aperçu de la vie des travailleurs dans leur usine en Chine étonnante; la confrontation avec les autorités locales menaçante.
C'est une Chine au naturel, sans artifices qui est filmée ici ... même si je suis un peu sceptique quant à la possibilité réelle de pouvoir partir à l'improviste dans ce pays et d'y circuler librement sans "aide" officielle.


Little Miss Sunshine
Little Miss Sunshine
DVD ~ Greg Kinnear
Prix : EUR 11,70

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un road-movie d'un nouveau genre, 19 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Little Miss Sunshine (DVD)
La famille Hoover est une famille «dysfonctionnelle», composée de cinq membres. En premier lieu, il y a Richard, le papa, qui tente de (sur)vivre en donnant des séminaires de motivation à des gens qui ont des besoins plus pressants tels que trouver un emploi ou un logement; et puis il y a Dwayne, le fils aîné, fan de Nietzche, qui a fait un voeu de silence absolu qu'il ne rompra que lorsqu'il sera admis à l'école d'aviation. Dwayne doit partager sa chambre avec son oncle, Frank, spécialiste numéro deux de Proust aux Etats-Unis. Frank tente de se remettre d'une tentative de suicide après un cuisant échec professionnel et personnel: il s'est fait ravir son petit ami et sa chaire par un rival. Ensuite il y a le grand-père, un vieil hédoniste qui a été expulsé de sa maison de retraite pour consommation d'héroïne; Olive, une enfant boulotte de 10 ans qui n'a qu'un rêve dans la tête: participer à un concours de mini-miss ; et enfin, Sheryl, la pauvre maman névrosée, qui tente désespérément de faire plaisir à tout le monde tout en étant obnubilée par la responsabilité et le poids de devoir subvenir toute seule aux besoins financiers de la famille.
Afin d'aider la fillette à réaliser son rêve d'être une reine de beauté, le «clan» Hoover quitte sa vie «tranquille» à Albuquerque et embarque à bord de leur (très) vieux minibus Volkswagen à destination de Redondo Beach en Californie pour le concours de Little Miss Sunshine. Le voyage de deux jours pour atteindre leur destination sera une véritable odyssée riche en imprévus, en accidents, en pannes et en découvertes.
De superbes acteurs servent cette satire sociale, parfois hilarante, qui critique habilement l'obsession et la réalité de vivre le rêve américain...


Survivre avec les loups
Survivre avec les loups
DVD ~ Mathilde Goffart
Prix : EUR 4,90

6 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une occasion manquée ?, 12 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Survivre avec les loups (DVD)
En 1941, une petite fille juive dont les parents ont été les victimes d'une rafle vit avec une famille d'accueil sans tendresse en Belgique. Elle y est si malheureuse qu'elle décide de s'enfuir pour parcourir l'Europe afin de retrouver ses parents «qui sont partis vers l'Est». Armée de seulement une boussole, elle traversera à pied la Belgique, l'Allemagne, la Pologne et l'Ukraine et ne survit cette odyssée en grande partie que grâce à son furieux instinct de survie et son adoption extraordinaire par des loups.
A mon avis, le film est bien mieux que le livre qui l'a inspiré. Il n'y a pas ce style rebutant et hoquetant qui empêche la fluidité de la lecture, le côté «énumération superficielle des atrocités de guerre observées par une petite fille de huit ans» de cette histoire se prêtant sans doute mieux à l'image qu'aux mots. De plus ce film ayant été réalisé par Vera Belmont, dont la famille a été victime du régime nazi durant la seconde guerre mondiale, le spectateur est sans doute plus enclin à croire à cette aventure le temps d'une projection cinématographique puisque la réalisatrice avait tenu à inclure ses propres expériences passées dans ce projet.
Il est seulement dommage que cette oeuvre subisse les conséquences de la polémique qui entoure la mythomanie et la malhonnêteté de Misha Defonseca (alias Monique De Wael), l'auteur du livre. Sans cela, je crois que ce film aurait pu être une sorte de fable pour parler de la Shoah aux enfants, et avec le temps aurait été assimilé à un conte classique terrifiant.


