undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Profil de E. Zwygart > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par E. Zwygart
Classement des meilleurs critiques: 1.047
Votes utiles : 730

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
E. Zwygart (Suisse)
(VRAI NOM)   

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11
pixel
Les secrets du IIIe Reich
Les secrets du IIIe Reich
par François Kersaudy
Edition : Poche
Prix : EUR 9,00

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ouvrage riche en informations., 19 août 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les secrets du IIIe Reich (Poche)
Très bien équilibré, ce livre retrace certains aspects du IIIe Reich souvent méconnus et partiellement connus. On y découvre ou redécouvre les méandres de ce parti de personnes composé de gens psychologiquement "atteints". Un nid de scorpions (un des chapitres du livre) de personnalités qui se détestent. Tous des arrivistes à n'importe quel prix.
Il est aussi relevé que tous les allemands n'étaient pas des nazis et de fortes poches de résistance existaient en haute instance (le maréchal Canaris, entre autre).
Le chapitre consacré à Rudolf Hess est également riche d'enseignements. On ne parle pas de celui consacré à la santé d'Hitler et force est de constater avec le recul que tant de personnes aient pu croire ou suivre un tel personnage. Un grand mystère qui ne sera jamais élucidé, mais avec les conséquences que l'on sait.
Pour les grands connaisseurs de cette époque, ce livre n'apportera certainement pas grand chose. Par contre, pour les moins éclairés sur cette période, ce livre est riche d'enseignements. Il permet ensuite d'approfondir certains points avec d'autres lectures (par exemples la résistance allemande face à Hitler).
Ouvrage très agréable à lire et très bien écrit. François Kersaudy est une référence.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Aug 29, 2015 4:40 PM MEST


Sherlock Holmes dans la Bande Dessinée : Enquête dans le 9e Art
Sherlock Holmes dans la Bande Dessinée : Enquête dans le 9e Art
par Philippe Tomblaine
Edition : Broché

5.0 étoiles sur 5 Sherlock Holmes pour les bédéphiles, 15 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sherlock Holmes dans la Bande Dessinée : Enquête dans le 9e Art (Broché)
Ce livre de part son format est très maniable et permet une lecture de chevet sans attraper des inflammations musculaires dans les poignets. Quoique l'ouvrage se compose de 219 pages.

Ouvrage très équilibré entre textes et nombres illustrations d'affiches, de dessins et autres photos. Celui-ci s'adresse avant tout aux bédéphiles. On y trouve le personnage traité sous tous les angles, que se soit en bd réalistes ou humoristiques européenne et des Etat-Unis. Le traitement graphique du personnage est interprété parfois de manière très libre et originale, notamment dans le style humoristique. Peut-être que les cheveux de certains puristes vont se dresser sur leur tête, quoique....

Il était temps qu'un ouvrage réunisse enfin les multiples adaptations de ce personnage mythique en bd.


Sherlock Holmes, détective consultant
Sherlock Holmes, détective consultant
par John Bastardi Daumont
Edition : Relié
Prix : EUR 32,00

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Ambiance de l'époque victorienne très bien restituée, notamment de part les nombreuses illustrations et photos, 15 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sherlock Holmes, détective consultant (Relié)
Très belles illustrations du Londres de l'époque victorienne. Le coté visuel est parfait. Le texte est bien équilibré, pas trop envahissant.

Certaines critiques mentionnent de nombreuses erreurs ; il est possible qu'un connaisseur du monde holmsien trouvent certaines évocations erronés. Le livre est peut-être trop ludique pour les initiés.

Pour ma part, je confesse que mes connaissances sont peu étendues sur le sujet. Cependant, j'ai toujours eu un intérêt réel pour ce personnage typique de l'époque victorienne.

L'ouvrage de John Bastardi, de part ses remarques et interprétations, donne aux lecteurs des informations générales sur le personnage, son environnement et son époque. Rien n'empêche d'approfondir certains paramètres par d'autres lectures.

Il est également à souligner que l'éclairage de l'auteur, de part sa formation d'avocat, de diplômé en sciences criminelles, est intéressant et ne manque pas de pertinence. Personnellement, j'ai toujours un grand intérêt de l'opinion de gens qui ne sont pas forcément des spécialistes du sujet donné (dans ce cas Sherlock Holmes), mais qui peuvent apporter autre chose de part leurs connaissances (dans ce cas le droit et la criminalité).

Dès lors, cet ouvrage correspond à mes attentes sur le sujet "Sherlock Holmes" que je ne veux pas forcément trop approfondir


Word of Mouth
Word of Mouth
Prix : EUR 12,57

5.0 étoiles sur 5 Kinks forever, 1 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Word of Mouth (CD)
Encore un excellent album des Kinks. Mêlant les riffs de guitares ravageurs sur certains morceaux aux climats plus "soft" sur d'autres chansons aux mélodies évidentes, c'est une totale réussite.

