Profil de Julien > Commentaires

Fiche d'identité

Contenu rédigé par Julien
Classement des meilleurs critiques: 109.001
Votes utiles : 140

Chez vous : découvrez nos services personnalisés en pages d'aide !

Commentaires écrits par
Julien

Afficher :  
Page : 1 | 2 | 3
pixel
The End Of History
The End Of History
Prix : EUR 17,29

4.0 étoiles sur 5 Le nouveau Bob Dylan, 4 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : The End Of History (CD)
Depuis environ 30 ans, Bob Dylan sort des disques qui n'intéressent pas grand monde, mais la critique, trop respectueuse du mythe, n'ose pas attaquer le grand Bob et nous parle à chaque fois de chef d'œuvre. Le problème, c'est que l'on ne retrouve jamais les sensations que l'on éprouvait à l'écoute de ses premiers disques.

Bonne nouvelle, un petit Irlandais répondant au nom de Fionn Regan, vient de sortir un disque qui possède tout ce que l'on aimait chef Bob Dylan (écoutez Hey Rabbit). Le bonhomme est un petit génie de la guitare (Hunter's Map), et son disque intimiste et dépouillé est une vraie réussite (du moins les 6 premiers morceaux). Outre Bob Dylan, on pense à Leonard Cohen (Put A Penny In The Slot) ainsi qu'à Neil Young.

Fionn semble parfois se chercher, tant son chant et son style diffèrent d'une composition à l'autre, mais on mettra ça sur l'enthousiasme de la jeunesse. Pour un premier album, The End Of History impressionne, et l'on peut parier sans trop prendre de risque que Fionn Regan sera le nouveau roi du folk d'ici quelques années.


Vena Sera
Vena Sera
Prix : EUR 15,99

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Déception, 4 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Vena Sera (CD)
Le "modern rock" qui fait fureur aux Etats-Unis a du mal à percer en France, et Chevelle reste relativement méconnu, alors que ses disques sont disque d'or dans le pays de l'oncle Sam.

Vena Sera, le quatrième album du groupe, n'est résolument pas le meilleur, et il fait même pale figure à coté du fabuleux Wonder What's Next. Globalement, la recette est la même que sur les précédents disques : de gros riffs surproduits, une basse toolienne et un chant alternant hargne et mélancolie. Le problème, c'est que la recette est éprouvée, et que les morceaux font pour la plupart penser à de vieux tubes du groupe sortis sur les 2 précédents albums.

Malgré cela, quelques pépites sortent du lot : Brainiac, Well Enough Alone et I Get It. Le reste ne mérite pas vraiment votre attention, tant les riffs sont génériques. Une vraie déception quand on sait de quoi le groupe était capable il y a à peine 4 ans…


Carry On
Carry On
Prix : EUR 20,30

Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le retour du prodige, 4 novembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Carry On (CD)
Beaucoup en rêvaient, Chris Cornell l'a fait : après 5 ans et 3 albums relativement réussis chez Audioslave, le chanteur à la voix douce et rauque a finalement repris sa liberté pour accoucher d'un nouvel album solo. Carry On est donc son troisième album en trois ans, mais surtout son deuxième CD solo après le fabuleux Euphoria Morning sorti en 1999.

Premier choc, la voix. Mine de rien, Chris a dépassé la quarantaine, et sa voix n'est plus aussi cristalline qu'en 1999. Toutefois, on constate un vrai mieux par rapport aux deux derniers CD d'Audioslave dans la tenue des notes aigues.

En terme de composition, Chris Cornell s'est affranchi du son alternatif et formaté de ses 2 précédents groupes pour nous offrir un disque varié et personnel. Sur les 15 chansons de l'album, le bon côtoie le moins bons : pour résumer, disons que les morceaux orientés rock déçoivent et que les ballades plus posées font honneur au talent immense du chanteur. Ghosts, She'll Never Be Your Man, Silence The Voices et Scar On The Sky sont ainsi de vraies réussites, tandis que Poison Eye et Your Soul Today déçoivent par leur côté générique. Mais la grande surprise de l'album, c'est bien sûr Billie Jean : en revisitant le tube de Michael Jackson, Chris Cornell savait qu'il allait s'exposer aux railleries, mais en ralentissant le rythme et en y ajoutant une touche bluesy, le chanteur a réussi son pari au-delà de toutes les attentes.

Au final, Carry On est donc un bon album, inégal, qui nous montre un Chris Cornell plus inspiré que chez Audioslave. On n'atteint peut-être pas toujours l'extase de l'époque Euphora Morning, mais tout de même, ce type sait vraiment chanter !