Survivre avec les loups
Survivre avec les loups
par Misha Defonseca
Edition : Poche
Prix : EUR 5,51

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Mauvais livre à un plus d'un titre..., 12 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Survivre avec les loups (Poche)
En 1941, une petite fille juive dont les parents ont été les victimes d'une rafle vit avec une famille d'accueil sans tendresse en Belgique. Elle y est si malheureuse qu'elle décide de s'enfuir pour parcourir l'Europe afin de retrouver ses parents «qui sont partis vers l'Est». Armée de seulement une boussole, elle traversera à pied la Belgique, l'Allemagne, la Pologne et l'Ukraine et ne survit cette odyssée en grande partie que grâce à son furieux instinct de survie et son adoption extraordinaire par des loups.
A vrai dire, le côté «énumération des atrocités de guerre observées par une petite fille de sept ans» de ce roman m'a lassé. En 250 pages, défilent: une rafle qui aura pour conséquence l'arrestation des parents de Mishke, les vols de nourriture obligés pour survivre, le manque de compassion des humains, le viol et le meurtre d'une jeune femme russe, l'assassinat d'un homme (soldat de profession) par une petite fille de huit ans (!) alors qu'il tentait de la violer, le massacre d'un convoi d'enfants par des nazis, les bombardements (du Pont d'Anderlecht notamment(!)), la rencontre avec des partisans polonais, la vision de charniers, la constatation de villages abandonnés et/ou brûlés. Le «pompon» pour moi a été les scènes du ghetto de Varsovie: comment une petite fille de moins de 10 ans, pouvait - au bout de ce qui semblait tout au plus quelques heures - se mettre à suivre un convoi de charrettes remplies de cadavres juifs afin de ramasser ces corps en cas de chute et de les hisser à la force de ses bras à nouveau dans ces mêmes charrettes, dépassait largement mon entendement...
Malgré deux tentatives pleines de bonne volonté, je n'ai réussi à finir ce livre qu'en faisant preuve d'une grande discipline ... et encore je ne me souviens absolument plus de la fin!
Outre le côté «énumération superficielle (?)», j'ai trouvé que le style était bien trop hoquetant à mon goût et il me semblait parfois avoir lu la même chose ailleurs mais en bien mieux réfléchi et écrit.
En fait, j'en viendrais presque à penser qu'il était nécessaire pour l'auteur et les éditeurs de faire passer cette fabulation pour un «document-histoire vraie» afin de pouvoir passer au tiroir-caisse... sinon personne n'y aurait prêté attention.


The September issue
The September issue
DVD ~ Anna Wintour
Prix : EUR 10,82

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Plus business que glamour, 11 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : The September issue (DVD)
Le film enregistre les moments importants de "l'accouchement" de la revue «Vogue» du mois de Septembre, le Saint Graal des magazines de mode.
La réalité de ce monde semble assez loin de l'image glamour de la mode généralement véhiculée par les média: d'après ce film, il semblerait ce que ce soit un monde surtout frustrant, stressant et blessant où la créativité doit souvent s'incliner devant les dures exigences commerciales. Trop rarement les gens qui travaillent pour ce magazine y apparaissent épanouis ou heureux.
Anna Wintour, éditrice en chef du magazine «Vogue», est la grande prêtresse respectée et crainte par ce monde particulier: il est rafraîchissant de voir comment cette femme utilise son énorme pouvoir d'influence pour donner un coup de pouce à un jeune créateur talentueux auquel elle croit ; il est bluffant de voir comment certains très grands et célèbres créateurs de la haute couture perdent leurs moyens devant elle ; il est impressionnant de voir comment Madame Wintour, cette «dame de fer» très intelligente comprend et concilie tout aussi bien l'exubérance créative qui l'entoure et les exigences commerciales nécessaires à la survie de ce monde auquel elle a consacré une grande partie de sa vie. Ce dernier élément, associé à son flair mondialement reconnu pour découvrir les nouvelles tendances de la mode, est sans doute la raison pourquoi le moindre désir de Anna Wintour est un ordre ... sauf pour Grace Coddington, femme touchée par une muse et par le génie du Beau, qui est la très respectée directrice artistique de «Vogue». Grace est une des seules qui n'hésite pas à exprimer son désaccord de diverses façons (parfois très évidentes!) lorsque les choix de Madame Wintour contredisent son idéal du Beau: le combat sourd, passionné, glacial mais respectueux de ces deux femmes est impressionnant à voir ... et le sourire de Grace magnifique lorsque le choix final d'Anna, après moult changements, correspond enfin à celui que Grace avait fait initialement.
Une partie de ce film, moins intéressante à mon avis, est consacrée à la vie personnelle de Anna Wintour. Bien que ces scènes nous montrent une face plus sensible de cette icône de la mode, elles sont moins sujettes à réflexion que celles où le spectateur voit Anna entourée par les photographes, les fashion-victims, les créateurs, les membres du conseil d'administration, les distributeurs ainsi que le personnel de la rédaction du magazine Vogue.


