ARRAY(0xaf43a7b0)
 
Profil de NMK > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par NMK
Classement des meilleurs critiques: 682
Votes utiles : 1293

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
NMK (Munich, DE)
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20
pixel
The Heart of the Lion: (Plantagenet Saga)
The Heart of the Lion: (Plantagenet Saga)
par Jean Plaidy
Edition : Broché
Prix : EUR 11,47

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Troisième tome un peu longuet..., 8 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Heart of the Lion: (Plantagenet Saga) (Broché)
Le troisième fils de Henry II et d'Aliénor d'Aquitaine devient roi d'Angleterre en 1189 à la suite du décès de son père. Son premier geste est de libérer définitivement sa mère adorée, son deuxième est de se faire promptement couronner à Londres et son troisième, inspiré par la perte de la ville de Jérusalem prise par Saladin, est de se joindre à la Troisième Croisade. En fait, l'auteur nous fait clairement comprendre que Richard Ier néglige ses responsabilités de roi pour poursuivre ses rêves de gloire éternelle. A cette fin, il est prêt à tout : il épuise les ressources du royaume d'Angleterre, emprunte là où il peut pour financer ses expéditions, augmente les taxes et dépense la majeure partie du trésor amassé par son père. Laissant deux régents à sa place, Richard, roi d'Angleterre, et Philippe Auguste, roi de France, prennent la Croix le même jour et partent vers la Terre Sainte. Le lecteur suivra les différentes escales de Richard Cœur de Lion et de son armée : Marseille, Naples, Amalfi, Salerne, Mileto, la Sicile, Rhodes, Chypre et finalement la Terre Sainte qui culminera avec la chute d'Acre en juin 1191. A chaque escale, certains soldats se livrent au viol, meurtre, pillage, et à des rixes qui finissent parfois en massacres. La cruauté parfois inutile et stupide du roi d'Angleterre lui-même est aussi apparente dans ce récit: Saladin tardant à lui remettre 2 500 prisonniers chrétiens ainsi qu'une rançon convenue, Richard ordonne le massacre de 3 000 prisonniers musulmans. La vengeance de Saladin ne se fera pas attendre...
Heureusement le rêve de Richard Ier de revenir auréolé de la gloire douteuse d'être le «libérateur» de Jérusalem aura une fin : son frère Jean, perfide et jaloux, manigance de devenir «roi à la place du roi» et Richard doit rejoindre son royaume en traversant le continent où certains hommes puissants ont tout intérêt à ce qu'il ne regagne jamais l'Angleterre...
Richard apparaît dans ce livre comme un homme d'une présence physique magnifique et charismatique; il est doté d'un caractère volontaire, fort et parfois cruel mais d'une intelligence souvent peu astucieuse. L'auteur passe beaucoup de temps (et de pages!) à nous faire comprendre par de nombreux sous-entendus que Richard était en fait homosexuel... mais sans jamais écrire le mot «homosexuel» évidemment! : Richard refuse d'épouser sa fiancée, la princesse Alice, sœur du roi Philippe Auguste et fille de Louis VII - il est vrai que celle-ci aurait été la maîtresse de son propre père, Henry II d'Angleterre...; la description de l'amitié «particulière» puis de la haine qui le liait à Philippe Auguste; Bérangère de Navarre, belle épouse délaissée et ignorée, sera tenue à l'écart par Richard lui-même qui trouvera maints prétextes pour ne pas voir sa femme; puis Blondel, le confident, le poète, le trouvère du roi qui, désespéré de l'emprisonnement de son suzerain, partit un jour à sa recherche et qui après de longs mois découvrit Richard enfermé dans une prison en Autriche en chantant une romance qu'ils avait composée ensemble.
Le livre ne fait aucun cas du génie militaire de Richard ou de son fabuleux talent de tacticien. Par contre il est clair ici que, sous le prétexte de libérer les Lieux Saints et de rendre le voyage plus sûrs aux pèlerins, Richard Ier met en place une gigantesque entreprise de domination et de terreur où ses actes de barbarie ne feront que renforcer le jihad existant.
Ce n'est pas un portrait très reluisant qui est fait ici de ce "fabuleux" roi d'Angleterre, Richard Cœur de Lion, qui était de son temps une légende vivante par ses hauts faits d'armes.