En début d'album, Dave Davies s'en donne à coeur joie sur des morceaux "hard rock" avec les décibels et autres artifices de studio inutiles en moins. Ensuite, quelques morceaux très mélodiques et plus romantiques, suivis de morceaux bruts avec harmonica, c'est dans l'ensemble un disque très dansant. Tous les titres de cet album auraient mérité d'être repris en concert.

Que de pépites égrènent cet album avec des riffs de guitares imparables et des mélodies incomparables.

Les Kinks ont toujours été mésestimées, envers les Stones et les Who. Ils ont payé très cher (où pour finir pas tellement) leur manque de professionnalisme dans les années '60, en annulant de nombreux concerts, en se faisant interdire de se produire, aux Etat-Unis, sur scènes dès 1966 jusqu'à l'aube des années '70.

De plus, le "bordel" de leur discographie dans les années '60, dont les responsables sont les maisons de disques Pye, Vogue, etc ne peut pas les avoir aidé pour fidéliser un public. Un très mauvais management de prétentieux arrogants auraient pu avoir raison d'eux. La qualité de leur musique et de leur poésie a permis de survivre et pour finir de s'affirmer.

Tout le monde connaît les Rolling Stones nettement moins créatif et vieillissant très mal. Qui connaît les Kinks à l'international à part les fans ?


Schoolboys In Disgrace
Schoolboys In Disgrace
Prix : EUR 12,57

5.0 étoiles sur 5 Ray Davies et les Kinks, 1 juillet 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Schoolboys In Disgrace (CD)
On peut effectivement reprocher à Ray Davies, compositeur quasi unique du groupe de servir une fois de plus un concept album. L'enfance d'un des méchants de "preservation" peut sembler un peu récurrent. D'une part, il ne faut pas oublier qu'à l'époque les groupes dit "sérieux" nous servaient moultes concept-album.

Abstraction faite de ce paramètre, force est de constater que ses mélodies sont toujours aussi bonnes. Les Kinks ont replacé les choeurs et autres cuivres des récents albums par des riffs de guitares ainsi qu'un synthé très dansant. Il y a de réels perles mélodiques.

Ce retour en ce qui concerne le traitement des morceaux nous plonge à la fin des années 50, avec plus de sophistication, tout à fait en adéquation avec le sujet traité (l'enfance d'un méchant du début des années 70).

En ce qui me concerne, je considère cet album comme une réussite qui nous montre que les Kinks ne se répètent pas mais sont toujours à la recherche de quelque chose de nouveau.

Dommage qu'il n'y ait pas d'autres talents de compositeurs au sein du groupe, comme chez les Beatles, pour insuffler des climats différents. Mais ces derniers étaient et sont restés quasi les seuls avec un tel éclectisme.

Le groupe aurait dû s'appeler Ray Davies et les Kinks, tant le groupe est l'accompagnateur de son leader. Cela n'enlève rien à la magie des disques des Kinks.


A l'ombre de la ligne claire
A l'ombre de la ligne claire
par Benoît Mouchart
Edition : Broché
Prix : EUR 17,00

5.0 étoiles sur 5 ré-édition augmentée (reprise substantiel de mon commentaire de la première édition, avec un paragraphe additionnel), 20 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : A l'ombre de la ligne claire (Broché)
Une multitude de livres sur les maîtres de la ligne clair, EP Jacobs (dont un excellent de M. Mouchart), J.Martin, et surtout Hergé ont déjà été publiés. Pourtant un grand absent et pas des moindres : Jacques Van Melkebeke, l'"ami Jacques" comme il voulait lui-même se faire appeler. Grand copain d'Hergé et surtout de Jacobs, l'"ami Jacques" était peintre, dessinateur, scénariste, auteur de pièces de théâtre et j'en passe. Il fut également rédacteur en chef occulte du début du journal Tintin. Il a assisté de manière déterminante Hergé dans plusieurs scénarios et aurait prêté main forte sur presque tous les scénarios de Jacobs. Homme de grand talent, il a dû vivre dans l'ombre suite à son comportement équivoque durant la seconde guerre mondiale. Cet excellent livre, très bien écrit par un spécialiste de la bd qui sait de quoi il parle, se doit de figurer dans toutes les bibliothèques des bédéphiles. Le grand public aura également beaucoup de plaisir à lire ce livre qui nous plonge dans la Bruxelles de la première moitié du XXe siècle. L'ambiance de cette époque est admirablement retranscrite et on revit avec bonheur les débuts balbutiants de la bd belge. Bravo M. Mouchart. Les admirateurs de la ligne clair vous remercient.