Blackbird
Blackbird
Prix : EUR 10,00

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Alter Bridge, un groupe puissant et poignant, 29 octobre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Blackbird (CD)
En 2004, lorsque One Day Remains est sorti, on a reproché à Alter Bridge de continuer dans la voie de Creed. Avec le recul, beaucoup admettent aujourd'hui que ce disque était excellent.

En 2007, les 3 ex-Creed reviennent avec un album de 13 chansons, au son moderne, froid et finalement très américain, bien loin de la chaleur de One Day Remains. Michael "Elvis" Baskette, producteur de Chevelle, n'y est pas pour rien... Le groupe a changé de label, mais n'a pas perdu son talent en route : les compositions sont en effet très axées sur le jeu de guitare fulgurant de Mark Tremonti, et les fans de Metalingus seront aux anges à l'écoute de Ties That Bind, Come To Life ou White Knuckles. Myles Kennedy, qui est très probablement le chanteur de rock actuel à la voix la plus pure, nous gratifie de quelques envolées magiques comme au temps où il officiait au sein des Mayfield Four. Le chanteur a également contribué à l'écriture de nombreux titres, et notamment de Watch Over You, une ballade poignante qui datait de son précédent groupe.

Vous l'aurez compris, je suis fan de ce groupe, et je comprends tout à fait que ce genre de rock à la limite du hard rock ait du mal à percer en France (nous n'y sommes tout simplement pas habitués). Sachez cependant qu'Alter Bridge est un groupe à part, pétri de talent, et si vous deviez leur donner une chance, je vous conseille tout simplement d'écouter la chanson titre, un chef d'oeuvre de 8 minutes que beaucoup considèrent comme le Stairway to Heaven moderne.

Au final, Blackbird n'est peut-être pas aussi extraordinaire que One Day Remains, et on pourra lui reprocher d'inclure 2 ou 3 chansons passables (Break Me Down, One by One). Mais une chose est sûre, Alter Bridge est de loin le meilleur groupe de rock américain et mérite amplement d'obtenir du succès en Europe, notamment en France.


Remember That Night: Live At The Royal Albert Hall [(special edition)]
Remember That Night: Live At The Royal Albert Hall [(special edition)]
DVD ~ David Gilmour
Prix : EUR 35,00

46 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Gilmour toujours au sommet, 24 septembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Remember That Night: Live At The Royal Albert Hall [(special edition)] (DVD)
18 mois après le fantastique (mais controversé) "On An Island", David Gilmour nous propose un concert enregistré en mars 2006 au Royal Albert Hall de Londres. Si l'on pouvait craindre qu'avec les années, sa voix ou son jeu de guitare se soient détériorés, il n'en est rien. L'ancien leader de Pink Floyd s'est ainsi entouré de musiciens exceptionnels pour retranscrire à la note près tout son album solo, ainsi que les meilleurs morceaux de Pink Floyd. Entre autres invités de marque, vous retrouverez Richard Wright (plus heureux que jamais sur scène), Robert Wyatt, David Bowie, ainsi que David Crosby et Graham Nash aux choeurs.

Ce concert nous montre un Gilmour détendu, content d'être là, et l'on ne peut qu'apprécier la mise en scène minimaliste, à des années lumière du DVD Pulse.

Si le concert est un régal de chaque instant (notamment la formidable version épurée de Shine On you Crazy Diamond), les fans seront également ravis de regarder les 2 heures et demi de bonus présentes sur le deuxième DVD. Vous y verrez un making-of de l'album, des prestations live diverses et variées ainsi que les coulisses de la tournée 2006. On retiendra ainsi la rencontre étonnamment courtoise avec Roger Waters, ou encore la visite de Vienne en famille...

Bref, ce double DVD est une totale réussite que tous les fans de Pink Floyd se doivent de posséder.


United Abominations
United Abominations
Prix : EUR 9,26

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le retour des soli, 26 mai 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : United Abominations (CD)
Avec cet album, Dave Mustaine nous prouve une chose : Megadeth, c'est lui et personne d'autre. On retrouve immédiatement le son si atypique du groupe, dans ce qui constitue un retour aux sources "métal" du groupe. Ce CD regorge de riffs dévastateurs et de duels de soli qui nous rappellent le fameux Rust In Peace. Si quelques classiques s'imposent d'entrée (Sleepwalker, Washington is Next, Never Walk Alone), le reste du CD est plus difficile à intégrer. Mais avec les écoutes, on finit par s'habituer à ces morceaux, et au style très fluide de Glen Drover. Au final, si ce disque n'atteint pas le niveau exceptionnel de la période thrash du groupe, il s'agit sans doute du meilleur opus du groupe depuis Cryptic Writings, voire Youthanasia.
Remarque sur ce commentaire Remarque sur ce commentaire (1) | Permalien | Remarque la plus récente : Oct 13, 2010 8:29 AM MEST


Page : 1 | 2 | 3