The Revolt of the Eaglets: (Plantagenet Saga)
The Revolt of the Eaglets: (Plantagenet Saga)
par Jean Plaidy
Edition : Broché
Prix : EUR 11,42

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Des héros de cape et d'épée, 4 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Revolt of the Eaglets: (Plantagenet Saga) (Broché)
Le deuxième tome, relatant la naissance et le destin du «clan» Plantagenêt, débute avec l'horreur causée à l'occasion de l'assassinat de Thomas Becket dans sa cathédrale de Canterbury. Le monde chrétien tient Henri II moralement responsable pour ce meurtre sacrilège et le roi voit sa puissance menacée par les forces étrangères et par la rébellion à l'intérieur du pays.
Ces menaces extérieures, les accords de Montmirail et la volonté de maintenir son pouvoir sur un territoire aussi vaste poussent Henry II à une réforme dynastique. En 1170, son troisième fils, Richard (Cœur de Lion), est proclamé duc d'Aquitaine. Malheureusement, le mariage passionnel qui liait le roi Henry II avec Aliénor d'Aquitaine s'est fortement détérioré: une haine féroce a remplacé l'amour des débuts car la reine est excédée des incessantes infidélités de son mari.
Par esprit de vengeance, Aliénor encourage ses fils Henry, Richard, Geoffroy et Jean à défier leur père. Cette haine déterminera la pousse à la trahison: en 1173, elle trame le complot qui soulève ses fils Richard, Geoffroy et Henry le Jeune contre leur père, Henry II. Cette révolte est (évidemment!) soutenue par les rois de France et d'Ecosse mais aussi par les plus puissants barons anglais. La reine espère prendre le pouvoir au roi mais lors d'un voyage, elle est capturée et les fils finissent par rallier leur père bon gré mal gré. Pour Aliénor, ce sera le début d'un emprisonnement de près de quinze ans qui ne s'adoucira que lorsque Henry II, conscient de l'ascendant que sa femme a sur ses enfants, lui accorde sur certaine liberté à condition qu'elle ramène leurs fils survivants à la docilité. Mais la reine ne pourra être vraiment libre qu'à la mort du roi...
Les personnages, haut en couleur, sont dignes d'être des héros de cape et d'épée... Encore une fois il s'agit d'un livre divertissant, très facile à lire même après une dure journée de travail.


Mon Dieu... pourquoi ? Petites méditations sur la foi chrétienne et le sens de la vie
Mon Dieu... pourquoi ? Petites méditations sur la foi chrétienne et le sens de la vie
par Abbé Pierre
Edition : Broché
Prix : EUR 12,54

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Rafraîchissant, 3 juillet 2010
Il est rafraîchissant de lire un ouvrage comme celui-ci qui nous permet de prendre une certaine distance avec le monde du «métro-boulot-dodo» dans lequel nous sommes malheureusement quotidiennement. Il est aussi délicieux de constater qu'un homme de quatre-vingt-treize ans, connu pour avoir consacrer sa vie à Dieu, se pose toujours autant de questions sur la vie, le monde et le pourquoi de l'existence humaine.
Dans cette ouvrage, l'Abbé Pierre exprime clairement et succinctement des pensées qui sont toujours très personnelles et pas toujours très «catholiquement-politiquement» correctes.
Ses réflexions le portent à considérer des sujets d'actualité (le mariage des prêtres, l'homoparentalité, la croisade de George Bush au Moyen Orient et d'autres fanatismes religieux, l'ordination des femmes et la place des femmes dans le catholicisme, le mariage des homosexuels,...) et des sujets théologiques traditionnels (la question du pêché, le mystère du Verbe incarné, la transsubstantiation, la Trinité,...). L'Abbé Pierre évoque aussi sans fausse pudeur certains sujets «quasi » tabous: l'acceptation de la possibilité d'une relation charnelle entre Jésus et Marie de Magdala, une papauté «impériale» trop puissante et pas assez modeste à son goût, le rôle évangélique et réconciliateur de l'Eglise,...
Deux réflexions m'ont profondément touchées dans cet ouvrage. D'une part, la révélation de son rêve d'enfance qui est de substituer aux mots inadaptés et inconvénients (sic) «pêché originel» les mots plus vrais et doux de «blessure héréditaire». D'autre part ces paroles terribles « Alors que Vous avez ce pouvoir de le faire cesser, comment comprendre que subsiste le Mal? La prière de Jésus ne culmine-t-elle pas dans : Délivrez-nous du Mal ? »
Sa tolérance, son ouverture à l'autre, son amour pour son prochain, sa foi ne sont pas synonymes d'acception du Mal mais de rébellion. Ne termine-t-il pas cet ouvrage par une prière «Merci, Père de m'aider à refuser, ce qui serait tricherie, de «croire » comme si j'étais indifférent à la perpétuation du Mal, et en ce monde, et dans l'au-delà du temps».
C'est en lisant des ouvrages comme celui-ci que l'on comprend qu'être croyant c'est être vivant.