A posséder pour ceux qui n'ont pas la première édition. Maintenant cette ré-édition augmentée ne justifie pas forcement de se la procurer pour celui qui possède la première édition, à moi d'être un fan absolu de cet auteur trop méconnu, victime en partie de ses prises de position pendant la 2ème guerre mondiale. Il n'a pas la stature d'autres créateurs de la ligne clair, son apport à l'oeuvre d'autres auteurs étant décisif, mais aucune création majeure personnelle n'égrène sa carrière. On passe tout de même de 175 pages de l'ancienne édition à env. 220 pages dans la nouvelle. L'essentiel avait été traité dans la première mouture.


Exotic Creatures of the Deep
Exotic Creatures of the Deep
Prix : EUR 16,60

5.0 étoiles sur 5 Un très grand disque des Sparks, 17 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Exotic Creatures of the Deep (CD)
Grand fan de Sparks depuis le début, cet opus fait partie de leurs grandes réussites. Je ne vais pas trop m'étendre sur de long commentaires, beaucoup d'internautes l'ayant fait avant moi.

La musique de Sparks est une musique très spéciale. Soit on aime, soit on aime pas (à l'instar de ma femme), soit l'on dit que c'est de la musique jamais entendu.

Je possède de nombreux CD de ce groupe. Les premiers, lorsque je suis tombé dans la marmite, date de l'époque "Kimono my hous" et surtout "Propaganda" que j'avais en vinyl à l'époque et que je me suis procuré en CD.

Force est de constater que cet opus fait partie des tous meilleurs de leur abondante production. Peut-être pas le premier à conseiller pour quelqu'un qui n'a jamais écouté le groupe, car tout de même assez difficile d'accès. Peut-être vaut il mieux commence par "Propaganda" et "Kimono my House" pour se familiariser avec cette musique très particulière et ses textes subtiles et souvent humoristique et ensuite découvrir les autres disques. "Talent is an asset", mais peut de groupes l'ont.


FFS (CD Deluxe)
FFS (CD Deluxe)
Prix : EUR 16,66

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un mariage improbable, mais les mariés sont tellement beaux, 11 juin 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : FFS (CD Deluxe) (CD)
Etant moi même un fan de la première heure des Sparks, avec il faut quand même le dire un enthousiasme émoustillé pendant la période disco Moroder, mais mon vif intérêt et admiration quant au travail des frère Mael à repris vers la période de "Whomp that sucker""Gratuitous Say & Senseless Violins" et Exotic creatures of the deep" et ne s'est pas éteinte depuis (sauf quelques productions comme "In outer space" qui est trop basé synthé, et quelques part manque de relief, de punch et d'accroche mélodique).

Résultat impressionnant qui prouve une fois de plus, si besoin était de la créativité de Sparks. Ce mariage improbable, avec Franz Ferdinand que je connais beaucoup moins, mais dont le travail est très intéressant donne un disque surprenant, hors du temps, hors des modes.

Une succession de belles mélodies qui me rappelle parfois les premiers disques de Sparks, augmenté de l'apport indéniable de Franz Ferdinand (ou vise-versa) que l'on ne se lasse pas d'écouter. Pour peu qu'on aime un peu la musique déjanté de Sparks et Franz Ferdinand, on ne peut être que séduit par le résultat.

On reconnaît les claviers sautillants de Ron Mael, et les voix des chanteurs des deux groupes forment une harmonie parfaite, avec des timbres différents mais en pleine osmose. 63 minutes 08 de pur bonheur, de mélodies entêtantes à souhait. Une musique qui met de bonne humeur, même si on a la tête dans le cul un lendemain de veille (là je m'avance peut-être un peu, je n'ai pas encore testé).

A ma grande surprise, ce CD a été mis en devanture du seul magasin de musique un peu valable qu'on a encore à Lausanne, à savoir la FNAC. Ils semblent en faire une belle promotion, alors que le magasin ne vend aucun disque des Sparks et qu'ils n'en ont jamais ou très peu proposé à la vente depuis l'ouverture du magasin. Désolé pour la FNAC, mais j'avais déjà commandé cet opus sur Amazon.co.uk.

Je peux rêver que le groupe perdurera et/ou que les Sparks continuent à faire des mariages de la sorte.
Remarque sur ce commentaire Remarques sur ce commentaire (3) | Permalien | Remarque la plus récente : Jun 15, 2015 5:31 PM MEST


Don'T Give Up On Us-The Very Best Of
Don'T Give Up On Us-The Very Best Of
Prix : EUR 8,00

5.0 étoiles sur 5 la moitié de l'un des duos de séries policières les plus mythiques des années 70 sait aussi magnifiquement chanter, 7 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Don'T Give Up On Us-The Very Best Of (CD)
Initialement, j'avais surtout acheté cette compilation à 2 CD pour son morceau phare "Don't give up on us, mais je me suis rendu compte qu'il y avait d'autres très bonnes chansons sur ces CD.