La grammaire en s'amusant
La grammaire en s'amusant
par Patrick Rambaud
Edition : Broché
Prix : EUR 11,50

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Lisez et souriez, 9 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La grammaire en s'amusant (Broché)
Ce texte est construit comme un dialogue entre un adulte (consterné devant les fautes grammaticales écrites par son rejeton dans son cahier de vacances) et un enfant (plus intéressé par les jeux vidéo que par la lecture). L'adulte se met donc en tête de faire comprendre à l'enfant la nécessité et l'utilité de la grammaire. S'en suivent huit jours de cours intensifs - mais ludiques!- qui auront chacun un thème particulier : Pourquoi la grammaire nous distingue du chimpanzé ; Comment la bande dessinée a précédé l'alphabet ; Les mots sont des gens comme vous et moi ; Les noms aussi ont une vie de famille ; A l'image des planètes, les noms possèdent des satellites ; Il faut soigner nos verbes comme des moteurs ; La syntaxe est éternelle ; Lecture mon beau souci.
L'idée est amusante et j'ai beaucoup apprécié les cinq premiers chapitres (la partie consacrée au latin, langue soi-disant morte mais en fait particulièrement vivante, m'a beaucoup plu). Par contre, j'ai trouvé que le rythme s'accélère brutalement au sixième chapitre, s'emballe au septième chapitre, pour ralentir au huitième et dernier chapitre. Le rythme du livre est un peu inégal à mon goût: cela est surtout dommage lorsqu'on considère le contenu grammatical assez dense des chapitres six et sept...
Savourer pleinement cet ouvrage présume déjà un certain nombre de connaissances grammaticales : je ne le conseillerai donc pas aux néophytes... mais je ne le conseillerai pas aux passionnés de grammaire non plus!


Le paradis, c'est les autres
Le paradis, c'est les autres
par Soeur Emmanuelle
Edition : Poche
Prix : EUR 4,28

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Récit d'une vie pas du tout ordinaire d'une femme d'action, 9 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le paradis, c'est les autres (Poche)
Sœur Emmanuelle se présente comme une rebelle née, une frondeuse hors pair entrée en religion par l'attrait de l'Absolu. A première vue, ceci semble un comble pour une religieuse qui a fait vœu d'obéissance...
Dans ce livre, elle raconte son parcours depuis sa tendre enfance, son choix d'appartenir à la congrégation de Notre-Dame-de Sion, ses joies d'enseignante à Istanbul, Tunis et Alexandrie et puis finalement sa vocation de s'installer à l'âge de soixante-deux ans dans un bidonville du Caire parmi les chiffonniers. Elle relate ses combats contre la misère et l'analphabétisme, son entêtement et sa détermination qui lui jouent des bons et des mauvais tours, ses ambitions et ses renoncements. Le lecteur entrevoit une femme intelligente (mais dotée d'un esprit de contradiction remarquable!) dont l'énergie vitale, la soif de voir vivre et l'enthousiasme débordant ont su balayer maints obstacles sur son passage. On y découvre aussi le parcours spirituel assez original de cette femme très rationnelle (une de ses sources d'inspiration importante semble être Pascal et Marc Aurèle!) qui se méfie de la sensiblerie et dont la piété est, de son propre aveu, déductive.
Enfin ce livre est aussi un appel au lecteur à sortir de sa «zone de confort», à remettre en question certaines idées véhiculées par notre société (notamment celles de la femme européenne libérée) et encourage au voyage de la découverte de soi-même et du monde qui nous entoure. Les prières à la fin de l'ouvrage peuvent être une aide pour commencer ce voyage individuel...