Poèmes de Baudelaire en bandes dessinées
Poèmes de Baudelaire en bandes dessinées
par Christophe Renault
Edition : Relié

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Une monstruosité à dégoûter un lecteur de la poésie à tout jamais, 2 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Poèmes de Baudelaire en bandes dessinées (Relié)
Les textes sont (évidemment!) très beaux : le lecteur y trouvera «Invitation au voyage», «L'Homme et la mer », «Sarah», «Bohémiens en voyage», «La cloche fêlée», «Le Joujou du pauvre», «Les Aveugles» , «Brumes et pluies», «Le Poison», «La Géante», «Une Figure fantastique», «Le Jeu» , «A une passante», «L'Albatros» et «L'Horloge».
Mais les illustrations (à l'exception de la bande dessinée faite pour « Une Gravure fantastique » par Nathalie Bodin) sont si laides qu'elles sont une torture pour les yeux. Un exemple parmi d'autres serait l'image illustrant le dernier vers du poème «Le Joujou du pauvre» «Et les deux enfants se riaient l'un à l'autre fraternellement, avec des dents d'une égale blancheur», dessin qui montre deux visages d'enfants qui rappellent la momie retrouvée du pharaon Séqenenrê Taâ II.
Selon une recette vérifiée maintes fois, le sexe fait vendre. Et bien, 17 paires de seins plus ou moins dévoilés et de formes et couleurs diverses, parsèment les différents textes. Deux scènes explicites d'accouplement y sont dessinées pour «illustrer» (!?!) les vers «Tout y parlerait à l'âme en secret sa douce langue natale» (Invitation au voyage) et «Messieurs , ne crachez pas de jurons ni d'ordure» (Sarah). Quel est le rapport entre le texte et le dessin???
Cette question m'amène à ma troisième critique: les illustrations sont parfois «à côté de la plaque» par rapport au poème. Je citerai deux autres exemples qui me viennent à l'esprit : le vers «Fait couler le rocher et fleurir le désert» (Bohémiens en voyage) est illustré par un petit garçon mangeant un hamburger dans une restauration rapide (!?!) ; un homme nu - comptant de l'argent ou sur le point de mettre un préservatif (?)- «représente» (!?!) le vers «Sur des fronts ténébreux de poètes illustres» (Le Jeu).
Et pour finir ce commentaire peu élogieux, je dirai qu'il est honteux d'abaisser le magnifique poème de l'Albatros à un petit garçon essayant de faire voler son cerf-volant (en forme d'albatros soit!) sous les ricanements de sales garnements: c'est TRES TRES TRES réducteur comme approche.
L'idée de départ de ce recueil était peut être bonne mais la réalisation finale en est très mauvaise: c'est insultant de penser que les gens qui ont réalisé cet ouvrage croient que les jeunes lecteurs sont des crétins illettrés incapables d'apprécier la complexité,la beauté et la poésie d'un texte ... ou d'un dessin!
Un livre à éviter absolument....


Reflets sur un mur blanc
Reflets sur un mur blanc
par Adania Shibli
Edition : Broché
Prix : EUR 12,45

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Surprenant texte «impressionniste» de 105 pages, 22 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Reflets sur un mur blanc (Broché)
L'histoire d'une petite fille/jeune fille palestinienne est racontée succinctement et pudiquement par quelques touches de couleurs, de silences, de mouvements et de langages. Ces touches, qui sont autant d'instantanés, sont jetées sur le papier et forment un kaléidoscope où le lecteur est laissé libre d'interpréter la signification des actes et gestes dont la petite fille est témoin.
C'est ainsi que l'on apprend que l'héroïne de ce roman (qui n'a pas de nom) est la benjamine d'une famille nombreuse composée d'une mère malade et malheureuse, d'un père infidèle, de huit sœurs (classées par numéro) et d'un frère décédé. Le lecteur apprend que cette fille (sans doute petite au début du roman) va à l'école et qu'elle doit vivre dans un village palestinien à l'intérieur des frontières d'Israël puisque le mot «Palestine» y est tabou ; il perçoit cette fille perdue dans son silence, isolée dans un monde rude et parfois brutal, mais quelque part protégée par la lecture ; enfin le lecteur suit par petites touches sensorielles le parcours de cette héroïne anonyme puisqu'il la découvre lorsqu'elle est encore une petite fille et qu'il la quitte lorsque toute apprêtée, elle quitte sa maison pour se marier.
L'imagerie poétique de ce texte est tout à fait étonnante si on réfléchit un instant au contexte politique et géographique dans lesquels cette histoire se déroule. Ce n'est pas un texte tapageur, mais un texte poétique, fait d'un jeu d'ombres et de lumières, qui longtemps hantera le lecteur.