Les arrangements sonnent très années 70, un peu comme les Carpenters. Un petit crooner pas désagréable de David Soul avec une voix veloutée. De la bonne variété loin du style bébète et parfois mièvre de certains groupes boys bands comme les Osmond Brothers.

Bref, un petit retour dans le passé et une manière de diversifier sa discothèque.

De plus, de part la quiétude des morceaux, ces CD se prêtent très bien à une musique de fond lors de repas entre amis où si l'on veut bouquiner en ayant de la bonne musique tout en pouvant se concentrer sur son texte. Parfois un côté folk rock à la Simon et Garfunkel, d'autres fois on a l'impression de se retrouver dans les grandes plaines de l'ouest américain avec de très beaux arrangement "country". De nombreux climats et jamais d'ennui.

Des chansons qui mettent de bonne humeur les jours de pluie, et les autres...

Des orchestrations très variés parfois très pop, parfois country ou folk, je dois avouer que j'ai été impressionné par ces CD que j'avais acheté au début pour le morceau phare très connu et j'étais loin de me douter des petites perles qui s'égrenaient tout au long de cette compilation.

David Soul, je vous aimais beaucoup dans la peau de Hutch, mais je vous aime autant en tant que chanteur. Découverte pour moi tardive, mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais.

David Soul est trop méconnu en Europe, du moins dans les régions francophone et mérite amplement d'être découvert. A prix modique (Eru 4.63), on a de superbes chansons totalisant entre les 2 CD environ 150 minutes.

Ne convient pas forcément aux jeunes branchés, quoiqu'il pourraient être surpris. ...


Le Coffret Essentiel (13 CD)
Le Coffret Essentiel (13 CD)
Prix : EUR 87,48

5.0 étoiles sur 5 Un compositeur majeur de la chanson française, 7 juin 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Coffret Essentiel (13 CD) (CD)
On trouve dans ce coffret les premiers album et quelques-un de la période plus récente. La proportion "ancienne époque", créations plus récentes est assez bien faite. Trop bien à mon goût.

En ce qui me concerne, je me suis procuré ce coffret essentiellement pour les premiers disques (j'en avais déjà quelques-un en K7 ou en vinyl). Il y a une part de nostalgie dans ma démarche, car dès les premiers disques, j'ai "croché" avec Julien Clerc, alors beaucoup de mes camarades d'école et d'étude le mettait dans la catégorie chanteur de variété. On était à l'époque branché groupe anglais. Les mélodies de Julien Clerc ont bercé mon adolescence. La qualité des arrangements musicaux, contrairement à maintenant, n'attirait pas spécialement mon attention, ni les superbes paroles d'Etienne Roda-Gil, J-L Dabadie.

Etienne Roda-Gil avait des paroles énigmatiques (qui le sont restés pour certaines à ma récente écoute de ce coffret très bien fait). Je dirais même que ses paroles permettaient, avec les arrangements soignés et originaux, de ne pas classer dans la catégorie "chanteurs à minettes" de variété.

En ce qui concerne la période plus récente (env. mi-années 80 à ce jour), je suis nettement moins réceptif. Les intrusions de J.C dans la musique reggae/musique des îles m'a beaucoup moins convainque, n'attendant pas cela de ce chanteur-compositeur. De plus, je trouve que sa voix ne se prête pas tellement à ces styles très particuliers. J'aime bien ce style de musique, mais chanté par d'autres. On trouve tout de même dans ses récentes productions de très beaux titres.

Le livret des paroles de ces disques est bien fait avec notamment de belles photos.

Ce que je reproche à cette sélection de disques est l'album incontournable "A mon âge et à l'heure qu'il est" que j'ai commandé séparément mais qu' Amazon semble avoir des difficultés à obtenir. Cet album est pour moi l'un de ses meilleurs avec notamment des paroles de Maxime Leforestier. Grand bémol pour moi dans le choix des disques de ce coffret.

Le treizième cd se compose d'incontournables de Julien Clerc, qui ne sont pas inclus dans les albums sélectionnés pour ce coffret.

Julien Clerc est un grand compositeur à la faculté de composer des mélodies entêtantes et magnifiques, des harmonies très bien construites. Un peu de redites musicales peut-être, mais comment peut-il en être autrement dans une si dense et si longue carrière.


Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11