Inconnu à cette adresse
Inconnu à cette adresse
par Kathrine-Kressmann Taylor
Edition : Broché

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 D'une précision implacable et diabolique, 9 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Inconnu à cette adresse (Broché)
Un roman épistolaire étalé du 12 novembre 1932 au 3 mars 1934 entre deux amis, Martin Schulse, 40 ans, allemand, marié et père de trois garçons, et Max Eisenstein, 40 ans, allemand d'origine juive et célibataire. Les deux hommes sont des associés de longue date dans une affaire prospère de commerce de tableaux à San Francisco et lorsque Martin décide de retourner en Allemagne, ils correspondent tout naturellement. Martin raconte à son ami son retour au pays natal, ses difficultés et ses succès personnels pour se réadapter au mode de vie allemand, sa redécouverte de l'Allemagne et de la pauvreté matérielle de la plupart des Allemands quinze après la fin de la première guerre mondiale. En racontant l'ambiance économique morose, il évoque aussi l'espoir séducteur d'un monde meilleur qu'insuffle un certain Adolf Hitler, maintenant à la tête du gouvernement, homme charismatique qui semble doté d'une énergie incroyable. Au fil de la correspondance, Martin change son point de vue: au début hésitant et méfiant quant aux motifs d'Hitler et de son parti, il est séduit par les discours prometteurs et change peu à peu son attitude avant d'afficher une adhésion complète (et contrainte?) aux valeurs véhiculées par le nazisme.
Son ami Max, resté aux Etats-Unis, est de plus en plus inquiet par les rumeurs d'anti-sémitisme qui sévissent en Europe et craint pour la sécurité de sa sœur Griselle, une actrice qui joue dans une pièce à Berlin. Il demande donc à Martin de veiller sur elle et de l'aider si besoin est. Lorsque Griselle, poursuivie par des chemises brunes, est assassinée dans le jardin même de Martin parce que celui-ci lui avait refusé asile dans sa maison, Max, implacable, se venge par voie épistolaire ...
Ce roman épistolaire n'est pas seulement un épisode fictif de l'Histoire en marche mais pose magnifiquement la responsabilité individuelle du choix personnel et de l'esprit critique face aux pressions sociales. A lire absolument pour comprendre le passé et pour méditer sur le présent.


Address unknown (en anglais)
Address unknown (en anglais)
par Kathrine Kressmann Taylor
Edition : Broché
Prix : EUR 11,31

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 D'une précision implacable et diabolique, 9 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Address unknown (en anglais) (Broché)
Un roman épistolaire étalé du 12 novembre 1932 au 3 mars 1934 entre deux amis, Martin Schulse, 40 ans, allemand, marié et père de trois garçons, et Max Eisenstein, 40 ans, allemand d'origine juive et célibataire. Les deux hommes sont des associés de longue date dans une affaire prospère de commerce de tableaux à San Francisco et lorsque Martin décide de retourner en Allemagne, ils correspondent tout naturellement. Martin raconte à son ami son retour au pays natal, ses difficultés et ses succès personnels pour se réadapter au mode de vie allemand, sa redécouverte de l'Allemagne et de la pauvreté matérielle de la plupart des Allemands quinze après la fin de la première guerre mondiale. En racontant l'ambiance économique morose, il évoque aussi l'espoir séducteur d'un monde meilleur qu'insuffle un certain Adolf Hitler, maintenant à la tête du gouvernement, homme charismatique qui semble doté d'une énergie incroyable. Au fil de la correspondance, Martin change son point de vue: au début hésitant et méfiant quant aux motifs d'Hitler et de son parti, il est séduit par les discours prometteurs et change peu à peu son attitude avant d'afficher une adhésion complète (et contrainte?) aux valeurs véhiculées par le nazisme.
Son ami Max, resté aux Etats-Unis, est de plus en plus inquiet par les rumeurs d'anti-sémitisme qui sévissent en Europe et craint pour la sécurité de sa sœur Griselle, une actrice qui joue dans une pièce à Berlin. Il demande donc à Martin de veiller sur elle et de l'aider si besoin est. Lorsque Griselle, poursuivie par des chemises brunes, est assassinée dans le jardin même de Martin parce que celui-ci lui avait refusé asile dans sa maison, Max, implacable, se venge par voie épistolaire ...
Ce roman épistolaire n'est pas seulement un épisode fictif de l'Histoire en marche mais pose magnifiquement la responsabilité individuelle du choix personnel et de l'esprit critique face aux pressions sociales. A lire absolument pour comprendre le passé et pour méditer sur le présent.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20