Mes 66 plus belles poésies
Mes 66 plus belles poésies
par Collectif
Edition : Relié
Prix : EUR 13,02

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pour découvrir la mélodie des mots, 19 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mes 66 plus belles poésies (Relié)
Petite anthologie illustrée de poèmes à travers les siècles pour découvrir quelques beaux classiques de la langue française.
Guillaume Apollinaire, Louis Aragon, Charles Baudelaire, Alain Bosquet, René Guy Cadou, Maurice Carême, Andrée Chédid, Paul Claudel, Robert Desnos, Paul Eluard, Paul Fort, Guy Goffette, Guillevic, Victor Hugo, Edmond Jabès, Max Jacob, Francis Jammes, Georges Jean, Jean de La Fontaine, Marie Noël, Charles d'Orléans, Jacques Prévert, Raymond Queneau, Jacques Roubaud, Claude Roy, Joël Sadeler, Philippe Soupault, Jules Supervielle, Jean Tardieu et Paul Verlaine sont les poètes que vous trouverez dans ce recueil.
C'est un livre FORMIDABLE qui fait rire (mon fils a trouvé le poème « Ixatnu siofnnut i avay » de Raymond Queneau - poème qui raconte une histoire de taxi parisien - absolument hilarant) et rêver. La poésie y est présentée comme un jeu de mots et d'images, un merveilleux feu d'artifice des jeux du langage que les poètes voudraient faire partager avec leurs lecteurs. Très brièvement, à la fin du recueil, sont présentées la vie et l'œuvre de chaque poète. Ce livre est en fait un trésor qui permet de découvrir d'autres trésors...


L'Ami du petit tyrannosaure
L'Ami du petit tyrannosaure
par Florence Seyvos
Edition : Cartonné
Prix : EUR 12,07

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Comment se dominier?, 18 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Ami du petit tyrannosaure (Cartonné)
Le petit tyrannosaure n'est pas méchant mais il n'y peut vraiment rien s'il a un grand appétit et qu'il dévore tout - même ses amis! Cela est bien ennuyeux d'ailleurs de dévorer ses amis car après on n'a plus d'ami évidemment... et c'est ainsi qu'on se retrouve TRES seul. La solution serait d'apprendre à se contrôler mais comment faire? Une petite souris, Mollo, (au goût épouvantable!) va l'aider à dominer son instinct...
Une histoire surprenante et amusante, illustrée par des images colorées et sympathiques, qui fera rire les petits.


Magic 8 Ball
Magic 8 Ball
Proposé par Appods
Prix : EUR 40,15

4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Attention: utiliser correctement cet objet peut provoquer un fou rire, 16 juin 2010
Solide:3.0 étoiles sur 5 Amusant:5.0 étoiles sur 5 Educatif:1.0 étoiles sur 5 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Magic 8 Ball (Jouet)
La règle du jeu est simple: lorsque vous vous tracassez la tête à propos de vous-même, de votre entourage ou de la situation économique de votre entreprise, lorsque vous ne savez quelle décision prendre et que personne ne peut vous aider, vous posez la question qui vous tourmente devant la boule, puis vous retournez la boule et ... vous voyez la réponse à votre question.
J'ai découvert cette boule aux Etats-Unis dans les années 1990 lorsque l'entreprise pour laquelle je travaillais était proche du dépôt de bilan. Bien que l'atmosphère fût loin d'être folichonne, j'ai eu avec mes collègues de l'époque quelques bonnes crises de fou rire ... fou rire qui nous a tous aidé à survivre, surmonter et dépasser l'épreuve qui nous attendait.


Cahier du jour, cahier du soir Maths CM1, 9-10 ans : Tout le programme, tous les exercices, les corrigés détachables
Cahier du jour, cahier du soir Maths CM1, 9-10 ans : Tout le programme, tous les exercices, les corrigés détachables
par Bernard Séménadisse
Edition : Broché

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon cahier de devoirs de vacances., 13 juin 2010
Cet ouvrage couvre les bases des notions supposément abordées au CM1 telles que :
. la connaissance des nombres (les nombres entiers ; les fractions; les nombres décimaux)
. le calcul (l'addition ; la soustraction ; la multiplication ; la division)
. l'exploitation des données numériques (problèmes d'addition, de soustraction et de multiplication ; tableaux et graphiques ; la proportionnalité)
. les grandeurs et les mesures (mesures de longueur ; périmètre du carré et du rectangle ; distinguer aire et périmètre ; mesures de masse et de contenance ; le temps et les durées ; les mesures d'aire, l'aire du carré et du rectangle ; les angles)
. l'espace et la géométrie (les droites perpendiculaires et parallèles ; repérages sur les plan ; les figures planes : carré, rectangle, losange ; construire un rectangle et un carré ; les triangles ; le cercle ; le cube et son patron ; le parallélépipède et son patron ; la symétrie par rapport à une droite ; agrandissement et réduction de figure)
Chaque leçon est divisée en deux parties : explication brève de la règle suivie de quelques petits exercices d'application. En très peu de temps, un parent peut voir si l'enfant a acquis le programme du CM1 ou s'il lui reste des choses « à revoir », « à approfondir » voire « à apprendre ». C'est un excellent cahier pour les grandes vacances qui aide l'enfant à ne pas oublier immédiatement ce qu'il aurait pu apprendre pendant l'année scolaire (!). Comme chaque règle ainsi que les exercices l'accompagnant tiennent sur une page, ce cahier n'est pas non plus trop rebutant ... même pour un enfant qui revendiquerait « son droit aux vacances ».


The Plantagenet Prelude: (Plantagenet Saga)
The Plantagenet Prelude: (Plantagenet Saga)
par Jean Plaidy
Edition : Broché
Prix : EUR 9,73

1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le premier tome de huit livres, relatant la naissance et le destin du «clan» Plantagenêt., 13 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Plantagenet Prelude: (Plantagenet Saga) (Broché)
Le duc Guillaume X d'Aquitaine est anxieux car le décès accidentel de son unique fils rend la situation politique en Aquitaine précaire et instable. Craignant que sa fille aînée ne soit enlevée (et épousée) par un de ses voisins ou vassaux ambitieux, le duc Guillaume propose au roi de France, d'unir leurs héritiers. Ainsi la paix dans l'âme, il part en pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle dans l'espoir que Dieu lui accordera cet héritier mâle dont il a tant besoin. Malheureusement, Guillaume X meurt au cours de ce voyage et Aliénor devient duchesse d'Aquitaine à l'âge de 15 ans. Comme convenu, elle épouse alors l'héritier du roi de France Louis VI, le futur Louis VII. Cependant, lors de leur voyage de noces, les jeunes époux apprennent la mort du roi Louis VI. Et c'est ainsi qu'Aliénor devient, la même année, duchesse d'Aquitaine et reine de France.
Elle donne deux filles au roi de France mais le mariage n'est apparemment pas heureux. Aliénor est très belle, très cultivée, d'un esprit libre et enjoué mais déplaît fortement à la cour de France où elle est critiquée pour sa conduite et ses tenues jugées indécentes. De plus, elle exerce une influence néfaste sur le roi, le poussant à la prise de Poitiers, le harcelant à conquérir Toulouse et le méprisant lorsqu'il est rempli de remords lors de la prise, la mise à sac et l'incendie de la ville de Vitry-en-Perthois. L'interdit papal d'Eugène III achèvera d'ébranler la conscience du roi de France qui décide de participer à la deuxième croisade avec son épouse Aliénor. Aux difficultés du voyage même, s'ajoutent les retrouvailles (trop intimes?) d'Aliénor avec son oncle Raymond de Poitiers à Antioche et l'échec calamiteux de la croisade. La discorde existante entre les deux époux royaux s'exacerbe et le cours de l'histoire sera changé lorsque, de retour de croisade, le regard de la reine de France se pose sur Henri, le fils de Geoffroy V d'Anjou, prétendant à la couronne d'Angleterre par sa mère Mathilde...
C'est un livre, très facile à lire, qui est non seulement divertissant mais qui peut aussi aider combler des lacunes historiques d'un lecteur très fatigué après une dure journée de travail.
Même si le personnage d'Aliénor d'Aquitaine apparaît parfois comme superficiel, sensuel, arrogant voire même stupide, le lecteur saisit très bien le pouvoir exceptionnel qu'a exercé cette femme en épousant successivement le roi de France Louis VII puis le futur roi d'Angleterre Henri II : par ses mariages, elle renverse d'une façon spectaculaire le rapport des forces en Europe en apportant ses terres à l'un puis à l'autre des deux souverains.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11-20